Dangers électriques : les risques liés à l’électricité

0
798
tableau électrique en feu

Vous prévoyez de vous lancer dans des travaux électriques prochainement ? Avant de commencer, nous vous proposons dans cet article un rappel sur les risques liés à l’électricité. Du simple « coup de jus » jusqu’à des dommages parfois bien plus graves…

Le courant et le corps humain

Savez-vous que le courant est naturellement présent dans le corps humain ? En effet, le courant permet notamment la contraction et le relâchement de nos muscles. La meilleure preuve c’est l’électrocardiogramme, la mesure de l’activité électrique (la tension) du cœur. Le corps humain peut ainsi être traversé par un courant électrique : on dit que le corps est conducteur.

La facilité avec laquelle le courant pourra circuler dans le corps dépendra de sa résistance. Celle-ci varie en fonction de la corpulence de la personne, de l’état de sa peau, si elle est humide ou non… La peau est la première barrière isolante protectrice.

La gravité des dommages corporels dépendra :

  • de l’intensité du courant électrique qui traverse le corps humain,
  • de la résistance du corps,
  • du trajet emprunté par le courant dans le corps. Il y aura un point d’entrée dans le corps et un point de sortie. Le courant, cherchant la voie la plus courte et rapide, traversera le corps entre ces 2 points.
  • de la durée pendant laquelle le corps est exposé au passage du courant.
  • de la surface de contact entre la peau et le conducteur.

 

Les différents dangers électriques

Dans une installation domestique, les dangers électriques sont nombreux et peuvent être classés en 2 catégories :

  • Les dangers liés au passage du courant dans le corps (contact direct ou indirect). Direct : on vient toucher directement un fil nu sous tension par exemple. Indirect lorsque l’on vient toucher une masse accidentellement sous tension (par exemple la carcasse d’une machine à laver sous tension à cause d’un fil en contact avec elle).

Aussi, le terme d’électrocution est souvent employé de la mauvaise façon. On parle d’électrocution lorsque le passage du courant dans le corps a entraîné la mort. En cas de dommages corporels plus ou moins importants mais non mortels, il faudra parler d’électrisation.

  • Les dangers non liés au passage du courant dans le corps comme les incendies, l’inhalation de gaz nocifs, les explosions ou encore les arcs électriques.

 

Les conséquences corporelles et les valeurs de courant dangereuses

Les principaux risques immédiats liés au passage de l’électricité dans le corps sont :

  • des brûlures externes localisées au point de contact
  • des brûlures internes pouvant provoquer des hémorragies
  • des spasmes musculaires et des effets tétanisant
  • des effets sur les systèmes respiratoires et cardiaques

Important : Après une électrisation, même bénigne, il est important de consulter un médecin. Les cellules « brûlées » des différents muscles ou organes se retrouvent dans le sang et peuvent endommager les reins les jours suivants le choc électrique.

Voici un barème qui montre les seuils de dangerosité du courant électrique :

Intensité du courant Effet sur le corps humain
0 mA – 0,5 mA Aucune sensation particulière
0,5 mA – 5 mA Seuil de perception cutané, sensation très faible de picotements
5 mA – 10 mA Phénomène de répulsion pouvant entraîner des mouvements incontrôlés (chute d’un escabeau par exemple)
10 mA – 30 mA Tétanisation musculaire : une main parcourue par un tel courant peut se crisper et s’accrocher à la pièce sous tension, ou s’ouvrir brusquement. À partir de 25 mA, il y a un risque de paralysie respiratoire.
À partir de 30 mA Fibrillation cardiaque. Le cœur cesse de fonctionner. Au-delà de 30 mA, le courant électrique en régime alternatif est mortel dans la plupart des cas.

De​ ​manière​ ​général,​ ​le​ ​seuil​ ​de​ ​dangerosité ​du​ ​courant​ ​alternatif​ ​est​ ​fixé​ ​à​ ​25mA.

 

Dangers électriques et prévention

La norme NFC 15-100

La norme NF C 15-100 a été rédigée pour poser un cadre réglementaire sur les installations électriques domestiques. Son application est obligatoire pour les installations neuves et les grosses rénovations. Si votre installation est ancienne (donc plus aux normes), il est fortement recommandé de la faire rénover afin de prévenir les dangers électriques.

Pour les installations neuves, l’attestation CONSUEL valide la bonne réalisation selon la norme d’une installation électrique avant sa mise en service. Avoir une installation conforme vous permettra d’être beaucoup moins exposé aux risques électriques.

Dans les installations électriques récentes, différents éléments de protection sont présents pour vous protéger d’un choc électrique. Ce sont les interrupteurs différentiels qui protègent les personnes, et les disjoncteurs divisionnaires qui eux détectent les surintensités. Cependant, le risque n’est jamais totalement exclu. Des bonnes pratiques issues du bon sens sont à ne pas négliger.

 

6 bonnes pratiques pour prévenir les dangers électriques

  • La première bonne pratique est fondamentale : travaillez systématiquement hors tension pour tous vos travaux électriques. Même pour des travaux aussi banals que changer une ampoule, éteindre l’interrupteur ne suffit pas. Pensez à mettre votre installation entière hors tension.
  • Pensez à utiliser du matériel officiel et réglementé (marqué CE ou NF). Et attention au matériel de contrefaçon (oui cela existe même en électricité !). Même si les prix peuvent paraître attractifs, ces produits contrefaits sont faillibles car fabriqués avec des matériaux de mauvaise qualité. Des disjoncteurs contrefaits peuvent facilement prendre feu ou exploser et ne vous protégeront donc pas en cas de dangers. C’est valable pour le matériel électrique mais également le matériel auxiliaire comme les multiprises, rallonges etc.
  • Concernant l’outillage, préférez les outils isolés qui vous apporteront une sécurité supplémentaire.
  • Avoir une installation électrique correctement dimensionnée et bien protégée. Pensez également à bien entretenir et à vérifier de régulièrement l’état de votre installation et de ses composants.
  • Au quotidien, veillez à ne pas malmener vos prises ou cordons électriques et remplacez-les dès que des signes d’usure
  • Enfin, ne surchargez pas vos multiprises. Anticipez plutôt vos besoins et le nombre de prises à prévoir lors de la phase de conception de votre installation.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de vous être inscrit, vous allez bientôt recevoir votre premier mail. Guillaume

Vous avez aimé cet article ?

Je peux vous donner encore plus d'astuces et de conseils pour réussir vos travaux électriques.

Recevoir 30 astuces d'électricien gratuites

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici