Si vous vous posez des questions sur la véritable identité de la NFC 15 100, de son origine, de son fonctionnement, de ces évolutions et amendements, des solutions pour télécharger la norme électrique, alors cet article est fait pour vous!

Voici sans plus attendre, tout ce qu’il faut savoir à propos de la norme NF C 15-100 en répondant à 9 questions.

Pourquoi une norme en électricité?

C’est la première question, qui est valable dans bien d’autres secteurs d’activité. Pourquoi avoir créé une norme pour le domaine de l’électricité?

Pour répondre à cette question, il faut revenir à la définition de norme donnée sur Wikipédia: c’est un document qui regroupe plusieurs règles qui régissent un domaine. Une norme permet de définir un vocabulaire, des caractéristiques dans un domaine et des conditions d’essais de ces caractéristiques ainsi que les règles de l’art dans un domaine

En électricité, la norme a été crée avec plusieurs objectifs: Permettre aux professionnels du secteur de l’électricité de travailler autour d’un ensemble de règles communes, avec un même champs lexical, pour assurer la réalisation des installations électriques et avant tout pour obtenir la sécurité des utilisateurs finaux.

Quel est la véritable écriture de la norme électrique?

La première question est plus d’ordre syntaxique qu’autre chose. Comme s’écrit réellement cette abréviation décrivant la norme en électricité.

Voici les différentes alternatives vue ici et là sur le net:

  • NF C15-100
  • NF C 15 100
  • NFC15100
  • C 15-100
  • 15100
  • C15-100
  • NFC15/100

En réalité la dénomination officielle est bien NF C15-100. Pour preuve, voici quelques visuels issus de ma propre version de la norme.

nf c15-100 norme electricite afnor

nfc15100 norme electrique A5 document technique UTE

Qui rédige la norme NFC 15 100?

L’ensemble des normes en France sont gérées par l’AFNOR (Association Française de Normalisation. Elle donc en charge de la distribution de la norme électrique en question

Côté rédaction, c’est autre chose. En effet, la norme NF C 15-100 n’est pas née du jour au lendemain, mais date du début du XXème siècle. Elle a porté plusieurs non différents depuis sa naissance ( en partant de publication 137, puis NFC 11, USE 11 ) pour enfin obtenir le nom qu’on lui connaît aujourd’hui.

Revenons en à la rédaction en elle même. Si c’est l’AFNOR qui chapeaute l’ensemble, la rédaction du contenu s’exerce entre plusieurs entités toutes liées au domaine de l’électricité, avec certaines plus connues que d’autres. C’est notamment le cas du CONSUEL, EDF, FEDELEC et bien d’autres. Toutes ces sociétés, associations, ou encore organismes publiques sont regroupés dans une “commission de normalisation”.

Y’a t’il plusieurs normes électriques?

Vous entendrez peut être parler d’autres sigles en électricité tournant autour du caractère normatif et notamment deux en particulier:

  • Le(s) DTU: Un DTU, c’est un Document Technique Unifié. Il s’agit des guides spécifiques au travaux du bâtiment en France, plus techniques qu’une norme (voir la définition complète ici sur Wikipédia). On parle d’ailleurs d’avis techniques. Il en existe en relation avec le domaine de l’électricité
  • L’UTE: l’Union Technique de l’Electricité est une association qui a participé depuis son avènement jusqu’à ce jour à la normalisation dans l’électrotechnique (tout l’historique est ici). Aujourd’hui, les compétences de l’UTE sont rattachées à celle de l’AFNOR dans le cadre des compétences de normalisation.

Au final, même si les deux termes précédents ont une relation plus ou moins importante avec la norme NF C 15-100, il n’y a qu’une seule norme en électricité et qu’un seul acteur principal.

La norme NF C 15-100 concerne t elle uniquement l’installation électrique domestique?

En parlant de la norme NF C 15-100, de nombreuses personnes pensent qu’elle ne concerne que l’installation domestique: c’est une erreur, car la norme NFC 15-100 s’applique dans différents domaines d’application: bâtiment à usage d’habitation, commercial, Etablissement recevant du public, industriels, bâtiments agricoles, chantier mobile, stations essence, camping….

