C’est un moment tant redouté dés la fin de la réalisation de l’installation électrique: la visite du CONSUEL: Comment être sûr de la conformité des travaux en électricité? Il existe pour cela un document fournit dans la norme NF C 15-100, la fiche d’auto contrôle de l’installation électrique. C’est un fiche qui permet de vérifier que toutes les prescriptions imposées par la norme électrique sont respectées.

Zoom sur ce document qui pourra vous aider avant la visite du CONSUEL.

Fiche d’auto contrôle de l’installation électrique, le document NF C 15-100:

Cette fiche d’autocontrôle est disponible par 576 et 577 de la norme NF C 15-100 (dispo sur la boutique de l’AFNOR dans son intégralité). Voici la fiche telle qu’elle est donnée dans la norme électrique (dans la dernière version de la norme avec l’amendement A5):

fiche d'auto-controle installation électrique visite consuel NF C 15-100
La première partie de la fiche d autocontrôle est essentiellement portée sur la prise de terre et la protection différentielle 30mA
fiche d'auto contrôle NF C 15-100 installation electrique visite consuel
La seconde partie de la fiche NF C 15-100 permet de vérifier les prescription pour les volumes dans la salle de bain et l’espace ETEL GTL ainsi que le tableau électrique.

La fiche est organisée en plusieurs chapitres liés à des points de contrôle électriques importants de l’installation électrique, en partant de la prise de terre, jusqu’aux appareillages (interrupteurs et prises de courant) en passant par le tableau électrique.

Elle permet de faire une auto vérification avec le passage du consuel.

J’aborderai en détail dans la seconde partie de l’article chacun de ces points.

Une fiche organisée selon la norme NFC15100:

Le document est directement en lien avec les chapitres de la norme et c’est tout à fait normal puisqu’il fait partie du recueil.

Pour ce référer aux prescriptions, il faut utiliser la colonne de gauche du document: par exemple, pour la prise de terre (première ligne de la fiche d’autocontrôle), c’est la partie 10.1.2 à laquelle il faut se référer.

Comment compléter la fiche d’auto contrôle?

Compléter la fiche d’auto contrôle n’est pas très compliqué:

Il faut remplir les premiers champs en précisant le nom du client (si vous êtes un pro) ou le votre si vous êtes un particulier et cocher le type de projet concerné par les travaux:

  • Neuf / Rénovation totale / Extension
  • Maison / Appartement

Dans un second temps, et c’est la le plus important, il faut cocher les cases à droite de chaque prescription sous les indications R NR SO qui signifient:

  • R pour réalisé: La règle de la norme NFC 15-100 est respectée
  • NR pour non réalisé: La règle n’est pas respectée et il faut le corriger par la suite
  • SO pour sans objet: La règle n’est pas applicable dans le cas présent

Les vérifications de la fiche d’autocontrôle:

Passons maintenant aux différentes inspections à réaliser à la fin des travaux en électricité.

Comme je l’ai expliqué précédemment, la fiche d’auto contrôle NF C 15-100 est organisée en plusieurs chapitres. Je vais donc reprendre chacun d’entre eux et vous indiquer quels sont les points exacts qu’il faut analyser en m’appuyant parfois sur des articles que j’ai déjà rédigés.

Protection contre les contacts indirects – protections complémentaires contre les contacts directs

Il s’agit de la partie sécurité de l’installation électrique. Elle est composée de 6 points à analyser:

  1. Prise de terre: C’est un point qui permet de vérifier la présence de la mise à la terre de l’installation électrique: il faut avoir réalisé la prise de terre pour valider ce critère.
  2. Valeur de la résistance de la prise de terre: Je l’ai détaillée dans un article, la valeur de la prise de terre doit être inférieure à 100 Ohm. Pour valider cette étape, il faut mesurer la résistance de la prise de terre (comme je l’explique ici avec un telluromètre).
  3. Conducteurs de terre: Cette vérification de prescription consiste à contrôler la présence de fil de terre pour chaque circuit:
    • Eclairage: section 1,5mm2
    • Prise électrique: section 2,5mm2
    • Prise électrique spécialisée 20A: section 2,5mm2
    • Prise électrique spécialisée 32A: section 6mm2
  4. Conducteur principal de protection: C’est le fil électrique qui relie le tableau électrique à la prise de terre. Il faut vérifier sa section ainsi que sa continuité.
  5. Liaison équipotentielle principale (LEP): La liaison équipotentielle principale est réalisée en connectant les masses métalliques du logement à la prise de terre: il faut donc vérifier son existence, sa section et surtout la continuité.
  6. Conducteurs de terre de la LEP: Cette vérification consiste à contrôler la présence de tous les conducteurs de protection reliés à la LEP.
  7. Liaison équipotentielle supplémentaire (LES): Dans cette partie, il faut vérifier que la liaison équipotentielle supplémentaire a bien été réalisée (voir ici pour plus de précision).
  8. DDR à l’origine de l’installation: Cette partie de la fiche de contrôle permet de vérifier 4 points à propos du disjoncteur de branchement en tête de l’électricité du logement:
    1. Est il bien présent?
    2. Quel est le courant assigné?
    3. Quel est le type de l’AGCP?
    4. Est ce que la liaison entre le disjoncteur de branchement et le premier interrupteur différentiel du tableau électrique est de classe 2?
  9. DDR 30 mA: Dans ce dernier point de la partie sécurité, ce sont les interrupteurs différentiels qui sont contrôlés:
    1. Est ce que tous les circuits sont protégés par un différentiel 30mA?
    2. Est ce qu’il y a au moins un interrupteur différentiel de type A?
    3. Est ce que le nombre de circuits sous un même interrupteur différentiel est correct?
interrupteur differentiel 30mA NFC 15100 contrôle consuel
L’interrupteur différentiel 30mA occupe une partie importante de la fiche d’auto contrôle NF C 15-100

Circuits terminaux:

Cette partie de la fiche d’auto contrôle de la norme NF C 15-100 concerne tous les circuits en bout de circuits électriques:

  1. Eclairage: Pour ce point, il s’agit de vérifier que le nombre de points maximal ne soit pas dépasser pour un circuit d’éclairage par disjoncteur de 10A ou 16A: 8 au max. Il faut également vérifier que le nombre minimal de circuit d’éclairage soit suffisant. D’après la norme NF C 15-100: « Chaque PIECE PRINCIPALE et de service, chaque dégagement doit comporter au minimum un point d’alimentation d’éclairage.« 
  2. Raccordement terminal des points d’éclairage: Il faut vérifier dans cette prescription que les éléments de connexion des luminaires soit bien protégés et non accessibles (pas de partie nue sous tension) et que les installations soient conformes aux influences externes (vérification des indices de protection).
  3. Socles de prise de courant: Concernant les prises de courant, il faut vérifier 3 points:
    1. L’installation de prises électriques à obturateur
    2. Le nombre minimal par pièce
    3. Le nombre maximal par circuit (12 sur un circuit électrique en 2,5mm2 sous un disjoncteur 20A maximum, 8 sur un circuit électrique en 1,5mm2 sous un disjoncteur de 16A maximum)
  4. Circuits spécialisés: La vérification porte sur le nombre de circuits spécialisés qui doit être en cohérence avec le logement: 4 au minimum avec une prise 32A pour la plaque de cuisson et 3 prises spécialisées pour les appareils de type four, lave linge, sèche linge….
  5. Appareils de chauffage: Ce point de vérification porte sur la correspondance entre le besoin de puissance du chauffage, la section du fil utilisé et le calibre du disjoncteur de protection.
  6. Alimentation des points extérieurs: S’agissant de ce point, il faut simplement vérifier que les circuits électriques extérieurs sont alimentés à l’aide de câble électrique.

Commande:

  1. Socles de prises de courant commandés par interrupteur: Il faut uniquement vérifier que les socles de prise de courant soient bien comptabilisés comme des points lumineux, et qu’un interrupteur ne peut commander que deux prises commandées au maximum, dans la mesure ou ces prises sont dans la même pièce (prescription 10.1.3.8.2 de la norme NF C 15-100)

Appareillage:

Pour la partie vérification des appareillages, il faut contrôler:

  1. Que les appareillages ne soient pas installés avec des systèmes de fixation par griffe.
  2. Que le degré de protection de l’appareillage soit en conformité avec le milieu externe dans lequel il est installé.

Locaux contenant une baignoire ou une douche

C’est une partie très importante car elle concerne les volumes dans la salle de bain. Il s’agit de zones dans lesquelles l’installation d’éléments électriques est restreinte.

La vérification des prescriptions s’organise autour des 4 volumes:

  1. Volume 0
  2. Volume 1
  3. Volume 2
  4. Volume caché

Pour chacun d’entre eux, il faut contrôler que les éléments installés répondent bien à la norme NF C 15-100: degré de protection IP, type d’appareillage électrique autorisé ou encore domaine de tension admissible (TBTS dans certains volumes).

Espace Technique électrique du logement:

Cet espace a été rajouté depuis le dernier amendement A5 de la norme NF C 15-100. Appelé ETEL, il englobe l’espace GTL.

Ces vérifications s’articulent autour des distances à respecter au niveau du tableau électrique / de la GTL, par rapport aux canalisations de gaz, d’eau et aux sources de chaleur.

Alimentation électrique du logement:

Voici les contrôles qu’il faut effectuer:

  • Au niveau du tableau électrique, vérifier que la section d’alimentation entre le disjoncteur de branchement et le tableau de répartition soit correcte.
  • Identifier la coupure d’urgence (qui est bien  souvent le disjoncteur de branchement)
  • Contrôler la réserve modulaire dans le tableau électrique (20%)
  • Vérifier la localisation des tableaux divisionnaires: ils ne doivent pas se situer dans les volumes 0 1 2 et volume caché.

Constitution du tableau électrique:

7 points de contrôle de conformité à la norme NF C 15-100:

  1. Dispositif de sectionnement à l’origine de chaque circuit: chaque élément électrique doit pouvoir être coupé.
  2. Sectionnement des circuits de pilotage: Il s’agit ici de protections divisionnaires (disjoncteurs) pour des commandes dans le tableau électrique: il s’agit en premier lieu du contact EDF HP/HC pour le contacteur jour nuit.
  3. Tout circuit protégé contre les surintensité par un disjoncteur: Chaque circuit est protégé par un disjoncteur divisionnaire.
  4. Adéquation entre courant assigné du disjoncteur et section des conducteurs du circuit: La section des fils électriques doit correspondre au calibre des disjoncteurs divisionnaires:
    1. 1,5mm2: 16A maximum
    2. 2,5mm2: 20A maximum
    3. 6mm2: 32A maximum
  5. Protection contre le surintensités atmosphériques: Cela dépend de la région où l’installation électrique est réalisée, il faut vérifier si la présence d’un parafoudre est obligatoire ou pas.
  6. Identification des circuits: Le tableau électrique doit être repéré et étiqueté (voir mes conseils sur le matériel à utiliser pour le repérage du tableau électrique).
  7. Schéma: c’est obligatoire, toute installation électrique doit être accompagnée de son schéma électrique unifilaire.

Canalisations électriques:

Les dernières vérifications de l’installation électrique neuve (ou en rénovation) portent sur les points suivants. (ce ne sont que des interprétations de ma part, car les vérifications ne sont pas référencées avec les chapitres de la norme NF C 15-100).

  • Conducteurs isolés posés sous conduit, plinthe ou goulotte: Tous les fils électriques doivent circuler dans des conduits et sous protection: gaine ICTA, moulure électrique et goulotte.
  • Canalisations Noyées sous conduit: les conduits en montages noyés doivent respecter un degré de protection supérieur à IK07 et être posés sans discontinuité.
  • Plinthes et goulotte équipées des accessoires: Je n’ai pas trouvé de référence à ce point de vérification. Je pense plutôt au fait de respecter la continuité de protection des réseaux électriques et au fait que les moulures ne doivent pas s’ouvrir sans l’aide d’un outil.

gaine électrique ICTA contrôle NF C 15-100

Conclusion sur cette fiche de vérification de la norme NF C 15-100:

Cette fiche est un bon moyen selon moi pour vérifier tous les points en relation avec la norme en électricité. Il faudra bien entendu aller plus loin que la propre fiche et analyser les points un par un (c’est d’ailleurs pour cela que je vous ai donné des liens afin que vous puissiez vous référer à d’autres articles).

20 Commentaires

  1. Bonjour

    merci pour cette fiche, j’ai justement un contrôle du consuel entre le 4 et le 8 avril donc bien utile pour moi
    petites questions au passage:

    – Faut il mettre sous gaine l’alimentation du disjoncteur erdf vers le tableau de répartition ? (le tableau de répartition se trouve juste en dessous de la platine ERDF le tout dans un bac d’encastrement legrand)

    – Faut il mettre sous gaine le fil de terre (j’ai mis 16m²) de la LEP ?

    – Est ce que la barrette de coupure est autorisé a l’extérieur de la maison ?

    Merci pour votre aide

    • Bonjour,

      Pour répondre à vos questions:

      Si le tout est dans un bac d’encastrement et que les fils ne sont pas accessibles directement, pas besoin

      Le fil de Terre doit être mis sous gaine

      Barrette de coupure à l’intérieur

      Cordialement

      Guillaume

  2. Bonjour
    nous avons acheté une maison qui a ete transformée en copropriéte de deux lots. La barette de terre commune aux deux appartements est située dans le garage d’un des lots. faut il la déplacer a l’extérieur car il n’y a pas de parties communes dans la copropriete.
    merci pour votre réponse
    meilleures salutations

  3. Bonjour,
    Bravo pour ce blog, une véritable mine d’informations!
    Suite au partage d’une maison ancienne, je dois faire poser un 2° compteur, d’où un gros chantier électricité (séparation des 2 logements, passage de triphasé en monophasé pour moi, mise sous gaines des fils dans les combles, etc…) et un contrôle du consuel pour la mise en service du nouveau compteur.
    En rénovation partielle, est il obligatoire de séparer circuits éclairage et circuits PC? Dans l’installation que je dois reprendre ces circuits sont parfois confondus (par exemple interrupteur et prise de courant accolés, et repiquage de la phase et/ou du neutre de l’un sur l’autre) avec impossibilité de les séparer (gaines encastrées très sinueuses ou trop petites pour ajouter des fils)?

    • Bonjour,

      Effectivement, les circuits électriques d’éclairages et les circuits électrique de prise de courant doivent être séparés.

      Cordialement

      Guillaume

      • Bonjour et merci pour cette réponse rapide…qui me pose un problème!
        La seule solution serait donc de supprimer ces prises et réserver les circuits à l’éclairage…
        Cordialement,

        • Bonjour

          Je pense que dans le cadre d’une séparation de comptage, il est possible de se contenter de mettre en sécurité la partie de l’installation que l’on conserve.
          Dans ce contexte, un mélange prises/éclairage reste acceptable.
          Bien préciser les circuits mis en sécurité, sur le formulaire de demande d’attestation de conformité (cf/notice)

  4. Bonjour, et merci de votre blog!

    Est-ce que la norme NF C 15-100 est obligatoire dans un petit appartement ancien pas vraiment rénove’?

    cela fait trop de frais a mettre tout aux normes et il me semble comprendre est obligatoire dans le nouveau et dans les rénovations

    Merci

    • Bonjour

      Votre question est vague, car vous ne donnez pas le contexte.

