Cela fait bien longtemps que je souhaitais faire partager l’expérience d’un lecteur du blog autrement que par les commentaires.

C’est chose faite puisque je donne la parole à Sébastien, un lecteur du blog qui a réalisé lui même la rénovation d’une installation électrique ancienne (et plus particulièrement le remplacement d’un tableau électrique triphasé).

Place aux questions:

Interview de Sébastien qui a refait son tableau électrique

Bonjour Sébastien, pouvez vous vous présenter aux lecteurs?

J’ai 44 ans, j’ai une formation d’ingénieur en informatique. Il y a deux ans, j’ai acheté une grande maison avec ma compagne et j’ai passé la vitesse supérieure dans beaucoup de domaines du bricolage. Je me suis intéressé à la partie électrique quand il a fallu réparer un va-et-vient dans cette maison.

En quoi consistait votre projet de travaux électriques?

Lors de l’achat de notre maison, le diagnostique électrique n’était pas bon (problème de terre, présence de pièce en céramique…)
La rénovation du 2ème étage pour l’isoler était l’occasion de mettre l’électricité aux normes (un seul disjoncteur pour l’éclairage et les prises de 5 pièces + palier !), et donc en à découler le changement du tableau principal (triphasé, sans interrupteur différentiel, fusible, plus d’espace disponible, 2 tableaux secondaires) et au fur et à mesure des travaux futurs, de mettre l’intégralité de l’installation électrique à la norme NF C 15-100.

Quelles étaient vos principales interrogations et vos craintes avant de démarrer vos travaux?

Malgré une connaissance théorique de l’électricité, je n’avais quasiment aucune pratique en travaux électriques, je ne connaissais pas la norme NF C 15-100. Bien sûr, il y la crainte de ne pas y arriver: commencer et de se trouver bloqué, de terminer et que les interrupteurs différentiels sautent à la remise en marche.
tableau vestuste triphase
Tableau électrique ancien en triphasé, sans interrupteur différentiel 30ma (photo de Sébastien)

Comment vous êtes vous documenté et formé ?

J’aime bien faire les choses par moi-même car cela permet d’apprendre de nouveaux domaines.
J’ai donc cherché sur internet « changer tableau électrique » et ai commencé à lire de la documentation et voir des vidéos, principalement à partir des sites des magasins de bricolage mais cela restait trop sommaire.
Et je suis tombé sur ce blog qui traite beaucoup de sujets sur lesquels je me posais des questions: le passage de gaines, de câbles, dans les cloisons, pour aller jusqu’au tableau, la norme à respecter, comment faire un schéma électrique…
J’ai lu beaucoup d’articles du blog, notamment « Remplacer un tableau électrique triphasé vétuste en 10 étapes » (à voir ici), qui m’a convaincu que j’étais capable de le faire moi-même. J’ai acheté le kit de documentation (le pack de guides du blog) pour avoir les bases et commencer à faire les schémas de répartition, unifilaire, du futur tableau (à chaque phase prévu de la rénovation électrique).

J’ai trouvé réponse à mes questions sur le blog j’ai pu démarrer mes travaux.

tableau electrique renovation
Tableau en cours de rénovation (photo de Sébastien)

Si vous aviez un conseil à donner aux lecteurs qui sont dans le même cas que vous, quel serait il?

Il ne faut pas commencer sans avoir les schémas prêts, complets, clairs, bien en tête et aussi d’écrire la séquence de ce qui doit être fait : des tâches préparatoires (comme identifier les cables entrants, lister les circuits qu’il faut maintenir alimentés pendant les travaux (frigo, congel, chauffage)) à la réalisation elle-même. Cela permet de prévisualiser et d’anticiper les outils nécessaires.
Un carnet, un crayon, un appareil photo sont aussi utiles pendant les travaux, notamment pour les « problèmes » à résoudre plus tard, circuit sans terresection inattendue des circuits…
Merci Sébastien d’avoir répondu à mes questions.

Petite analyse / Mon point de vue de professionnel

Voilà un exemple de rénovation complète d’un tableau électrique « fait soi-même ».

On part d’un tableau dangereux, sans protection différentielle pour arriver à un tableau équipé de 3 rangées avec les interrupteurs différentiels.

Je relais bien entendu les conseils qui vous encourage a bien étudier votre installation en amont, à réaliser les plans et les schémas, et à prévoir le maximum de tâches avant de vous lancer.

N’en déplaise à certains qui me reprochent de donner des conseils de pro aux particuliers (voir cet article), la preuve en est que lorsque les personnes sont déterminées, formées et aptes à faire leurs travaux elles mêmes, elles y arrivent.

Enfin, je remercie Sébastien une nouvelle fois pour ce témoignage et de m’avoir fait confiance en faisant l’acquisition des guides en électricité qui lui ont servi pour faire ses travaux.

2 Commentaires

  1. Génial, je me retrouve dans cet interview
    en effet avec ma femme nous avons entrepris un gros chantier,
    et je me lance dans l’élec (après avoir touché à la plombe, au placo, au huisseries, …)
    Les guides sont super bien faits, pas chers, pas de logiciel couteux à acheter (libreoffice va très bien surtout quand comme moi on est sous mac et linux !!)
    Bref, ce site est une révélation pour moi.

    Bonne continuation a toi guillaume et merci pour ce travail énormeeee que tu fourni en dehors de tes heures de vrai pro !
    A bientôt.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)