Mais elle ne concerne pas pour autant tout le domaine de l’électricité, car la norme ne s’applique pas aux trains, bateaux, avions, voiture, caravanes et camping-car ou encore plateformes pétrolière ou mines et carrières.

Quels sont les grands chapitres et l‘architecture de la norme NF C 15-100?

Si je ne peux pas vous donner l’intégralité de la norme (c’est un document confidentiel, dont la publication n’est pas autorisée), je peux (du moins je pense) vous donner les grands chapitres de la norme.

Même si ça ne vous apportera pas une grande aide sur votre chantier en électricité, cela vous fera comprendre que la norme va bien plus loin que l’installation électrique classique:

  • TITRE 1: Domaine d’application, objet et principes fondamentaux
  • TITRE 2: Définitions
  • TITRE 3: Détermination des caractéristiques générales des installations
  • TITRE 4: Protection pour assurer la sécurité
  • TITRE 5: Choix et mise en oeuvre des matériels
  • TITRE 6: Vérifications et entretien des installations
  • TITRE 7: Règles pour les installations et les emplacements spéciaux
  • TITRE 8: A l’étude
  • TITRE 9: A l’étude
  • TITRE 10: Installations électriques à basse tension dans les locaux à usage d’habitation
  • TITRE 11: Installation des réseaux de communication dans les bâtiments d’habitation

Quelques remarques néanmoins sur ces titres de chapitres de la norme NF C 15-100:

  1. Les numéro 8 et 9 sont marqué “à l’étude” et prouvent que la norme est en perpétuelle évolution
  2. Les titre 10 et 11 sont les plus importants dans le cadre de réalisation de travaux en électricité dans un logement d’habitation, et c’est eux (surtout le chapitre 10)qui regroupent la plupart des informations nécessaires à la réalisation d’une installation électrique dans les normes.

Ce fameux chapitre 10 est décomposé en deux sous parties:

  • 10-1: Installations électriques à basse tension dans les parties intérieures des logements et parties privatives situées dans les parties communes
  • 10-2: Installations électriques à basse tension dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation

Qu’est ce qu’un amendement en électricité?

Il peut arriver d’entendre parler d’amendement de la norme. Il ne s’agit pas d’une version différente ni d’une autre dénomination, mais en fait d’une mise à jour de la norme, avec ses évolutions: suppression de certaines règles, ajout de nouvelles ou encore modification de certains termes.

Côté NF C 15-100, on dénombre jusqu’à présent 5 amendements, le dernier en date étant l’amendement A5 de la norme NF C 15-100, paru au mois de juin 2015 et rentré en application à partir du 27 novembre 2015.

Pour information, les précédentes mise à jour ont eu lieu:

  • En Aout 2008 avec l’amendement A1
  • En Novembre 2008 avec l’amendement A2
  • En Février 2010 avec l’amendement A3
  • En Mai 2013 avec l’amendement A4

Ou télécharger la norme en électricité?

Si vous voulez que je vous donne un lien , ce sera exclusivement celui ci. Si vous êtes allez voir, vous avez bien compris que c’est le lien vers le site officiel de l’AFNOR, avec au bout du compte, une version payante mais complète de la norme NF C 15-100. (pour un prix de plus de 372,97 euros TTC)

site afnor telechargement norme electrique nfc 15100
Capture écran du site de l’AFNOR sur la Norme NFC 15 100

Impossible de trouver une version gratuite et complète de la norme NFC 15 100 (ou alors, ce ne sera pas légal!).

Alors comment faire pour se documenter à moindre frais?

Ou trouver les informations essentielles de la NFC 15 100 électrique gratuitement?

Ce peut être un peu frustrant pour un particulier souhaitant faire ses travaux en électricité dans les normes et de devoir investir une telle somme dans un recueil normatif, alors que, comme je l’ai détaillé dans la partie sur les différents chapitres de la norme, il n’y a qu’une petite section vraiment important pour l’électricité domestique.

