Pendant les périodes hivernales, il n’est pas rare d’avoir des coupures d’électricité dans la maison, principalement causées par une surconsommation électrique due aux chauffages électriques. Pourtant, il existe une solution: le délesteur électrique. Je vous propose de s’attarder un peu sur ce matériel électrique et d’aborder les thèmes suivant:

  • La définition du délestage et le rôle du délesteur.
  • Le schéma électrique et le branchement du délesteur.
  • Le matériel électrique, les marques et les prix de délesteur de courant.

En quoi consiste le délestage et à quoi sert un délesteur?

Le délestage, définition:

La définition du délestage est connue en aéronautique ou encore en navigation: il s’agit de décharger du poids (ou du lest) afin de gagner en vitesse ou en efficacité.

En électricité, pas de poids.

Tout est lié au courant électrique qui circule dans l’installation électrique. Et en cas d’appel de courant trop important, c’est la panne électrique. Le disjoncteur de branchement principal saute car le courant demandé est trop important vis à vis de la puissance de l’abonnement ERDF souscrite.

Cette surconsommation survient souvent en hiver et elle est souvent due aux appareils comme les chauffages électriques ou les gros consommateurs d’électricité.

Il y a alors deux solutions:

  • Augmenter la valeur du courant nominal /  la puissance de l’abonnement (exemple passer de 30A à 45A. Ceci à un coût – je l’explique à la fin de l’article – et il se  peut parfois que ça ne soit pas envisageable.
  • Utiliser un délesteur: Un appareil qui va permettre de couper l’alimentation de certains appareils au moment de l’appel de courant pour ne pas faire disjoncter l’installation électrique entière. On parle alors de délestage électrique.
délesteur électrique fonctionnement
Le délesteur permet de ne pas augmenter la puissance souscrite tout en permettant aux chauffages électriques de fonctionner

Fonctionnement du délesteur électrique:

Le délesteur est donc un appareil qui permet de réguler la demande de courant pour ne pas dépasser une puissance donnée. On l’appelle aussi parfois délesteur de courant.

Voici le principe de fonctionnement du délesteur électrique.

Mesure de courant au niveau de l’alimentation électrique:

Pour pouvoir contrôler une consommation électrique de courant, il faut avant toute mesurer le courant qui circule dans l’installation électrique.

Pour cela, le délesteur contrôle le passage du courant avec plusieurs type de dispositif selon la technologie:

  • A l’aide d’un sonde de mesure installée sur l’alimentation principale en sortie du disjoncteur de branchement. Cette sonde  est aussi appelée tore.
  • En branchant directement le délesteur en sortie du disjoncteur de branchement.
  • En connectant le délesteur au compteur principal si ce compteur est électronique (il dispose d’une sortie téléinformation).

Je reviens dans la suite de l’article sur les différentes possibilités de cablage du délesteur.

Une action du délesteur sur les récepteurs:

Une fois la mesure de courant réalisée, le délesteur est en mesure de faire “lâcher du lest” ou plutôt du courant dans l’installation électrique, afin d’éviter la panne / coupure électrique.

Le délesteur est équipé de plusieurs sorties qui sont pilotées.

De ce fait il fonctionne comme un contacteur car il y a une partie commande et une partie puissance. On peut presque parler de contacteur délesteur.

En cas de dépassement de courant, le délesteur procède à la coupure d’alimentation électrique temporaire de certains circuits dit non prioritaires branchés sur les sorties du délesteur.

Le délesteur fait travailler les circuits non prioritaires à tour de rôle afin que ceux ci puissent continuer à fonctionner ponctuellement: On parle alors de cycle de délestage,  de délestage cascadocyclique ou encore de délestage tournant.

  • Les circuits prioritaires sont: l’éclairage, les prises de courant, les appareils électroménagers. Ces sont les alimentations électriques des circuits essentiels au bon fonctionnement d’une installation électrique.
  • Les circuits électriques non prioritaires correspondent aux alimentations électriques de chauffages électriques. Ce sont les circuits de chauffages électriques qui sont la plupart du temps responsables des coupures générales d’électricité dans une maison. Le délesteur intervient donc sur les circuits électriques des chauffages pour couper au moment des appels de courant trop important.
délesteur pilotage chauffage électrique
Les circuits de chauffage électrique sont pilotés par le délesteur pour éviter de dépasser la puissance de l’abonnement ENEDIS / ERDF

Câblage et schéma du délesteur de courant:

Installer un délesteur dans le tableau électrique:

Le délesteur s’installe dans le coffret électrique.

C’est assez logique, puisqu’il doit contrôler le passage du courant dans les fils d’alimentation électrique principal.

Il prend place sur le rail DIN du coffret électrique. Attention, car la largeur du délesteur en module est souvent assez importante.

Le schéma électrique du délesteur (monophasé):

Le délesteur fonctionne en deux parties (je l’ai expliqué au dessus).

  1. La mesure de la consommation électrique.
  2. L’action sur les circuits lors du cycle de délestage.

Vu que les délesteurs du marché se branchent de façon différentes selon les marques de matériel électrique, j’ai choisi de vous donner des schémas électriques génériques:

Branchement du délesteur électrique pour mesurer la consommation:

Note: Chaque schéma électrique qui suit est un schéma de principe: il faut se référer à la notice de chaque délesteur pour avoir le branchement exact.

Il y a trois façons de connecter un délesteur. Je l’ai expliqué au dessus, mais je le répète:

  • Directement en sortie du disjoncteur de branchement.
  • Avec un système de tore pour les anciens compteurs électromécaniques.
  • Avec une connexion directe au compteur électronique.
Branchement du délesteur en sortie du disjoncteur de branchement:

Il s’agit dans ce branchement électrique de faire passer la phase qui sort du disjoncteur de branchement à travers le délesteur.

méthode de branchement d'un délesteur électrique
Branchement du délesteur en sortie du disjoncteur de branchement pour mesure la consommation de courant

Le délesteur peut ainsi mesurer le courant total qui circule dans l’installation électrique entière. Il pourra ensuite contrôler les circuits non prioritaires pour diminuer la demande de courant et ne pas dépasser l’intensité nominale.

Branchement électrique du délesteur au compteur électronique:

C’est probablement la connexion électrique la plus simple: le délesteur est connecté aux bornes de téléinformation du compteur électronique. La télé-information signale au délesteur que la puissance maximale est dépassé pour que le cycle de délestage soit lancé.

linky brancher un délesteur
Branchement du délesteur sur un compteur électronique type Linky

Les bornes de télé-informations sont indiquées avec les deux annotations I1 et I2 sur le compteur électrique. Ces bornes ne sont pas polarisées. Le raccordement au délesteur peut se faire avec du fil électrique 6/10 (Les informations sont numériques, pas de puissance importante sur ces bornes).

 

connexion délesteur électrique compteur téléinformation
Le délesteur est connecté au compteur électrique aux bornes de téléinformation I1 I2
Connexion du délesteur avec une sonde de mesure pour les compteurs électromécaniques:

Le compteur électromécanique est en voie de disparition, mais il équipe encore certaines installations électriques. C’est le compteur à roue dentée qui équipe les maisons construites par nos aïeux.

branchement électrique du délesteur sur un compteur ancien
Compteur électromécanique

Sur ce type de compteur, aucune information de sortie disponible et d’indication sur la consommation de courant en temps réel (mis à part la roue dentée qui tourne).

Le délesteur doit donc venir mesurer le courant sur le fil électrique de phase qui sort du disjoncteur de branchement principal. Attention, j’ai bien parlé du disjoncteur de branchement et pas du compteur.

C’est uniquement après le disjoncteur de branchement qu’il est possible d’intervenir (puisque c’est lui qui fait séparation entre norme NF C14-100 et NFC 15-100).

La sonde de mesure du délesteur est donc connectée en sortie du disjoncteur principal.

Branchement d'un délesteur électrique monophasé avec un tore de mesure
Branchement d’un délesteur monophasé avec Tore sur compteur électromagnétique

Choisir et prix du délesteur électrique:

J’ai choisi de vous présenter 3 références parmi les marques de matériel électrique les plus connues, à savoir Legrand, Schneider et Hager.

Chaque référence possède ses propres caractéristiques et réglages. Je ne vous propose qu’un aperçu des ces dernières et il faudra se référer aux notices des constructeurs pour plus de précision.

Côté prix du délesteur électrique, le tarif évolue en fonction du nombre de sorties qui peuvent être délestées. En règle générale, il faut compter en moyenne 300 / 400 euros pour un délesteur 3 voies.

Délesteur monophasé Legrand 003811:

Ce délesteur est un modèle qui se branche directement au niveau de l’alimentation électrique générale, en sortie du disjoncteur de branchement. Voici un extrait de la documentation du délesteur Legrand 003811 (disponible ici).

délesteur électrique Legrand 003811
Schéma électrique – branchement du délesteur monophasé Legrand 003811

Il dispose de 3 sorties non prioritaires qui sont pilotés selon la consommation mesurée.

Le réglage du délesteur monophasé Legrand se fait selon le calibre du disjoncteur de branchement (15 / 30A / 45A / 60A / 75A / 90A).

En cas de dépassement du calibre et de demande de délestage, les sorties prioritaires sont ouvertes alternativement ou simultanément si nécessaire.

Il est disponible ici sur Amazon au tarif de 250 euros environ.

