Pourquoi utiliser un interrupteur différentiel 300mA?

30
5202
pourquoi brancher Interrupteur différentiel 300mA

Non ce n’est pas une erreur de frappe, vous avez bien lu interrupteur différentiel 300mA.

Et c’est d’ailleurs sur ce critère qu’on m’a interpellé dernièrement, sur la présence d’interrupteur différentiel 300mA sur une boutique de vente en ligne de matériel électrique (comme ici par exemple chez Domomat).

Croyant tout d’abord à une erreur de syntaxe (en règle général, c’est le 30mA qui est présenté), la personne en question m’a demandé pourquoi l’interrupteur différentiel existe t-il dans cette version et quelle est son utilité.

Voici la réponse sans plus attendre:

Retour rapide sur la notion le seuil de détection de l’interrupteur différentiel:

Pour rappel, le seuil de protection différentiel est corrélé au niveau de dangerosité du courant traversant le corps humain (avec en plus une notion de durée).

Ainsi, un corps humain traversé par un courant de 30mA pendant une durée supérieure à 500ms (milli-secondes, soit une demi seconde) s’expose à la paralysie respiratoire.

Voici un graphique (issu de ce document Legrand sur les protections en électricité) qui désigne ces zones de dangerosité du courant:

courant seuil differentiel 300mA
Graphique présentant les différents seuil de dangerosité du courant électrique
description danger courant graphique norme électricite
Effets du courant sur le corps humain selon l’exposition en mA et en temps

L’intérêt d’avoir un dispositif dans le tableau électrique détectant une fuite de courant inférieure à 30mA est donc évidente (pour protéger les personnes).

Mais alors pourquoi installer des modèles d’interrupteurs différentiels avec un seuil de déclenchement de 300mA?

Interrupteur différentiel 300mA, dans quelle circonstance?

En reprenant le graphique, on voit très clairement que le seuil de déclenchement de 300mA est dangereux pour le corps humain.

On parle d’ailleurs de DDR – pour dispositif à courant différentiel résiduel – à moyenne sensibilité (pour rappel, l’interrupteur différentiel 30mA est dit à haute sensibilité).

Mais pour autant, l’interrupteur différentiel 300mA est utilisé dans un cas bien précis: Dans le milieu industriel ou tertiaire.

Pourquoi?

Dans l’industrie, dans les bureaux ou encore dans les magasins, il y a une notion importante à prendre en compte: la continuité d’exploitation.

Pas question d’avoir des coupures intempestives sur les machines ou encore sur l’éclairage.

Pourquoi Utiliser un interrupteur différentiel 300mA
Les rampes d’éclairage dans les hangars type industriel sont protégées par des interrupteurs différentiels 300mA

La continuité d’exploitation est aussi du registre de la sécurité des personnes au même titre que le BAES: Une rampe d’éclairage qui s’éteint, c’est un risque d’accident.

Cette continuité d’exploitation peut être mise à mal certaines fois via des rampes d’éclairage, le vieillissement de certains isolants ou encore le démarrage de certains appareils qui produisent des courants de fuite.

Ce sont ces courant qui font déclencher l’interrupteur différentiel.

Et ces courants de fuites mis bout à bout font déclencher un interrupteur différentiel 30mA.

Il arrive donc d’utiliser des interrupteurs différentiels 300mA pour pallier à ce problème et éviter les déclenchements répétitifs.

Mais en se référant à la partie sécurité au dessus, on voit que c’est un risque.

Alors quand doit on utiliser un DDR 300mA?

Les conditions pour utiliser un interrupteur différentiel 300mA:

L’installation d’un “inter diff de 300mA” est normée et doit répondre (entre autre) à un critère que voici:

Les connexions électriques des circuits branchés sur le réseau protégé par le 300mA doivent être inaccessibles et démontables uniquement à l’aide d’outil: Le risque de contact électrique direct doit être nul.

Ainsi des prises électriques situées dans un bureau ne peuvent pas être protégée sous un interrupteur différentiel 300mA.