Heureusement, il existe des synthèses sur le net, proposées notamment par les différents fournisseurs de matériel électrique (avec quelques proposition de matériel électrique de la marque, mais c’est de bonne guerre). Voici quelques liens qui peuvent vous être utiles:

Les informations sur le norme NF C 15-100 chez Schneider Electric:

Le fabricant propose de nombreux support sur la norme électrique dont deux qui ont retenus mon attention:

  1. Les documents au format PDF disponibles en suivant ce lien
  2. Si vous avez un peu de temps, je vous suggère le web séminaire à propos du dernier amendement A5 de la norme NF C 15-100

 

Chez Legrand

Le fabricant de matériel électrique Legrand, bien connu dans le domaine, propose de son côté:

  1. Un document au format PDF (ici) avec les instructions mises à jour
  2. Une infographie très bien pensée sur les dernières évolutions importantes, qui permet en un (bon) coup d’oeil, de réaliser une installation dans les normes en respectant les principales préconisations.
infographie legrand norme NFC 15 100
Source de l’image: Legrand

Chez Hager:

Le constructeur propose de nombreuses informations sur ses solutions, en tournant autour des prescriptions de la norme en suivant ce lien.

 

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

15 Commentaires

  1. Bonjour

    Une remarque importante :
    S’agissant d’une norme d’application obligatoire, la consultation de la NF C15-100 est gratuite sur le site de l’AFNOR, il suffit de s’inscrire et de cliquer sur le lien “consulter” indiqué plus haut par Guillaume.
    Via ce lien, on peut juste consulter, pas télécharger, ni imprimer, ni enregistrer, mais c’est déjà bien, car on a ainsi accès à l’intégralité de l’original du texte.

  2. Bonjour,
    étant autoconstructeur, la norme m’intéresse évidemment mais sa consultation nécessite une inscription qui nécessite un numéro de tva obligatoire 🙁
    Ce que j’aimerais savoir, ce sont des précisions sur le circuit spécialisé de la cuisine. On parle d’un circuit de 6 prises dont 4 sur le plan de travail. Est-ce un minimum ou dois-je me limiter à 6 prises sur ce circuit et quid de la prise pour la hotte ( inclus dans les 6 ou pas ?)
    Si quelqu’un a des réponses précises, je l’en remercie par avance.

    • Bonsoir

      Pour l’inscription sur la boutique AFNOR, il y a un lien sur lequel il faut cliquer si vous etes un particulier.

      Pour le circuit de cuisine c’est 6 prises maxi.
      Mais pour la hotte le texte est flou car il par le d’un “socle supplémentaire au dessus des plaques de cuisson ”
      Si vous voulez mettre plus de prises, il faut les mettre sur un autre circuit, éventuellement commun avec d’autres pièces.

    • Bonjour,

      Je complète la réponse de Carminas.

      Il est possible d’y acceder en tant que particulier.

      Après avoir cliqué sur le lien Inscription, il faut attendre quelques secondes puis apparaît tout en haut de la page le message suivant :
      « Vous vous inscrivez au titre de votre société
      Si vous agissez à titre personnel, cliquez ici »

      Oui, c’est mal conçu. 🙂

      Bonne journée.

  3. Bonjour
    Je suis régulièrement sollicitée au tél pour la mise en conformité de mon tableau électrique en référence à la norme NFC 15/100. Tout propriétaire est-il dans l’obligation d’avoir un tableau électrique conforme ?
    Y a-t-il un risque de contrôle par le “Consuel”, et de sanctions par une amende ?
    Merci de votre aide

    • Bonsoir

      Qui vous relance et dans quel contexte ?

      En général, une installation est aux normes de sa date de création (sauf si elle a mal été bricolée après).
      La norme n’étant pas rétroactive (et heureusement car sinon il faudrait modifier les toutes les installations électrique à chaque fois qu’elle évolue), vous n’avez donc obligation de rien.

      L’attestation de conformité du consuel n’est d’ailleurs demandée que lors de la mise en service d’un branchement, pas ultérieurement. Et forcément aucune sanction de type amende.

