Disjoncteur pour l’éclairage 10A ou 16A?

Un article écrit par Guillaume Denis
électricité question chantier norme
Vous aimez cet article? Partagez leShare on Facebook1Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someone

Sur de nombreux schémas électriques concernant l’éclairage (les miens y compris), les disjoncteurs divisionnaires utilisés ont un calibre de 10A ou de 16A, alors que faut il utiliser?

Ce que dit la norme NF C 15-100 sur le disjoncteur pour l’éclairage:

La norme NF C 15-100 est claire: le calibre du disjoncteur divisionnaire pour l’éclairage est de 16A maximum.

Alors, 10A ou 16A pour votre circuit d’éclairage?

Certains utilisent des disjoncteurs 10A, d’autres des disjoncteurs 16A, alors qui a raison?

Mutliprises de bureau 3 prises, port USB

L’utilisation de disjoncteurs 10A vient des normes en tertiaire. Dans les bureaux professionnels par exemple, ce sont des disjoncteurs 10A qui sont utilisés. Ainsi, ces méthodes sont utilisées également dans le domaine de l’électricité pour l’habitation particulière.

Mon conseil pour les disjoncteurs consacrés à l’éclairage:

Travaillant aussi bien dans le domaine tertiaire que pour les particuliers, j’utilise des disjoncteurs divisionnaires 10A pour protéger les circuits d’éclairage. Le repérage des circuits est ainsi plus aisé:

  • 10A pour les circuit électriques de l’éclairage
  • 16A pour les prises de courant confort
  • 20A pour les prises électriques spécialisées

Je vous conseille donc d’appliquer cette règle, simple à retenir!

 

Vous aimez cet article? Partagez leShare on Facebook1Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someone
Dans la catégorie
Conseils en électricité

Commentaires

  • Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour ce travail d’explication que vous nous mettez à disposition. Ceci est une aide précise pour nous et nous rassure.
    Cependant, pourriez vous m’éclairer sur un point (et cela est à prendre dans son sens premier ), nous réalisons notre schéma électrique, notamment le circuit éclairage, pour lequel on peut mettre un disjoncteur différentiel de 10 A pour 8 points lumineux. Mais un point lumineux est il égal à un spot ou peut on parler en puissance (230V * 10A = 2300W et 2300W / 8= 288W).
    Dans notre situation, nous mettons dans le salon 8 spots à led (d’une puissance de 5 w chacun) doit il avoir son propre disjoncteur de 10A ou peut on associer le circuit éclairage salon avec un autre circuit ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Angélique 10 mai 2013 10 h 40 min Répondre
    • Bonjour,

      Pour vous éclairer (c’est mon métier 😉 ) 1 spot = 1 point lumineux
      Si vous avez 8 spots, ils seront sur le même circuit, protégés par un disjoncteur 10A ou 16A

      Merci pour votre commentaire.

      Guillaume

      Guillaume D 13 mai 2013 8 h 34 min Répondre
  • Qu’appelez-vous « prises spécialisées » sur lesquelles il faut du 20A selon vous ?

    Lelec_du_59 27 janvier 2015 16 h 47 min Répondre
    • Bonjour,

      Ce sont les prises dédiées pour le four, lave vaisselle, lave linge….

      Chaque appareil est relié au tableau électrique par une alimentation électrique (3 fils de 2,5mm2) et protégé par un disjoncteur 20A, d’ou le nom « prise spécialisée 20A)

      Cordialement

      Guillaume

      gdenis 27 janvier 2015 16 h 49 min Répondre
  • La norme dit 16A maxi, donc pour une seule lampe a led de 7 watts la norme n’interdit pas d’utiliser un disjoncteur de 2A par exemple?

    ensri 21 mai 2015 10 h 42 min Répondre
    • Bonjour,

      La norme impose en effet un maximum mais pas de minimum!

      Cordialement

      Guillaume

      gdenis 26 mai 2015 21 h 01 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu
Menu