Vous souhaitez prendre votre envol, vous lancer dans l’aventure? C’est un super projet, mais attention, car se lancer électricien à son compte peu devenir un véritable parcours du combattant: comme toute épreuve, on peut la réussir à 100% ou rencontrer des problèmes. A travers plusieurs articles, je vais vous expliquer comment j’ai monté ma société, quels sont les choix que j’ai fait et comment j’exerce aujourd’hui avec une relative tranquillité.

Et pour commencer cette série d’article, je vais parler du statut qu’il faut choisir pour devenir électricien indépendant.

Quel statut choisir pour devenir électricien à son compte?

Le statut d’auto-entrepreneur: idéal pour démarrer

Auto-entrepreneur (ou AE pour simplifier) c’est un statut créer en 2009 et qui a pour objectif d’aider les personnes qui souhaitent démarrer une activité assez simplement. Je dis assez, car je pense que c’est encore trop compliqué (mais je pense que c’est le système Français qui veut cela).

devenir électricien auto entrepreneur
Le statut d’AE est idéal pour se lancer Electricien à son compte

L’avantage, c’est que ce statut permet, dans notre cas, de se mettre électricien à son compte pour démarrer l’activité, avec la possibilité de cumuler un emploi en parallèle (avec un “accord” salarié / dirigeant bien sûr).

L’autre avantage, c’est que ce statut permet de sécuriser un minimum les débuts de l’activité, car les cotisations ne sont dues qu’en cas de présence de chiffre d’affaires (point abordé un peu plus en détail dans l’interview que j’ai réalisé en fin d’article).

Malheureusement, la simplification ne dure pas si vous souhaitez continuer votre activité de façon un peu plus importante et que vous développez un chiffre d’affaires supérieur à 32.000 euros (environ).

A partir de ce moment, il faut passer en société:

Ensuite, RSI ou pas?

C’est la que le choix est important: Vous pouvez alors dépendre de deux régimes différents:

  • Le RSI: c’est le régime des indépendants
  • Le régime général: c’est le régime des salariés ou assimilés – URSSAF

Je ne vais pas tourner autour du pot, fuyez carrément le RSI: malgré tout ce que pourrons vous dire les comptables ou gestionnaires associés, une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage RSI, c’est problème assuré à 99%.

Sur quoi je me base pour dire ça? Sur l’expérience de tous mes collègues artisans, qui ont tous (je dis bien TOUS) eu un problème plus ou moins important avec le Régime Social des Indépendants: demande de cotisations exubérantes, problème de communication, prélèvements incohérents….

Effectivement, vous payerez un peu moins de charges au RSI qu’en étant dépendant de l’URSSAF: mais la tranquillité à un coût qui n’est pas si important que ce qu’on vous dira et surtout vous pourrez vous consacrer à votre activité principal: l’électricité.

RSI devenir electricien a son compte
Exemple de pancarte lors de manifestations qui traduit bien les problèmes liés au RSI

Mon conseil dans ce cas: optez pour la SAS – Société par Action Simplifié ou encore la SASU Société par Action Simplifié Unipersonnelle si vous êtes seul.

Et pourquoi pas directement en société?

La dernière possibilité, c’est de se mettre à son compte sans passer par la case autoentrepreneur: c’est un défi un peu plus relevé, car il faut se jeter corps et âme dans l’aventure.

Mais c’est tout à fait possible dans la mesure ou les calculs sur le prévisionnel à venir ont été menés, avec une petite étude de marché pour être certain de la viabilité du projet (c’est ce que j’ai fait pour ma part).

Si vous voulez toutes les informations nécessaire, vous pouvez d’ailleurs retrouver ici formation qui vous aide à créer débuter et développer votre activité d’électricien professionnel.

Retour sur le statut D’AE et interview de Arthur du portail auto-entrepreneur

Vous voulez en savoir plus sur le statut d’auto-entrepreneur? voici une interview d’un spécialiste qui pourra vous éclairer sur le sujet:

Bonjour Arthur, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs ?

“Bonjour Guillaume, Je suis responsable du support client au sein de la plateforme de création d’auto-entreprise “Portail Auto-Entrepreneur“.”

Vous travaillez donc pour le portail auto-entrepreneur, quelle est votre valeur ajoutée pour les personnes qui souhaitent se lancer dans leur activité ?

“Notre service est fondé sur l’envie de simplifier, pour ceux qui souhaitent devenir auto-entrepreneur, toutes les démarches administratives de l’accès à ce statut pour leur permettre de débuter au plus vite leur activité.

Au-delà de l’accompagnement à la création, chacun de nos client bénéficie d’un conseiller à sa disposition quant-il le souhaite pour l’accompagner pour toutes les questions qu’il peut se poser (déclaration du chiffre d’affaires, évolution de l’activité…)

Nous mettons également à disposition un logiciel de devis et facturation, qui leur permet d’éditer des documents conformes à la règlementation, intégrant toutes les mentions légales obligatoires.

Cela leur permet d’être en règle en cas de contrôle de l’administration.”

Pour revenir au statut d’auto-entrepreneur, pourquoi selon vous est-il idéal pour débuter son activité ?

“Le statut d’auto-entrepreneur est un statut réellement avantageux.

Ouvert à tous, il permet d’exercer une activité á son compte, en activité principale ou en parallèle d’un statut de salarié, étudiant, retraité ou demandeur d’emploi.

Il bénéficie surtout d’une fiscalité allégée et simplifiée – Pas de chiffre d’affaires = Aucune cotisation à payer – qui permet de tester la viabilité d’un projet.”

Quelle première recommandation pourriez-vous faire à une personne qui se lance et qui choisit ce statut ?

“Ne vous précipitez pas. Si l’accès au statut d’auto-entrepreneur est facile et que les démarches de création paraissent simplifiées, il s’agit néanmoins de la création d’une entreprise en votre nom propre. Il faut garder à l’esprit que la constitution du dossier va avoir des répercussions sur votre sécurité Sociale, et votre imposition.

Il est également judicieux de se renseigner sur les diverses aides proposées aux auto-entrepreneurs (comme l’ACCRE). Vous pourrez peut-être en bénéficier !

En résumé : Partez du bon pied et faites-vous accompagner ! :)”

Merci Arthur du temps que vous m’avez accordé.

Pour plus d’informations, avant de vous lancer électricien autoentrepreneur, lisez cet article disponible sur le portail dédié au métier d’électricien: https://www.portail-autoentrepreneur.fr/actualites/electricien-btp/

 

 

2 Commentaires

  1. Je suis en passe de me lancer, et j’en suis arrivyaux mêmes conclusions que toi, ça me conforte dans le choix de passer par le statut AE pour ensuite le faire évoluer en SASU. Merci de ton regard sur cette situation et j’attends avec impatience la suite de cette catégorie!

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here