Délesteur électrique HAGER 60060:

Le délesteur Hager (notice en ligne ici sur le site constructeur) peut être connecté:

  • A un compteur électronique (qui informera le délesteur de la surconsommation).
  • Via une sonde pour les logements équipés d’un ancien compteur électromécanique.
délesteur Hager cablage
Branchement électrique délesteur Hager

Le délesteur électrique Hager est équipé de trois voies / sorties, notées S1 S2 et S3. Il occupe une place de 3 modules dans le tableau électrique.

Il peut être raccordé  via deux entrées  E1 et E2 à un programmateur de chauffage ou des contacteurs qui peuvent piloter les sorties S1 S2 et S3, avec un ordre prioritaire du délesteur.

Délesteur Schneider Electric monophasé 4 voies A9C15906:

C’est un modèle plus imposant proposé par Schneider Electric, car il possède 4 voies de délestages (4 sorties pour contrôler des circuits non prioritaires).

Il faut prévoir une place plus importante dans le tableau électrique. En effet, il occupe 8 modules de large (je conseille dans ce cas d’utiliser un tableau électrique de 18 modules).

exemple délesteur électrique
Délesteur pour tableau électrique 4 voies

Ce délesteur monophasé fonctionne en cascade, puis en rotation (cascadocyclique).

Voici un extrait de la notice de ce délesteur de courant Schneider Electric.

Comment configurer un délesteur électrique pour chauffage
Notice délesteur cascadocyclique

Il est disponible ici chez Amazon.

Schneider propose aussi deux autres références de délesteur électrique monophasé et triphasé:

  • Le modèle monophasé 2 voies A9C15908 (voir ici).
  • Le délesteur triphasé 1 voie par phase A9C15913.

Intérêt économique du délesteur?

Si vous avez compris que le délesteur permet de ne pas faire disjoncter l’installation à cause des chauffages électriques, il est peut être intéressant de voir un autre intérêt du délesteur: je parle du gain économique.

En effet, la solution la plus simple pour résoudre un problème d’abonnement sous dimensionné est d’augmenter la valeur de la puissance souscrite.

Oui mais qui dit puissance électrique supérieure, dit forcément tarif supérieur.

délesteur de courant puissance abonnement électrique EDF
Le délesteur permet avant tout de faire des économies en souscrivant une puissance d’abonnement électrique inférieure

Je vais donc faire une étude rapide en prenant une installation classique qui est équipée de chauffages électriques:

  • En choisissant une puissance souscrite de 9kVA, la charge est trop importante l’hiver à cause des radiateurs électriques. Le disjoncteur de branchement disjoncte.
  • En souscrivant une puissance de 12kVA, l’installation tiens sans problème.

J’utilise maintenant la grille des tarifs en vigueur pour les particuliers (Tarif bleu – les prix qui datent de 2016 sont disponibles ici).

D’après les chiffres donnés dans ce document pour une option base (sans heures creuses):

  1. Tarif abonnement 9kVA: 111,35 euros TTC par an.
  2. Tarif abonnement 12kVA: 172,78 euros TTC par an.

Une installation électrique alimentée en 12 kVA coûte à l’année 61,43 euros en plus que pour une installation en 9 kVA.

Le prix d’un délesteur de courant est d’environ 300 à 400 euros pour une installation de cette taille.

Le délesteur sera donc rentabilisé uniquement en comptant l’abonnement en 5 ans environ. (ce calcul est brut et ne tiens pas en compte les éventuelles économies d’électricité engendrées, car les chauffages électriques fonctionnent moins).

Note: Il faut néanmoins noter que la différence de cout entre 12kVA et 15kVA est moins importante (l’amortissement du délesteur sera donc plus long).

Le délesteur électrique permet de faire des économies non négligeables sur l’abonnement électrique.

48 Commentaires

  1. Bonsoir

    Il faut peut être préciser un plus ce qui se passe pour les sorties :

    On a 3 grandes famille de fonctionnement :
    – sortie fil pilote pour radiateur avec envoi d’un ordre arrêt sur celui-ci
    – contact sec qui s’ouvre en cas de délestage et qu’on exploite à sa guise, par exemple pour piloter un contacteur de puissance
    – sortie de puissance “non prioritaire” (je crois qu’il n’y a que ABB qui propose ceci)

    J’ai une nette préférence pour la 1ère la plus simple à mettre en oeuvre, à condition que les fils pilote des radiateurs aient été passés, et qu’ils ne servent pas pour la programmation

    La 2ème fonctionne par coupure de la tension d’alimentation. Attention l’électronique de certains radiateurs n’apprécient pas et certains fabricants annulent la garantie.

    La 3ème à le même inconvénient et implique un interrupteur différentiel par sortie.

