C’est un article Bio que je vous présente aujourd’hui: Non, il n’est pas rédigé avec une machine à écrire, et non je n’ai pas installé de système à pédale sous mon ordinateur pour générer  de l’électricité.

C’est un article qui aborde la Bioélectricité. Phénomène dans l’air du temps ou bien préoccupation passagère, le fait est que de plus en plus de personnes se soucient de l’impact des ondes sur le corps humain et plus particulièrement sur le cerveau. L’électricité n’échappe pas à ce phénomène, car les réseaux électriques diffusent des champs électromagnétiques dans nos habitations.

Un nouveau domaine – de niche pour l’instant – est apparu, la bioélectricité.

Bioélectricité, aux origines du problème:

A travers cet article, je vais vulgariser de façon à ce que le principe soit bien compris. Je vais sans aucun doute prendre des raccourcis, qu’ils soient techniques, technologiques ou de l’ordre de la physique des matériaux, alors messieurs les chercheurs, soyez indulgents. L’idée étant de comprendre le phénomène de bioélectricité

Electricité et champs électromagnétique

Lorsque le courant circule dans un matériau conducteur, il créé autour de ce matériau un champ électromagnétique.

Dans un logement, ce champ électromagnétique est donc omniprésent autour des appareils électriques mais également au niveau des boites d’encastrement de l’installation électrique, des câbles et fils électriques qui circulent dans les murs et cloisons.

Les conséquences du champ électromagnétique sur le corps humain

C’est un sujet assez épineux que d’aborder les effets des champs électromagnétiques sur le corps humain, mais quoiqu’il en soit, il ne faut pas nier qu’ils existent.

N’étant pas médecin ni spécialiste dans le domaine, je vous invite à lire cet article de l’INRS qui en parle de manière sérieuse. Vous pouvez également trouver des articles sur internet tous plus farfelus les uns que les autres (dans la ligné des théorie du complot), c’est pourquoi je ne m’attarderai pas sur les effets mais plutôt, dans le chapitre suivant, des moyens qui sont mis en oeuvre pour se protéger des champs électromagnétiques dans une habitation grâce à la bioélectricité.

Le matériel électrique en Bioélectricité:

Vous l’aurez compris, la bioélectricité consiste donc à se protéger contre les champs électromagnétiques que les appareils électriques et les réseaux de l’installation électrique produisent.

Etant électricien, je ne peux vous exposer les moyens qui existent au niveau des appareils électriques comme la TV, l’ordinateur, le téléphone, mais plutôt parler de la partie qui me concerne, le matériel électrique spécial bioélectricité.

Protection contre les champs magnétiques, cage de faraday:

Avant de vous présenter le matériel en bioélectricité, je vais vous expliquer le système qui est employé pour se protéger des champs électromagnétiques: la cage de faraday

La première fois que j’ai vu une cage de faraday en action, c’était à la cité des sciences à Paris, et je vous avouerai que j’étais fasciné par le phénomène: Un enfant, dans une cage vers laquelle un interlocuteur pointait un arc électrique. Fort heureusement, le système étant particulièrement ingénieux, aucun dégât à l’arrivée.

Je vous laisse admirer les images:

Le principe de fonctionnement (attention raccourci!) est celui d’une cage métallique  reliée à la terre de façon  à isoler la personne à l’intérieur de cette cage. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire l’article sur la cage de faraday de wikipédia qui est bien rédigé.

Dans le cadre de l’installation électrique, il existe des dispositifs conçus de la même façon pour diminuer les champs électromagnétiques générés par le courant.

Boite d’encastrement faradisée pour la bioélectricité:

Selon le même principe que la cage de faraday, la boite d’encastrement est recouverte de peinture galvanisée (métallique) qui joue le rôle de cage métallique.

Voici des photos de la boite d’encastrement anti rayonnement bioélectrique BBC en question, la peinture marron qui la recouvre étant la peinture galvanisée.

Cette couche de peinture est reliée à la terre: On dit que la boite d’encastrement est faradisée. La liaison est réalisée avec un rivet pop et un fil vert jaune qui est relié à terre de l’habitation pour faire ‘s’écouler’ le courant issu du champ électromagnétique généré à l’intérieur de la boite d’encastrement.

 

Dérivation et bioélectricité: Les boites de dérivation faradisée:

De la même façon, il existe en bioélectricité la boite de dérivation faradisée, conçue sur le même principe que les boites d’encastrement ci dessus, avec peinture galvanisée et liaison à la terre de la boite de dérivation:

Boite de dérivation faradisée bioélectricité
boite de dérivation faradisée avec liaison à la terre

Circulation des fils et bioélectricité: Gaine ICTA faradisée:

Les points d’alimentation sont protégés, il ne manque plus que la circulation des réseaux électriques. Par de miracle, le fonctionnement est identique, basé sur une gaine ICTA bioélectrique (ou gaine ICTA anti rayonnement) transformée en cage de faraday pour permettre de protéger contre le champ électromagnétique.

Certaines sociétés se sont spécialisées dans ce type de matériaux, comme par exemple FLEX-A-RAY.

Bioélectricité et BBC?

Vous avez surement remarqué que les boites d’encastrement sont BBC: cela permet de confiner complètement le champ électromagnétique et aussi de réaliser des économies d’énergies substantielles. Je vous invite à lire l’article que j’ai écrit pour en savoir plus sur le principe de boite d’encastrement BBC.