      Une installation existante en service, est en principe aux normes de l’époque de sa construction.
      La norme n’étant pas rétroactive, vous n’avez aucune obligation de faire quoi que ce soit (et heureusement sinon on passerait son temps à refaire les installation électriques)

      Plusieurs remarques cependant :
      – si vous devez louer ce logement, vous devez louer un logement sécurisé avec un minimum de confort électrique pour vivre. Une mise en sécurité de l’installation électrique et le fait de s’assurer qu’il y a un minimum de circuits pour utiliser correctement l’installation (en particulier pour le gros électroménager) est nécessaire.
      – si l’installation n’est plus en service et que vous devez demander une réactivation de branchement, on peut vous demander une attestation de conformité. Pour celle-ci vous pouvez vous contenter de mettre en sécurité l’existant et d’ajouter (aux normes actuelles) les points complémentaires manquant.
      – si vous vous faites l’acquisition de ce logement dans le contexte d’un prêt à taux zéro, on vous demandera de faire une mise en sécurité de l’installation (en gros corriger les points qui auraient été signalés dans le diagnostic électrique).
      – si vous faites une rénovation totale de l’installation électrique (dépose totale de l’ancienne installation pour tout refaire à neuf), il faut respecter en totalité la dernière version de la norme, comme pour un logement neuf.

      A noter que dans le cas de rénovation partielle, que les parties que vous refaites à neuf, doivent respecter la norme en vigueur.

      Voilà, vous voyez que les éléments de contexte sont importants.

      Si vous devez demander ces travaux à un professionnel, soyer précis sur ce que vous demandez :
      – Mise en conformité (ou mise aux normes), qui consiste à rendre une installation conforme à la norme NF C 15-100 en vigueur, comme exigé dans un logement neuf.
      Sauf à faire une rénovation totale, c’est souvent illusoire de faire une mise aux normes complète dans de l’existant. Mais on peut essayer de s’en rapprocher au maximum
      ou
      – Mise en sécurité qui consiste à respecter 6 exigences minimales de sécurité, en éliminant les risques identifiés sur l’installation par la mise en oeuvre des matériels et des circuits rendus nécessaires.
      Vous pouvez éventuellement aller plus loin et chercher à vous rapprocher de la norme actuellement en vigueur

      J’ajoute que, même si cet appartement est pour votre propre usage et que vous n’êtes pas dans les cas ci-dessus, je vous conseille de faire a minima une sécurité d’une installation électrique.

  5. Bonjour,
    je voulais vous demander lors d’une construction neuve si on avait l’obligation de mettre des départs chauffage dans les chambres car aujourd’hui j’en ai pas mis.
    Les seules chauffage que je vais installer, sont dans le salon par un poêle à granules et un sèche serviette dans la salle de bain.

    Merci de votre reponse.

    • Bonsoir

      Aucune obligation de cette nature dans la NF C15-100.

      Cependant s’il s’agit d’une construction neuve, je vous conseille a minima de passer des gaines en attente.
      Rien ne dit qu’à l’usage, vous n’aurez pas besoin de mettre des radiateurs en appoint, surtout à mi saison lorsque l’usage du poele ne se justifiera pas.

  6. bonjour,
    merci pour toutes ces informations,
    j’ai une question concernant le bac d’encastrement, il est métal, dois-je le relier à la terre?

    merci

  7. bonjour, je viens de terminer mon installation electrique mais je n’ai pas de jus, j’ai juste testé la continuité des circuits. est ce que le consuel fait mettre du courant pour tester l’installation. j’ai un raccordement type 2. merci

  8. Bonjour,
    Un commentaire : je confirme, très bon site, bravo.

    Une question sur la norme :
    selon la nf c 15-100, quelle est la définition de pièce principale? existe-elle?
    Ceci pour déterminer le nombre de prises de communication et tv.

    J’ai un exemple concret : Un logement divisé uniquement en 5 espaces, séparés par des murs et portes, sans autres espaces (pas de couloir, wc, ni sdb) :
    Une cuisine, une chambre, un séjour, un salon et une dernière pièce servant de bureau qui pourrait très bien faire une chambre (env. 9m²).
    Merci pour votre aide, Léopold

    • Bonsoir

      La norme dit (10.1.1) :
      « Un logement ou habitation est constitué :
      – des PIECES PRINCIPALES : séjour (salon, salle à manger), chambre, bureau ;
      – des dégagements et des circulations ;
      – des PIECES DE SERVICE. »

      Dans votre cas, il y a donc 4 pièces principales.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)