    Pour moi la bonne solution est un gestionnaire d’énergie qui proposera la gestion de la programmation du chauffage et le délestage (et d’autres fonctions additionnelles) des radiateurs (et éventuellement du chauffe-eau)

  2. Bonjour
    Pour les économies, la remarque est pertinente sur l’amortissement qui est + ou – intéressant.
    Par contre, en délestant, on s’oblige à consommer moins en se “privant” un peu de chauffage, alors qu’en passant à l’abonnement, c’est un peu “Open bar”, en exagérant.. L’économie est donc là aussi…
    Bravo pour votre blog

  3. Bonjour,

    Il me semble que le prix du Kw/h diminue lorsqu’on augmente la puissance (à vérifier).
    Si c’est bien le cas, cela augmente la durée de retour sur investissement 😉

    • Bonsoir

      Chez EDF, en Option heures creuses et en Option Tempo, le prix du kWh est le même quelle que soit la puissance souscrite

      En option de base, curieusement il baisse puis il augmente pour devenir stable :
      – 3kVA : 0,1564 €
      – 6kVA : 0,1449 €
      Au delà : 0,1462 €

    • Bonjour

      Le délesteur évite les surcharges (s’il y a suffisamment d’appareils à délester)
      Mais il n’assure pas une protection contre les surcharges.

  4. Un délesteur permet de faire des économies d’énergie (hum), mais ce n’est pas son rôle. Il est là surtout pour empêcher de disjoncter si la demande est trop importante. Pour économiser de l’énergie en chauffage, on utilise un régulateur qui permet le non-chauffage (hors-gel) ou la modulation de la température (consigne 14°C… pour éviter la condensation si les murs sont mal isolés !) et cela automatiquement en fonction de vos horaires ou jours de présence.

    EXEMPLE :
    Données : Puissance nécessaire de chauffage entre 0°C extérieur et 20°C intérieur = 4 kW (maison bien isolée).
    Puissance des radiateurs= 6 kW (permettent de chauffer si -10°C extérieur).
    Si je prends un abonnement de 6kVA (6 kW pour faire simple) et que je déleste mon chauffage de moitié (deux circuits, un seul fonctionne à la fois), ils ne demandent que 3 kW et je dispose de 3 kW pour autre chose. Donc je vais donc chauffer seulement à 20°C d’écart multiplié par 3/4 = 15 °C… HUM !
    S’il fait 5°C dehors , tout va bien… j’ai 20°C d’ambiance.
    S’il fait 0°C j’ai 15°C intérieur.
    S’il fait -10°C, je me retrouve à 5°C.
    Je peux modifier la répartition sur le délesteur et améliorer cela MAIS, de toute façon s’il fait -10°C, j’ai besoin de toute la puissance de mon abonnement pour chauffer et obtenir 20°C d’ambiance… Sinon en supposant que je puisse délester finement, je me retrouve avec des fluctuations de température, et tout le monde s’enrhume.

    S’il fait -20°C (je sais, c’est rare), il me faut 6 kW x 40°C d’écart/30°C d’écart = 8 kW, et ajouter donc 2 kW de chauffage d’appoint. Mais là mon abonnement ne tient plus, et je me retrouve en délestant avec au maximum 10°C dans la maison.

    Donc pour faire des économies, personnellement je préférerais me passer du petit café au comptoir tous les matins (400 euros par an), que de me passer de mon abonnement 12 kVA qui me coûte que seulement 60 euros en plus. Et je n’ai pas besoin ainsi de délesteur, mais j’utilise à la place un bon régulateur.
    Mais chacun fait comme il veux.

  5. Bonjour

    L’économie n’est effectivement que sur l’abonnement, et avec les dernières tendances tarifaires l’écart est encore moins grand entre un 9kVA et un 12kVA (1,5€ par mois environ)

    Sur une installation bien conçue le chauffage doit pouvoir fonctionner seul “à fond” en permanence sans délester, sinon effectivement le confort n’est pas au rendez vous.

    Pour moi le délesteur ne doit servir que lors des pointes d’utilisation de l’électroménager, en coupant ponctuellement quelques radiateurs. Et dans ce contexte, il joue vraiment son rôle.

  6. Un délesteur peut-il fonctionner a l’envers?
    Je fais de l’autoconsommation photovoltaïque et je désire alimenter des chauffe eau lorsque je produit plus qu’un nombre d’ampères donnés. (exemple plus de 5 ou 10 ampères produits bascule le contact de chauffe-eau)

  7. Bonjour
    Nous sommes 3 personnes à occuper un appartement de 90 m carrés et nous passons au tout électrique : un ballon (80 L), une chaudière, des plaques, un lave vaisselle, pour ce qui concerne les postes gourmands. Mon électricien me propose de passer au triphasé car nous serions en limite des 18KVA du mono. D’autres personnes me déconseillent le triphasé à cause du prix de l’abonnement et parce que nous pourrions utiliser des delesteurs, mettant les plaques de cuisson en priorité sur le ballon etc. . Qu’en pensez vous ?

    • Bonjour

      Si vous pouvez rester en mono, c’est mieux. Sachant que vous ne pouvez pas avoir plus de 12kVA en mono.
      Mais avec un délesteur c’est une bonne idée.

      La vrai interrogation, c’est la chaudière électrique.
      Quelle est sa puissance ?
      Est-elle délestable ? Si oui quelle puissance peut on délester ?

      Sans cette précision c’est difficile de vous répondre.

      Mais pour 90m² à 3 personnes, on doit pouvoir trouver une solution pour rester en mono.
      Etes vous certain que la chaudière électrique est la bonne solution ?

      • Un delesteur c’est bien cela permet de ne pas faire disjoncter l’installation et pour éviter cela le delesteur va couper certains appareils.Mais si la personne veut obtenir un chauffage conséquent et. veut que tous ses radiateurs chauffent sans être coupes le seul moyen c’est d’être distribué au bon calibrage de l’Installation.Si 6kw distribue et un delesteur pour avoir des pieces chauffées aléatoirement autant passer au calibrage supérieur 9kw et pas se geler.Sur les radiateurs il exite le thermostat a régler selon son.choix de température.Au diable les bretilles d’economie.Pour ceu x qui veulent economiser le.conseil.c’est pull robe de chambre couette moins de télé ordi repassage

        .

  8. Bonsoir,

    Je suis équipé d’un vieux compteur électromécanique en monophasé, donc sans télé info mais avec fils pilotes.
    J’ai acheté il y quelques années un tableau tout fait équipé d’un gestionnaire Legrand 03821.
    D’après la notice les 2 sont compatibles, cependant je ne sais où brancher les fils pilotes.
    Il y a bien les 2 bornes i1 et i2 mais rien n’est expliqué pour câbler les fils pilotes.
    Auriez-vous une idée s’il vous plaît ?
    Cordialement.

  9. In
    exixte-il un delesteur que l’on puisse brancher à la suite d’un simple mudule porte fusible afin de couper 3 alimentations en cascade. Exemple :(une machine à laver, un micro ondes ,un chauffage) …si je branche le micro ondes ,la machine à laver et le chauffage seront déconnectés ,c’est l’appareil prioritaire.Le micro ondes arrêté, les autres appareils peuvent être connectés avec priorité à la machine à laver et enfin le chauffage peut se reconnecter lorsque les autres appareils ne sont pas actionnés
    Donc 3 branchements sur un fusible mais un seul appareil à la fois.

    • Bonjour

      Votre micro onde et votre lave-linge doivent pourvoir fonctionner simultanément sans problème, d’autant plus que le lave-linge ne consomme vraiment que pendant la phase de chauffe de l’eau et qu’un micro-onde ne tourne jamais bien longtemps

      Votre problème se résume donc à délester le chauffage.

      N’importe quel délesteur possédant un calibre réglable sur 15A et ayant un contact (sec ou sous tension) en sortie fera l’affaire. Il sera sans doute nécessaire d’ajouter un contacteur de puissance

  10. Bonjour,
    Je n’arrive pas à savoir si un délesteur existant peut fonctionnement comme avant lorsque l’ancien compteur est remplacé par un compteur Linky, équipé d’un organe de coupure.
    Les deux appareils n’ont pas les mêmes fonctions pour évaluer le moment où il faut agir, le compteur utilise la puissance et le délesteur l’intensité.
    La cohérence est-elle maintenue?
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Bonne journée.

    • Bonsoir

      En supposant que votre délesteur utilise un tore de mesure de l’intensité interne ou externe (et pas la téléinfo), il n’y a aucun lien entre ce qui fait couper votre abonnement (auparavant le disjoncteur de branchement et maintenant le Linky) et le délesteur.
      Mais le délesteur a une marge de sécurité et il coupe nettement avant d’atteindre la limite de l’abonnement.
      Donc en principe il n’y a pas de problème, même si avec le Linky la marge s’est fortement réduite

      • Bjr, Merci pour ces info très judicieuses. je suis ds le mm cas que Bransoles avec 1 délesteur télé-information (Flash- Delestar 23T-délestage tournant) depuis 2006-9kVA. Ce délesteur est commandé par la TIC-Téléinformation à partir du compteur électronique, et maintenant Linky les bornes I1 & I2.
        Vous indiquez:”La télé-information signale au délesteur que la puissance maximale est dépassé pour que le cycle de délestage soit lancé.” OK MAIS Vu la gde sensibilité de Linky, N’y a t-il pas coupure du courant par Linky puisque la puissance max est dépassée, et ce AVANT la prise en charge du délesteur ?
        Y a-t-il 1 seuil de puissance (Pmax-x%) à partir duquel la TIC est envoyée au délesteur, AVANT la coupure par Linky ? Je ne suis pas rassuré, risque de gel ds 1 maison isolée à la montagne pas tjr habitée … Merci MG

        • Les spécifications du Linky ne sont pas diffusées de manière publique.
          C’est difficile de répondre à votre question.
          Mais on peut supposer qu’effectivement il y a une règle du type (Pmax-x%) mais elle n’est pas connu.

          J’ai chez moi un Linky et un délesteur et le Linky n’a jamais coupé, mais c’est vrai que cela ne déleste pas souvent. Je ferai des tests cet hiver pour voir si le délesteur coupe bien avant le Linky.

  11. Je suis en maison individuelle tout électrique. J’ai un délesteur triphasé Merlin Gerin multi 9 installé sur le tableau électrique.
    Celui ci se déclenche, même l’été, et toujours sur la même phase, lorsque je mets en circuit des appareils comme un décodeur télé ou une console de jeu (Play Station 4).
    Parfois, même si ces appareils sont débranchés, le délesteur se déclenche aussi et toujours sur la même phase.
    J’ai deux questions:
    le délesteur peut-il être sensible aux ondes genre Wifi?
    Une baisse de tension, ou une surcharge sur le réseau de distribution a-t-elle une incidence sur l’appareil?
    Ou alors mon délesteur est HS!
    Merci

  12. Bonjour , j’ai une installation en tout électrique avec chauffage par le sol (3 résistances de 2500W chacune) pour la pièce principale et un accumulateur tri de 4KW pour un logement annexe 2 cumulus de 2000 w en tri ; 2 radiants ( 1000 et 1500 w) pour une chambre servant peu; et enfin un logement pris en dérivation après le disjoncteur principale en mono sur la phase 2 (provisoirement) le tout pour un abonnement de 18 KVA avec un compteur Linky depuis peu et en contrat EJP. J’avais installé (1990) des délesteurs Hager (un ED 193 pour la phase 2 et un ED 391 pour la phase 3) . Ces derniers peuvent-ils fonctionner avec Linky? Faut il modifier leur branchement?
    Question annexe :Puis-je sans conséquences supprimer une phase sur chacun des cumulus quitte à ce qu’ils chauffent moins vite? (histoire de modifier l’équilibre des phases? Merci

  13. Je suis persuadé qu’un délesteur ne peut plus assurer sa fonction de délestage, s’il est précédé par un compteur Linky qui possède un organe de coupure.
    Quelqu’un peut-il me confirmer cette hypothèse?
    Je l’en remercie àl’avance.

  14. Suite à la pose du Linky, j’ai installé un délesteur Delta Dore GP 40, et remplacé les convecteurs, sur installation en triphasé avec inter horaire programmable. Comme il n’y a pas de fils pilotes dans les gaines ICT, j’ai raccordé les sorties délestées à des contacteurs de puissance. Ca ne fonctionne absolument pas, le voyant délestage s’allume mais ça disjoncte dès que je dépasse 9000VA.
    Si on supprime les liaisons avec l’inter horaire, le délestage a lieu, mais il est définitif, les convecteurs délestés ne peuvent plus se rallumer. Le service technique de Delta Dore ne répond pas malgré plusieurs sollicitations.

    • Bonsoir

      Certains radiateurs ne supportent pas les coupures de tension d’alimentation.
      Il faut les réarmer manuellement.

      Quand au reste, sans savoir le cablage que vous avez réalisé, difficile de vous répondre

  15. Bonsoir,
    j’envisage d’installer un délesteur Legrand 003811mais est-il compatible avec un abonnement 9KWA ou faut-il un abonnement 15KWA.
    Merci et félicitations pour votre blog

    • Bonjour,

      Apparement, la nouvelle référence Legrand est la 412021.

      Il peut gérer jusque 3 circuits avec 15A maxi sur chaque circuit. Mais la puissance de l’abonnement n’entre pas en ligne de compte, c’est plutôt les puissances que vous allez pouvoir délester qui sont à prendre en compte.

      Cordialement

  16. Bonjour,
    merci pour votre rapide réponse qui confirme ce dont je voulais m’assurer. Continuez vous faites un super travail d’infos sérieuses.
    Très cordialement

  17. Bonjour,
    j’ai acheté un délesteur Schneider A9C15906 mono 4 voies et afin de ne pas faire de bêtises j’aimerais que vous me donniez certaines précisions ou confirmations.
    1°) Depuis peu, j’ai été doté d’un Linky; faut-il l’intervention d’un technicien Enedis pour brancher la télé information ou puis je le faire en utilisant les bornes I1 I2 situées dans la partie supérieure droite avec le capot non plombé. Laquelle utiliser de préférence?
    2°) Où faut-il ensuite connecter le câble issu du Linky sur le délesteur? Borne 1 ou 2 car je ne vois pas d’autre solution?
    Merci beaucoup

    • Bonsoir

      1/ C’est du domaine privatif et ENEDIS ne le fera pas.
      Ce serait donc à vous de le faire ou à un électricien que vous mandateriez.
      Il faudrait utiliser les 2 bornes I1 et I2

      2/ Sauf que ce modèle n’utilise pas la téléinfo mais mesure directement l’intensité instantanée à partir d’un tore intégré.
      Donc pas de téléinfo à raccorder.

      • Bonjour,
        et encore merci, je ne voyais pas où arriveraient le câble I1 I2 sur le délesteur. Dernière petite question:
        il faut en aval du délesteur, sur les circuits non prioritaires installer des contacteurs avant chaque circuit à délester. Est ce que les contacteurs style jour/nuit conviennent en mode auto ou faut-il une autre référence?
        Désolé pour ces questions qui semblent futiles pour un pro mais je ne suis qu’un amateur un peu avisé.
        Très cordialement

        • Bonsoir

          Cela pourrait aller, sauf que la marche forcée est à retour automatique.
          Donc vous ne pouvez pas décider de ne pas délester ponctuellement un des circuit (voir si c’est gênent)
          Sinon il faudra un contacteur NO avec marche forcée manuelle.

          Par contre si ce que vous délestez sont des radiateurs électriques, il aurait été préférable de choisir un modèle qui déleste par envoi d’un ordre arrêt sur le fil pilote, car des contacteurs avec la bobine en permanence sous tension cela n’est pas top et cela fait du bruit.

  18. Bonjour,
    merci pour ces infos mais, je crois que j’aurais dû vous expliquer mon problème avant ces questions. Je n’ai pas de chauffage électrique et mon problème se situe l’été avec ma conso qui augmente beaucoup. J’ai un climatiseur et surtout un système d’électrolyse pour piscine en plus du ballon d’eau chaude. mon compteur (9kwh) ne supporte pas l’ensemble en simultané. Je souhaiterais donc en cette période estivale délester l’eau chaude puis la clim et enfin la piscine. Sur l’ensemble d’une journée il n’y a pas de priorité absolue attendu qu’ensuite je peux jouer sur le temps d’électrolyse. C’est l’eau chaude qui est la moins utilisée donc à délester sur circuit prioritaire 1.
    Comme annoncé précédemment, j’ai acheté un délesteur Schneider A9C15906 mono 4 voies mais pas les contacteurs. Que faut il donc que j’achète exactement comme contacteurs pour optimiser ? Et sur quelle position les régler (auto ou marche forcée?)
    Encore merci pour le temps que vous consacrez.
    Cordialement

    • Bonsoir

      Cela aurait été plus simple et moins cher de passer l’abonnement à 12kVA (2€ par mois).
      Car vous aurez du mal à amortir tout ce matériel (délesteur, contacteur, disjoncteurs 2A)

      Soit vous achetez des contacteurs J/N que vous mettez en mode auto
      Soit vous achetez des contacteurs NO avec marche forcée manuelle.

      Après il faut voir la puissance de vos appareil, car le contact non prioritaire en sortie autorise 15A.
      Il n’est pas prévu pour commuter fréquemment de telles intensités, mais si c’est occasionnel et que l’intensité est moindre, c’est peut être jouable.

      Je vous donne 2 exemples de schéma sur ces liens :
      C’est un délesteur ABB avec 2 sorties non prioritaires (12 et 14), mais le principe est le même.
      https://www.casimages.com/i/190412073817383216197550.jpg.html
      https://www.casimages.com/i/120818054330383210222081.jpg.html

  19. Bonjour,
    merci pour tout. je pense que c’est effectivement jouable car je n’ai aucune sortie à 15A mais cela aurait été plus simple. D’après mes calculs et achats j’amortis en 2 ans le matériel car en plus, le prix au KWH est encore supérieur à 12 kva. Je vous tiendrai informé du fonctionnement de la nouvelle installation.
    Très cordialement et félicitations pour votre travail .

  20. Partez du principe que si voulez obtenir un bon chauffage dans toutes vos pièces et être maitre de vos choix n’attendez rien du delesteur qui lui agit sur la coupure de certains appareillés pour ne pas disjoncter l’instalkation.Maîtrisez vos chauffages pièce par le réglage des thermostats et si il le faut passez au contrat KW supérieur.Décevant d’avoir unradiateur froid raison delestagedélestage!!!

    • Bonsoir

      On est d’accord que vu les faibles différentes ce coût qu’il y a entre les différences de tranches d’abonnement, augmenter l’abonnement est la meilleure solution tant d’un point de vue confort que d’un point de vue économique.
      Mais quand on est à la limite des 12kVA possible en mono, on ne peut plus augmenter l’abonnement et on n’a parfois pas d’autre choix que d’avoir un délesteur.

      Il faut bien entendu que le système ne déleste pas structurellement en permanence sinon le confort n’est pas au rendez vous.
      Il faut que l’usage du délestage se limite à la gestion de quelques pointes d’utilisation de l’électroménager.
      Dans ce cas (et s’il est de type tournant ou cascadocyclique) il ne se fera pas remarquer.

      A noter qu’un thermostat n’agit pas sur la puissance consommée d’un radiateur. Celui-ci fonctionne toujours à fond. Le thermostat agit juste sur la durée de la chauffe. Donc même en mettant le thermostat sur des valeurs peu élevées, il y a toujours statistiquement un moment où tous les radiateurs sont en chauffe simultanément.

  21. Bonjour,
    J’apprécie vraiment les informations que vous données sur votre page.
    J’aurais une question importante :
    Depuis quelques mois, ma consommation électrique a augmentée d’une manière excessive, et je ne comprends pas d’où vient cette montée vértigineuse de ma consommation. Je n’ai pas changé mes habitudes, je fais toujours attention à éteindre les ampoules et le chauffage…
    Je voudrais savoir quels sont les endroits de l’installation éléctrique à la maison qui pourraient provoquer cette montée excessives de ma consommation : un mauvais réglage, une programmation innadéquate, des fils électriques mal placés…ou d’autres raisons.
    Est-il possible que les informations électriques données de la maison soient mal intérpretées par le compteur Linky, ou par les Courants Porteurs en Ligne, ou par le Concentrateur de Donées, avant d’arriver à Enedis ?
    Je remercie votre compréhension et je reste dans l’attente de votre réponse.

    • Bonjour

      Pour que ce soit significatif, cela vient de gros consommateurs : chauffage, chauffe-eau, four, plaques, LL, SL, LV…
      Les plus probables étant les 2 premiers
      Inutile d’investiguer sur le reste qui est négligeable.
      Voir si des choses ont changées sur les usages de ces apapreils

      Ensuite il peut y avoir un problème sur le compteur lui même
      L’idéal serait d’avoir un compteur privatif ou une pince ampéremétrique pour vérifier le comptage du Linky

      Vérifiez également que ce qui est inscrit sur le Linky correspond à ce qui est sur votre facture.

      Enfin dernier point vous ne dites pas s’il s’agit d’une augmentation de la consommation en kVA ou en euros
      Dans le 2ème cas, cela pourrait être un fonctionnement HC/HP qui n’est pas bon.

  22. Bonjour,
    et bravos pour votre excellente présentation de cet appareil et de ses possibilités
    oserais je une question :
    j’envisage la pose d’un délesteur avec l’appoint électrique d’une PAC air/eau sur circuit 1 et le ballon ECS sur le circuit 2
    que se passe t il si le circuit 3 n’est pas câblé lors des cycles de délestage, y a t il risque de dysfonctionnement ?

  23. Bonjour,

    Malgré votre excellent blog et vos guides très utiles, j’ai un problème sur le chauffage, en plein déploiement et l’avis de l’électricien qui installe le chauffage (le seul poste que j’ai délégué) ne me rassure pas et me plonge dans la confusion. Voici quelques explications :

    Je serais en tout électrique (plus poêle à bois en complément), chauffage au sol (Thermor) et quelques convecteurs. Les gaines ICTA sont passées, modification maintenant impossible ou très compliquée. Au niveau du chauffage au sol j’ai 5 trames. Voici mes tergiversations :

    Les thermostats peuvent piloter directement les trames jusqu’à 2300W sous 10A : c’est le cas de 4 des mes 5 trames. Mais la norme dit que jusqu’à 1700W, c’est 16A au tableau (disjoncteur), et jusqu’à 3400W, c’est du 25A. Du coup je ne comprend pas. En plus l’électricien m’assurait que je pouvais passer du 1,5mm2 selon les préconisations du fabricant. Je lui ai montré la norme, il m’a dit qu’il ne connaissait pas ce point et qu’il était OK pour que je passe du 2,5mm2. Mais ce qui m’inquiète maintenant, c’est le différence entre la capacité du thermostat et la protection au tableau. J’espère qu’il ne fallait pas faire appelle à des relais de puissance comme c’est le cas au delà de 2300w. J’ai prévu cette gaine supplémentaire que pour la trame dépassant les 2300w

    Seconde incohérence : j’aurais nécessairement un gestionnaire d’énergie avec délesteur (calibox). J’ai lu, je ne sais plus ou, qu’il fallait que tout les éléments soient sur le même ID, (dans le cas d’un relais de puissance, cela ne concernerait que le thermostat) : Problème, avec la norme c’est définitivement impossible, à moins d’avoir mis un relais de puissance sur la plupart des trames et dans ce cas, seul des disjoncteurs de 2A sont à raccorder. Mais sinon, 2x25A dans mon cas pour deux trames de 1800W + 16 autre pour une trame de 800w, je suis déjà en dépassement sur une ID de 63A !!! je ne parle même pas du chauffe eau et autre convecteur…

    Bref, un peu d’éclaircissement m’aiderait 🙂 MErci d’avance

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here