 

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

3 Commentaires

  1. Quelqu’un a t’il déjà montré l’efficacité de ce type d’équipement dans sa promesse de confinement du champs électromagnétique rayonné par les fils ?
    Ce type de dispositif n’a aucune chance de couper efficacement le rayonnement produit à la fréquence de 50 Hz. Il faudrait pour cela une épaisseur de métal beaucoup beaucoup plus importante que la fine couche de peinture conductrice qui recouvre boîtiers et gaines.
    Lorsque l’onde EM pénètre dans un métal, celle-ci est atténuée d’environ 2/3 de sa puissance incidente lorsque l’épaisseur de métal atteint ce que l’on appelle la “longueur de peau”. En utilisant l’expression mathématique de cette longueur de peau (voir ici par exemple : http://olivier.granier.free.fr/Seq12/co/rappels-de-cours-eq-maxwell-ds-les-metaux.html) on devrait trouver des chiffres de l’ordre de la dizaine de cm (avec du cuivre) voir beaucoup beaucoup plus, tout dépend de la conductivité électrique de cette fameuse peinture conductrice… Bref, tous ces trucs ressemblent à un bien bel attrape-nigauds. La vente de ce genre de produit devrait être interdite !

  2. Bonjour Christophe,
    Vos arguments me semblent pertinent pour le rayonnement produit par le 50Hz, mais est-ce qu’il n’y a pas des composantes à plus haute fréquence dans le signal? Je sais que EDF utilise cette technique pour dialoguer avec les nouveaux compteurs (pas en permanence) et que des hautes fréquences sont sans doute créer à chaque ouverture/fermeture d’un interrupteur ?)
    C’est une vrai question, pas une polémique. Je n’ai pas trouvé de référence à des mesures de champs sérieuses avec et sans dispositifs. et Qid des “trou” crées à l’avant des boites par les appareils non-blindés?

  3. Bonjour,
    Pour info, si on en croit le produit ci-dessous (0.02mm), pas besoin d’un tank pour diminuer (partiellement, mais quand même 30 à 40dB) les CEM !
    MCF5 Blindage anti magnetique
    Atténuation magnétique basses fréquences : 30 dB
    Atténuation hautes fréquences : 75dB
    Poids : 180 g/m2
    Epaisseur : 0.02 mm
    Source : http://www.expercem.com/product.php?id_product=343

    De plus, les produits Flex de la société Courant cité dans cet article respecte la norme suédoise (5 et 10 V/m). Ils sont pas du genre à rigoler avec les ondes (rappelez-vous leur norme sur les écrans cathodiques d’ordinateur).

    Enfin, ce n’est pas une mode qui va et s’en va, déjà les suédois sont exigeants, mais la France a édicté un nouveau règlement en 2016, pour l’instant dédié aux entreprises. Très forte chute sur les limites de champs autorisées. Ca devrait faire plein de boulot pour les électriciens.

    Décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux champs électromagnétiques
    https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/8/3/ETST1611714D/jo
    Art. R. 4453-3. – L’exposition d’un travailleur à des champs électromagnétiques ne dépasse pas les valeurs limites d’exposition suivantes :
    @@@@@ 25-400Hz tête1.4V/m) corps<1.1 V/m @@@@@
    Art. R. 4453-13.-La réduction des risques liés à l'exposition aux champs électromagnétiques se fonde notamment sur :
    1° La mise en œuvre d'autres procédés de travail n'exposant pas aux champs électromagnétiques ou entraînant une exposition moindre ;
    2° Le choix d'équipements de travail appropriés émettant, compte tenu du travail à effectuer, des champs électromagnétiques moins intenses ;
    3° La mise en œuvre de moyens techniques visant à réduire l'émission de champs électromagnétiques des équipements de travail ;
    4° La modification de la conception et de l'agencement des lieux et postes de travail visant à réduire l'exposition aux champs électromagnétiques ;
    5° Le choix d'une organisation du travail visant à réduire la durée et l'intensité des expositions ;
    6° Des programmes appropriés de maintenance des équipements de travail, des postes de travail et du lieu de travail ;
    7° La mise à disposition d'équipements de protection individuelle appropriés ;
    8° La mise en œuvre de mesures techniques et organisationnelles visant à éviter tout risque lié aux effets indirects.
    Art. R. 4152-7-1. – Lorsque, dans son emploi, la femme enceinte est exposée à des champs électromagnétiques, son exposition est maintenue à un niveau aussi faible qu'il est raisonnablement possible d'atteindre en tenant compte des recommandations de bonnes pratiques existantes, et en tout état de cause à un niveau inférieur aux valeurs limites d'exposition du public aux champs électromagnétiques.

    Enfin, si vous posez une installation propre pour vous protéger, ça ne servira pas si vous continuez à utiliser des prises sans terre (les radio-réveils, lampes et autres électroniques), des câbles (de la prise à l'appareil) non blindés qui passent près du lit et des fauteuils), car tout cela vous pollue intensément. Donc là aussi, comme les industriels rechignent à fournir des câbles tout prêt sur le matériel grand public et professionnel, c'est encore plein de boulot pour les électriciens.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here