C’est d’ailleurs une remarque de non conformité très souvent relevée dans les rapports sur les installations électriques dans le milieu professionnel, comme par exemple dans cet extrait de rapport ou des prises électriques dans un atelier sont protégées par un 300mA et non un 30mA:

Interrupteur différentiel 300mA qui protège des prises de courant
Non conformité avec des prises électriques protégées par un 300mA

Peut on utiliser un interrupteur différentiel 300 milliampères dans une installation électrique domestique?

Si vous avez bien compris l’intérêt de la protection différentielle dans l’installation électrique domestique, vous aurez compris que l’utilisation d’un interrupteur différentiel 300mA n’est pas autorisé dans un logement d’habitation.

La protection à mettre en place dans le tableau électrique est de 30mA (haute sensibilité) quoi qu’il en soit.

 

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

30 COMMENTS

  1. Bonjour
    A savoir : la notion de “sélectivité”, qui permet comme dit dans l’article de ne pas avoir une coupure générale d’une habitaion ou dans le tertiaire ou l’industriel ce qui bloque toute activité.

    Si vous avez un 30 ma qui vous protége (en aval sur le tableaux des protections), le différentiel en amont est alors de 300 ma minimum (10 fois la valeur du différentiel en aval).

    Voilà pourquoi aussi en domestique on réclame (Le consuel et promotelec) désormais plusieurs différentiels de 30 ma afin de séparer les circuits pour ne pas avoir en cas de perte sur une ligne des coupures générales qui vous laissent dans le noir.

    Attention aussi en rénovation de l’ancien avec les anciens circuits mal isolés conservés ou si vous avez par exemple de l’ancien électroménager en service (Cuisinières et plaques électriques anciens modèles) l’isolation de ces anciens appareils ou circuits électriques font souvent disjoncter le 30ma sensible, d’ou le fait de devoir relier le circuit 20A ou 32A sous le 300ma… faute de solution si ce n’est de refaire l’installation ou de changer votre électroménager…

    Salutations

    • Bonjour Ekoloman,

      Concernant votre dernier paragraphe :
      [Attention aussi en rénovation de l’ancien avec les anciens circuits mal isolés conservés ou si vous avez par exemple de l’ancien électroménager en service (Cuisinières et plaques électriques anciens modèles) l’isolation de ces anciens appareils ou circuits électriques font souvent disjoncter le 30ma sensible, d’ou le fait de devoir relier le circuit 20A ou 32A sous le 300ma… faute de solution si ce n’est de refaire l’installation ou de changer votre électroménager…]

      Dans une rénovation, si les circuits sont mal isolés…après vérification, je ne les conserve pas. Si je les conserve, ce n’est plus une rénovation mais du bricolage. Inconcevable en tant que professionnel. Votre dernière phrase me rassure !

      Pour le DDR 300mA la NF C 15-100 est claire, donc pas possible dans votre cas.

  2. Bonjour Guillaume,

    Je te suis pour le tertiaire mais pas sur l’interdiction que tu dis du 300 mA en habitation.

    En effet, si nous avons un tableau divisionnaire distant qui a lui-même des 30 mA, il faut que nous protégions le câble aussi par DDR, or celui-ci ne peut être de 30 mA pour les raisons de sélectivité dont l’intervenant précédent a parlé. Et les conducteurs du câble d’alimentation n’étant directement accessibles, cela répond à la règle de “la protection contre les contacts indirects”.

    Dans les faits, beaucoup des alimentations de tableaux divisionnaires sont sans DDR au départ, ce qui me semble irresponsable car quelqu’un peut toujours percer un trou ou couper où il le câble passe. Ou alors il y a un 30 mA au départ et pas dans le tableau divisonnaire (bonjour le côté pratique quand en cas de défauts). Ou plus cocasse : 1 au départ et ceux à l’arrivée (ce qui revient au même que la situation précédente car celui de tête risque bien sûr de déclencher à chaque fois aussi en plus de ceux du TD).