      Néanmoins sans respecter la dernière norme en vigueur qui comporte beaucoup de points de conforts, il peut être pertinent de faire (ou de faire faire) une mise en sécurité de l’installation électrique, afin d’assurer la sécurité des personnes qui occupent le logement, et même si ce n’est pas une obligation.

      A savoir également que lorsque vous vendez un logement ou depuis 2018 lorsque vous louer un logement (pour les nouveaux baux), il est obligatoire de fournir un diagnostic de l’état de sécurité de l’installation électrique. Ce diagnostic n’est néanmoins qu’informatif et vous n’avez pas d’obligation de faire les travaux.
      Sachez si vous êtes bailleur, qu’en cas de sinistre ou d’accident votre responsabilité pourrait être engagée si l’installation n’est pas sécurisée.

      En synthèse ne pas confondre :

      Mise en conformité (ou mise aux normes) : Consiste à rendre une installation conforme à la norme NF C 15-100 en vigueur comme exigé dans un logement neuf. Sauf à faire une rénovation totale (dépose complète de l’ancienne installation pour en refaire une à neuf), c’est souvent illusoire de faire une mise aux normes complète dans de l’existant. Mais on peut essayer de s’en rapprocher au maximum

      Mise en sécurité d’une installation électrique : Consiste à respecter 6 exigences minimales de sécurité, en éliminant les risques identifiés sur l’installation

      Si vous deviez faire faire des devis à des artisans, utilisez la bonne terminologie en fonction de ce que vous souhaitez

  4. Bonjour
    Je suis electricien et doit finir un chantier en cours dans un erp – établissement recevant du public – en l’occurence un cabinet médical (le precedent electricien ayant arreté en cours de réalisation). Il s’agit d’une rénovation à neuf et d’un agrandisisment
    Lors de ma première visite j’ai été étonné de voir – ce que j’estime – être des anomalies, à savoir :
    – 1 inter diff 63A qui supporte 19 disjoncteurs divisionnaires
    – pas d’inter diff de type A alors qu’il y a une cuisine avec plaques et lave linge
    – pas de shema electrique
    – moins de 20% d’espace libre dans le tableau
    – vmc protégée par un 16A
    …. etc… etc
    L’installation ayant passée le consuel avec un bureau de controle, je les ai contacté pour savoir pourquoi ces “anomalies” n’avaient pas été identifiées dans leur rapport de controle. Il m’a été répondu que les erp – cabinet medical – devait respecter la nfc15-100 sauf le titre 7 qui ne concerne que l’habitat et que mes remarques n’étaient pas fondées.
    Je ne sais plus quoi penser ??? pourquoi la norme ne s’appliquerait que partiellement dans ce type de locaux ?
    Pourriez vous me donner votre point de vue, et le cas échéant la références des textes justifiant la véracité de la position du bureau de contrôle.
    Cordialement,
    NC

  5. Bonjour

    je Construis ma maison et j’aurais voulu savoir si il était obligatoire de gainer du câbles ro2v ?
    Et si il était obligatoire de respecter un code couleur different entre les réseaux prises , luminaires,et radiateurs? ( exemple vert jaune pour la terre , bleu neutre et rouge pour phases prises , marron phases luminaires, noir phases radiateurs )
    Sachant que j’ai déjà tout câblé en ro2v jaune vert , bleu , rouge
    ( je demande cela par rapport à la norme c15-100 en vu d’un contrôle du consuel )

    Cordialement
    Miguel

  6. Bonjour
    Je ne sais quelle décision prendre. Je dois remettre mon tableau électrique aux normes NC15100
    J’ai fait faire 2 devis qui vont du simple au double. le 1er électricien me dit que tout n’est pas à changer.(mise aux normes d’un tableau ancien : supprimer des disjoncteurs triphasés qui ne servent plus, pose de 4 interrupteurs/ différentiels afin de sectoriser l’installation électrique. remplacer 4 porte fusibles par des disjoncteurs calibrés).
    Voici la réponse du second.
    Nous avons étudié vos photos et il s’avère :
    – que tous les disjoncteurs n’ont pas de coupure neutre donc sont non-utilisables
    – qu’un disjoncteur tetra en branché en monophasé, complètement interdit
    – que des différentiels sont de la grande distribution donc …
    De plus, la législation oblige lors de travaux de remise aux normes (NF C15-100), la réfection complète
    c’est à dire remplacement de tout le matériel
    Nous n’accepterons pas de faire vos travaux en ré-utilisant des éléments présents.
    Qui dois-je croire ? Merci de m’éclairer.

