Vous l’aurez surement remarqué, j’aime aller au delà de la simple installation électrique domestique pour faire un peu de vulgarisation (toujours autour du thème de l’électricité ou encore de la domotique).

En ce début d’année, et pour commencer doucement j’ai donc décidé de vous parler des moyens qui existent et qui sont utilisés pour produire de l’électricité.

C’est d’ailleurs un thème d’autant plus d’actualité car nous il y a eu très récemment la COP21 dont les discussions portaient sur les moyens de produire de l’énergie sans émettre d’emissions de CO2.

Entrons dans le vif du sujet pour parler de ce qui existe aujourd’hui et ce qui se fera demain.

La production d’électricité aujourd’hui

Hydroélectricité, nucléaire et charbon

En France et en Europe, on produit généralement de l’électricité grâce à des centrales hydroélectriques et des centrales nucléaires. Les ingénieurs se servent d’une source de chaleur en véhiculant de la vapeur d’eau comme distributeur d’énergie. Cette vapeur alimente des turbines qui sont couplées à des générateurs d’électricité. Dans certains pays, des centrales à charbon permettent de produire de l’énergie électrique selon le même principe, mais cette technique est moins utilisée dans les pays européens à l’heure actuelle.

Les avantages d’une centrale hydroélectrique sont indéniables, car il s’agit d’une énergie renouvelable et surtout respectueuse de l’environnement. A la différence d’une centrale à charbon, il n’y a aucun rejet toxique dans l’environnement. Concernant les inconvénients d’une telle centrale, il convient de signaler qu’il est difficile de trouver des sites propices à son implantation. Les coûts de construction sont importants, car ce genre d’installation se situe souvent en montagne. De plus, pour mettre en place une centrale électrique, il faut souvent noyer des vallées entières et exproprier de nombreuses habitations.

Quant aux centrales nucléaires, elles présentent aussi certains avantages, comme une excellente production électrique, des économies sur d’autres ressources naturelles (le pétrole ou le gaz par exemple), de faibles coûts de fonctionnement et une absence de rejet de CO2 dans l’atmosphère. Toutefois, ses détracteurs avancent de nombreux inconvénients. Ils évoquent la dangerosité du système, qui nécessitent de nombreuses précautions et le problème des déchets radioactifs, dont l’élimination pose des problèmes. Enfin, ils insistent sur la pollution radioactive, qui est dangereuse pour la santé et dont certains effets sont encore méconnus.

Produire de l'électricité avec un barrage en montagne
Ouverture d’un barrage hydraulique

Le GNL gaz naturel Liquéfié pour produire de l’électricité

Le Gaz Naturel Liquéfié, qui est aussi appelé G.N.L., constitue un nouveau moyen pour produire de l’électricité. Il s’agit de gaz naturel, qui est condensé à l’état liquide. Il est ensuite refroidi à une température très basse (environ – 161 °C par rapport à la pression atmosphérique). Il devient alors un liquide transparent, qui est plus léger que l’air. Ses avantages son nombreux (réserves importantes dans le monde, facilité de transport et absence d’éléments toxiques dans sa composition). Toutefois, il présente certains inconvénients.

  • Le gaz naturel liquéfié est un gaz à effet de serre. Par conséquent, il rejette du gaz carbonique lorsqu’il brûle et il est donc considéré comme relativement polluant.
  • Lorsqu’il est stocké (ou lors de son transport), il peut y avoir des risques d’explosion. (A ce sujet, on peut citer la tragédie de l’usine de Skikda en Algérie, qui fit près d’une trentaine de morts au début de l’année 2004)

Des choix disparates dans le monde

Le choix des grands pays dans le monde pour produire de l’électricité dépend avant tout des idéologies scientifiques et sociales. Si la France continue d’exploiter des centrales nucléaires, certains pays, comme l’Allemagne, en ont décidé autrement. Même si la dangerosité du nucléaire est fréquemment citée, ce choix politique n’explique pas tout. Le nucléaire reste, avant tout, une énergie propre, car très peu polluante, à la différence d’autres énergies. Toutefois, d’autres pays ont adopté des positions opposées.

Par exemple, en Chine, plus de 75 % de l’électricité est produite par des centrales à charbon, ce qui a des conséquences néfastes sur la santé des habitants. Les pouvoirs publiques commencent à se rendre compte du problème et ils réfléchissent d’ailleurs à d’autres énergies moins polluantes, comme le solaire ou l’éolien.

Les centrales à charbon sont utilisées pour produire de l’électricité mais avec un cout élevé en émission de CO2

La production grâce aux solutions d’avenir

Le solaire et l’éolien pour demain

Certaines solutions sont déjà connues par les ingénieurs et les chercheurs.

Tout d’abord, ils évoquent l’énergie solaire, qui apparaît comme une ressource renouvelable, non polluante et illimitée. Il conviendrait alors de multiplier par 100, voire par 1000 le nombre de panneaux photovoltaïques existants dans le monde pour bénéficier de cette énergie propre. Néanmoins, elle est soumise aux aléas climatiques et aux journées d’ensoleillement. De plus, elle n’est utilisable que dans certaines parties de la planète.

L’éolien pourrait aussi être une solution. Comme l’énergie solaire, elle ne crée aucun gaz à effet de serre et elle est renouvelable. En préservant la qualité de l’air, elle n’engendre aucun rejet toxique pour la planète et elle ne nécessite que peu d’entretien. Toutefois, elle reste soumise aux aléas climatiques et elle n’est rentable que dans des régions très ventées.

produire de l'électricité avec le soleil
Les panneaux photovoltaïque sont une première solution à la production d’énergie verte

Les solutions à venir

D’autres solutions sont également avancées par les spécialistes, qui font preuve d’une certaine originalité dans ce domaine.

L’hydrogène pourrait devenir l’énergie du futur, car cette ressource peut être produite de manière écologique et donc de façon non polluante. En l’utilisant, il n’y aurait pas de production de gaz à effet de serre, mais seulement de la vapeur d’eau, qui est inoffensive pour la santé. De plus, il s’agit d’une énergie non fossile et presque inépuisable, car l’hydrogène est présent dans différents composés (comme l’eau ou les hydrocarbures).

L’installation de batteries dans chaque habitation (comme ce que propose le milliardaire Elon Musk) pourrait être une autre solution pour produire de l’énergie. Cela nécessiterait de revoir le mode de fonctionnement de chaque habitant, afin de produire notre propre électricité sans aucune aide extérieure.

Enfin, certains experts parlent aussi du thorium pour produire l’électricité de demain. Il s’agit d’un minerai, appelé la thorite, qui est très abondant dans le monde entier. Moins dangereux que l’uranium, il présente un important potentiel pour remplacer les moyens actuels de production électrique. De plus, à la différences des déchets radioactifs, ceux du thorium s’éliminent plus rapidement. Pour bon nombre de spécialistes, le nucléaire sera un jour remplacé par le thorium, car il ne présente que peu d’inconvénients pour la planète et pour l’humanité.

Affaire à suivre..

PAS DE COMMENTAIRES

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)