    Bien sûr il y aussi le 500 mA en tête des installations mais je crains qu’il n’ait jamais été là pour protéger qui que se soit mais pour empêcher que l’on vole du courant du réseau en branchant un neutre sur une terre.

    En tout cas, je n’ai rien vu dans la C 15-100 qui dit que c’est interdit. Si c’est le cas pour toi, n’hésite pas à m’indiquer l’article et l’alinéa 🙂

    Cordialement.

    • Bonjour Didier,

      Concernant vos commentaires :
      – Si quelqu’un perce ou coupe le câble, on trouvera rapidement la panne si le Disjoncteur abonné tombe. On isole le départ pour le tableau divisionnaire et on répare.
      – Je n’ai jamais préconisé votre solution et je ne pense pas que c’est irresponsable… quand on coupe un câble… on prends une pince isolée et les appareils portatifs sont suffisamment isolés si on perce un câble. Les contacts indirects sont inexistant car isolés…
      – 500mA… oui vole de courant… d’accord…..mais protection contre les risques incendie aussi voir CEI 60364

      Dans tous les cas, votre hypothèse de préconisation est à creuser.

      Cordialement,

      Gérard

    • Bonsoir

      La norme ne dit pas que c’est interdit en locaux d’habitation.
      Elle dit juste que tous les circuits terminaux de l’installation doivent être protégé par des dispositifs différentiels à courant différentiel-résiduel assigné au plus égal à 30mA (paragraphe 10.1.4.7.3.1)

      Rien n’interdit donc de mettre un différentiel 300mA en amont, que ce soit dans l’alimentation d’un tableau divisionnaire où ailleurs dans l’installation.
      Mais pour moi, cela n’assure pas plus de sécurité que le 500mA d’ENEDIS.

      Je pense juste que Guillaume voulait dire que le 300mA n’était pas autorisé pour la protection d’un circuit terminal.

  3. Salut Guillaume,

    Pour compléter ton article :
    – On peut rajouter pour les courants de fuites ‘les postes informatiques”
    – Une préconisation RECOMMANDÉE pour le nombre maximum de ballast électronique (pour l’éclairage) sous le disjoncteur différentiel (DDR) 300 mA => Nb max 300 en régime TT (Tarif Bleu et Jaune), donc 30 pour un 30mA => courant de fuite par ballast électronique pouvant aller jusqu’à 1mA
    – On parle de DDR “MS” Moyenne Sensibilité pour le 300mA
    – L’efficacité supplémentaires des DDR c’est d’assurer le protection contres les risques incendie voir la norme CEI 60364, pour des DDR de 300mA à 500mA.

    PS : (Pour le tarif jaune certaines dérogations de schéma de liaison à la terre sont accordées suivant la NF C 14-100)

    Cordialement,

    Gérard

  4. Bonjour.
    En copropriété, les appareils aliments par le local TGBT sont protégés par un 300mA.
    Certains équipements comme les VMC sont derrière des portes verrouillées et donc inaccessibles, même chose pour les pompes de relevage du réseau pluvial ou hydrocarbures, mais nous avons aussi des extracteurs d’air pour ventilation haute. Certains sont très hauts, ou placés loin derrière des grilles. Mais d’autres sont complètement accessibles voire dans des circulations piéton. Rien n’empêche de toucher le corps de l’extracteur. Cela me perturbe parce que s’il y a une fuite de courant sur un extracteur et que quelqu’un touche le corps de l’extracteur, cela ne va pas couper avant 300mA. Est ce que ce type d’installation est autorisé ? L’installateur indique que dans les parties communes on met toujours du 300mA sauf pour les prises électriques (certes). Mais vu que certains appareils (dont des moteurs) sont accessibles, j’ai du mal à le croire. Evidemment cela coute plus cher de multiplier les différentiel mais c’est son problème… Qu’en pensez vous ?

  5. J’ai une installation TriPh; Trois corps de bâtiments et des protections 30 Ma en 10 Exemplaire et plus (en tri et mono) pour toutes les utilisations. RAS. Mais j’ai une pompe immergée, neuve, et des disjonctions aléatoires. Puis je mettre un 300ma (en stock) sur l’ensemble de ce circuit, câble de la pompe 45 mètre et câble pressostat (Autre local) 30 mètre. (essayer un Disj HPI 30 ma c’est très cher et pas garanti)

    • Bonjour

      S’il s’agit d’une installation issue d’un branchement pour locaux d’habitation, ce n’est pas autorisé (protection des personnes non effective)

      • Il s’agit bien de locaux d’Habitation, mai les lignes Pompe et pressostat sont souterraines, partent du tableau général, strictement du seul Disjoncteur 300 ma, qui ne dessert rien d’autre. Le pressostat sur le Ballon et la tète du puit ne sont pas “accessible au public”.

  6. nous sommes dans une salle des fetes
    l alimentation fait partie d un sous groupe d un tarif jaune
    si nous mettons un DDR 100A 300mA asi en tete de tableau peux t on créer des sous goupe derriere avec des inter dif 30mA
    merci .

  7. tout à fait les 30mA pour les protection de les personnes el les 300mA pour les machines où en tete de línstallation general + parties dicises par 30mA.

  8. Bonjour, et merci de vos conseils.

    Pour installer un four à poterie en habitation, le vendeur m’indique : disjoncteur 32A + Diff 300mA + Cables 3x4mm2 et boite de derivation pour dominos.
    Est-ce que je dois ajouter le 300mA directement sous le disjoncteur EDF 500mA et ne brancher dessus que le four, ou bien mettre le 300mA en amont de toute l’installation des 30mA déjà présents ?

  9. Bonsoir

    Pour des locaux d’habitation la norme impose :
    – des différentiel 30mA. Donc mettre un 300mA n’est pas conforme en habitation
    – du 6mm2 avec un disjoncteur 32A. Donc du 4mm2 n’est pas conforme en habitation

    En résumé, mettre directement après les bordiers du tableau un interrupteur différentiel 30mA 40A suivit d’un disjoncteur 32A puis une alimentation jusqu’à la boite de connexion du four en 3G6mm2

  10. Bonjour Carmina
    pour le four à poterie pour un moindre coût et en respectant la NFC 15100 mettre un disjoncteur diff 32 A 30ma
    cdlt
    didier

    • Bonsoir

      Un interrupteur différentiel 30mA 40A suivi d’un disjoncteur 32A coutera moins cher qu’un disjoncteur différentiel 32A 30mA

  11. Differentiel 30mA ou 300mA ? La C15-100 est claire concernant l’obligation à les installer dans l’habitation ou les locaux industriels.
    Toutes les prises de courant, qu’elles soient en mono ou en tri, quelque soient leur puissance doivent être protégées par un inter-disjoncteur de 30 mA calibré à la puissance de la prise.

    Les prises de raccordement industrielles de forte puissance ne rentrent pas dans ces dispositifs. Elles peuvent ne pas comporter ni neutre, ni de fils de terre.
    Sur de longues distances, le fils de fuite de courant de terre doit être séparé et ne pas être relié à celui du tableau départ. La prise de terre doit alors être crée obligatoirement à proximité de son usage. (Grues, pompes,transfo…)

    Concernant l’usage domestique, un appareil installé de façon fixe et raccordé à une boite peut parfaitement être protégé par un 300mA. (C15-100) L’obligation est qu’il soit connecté dans tous les cas à un fils de terre de résistance faible. La protection des usagés est alors assurée en cas d’une fuite d’isolation sur l’appareil lui-même mais pas dans l’hypothèse d’un intervenant touchant un fil de phase, en ayant les pieds dans l’eau …

    Tous les cables électriques enterrés installés conformement aux règles n’ont aucune obligation de comporter un fil de terre.

    Charles

    • Bonsoir

      Vous dites :
      “Concernant l’usage domestique, un appareil installé de façon fixe et raccordé à une boite peut parfaitement être protégé par un 300mA.”

      Pas vraiment d’accord.

      Extrait de la NF C15-100 paragraphe 10.4.7.3.1 concernant les locaux d’habitation :
      “Tous les circuits de l’installation, quel que soit le schéma des liaisons à la terre de l’alimentation, doivent être protégés par des dispositifs différentiels à courant différentiel-résiduel assigné au plus égal à 30 mA dont le nombre, le type et le courant assigné sont donnés dans le tableau 10-1G”.

  12. Concernant les disjoncteurs en tête de ligne et ceux d’abonnés calibrés en différentiel 500 mA ont été rendus obligatoire par EDF en 1956.
    Non pas pour empêcher le vol d’énergie mais pour des raisons évidente de sécuritén des personnes.
    Un couant circulant dans la terre et compte tenue de la résistance de cette dernière crée alors des DDP proportionnelle à l’intensité. On retrouve alors des tensions mesurées entre différents endroits du sol. En les limitant à 0,5A leurs valeurs restent alors très faibles.

    Par exemple un fils HT tombé au sol ; vous pouvez vous retrouver électrocuté simplement en marchant. La tension entre vos deux pieds peut être suffisante pour vous tuer.

    Il faut bien s’entendre; un dispositif différentiel réagit uniquement pour un courant de fuite passant entre un neutre ou une phase vers le sol (la terre).
    Il ne réagit nullement si vous posez les doigts entre une phase et le neutre ou entre deux phases. Les électriciens connaissent le danger extème de cette manipulation.

  13. Bonjour Carmina !

    Bien d’accord, dans l’habitation la règle est de protéger tous les circuits utilisés avec des différentiels 30mA.
    Sauf dans le cas pour l’usager l’utilisation de matériel prof, tel qu’un four à induction.

    Plongeant dans la C15-100 il est admis la protection, sous conditions de poser un 100 mA ou 300mA.
    Vous le savez, ces dispositifs différentiels assurent uniquement la protection des personnes contre des appareils ayant un courant de fuite à la masse, mais jamais si une personne touche deux fils d’alimentation.

    Il m’est arrivé lors d’installations électriques réalisées dans des maisons de collectivité (c’était l’essentiel de ma clientelle) de ne pas pouvoir sécuriser certain circuits en 30 mA, en raison de déclenchements intempestifs . Je n’ai pas eu de problème avec le Consuel et Qualicontrol.

  14. j’ai acheté un poste de soudure 220 volts 200 P (gysmi 200 P inverter) mais quand je soude du fer de 10mm d’épaisseur ou plus avec de l’électrode 3,2 à 180 ou 200 Amp il fait sauter mon différenciel de 30 MA que puis je faire pour y remédier l’arrivée du courant est en 3 G 2.5 et divisionnaire du 16 A

  15. Bonjour comment peut on brancher un transfo d’isolement de 100kVA à 400/400vac sur une prise protéger avec 30mA
    Merci de votre réponse
    Bonne année !

  16. Bonjour,
    En tarif bleu avec un disjoncteur de branchement + différentiel à 500mA, si on installe dans le tableau de protection un inter diff de 300mA il y aura un problème de sélectivité verticale. Le dispositif amont
    doit avoir une sensibilité 2 à 3 fois supérieure à celle du dispositif aval et être de type S ou retardé. Un temps de coupure au moins 3 fois plus long que celui du dispositif aval est nécessaire.
    Cordialement

  17. Bonjour à tous,

    Après lecture de cet article, je suis assez étonné de son contenu. En effet, il est globalement criblé d’incohérences et surtout FAUX.

    –> La continuité d’exploitation :

    Je ne comprends pas pourquoi 300mA = continuité d’exploitation.
    Celle-ci peut-être également assurée en 30mA. Un circuit prise de courant avec un ordinateur, une imprimante et autres appareils électroniques générèrent énormément de courants de fuite. Néanmoins, le DDR ne déclenche pas. Heureusement d’ailleurs, sinon comment fait-on pour travailler ou lire cet article.

    –> L’utilisation d’un DDR 300mA = Risque

    Non c’est entièrement FAUX. Selon le guide UTE C 15-105 cité dans la 15-100, le calcul pour la protection des personnes est très simple : la loi d’OHM.

    On maintient une tension limite conventionnelle de sécurité en milieu sec de 50V en courant alternatif
    On mesure la valeur de la résistance de la prise de terre
    On fait le calcul :

    Ex : 100 ohms pour le relevé de la résistance de prise de terre

    U=R*I
    I = U/R
    I = 50/100 = 0,5 A = 500mA

    Cas classique d’une habitation (piquet de terre)

    Ex : 150 ohms pour le relevé de la résistance de prise de terre

    U=R*I
    I = U/R
    I = 50/150 = 0,33 A = 300mA.

    Cas classique d’une habitation (piquet de terre)

    Dans le tertiaire, notamment un hangar : il s’agit d’une boucle à fond de fouille. La résistance est très faible 1 ohm. On peut donc par calcul, mettre un DDR 50A. Généralement, on choisira un 1A ou un 5A.

    Les personnes sont protégées, le calcul le démontre.
    Rappel : 50V –> tension non dangereuse en AC (résistance du corps humains = peau = 4000ohms en milieu sec soit 10mA seulement dans le corps = pas dangereux)

    –> Les conditions d’utilisation d’un circuit sous 300mA

    Encore heureux. Cependant, c’est le cas sur n’importe quel circuit alimenté en BT = IP2X.
    Ce n’est pas réservé au 300mA.

    –> Un circuit prise sous 30mA.

    Dans le norme, il est clairement indiqué qu’un DDR 30mA sur un circuit prise est obligatoire pour une protection complémentaire contre les contacts directs.
    Le 30mA n’est pas utilisé dans ce cas pour les contacts indirects. Ces derniers sont éliminés par un DDR dont la sensibilité répond au calcul précédent.
    PS : protection complémentaire car la protection initiale contre les contacts directs : IP2X pour faire simple (il y en a d’autres : barrière/éloignement/etc)

    Pourquoi contacts directs :

    Il s’agit d’un circuit terminal où l’usager a beaucoup plus de risques de réaliser un contact direct avec une prise défectueuse ou un appareil défectueux.

    Pourquoi 30mA sur tous les circuits terminaux dans l’habitation SEULEMENT :

    – Dans les locaux professionnels, un bureau de contrôle doit vérifier tous les ans les installations électriques et notamment la continuité du conducteur PE (appelé par abus de langage : la terre). Si cette condition est vérifiée, la protection est assurée (voir le calcul)

    Sans ce PE, pas de déclenchement du différentiel en cas de défaut, c’est l’usager, qui par contact fera office de PE puis fera déclencher le différentiel.
    Cependant, dans la distribution des circuits, il s’agit généralement de 300mA ou plus. Les règles du calcul ne s’appliquent plus (résistance plus élevée = 4000ohms = corps humain). Le courant est donc dangereux.

    – Cette dernière phrase fait la transition avec l’habitation. Il n’y a pas de bureau de contrôle qui passe tous les ans chez vous. C’est pourquoi il est impossible de vérifier la protection (continuité du PE).
    Par conséquent, le législateur impose un 30mA sur tous les circuits terminaux pour s’assurer en cas de contacts indirects avec absence de PE, un courant < 30mA (non dangereux si temps de déclenchement respecté). La protection complémentaire contre les contacts directs est également assurée.

    Je tenais à poster ce commentaire car des étudiants peuvent visiter votre blog. Catastrophe pour leur apprentissage si ils retiennent le contenu de cette article.

    Cordialement,

  18. Pouvons nous mettre un Dijonctuer300ma suivit d’un 40A30ma.au tableau
    En amont il existe déjà
    à 20ml de l’habitation
    Un Dij abonné de 500MA .
    Afin d’éviter de se rendre au bord de la rue en cas de coupures dans la maison .

  19. Les dispositifs différentiels 300 mA sont utilisés en Belgique ! Le 30 mA est uniquement obligatoire pour la cuisine et la SDB dans ce pays ! Je le sais pour y avoir fait un câblage complet d’une maison, qui n’avait jamais eu de tableau…

Répondre à Curieux Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here