    • Bonjour,

      Je ne peux juger de façon complètement partiale, mais ce qui est sur, c’est qu’en règle général, on évite de reprendre des anciennes protections.

      Pourquoi? Tout simplement pour une question d’assurance. Aucune idée des incidents qui ont pu apparaître auparavant et de l’état de fonctionnement des dites protections.

      Le fait que les différentiels sont de la “GSB” n’est pas un argument recevable selon moi. Le professionnel a juste à faire valoir les informations que je vous ai donné, a savoir le problème d’assurance.

      Pour ma part, je n’ai jamais repris les disjoncteurs en place, pour une question de sécurité du client aussi. Les connexions à vis des disjoncteurs peuvent être un peu fatiguées par exemple et cela peut amener à des problèmes dans le futur.

      Finalement, je suis plutôt sur la même longueur d’onde que le second professionnel pour tout remettre au propre mais avec un autre discours à la clé.

      Encore une fois, ce n’est qu’un argumentaire basé sur vos dires, peut être qu’il en est autrement selon la configuration de votre coffret électrique.

      Cordialement

    • Bonjour

      Tout dépend de ce que vous voulez faire :
      – une mise en sécurité : vous conservez le tableau tout en ajoutant ou remplaçant les éléments nécessaires
      – une mise au norme : il est sans doute préférable de tout changer, même s’il n’est pas interdit de conserver des matériels conformes à la norme actuelle
      A noter que je ne vois pas ce qui interdit de n’utiliser que 2 pôles sur un disjoncteur tetra.

  7. Bonjour,
    D’après ce que je lis…
    702.522.22 Limitation des canalisations selon les volumes
    Dans les volumes 0 et 1, les canalisations doivent être limitées à celles nécessaires à
    l’alimentation des appareils situés dans ces volumes.

    Ça veut-il dire que le câble qui alimente mon local technique (pompe, filtre…) peut être enterré le long de la piscine en passant donc dans le volume 1?
    Et aussi, est-ce que le local technique pourrait se trouver dans le volume 2, c’est-à-dire à 2 m de la piscine, si, comme j’ai cru le comprendre, le circuit est protégé par un interrupteur différentiel de 30 mA?
    Merci encore à vous… de m’éclairer!
    Gérard

  8. Bonjour,

    Merci pour ce blog sérieux et utile.
    Je me permet de poser une question sur la norme au sujet des circuits spécialisés.
    Il faut des circuits spécialisés pour les climatisations les portails et bien d’autres choses.
    Pour une alarme c’est la même chose, cependant je n’ai pas prévu de circuit spécial pour cette dernière. Je suis entrain de la mettre en place et me pose une question. Le consuel va t’il vraiment refuser l’installation si j’alimente cette alarme via une prise standard (sur circuit non spécialisé)? est-ce vraiment appliqué pour une alarme cette norme? simplement parce que repasser des fils maintenant de 20m ça va être galère voir impossible, mais ca c’est un autre pb.
    en vous remerciant.
    Rémi

    • Bonsoir

      N’étiquetez pas “alarme sur le tableau.
      Le consuel n’ira pas vérifier ce genre de chose et de toute façon ce n’est pas un point essentiel de sécurité.

      Par contre ce n’est pas très pertinent en pratique. Si un appareil situé sur le même circuit a un défaut, cela coupera le circuit et votre alarme ne sera plus active.
      En général il est préférable de lui dédier un disjoncteur différentiel.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here