La chute de tension électrique dans les câbles électriques est un élément à ne pas négliger: Un mauvais choix dans la section de votre fil électrique peut vous conduire tout droit au non respect de la norme NF C 15-100: voici l’explication

La chute de tension électrique dans les conducteurs, explication:

Vous connaissez le phénomène de résistance électrique? (sinon, je l’explique ici) Les conducteurs électriques (les fils électriques) se comportent comme des résistances de faible valeur: lorsque le courant traverse ces fils, il y a des pertes par effet joule (pour simplifier, il y a des pertes par échauffement).

Sur des grandes longueurs de câble, l’effet est amplifié – on parle de chute de tension en ligne. Résultat, le tension au bout du câble est inférieure à la tension électrique au début du câble.

  • Le problème? certains appareils ne peuvent pas fonctionner en dessous d’une certaine tension.
  • Comment diminuer le phénomène de chute de tension électrique? Il suffit d’augmenter la section du câble électrique: le phénomène de perte par effet joule sera diminué, et la tension à chaque extrémité du câble sera presque identique.

En quoi la chute de tension électrique peut elle concerner les travaux en électricité?

La chute de tension électrique devra être respecté dans un endroit en priorité, au niveau de l’alimentation électrique générale de la maison.

Mais ce phénomène doit également être respecté dans le cadre de l’installation d’un tableau électrique secondaire.

C’est sur la question de l’alimentation électrique principale que je vais axer l’explication suivante:

Ce que dit la norme NF C 15-100 sur la chute de tension dans l’installation électrique domestique:

La norme NF C 15-100 impose une chute de tension au maximum de 3% entre le disjoncteur de branchement et les circuits terminaux de l’installation électrique : prises, éclairages, circuits spécialisés….

Si la mesure de la tension au niveau du disjoncteur de branchement est de 230V, la tension limite acceptée au niveau des circuits terminaux est donc de 223V. (3% de 230V est égal à environ 7V).

chute-tension-electrique-calcul
Norme NF C 15-100 et limites de la chute de tension en ligne

Ce schéma est issu de ce document Schneider Electric.

Calculer la chute de tension électrique dans un câble:

Voici la formule théorique pour calculer la chute de tension électrique dans un câble:

chute tension installation électrique
Formule de la chute de tension électrique

Bien conscient que vous n’êtes pas ici pour sortir votre calculatrice et vous arracher les cheveux, je simplifie cette formule de la chute de tension électrique (valable uniquement en monophasé):

La chute de tension électrique dans un cable comment la calculer
Formule de la chute de tension électrique simplifiée

Un exemple de calcul de chute de tension électrique:

Câble d’alimentation de prise 32A, calcul de la chute de tension électrique:

Prenons un câble électrique section de 6mm² destiné à alimenter une plaque de cuisson 32A, avec le tableau situé à une longueur de 30 m de la prise. Le courant d’emploi est de 32A. La tension d’alimentation monophasée de 230V.

En effectuant le calcul  soit 0,045 x 30 / 6 * 32 on obtient une chute électrique de tension de 7,2V dans le cable électrique.

Ci dessus, je précise que la chute de tension électrique maximale autorisée par la norme NF C 15-100 est de 3% soit sur une alimentation de 230V une chute de tension maximale autorisée de 6,9V.

Dans notre exemple, la chute de tension est trop importante. Pour remédier au problème, il faut augmenter la section du câble électrique.

En prenant une section de 10mm², la chute de tension électrique est de 4,32V.

 

 

 

24 Commentaires

  1. Bonjour ; voilà juste pour vous dire que j’ai un problème de comprendre la chute de tension les fuite dans les resistances ………… est ce possible de nous expliquer ce problème avec un petit exercice d’application et merci d’avace

    • Bonjour,

      la résistivité du cuivre pur est effectivement de 0,017. Celle utilisée dans la formule est différente, elle prend en compte le conducteur dans son intégralité

      Cordialement

      Guillaume

  2. Bonjour, j’ai un souci avec un projet. Je me retrouve avec une chute de tension énorme de 11% depuis le disjoncteur général jusqu’a mon bâtiment. Longueur de cable: 605m de section 120mm. Comment régler le soucis.

    • Bonjour,

      Problème compliqué: sur des distances aussi importantes, je pense que d’autres paramètres rentrent en ligne de compte.

      Si j’avais à donner une réponse rapide, je penserai a augmenter la section du fil.

      Cordialement

      Guillaume

  3. Comment vérifier la chute de tension dans un câble électrique (diamètre 95 mm)déjà chauffé à cause d’un cc électrique et le % de chute tension
    merci

  4. pouvez-vous m’expliquer pourquoi , lors d’une chute de tension , le moteur électrique risque de se détériorer.
    On sait que I=(U-e)/r ce qui veut dire qu’avec une chute de tension , la fcem diminue sensiblement et donc on se retrouve avec I=U/r (Loi d’Ohm). Ce qui entraine la détérioration du moteur par échauffement.

    • Bonjour
      réponse un peu tardive
      Avec la chute de tension il y a deux phénomènes pour un meme couple util si il y a moins de tension il faut plus de courant donc l intensité statorique augmente soit plus d échauffement.en plus le glissement du moteur si il est bien asynchrone augmente aussi cela augmente l échauffement rotorique,bilan si le moteur est surdimensionné par de problème si non il crame!!!!!

  5. Bonjour, je veux apporter l’électricité au cabanon. Ce dernier est à 132′(40.2m) du panneau électrique. Il y aura un plafonnier et une prise de courant pour l’utilisation d’une scie à onglet(120V/15A). Le système sera protégé par un disjoncteur 20A. Selon mes calculs, je devrais utiliser un fil AWG de calibre8/2( section de 8.37 mm2) avec une chute de tension de 3.2419V soit 2.7%. J’ai fait les calculs pour un fil AWG 10/2(section de 5.26mm2) et la chute de tension de 5.157V soit 4.80%. J’aurai aimé utilisé le fil 10/2 car il est beaucoup moins dispendieux que le 8/2. J’aimerais avoir vos conseils.
    Merci

  6. Bonjour,
    j’ai acquis une maison depuis peu (construction 2008) et en deux mois le disjoncteur principal a sauté 3 fois. De plus, je constate des baisses de tension régulièrement : les lumières baissent de leur intensité puis reviennent à la normale et quelques minutes après cela se reproduit.
    Certes, sûrement pas évident de diagnostiquer ces problèmes sans voir l’installation mais si certains ont des idées…….
    D’avance merci pour votre aide

  7. bonjour
    voila j ai un circuit qui se compose de 22 points lumineux la distance entre mon tableau divisionnaire et le dernier point est 260 m en sachant que chaque point lumineux est de 8w led ma question est la suivante es que un cable de 3×2.5 esr suffisant en mono pahse sur 230 v .
    merci d’avance.

    • Bonsoir

      Même en supposant que vos 22 spots de 8W soient tous à 260m, vous auriez une chute de tension maxi de 1,6% en tirant 176W sur 260m de 2,5².

      Du 1,5² est même suffisant : 2,7%
      Pour rappel la norme préconise 3% maxi pour de l’éclairage

  8. Bonjour,

    Je me retrouve avec un problème de baisse de luminosité sur une ou plusieurs lampes allumées. ma maison est située à 52 mètres de mon compteur ERDF, j’ai un câble de 2x25mm2 installé pour relier ma maison et le disjoncteur erdf. je précise aussi que je suis en fin de ligne erdf.
    des mesures de tension ont été effectuées au borne du disjoncteur erdf une variation de ( 215v à 227v).
    pouvez vous m’expliquer les origines de ces variations de luminosité qui n’apparaissent que lorsque une perceuse, plaque électrique… se mettent en fonctionnement.
    et les risques encourus
    Merci pour votre réponse

  9. Bonjour,

    une question qui j’espère trouvera une explication:

    on a bien compris qu’entre DB et terminaux on accepté 3% de chute de tension pour l’éclairage, et 5%pour le reste. Pour reprendre l’exemple de l’éclairage, 2% entre DB et tableau principal et 1% entre tableau et terminaux. MAIS quand il s’agit d’un tableau divisionnaire qu’en est il?? On a toujours nos 2% entre DB et tableau principal PUIS on parle de 1% entre tableau principal et divisionnaire…. DONC il ne reste rien en ce qui concerne la distance entre divisionnaire et terminaux. Que faire? Comment compter?

    Cordialement

    • Je dirais qu’il faut calculer la chute de tension dans chaque section de câble entre DB-Tableau principal-tableau divisionnaire-point terminal.
      Faire ce calcul en volt, ajouter les résultats trouvés pour chaque section puis vérifier qu’on reste sous les 6,9V permis par la règle des 3%. Si ça dépasse il faut augmenter la section de l’un des câbles pour arriver à un total en dessous des 6,9V.

      En clair : ce sont les Volts “perdus” qui peuvent être ajoutés, pas les pourcentages.

      CL

  10. Kevin, 3% pour l’éclairage ca veut dire 6.9v entre ton compteur et ton ampoule.
    Par exemple chez moi:
    J’ai du 16mm² sur 8m entre le compteur et mon tableau principal. Abonnement 6kw donc je peux avoir une chute de tension de 0.57v sur ce premier troncon si je tire au maxi.
    Ensuite 6mm² sur 14m entre le tableau principale et celui de la chaufferie. disjoncteur divisionnaire 30A donc une chute de 2.62v si je tire le maxi du calibrage de mon installation sur ce deuxième troncon.
    Après 1.5mm² sur 85 mètres pour aller au tableau electrique de ma cabane de jardin. disjonteur dans la chaufferie 6A donc au maxi je perd 12.56v sur ce dernier troncon.
    Cette facon de resonner m’apporte 12.56 + 2.62 + 0.57 = 15.75V soit 6.8% si je demarre une fendeuse à bois.
    Mais si sur le dernier troncon je me contente d’allumer tout l’eclairage du potager, poulailler, et cabane je tire 380w au maxi soit 1.65A sur le dernier troncon donc 3.45v de perte. ce qui donne 3.45+2.62+0.57 = 6.64v soit 2.9%.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)