Cet article traite d’un sujet qui va paraître évident pour pas mal d’initié, mais qui sera utile pour les novices et ceux qui réaliseront leur premier tableau électrique:

Je vais aborder le thème de l’organisation d’une rangée de tableau électrique.

C’est aussi l’occasion de revenir sur des tournures spécifiques du jargon d’électricien.

Rappel sur les différents composants dans une rangée de tableau électrique:

Avant de parler organisation, il convient de parler composition. Si vous ne le savez pas encore, une rangée de tableau électrique est composée généralement:

  • D’un interrupteur différentiel, dont le rôle est de protéger les personnes dans l’habitation.
  • De disjoncteurs magnéto-thermiques, dont le rôle est de protéger les biens matériels de l’habitation.

Je vous invite à lire cet article pour en savoir plus sur les protections du tableau électrique.

  • Des commandes modulaires, comme la minuterie, le télérupteur, le contacteur jour nuit…

Pour illustrer mes propos, je vais prendre des photos d’un tableau que j’ai réalisé chez un client pour un tableau électrique divisionnaire.

 

Première position dans une rangée de tableau électrique, l’interrupteur différentiel:

L’interrupteur différentiel est placé en début de rangée (on dit aussi en tête de ligne) de façon à protéger l’ensemble des lignes qui suivent et qui sont protégées par des disjoncteurs divisionnaires.

L’interrupteur différentiel est placé en amont des disjoncteurs divisionnaires.

interrupteur différentiel tête de ligne tableau électrique
La rangée de tableau électrique débute souvent par un interrupteur différentiel

Deuxième position dans une rangée de tableau électrique, le disjoncteur divisionnaire:

Le disjoncteur est placé à la suite de l’interrupteur différentiel (on dit aussi en aval) afin de protéger chaque circuit.

Chaque circuit est donc protéger par un disjoncteur divisionnaire qui lui est propre et par un interrupteur différentiel commun à toute la rangée.

rangée de tableau électrique
Après l’interrupteur différentiel, plusieurs disjoncteurs divisionnaires

 

Liaison de la rangée, Le peigne électrique horizontal:

C’est le peigne électrique qui fait la jonction entre l’interrupteur différentiel et les disjoncteurs divisionnaires.

Comme l’indique son nom, il est placé horizontalement, avec des dents qui viennent faire le contact électrique une fois les dents du peigne insérées dans les connexions hautes des disjoncteurs et de l’interrupteur différentiel.

peigne électrique tableau
Le peigne électrique permet de raccorder les disjoncteurs divisionnaires à l’interrupteur différentiel

Fin d’une rangée de tableau électrique: les commandes modulaires

Les commandes modulaires se placent en fin de rangée. (c’est notamment le cas du télérupteur)

Pourquoi?

Car elle ne se câblent généralement pas avec les peignes horizontaux et nécessitent des câblages particuliers.

Si les commandes modulaires sont insérées en milieux de rangée, le peigne électrique perd son utilité et il faut réaliser un pontage.

Composition d'une rangée de tableau électrique
Les télérupteurs, minuterie ou encore contacteur jour nuit sont en bout de ligne du tableau électrique

Existe t-il d’autres organisation pour une rangée de tableau électrique?

L’organisation que j’ai présenté dans cet article est la plus familière, c’est d’ailleurs celle qu’on retrouve dans 90% des cas dans un tableau de répartition électrique domestique.

Pourquoi 90%?

Pour bien vous faire comprendre qu’il existe des variantes selon l’époque, l’électricien qui a travaillé et selon les rajouts éventuels qui ont été réalisés au fil du temps et des branchements réalisés dans le tableau électrique.

Parfois c’est plus compliqué, avec une mauvaise réalisation au départ, et des ajouts successifs très hasardeux qui conduisent à ça (un tableau que j’ai d’ailleurs refait à neuf):

rangées de tableau électrique mal concues
Exemple d’un tableau électrique très mal organisé avec risques d’accidents

 

5 Commentaires

  1. Bonjour,

    Existe-t-il une règle ou norme qui impose que les inter-diff soient calés en tout à gauche u tableau.
    Je m’explique, je suis en scénario 2, compteur en limite de propriété, il est obligatoire d’avoir une coupure d’urgence dans l’habitation, je vais donc mettre un inter/sectionneur bipolaire 63A/400V en tête de tableau.

    Afin d’éviter la pose d’un tableau 1 rangée destiné exclusivement à l’inter/sectionneur, je compte mettre celui en haut à gauche du tableau principale, décaler l’ensemble des inter-diff et disjoncteurs vers la droite, les aligner afin de pouvoir utiliser les peignes verticaux.

    Ce qui donnera un tableau 18 modules / 4 rangées comme suit:

    1. Inter/sect – un module vide – Inter/diff – Disj……. – modules vides
    2. 3 modules vides – Inter/diff – Disj……. – modules vides
    3. 3 modules vides – Inter/diff – Disj……. – modules vides
    4. 3 modules vides – Parafoudre – Inter/diff – Disj……. – modules vides

    Est-ce conforme ?

    Bien cordialement,

    Michel

    • Bonjour

      Et pourquoi ne pas le mettre à l’extrémité droite d’une des rangées ?
      Cela vous évitera de “perdre”de la place
      Et cela permettra de mieux l’isoler et ainsi de le rendre plus visible pour une coupure d’urgence

  2. En fait, je vais mettre l’inter/sectionneur en bas du tableau, dernière rangée tout à gauche, le parafoudre sur sa droite séparé de l’espace d’un module afin de pouvoir utiliser les peignes verticaux Legrand.

    Comme mes deux câbles de 70² sortent de la dalle, je réduit considérablement la longueur de ceux-ci, évite d’avoir un courant fort non protégé qui se balade sous le tableau, réduit la distance avec le parafoudre. Bref cela ne présente que des bénéfices.

    Par très orthodoxe mais logique !

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here