Tout savoir sur la puissance électrique de votre installation

0
665
Calculer la puissance de votre installation électrique

Lorsqu’on parle d’électricité, on parle le plus souvent d’intensité ou de tension. Cependant, la puissance électrique est une autre grandeur importante qui a un impact concret sur nos installations domestiques.

Qu’est-ce que la puissance électrique ?

La puissance électrique se définit comme la quantité d’énergie :

  • qu’un appareil électrique consomme pour fonctionner
  • ou à l’inverse qu’un appareil est capable de produire, de générer.

On distingue donc deux types d’appareils :

  • les récepteurs (électroménagers, ampoules etc.) qui vont recevoir et consommer l’énergie électrique.
  • les générateurs (centrale nucléaire, usine hydroélectrique, batteries…) qui vont générer de l’énergie électrique.

Parmi les récepteurs, on peut prendre l’exemple d’une ampoule de puissance 40 W. Lorsque cette ampoule est allumée, elle consomme une quantité d’énergie de 40 W pour fonctionner.

 

Les unités de mesure de la puissance électrique

La puissance électrique peut s’exprimer en Watt (W) ou en Volt-Ampère (VA). Mais alors pourquoi utiliser 2 unités différentes pour caractériser la même grandeur ?

Et bien parce qu’en réalité, il existe différents types de puissance électrique. Celles qui nous intéressent, ce sont les puissances P et S :

  • La puissance P est la puissance active. Elle est exprimée en Watt (W). C’est la puissance réelle, utile, celle qui est consommée par un appareil pour le faire fonctionner. La puissance électrique active est alors convertie en énergie utile (chaleur, mouvement…) selon le type d’appareil.
  • La puissance S est la puissance apparente. Elle est exprimée en Volt-Ampère (VA). C’est la valeur maximale qui peut être utilisée par les puissances actives. Elle correspond à la quantité maximale d’énergie électrique qui peut être utilisée par une installation électrique à un instant T.

On comprend donc que la puissance des appareils est exprimée en Watt (W) alors que la puissance totale de l’installation est exprimée en Volt-Ampère (VA).

 

À noter : Dans notre utilisation quotidienne les puissances sont souvent exprimées en kW ou kVA : 1 kW = 1 000 W = 1 kVA = 1 000 VA.

 

Une autre unité à connaître est le Wattheure (Wh). Vous avez probablement déjà vu le terme de kWh (kilo-watt-heure) lorsqu’on vous parle de votre consommation électrique. Le kWh correspond à la puissance active (en kW) consommée par un appareil pendant 1h. Cette unité est utilisée pour mesurer la consommation électrique d’un foyer.

Par exemple, un chauffage électrique de puissance 1 000 W qui est en fonctionnement pendant 2h, consommera 2 000 Wh ou 2 kWh.

Il est important de bien connaître ces différentes unités car elles vous permettront de mieux comprendre votre facture d’électricité qui est composée de deux parties :

  • la partie fixe : l’abonnement, qui dépend de la puissance de l’installation en kVA,
  • la partie variable : la consommation de vos appareils en kWh.

 

Connaître la puissance électrique de son compteur

La puissance du compteur électrique représente la capacité de votre installation électrique. C’est-à-dire la puissance maximale d’électricité que votre compteur peut délivrer et distribuer à vos appareils électriques à un instant T. Il s’agit de la puissance (apparente) maximale utilisable si tous vos appareils venaient à fonctionner simultanément. Ainsi, plus la puissance de votre compteur est élevée, plus vous pouvez utiliser d’appareils électriques en même temps.

En plus d’être inscrite sur vos factures d’électricité la puissance de votre abonnement est également affichée sur votre compteur.

  • Compteur Linky: la puissance s’affiche en appuyant sur le bouton +
  • Compteur électronique: la puissance s’affiche en appuyant 3 fois sur le bouton S
  • Compteur électromécanique: la puissance est directement écrite en dessous

Les principales puissances électriques utilisées pour les installations domestiques sont de :

  • 6 kVA
  • 9 kVA
  • et 12 kVA.

Cependant les fournisseurs d’électricité, proposent des puissances qui peuvent aller jusqu’à 36 kVA. Les puissances plus importantes sont notamment utilisées pour les installations en triphasé. La puissance à souscrire sera déterminée en fonction de vos besoins comme nous le verrons par la suite.

 

Calculer les besoins de son installation

Il est essentiel de calculer la puissance de votre installation électrique et d’ajuster celle du compteur en fonction de vos besoins, principalement pour deux raisons :

  • Si la puissance est trop élevée, vous paierez (inutilement) votre abonnement plus cher
  • Si la puissance est trop faible, vous risquez de rencontrer des coupures de courant intempestives fréquentes. En effet, si la puissance consommée par vos appareils est supérieure à la puissance que le compteur peut vous délivrer alors le disjoncteur se déclenche et une coupe l’électricité.

Pour éviter ces désagréments, il est donc important d’estimer les besoins de votre logement. D’autant plus qu’il est parfois difficile d’identifier l’origine de ces coupures de courant et de les relier à un manque de puissance.

Chaque installation électrique est unique, du fait des appareils qui y sont connectés mais aussi par les marques et les modèles choisis. Pour calculer la puissance de votre installation électrique, 2 méthodes existent.

 

Méthode 1 : Faire la somme de vos appareils

Cette méthode consiste à faire la somme des puissances de tous vos appareils domestiques (électroménagers, radiateurs électriques, sèche-serviettes, chauffe-eau etc.) Vous pouvez retrouver la puissance de vos appareils sur leurs manuels d’utilisateur ou leurs fiches de consommation.

Cette somme vous donnera une puissance totale en kW que vous pouvez convertir en kVA (1kW = 1 kVA). Il s’agit de la puissance maximale théorique que votre installation pourrait consommer à un instant donné.

Cependant en pratique, vous n’aurez jamais tous vos équipements qui fonctionnent en même temps. Par exemple, le réfrigérateur ne consomme qu’en phase de refroidissement, le chauffe-eau fonctionne généralement en heures creuses ou la nuit, etc… La puissance à souscrire sera donc dans la plupart des cas bien inférieure à cette somme théorique. La puissance à souscrire dépendra également de votre mode de vie (télétravail, nombre d’habitants, température souhaitée etc.)

 

Méthode 2 : Utiliser une calculette en ligne

Vous pouvez aussi estimer votre consommation d’énergie via des calculettes en ligne, notamment le simulateur en ligne du médiateur de l’énergie. Cette méthode est plus rapide (5 à 10 min suffisent) mais le résultat peut s’avérer moins précis qu’avec la méthode précédente.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de vous être inscrit, vous allez bientôt recevoir votre premier mail. Guillaume

Vous avez aimé cet article ?

Je peux vous donner encore plus d'astuces et de conseils pour réussir vos travaux électriques.

Recevoir 30 astuces d'électricien gratuites

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici