La domotique peut elle vraiment aider les seniors?

2
309

C’est un fait: la part de personnes âgées la population française est en augmentation constante. La question de la dépendance et du maintien à domicile est donc récurrente dans toutes les familles. De plus, une majorité de personnes âgées souhaite rester chez elle le plus longtemps possible. Il devient donc urgent de mettre en place des dispositifs pratiques afin d’accompagner au quotidien les aînés en perte d’autonomie.

La domotique fait de plus en plus partie des solutions évoquées qui peuvent être mises en oeuvre pour aider dans ce sens.

Effectivement, le choix des équipements augmente et petit à petit avec des innovations qui trouvent leur place sur le marché du mieux vieillir chez soi. Les industriels pensent les installations domotiques pour améliorer le confort et la sécurité des personnes vieillissantes.

Mais dans la réalité, la domotique peut elle vraiment aider les seniors à rester chez eux?

Rappel sur la définition de la domotique:

J’ai déjà introduit le terme de domotique (ici plus exactement) mais voici une piqure de rappel:

La domotique vient du latin : « domus » = domicile et « tique » = technique.

L’ensemble d’une installation domotisée se compose d’un centre de contrôle (box, télécommande, application) et de divers automatismes permettant le contrôle à distance des équipements.

Si elle est quelque fois décriée, elle présente néanmoins des avantages et simplifie les actions du quotidien, sur place ou à distance. Ainsi, grâce aux objets connectés et à la domotique, il devient possible d’automatiser et de contrôler les différents postes d’un logement.

Des avantages qui peuvent aider les personnes âgées au quotidien qui peuvent accéder à des fonctionnalités qui permettent un gain de temps et un confort appréciable: Programmation de l’éclairage, de la chaudière, des équipements audiovisuels, de l’électroménager, de l’alarme…

Domotiser son logement pour les vieux jours, un enjeu à venir:

Selon l’Insee (Institut National de la statistique et des études économiques), la France devrait compter en 2050 près de 4 millions de personnes dépendantes.

L’adaptation des logements n’est donc plus une option, c’est une nécessité ; car avec l’âge, certaines tâches du quotidien deviennent difficiles à réaliser.

La domotique entre alors en jeu pour faciliter la vie des personnes perdant peu à peu leur autonomie. Des équipements adaptés à la problématique de chacun peuvent par exemple aider à ouvrir et fermer les volets à distance, programmer la température des pièces et surtout alerter les proches en cas de besoin.

En investissant dans les dernières innovations technologiques, les aînés mettent plus de chances de leur côté pour rester à domicile dans de bonnes conditions: grâce à des applications, ils peuvent gérer les équipements de la maison depuis leur smartphone ou leur tablette. Mais cela doit se faire en proposant des moyens simple et intuitifs adaptés aux personnes âgées.

La domotique, un investissement à reconsidérer?

Le prix d’un équipement domotique adapté aux personnes âgées pour un logement varie selon les dispositifs choisis. Le tarif prend en compte l’achat, l’installation de la centrale et des éléments pilotés, celle du système de commande et la configuration du service.

Le coût est souvent onéreux car il demande l’intervention de professionnels qualifiés et de matériel spécifique.

Mais il est amorti rapidement. Il permet de rester plus longtemps à domicile, et cela permet de retarder le coût d’un hébergement dans un EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) par exemple.

C’est avant tout un moyen pour permettre aux personnes âgées de rester dans leur logement plus longtemps.

Enfin il faut noter que certains aménagements peuvent être pris en charge par divers organismes comme l’Anah (Agence nationale pour l’habitat) sous certaines conditions. Il convient de prendre contact avec eux avant toute installation.

Conclusion:

La domotique peut être vue comme une aide qui permet d’améliorer les conditions de vie chez les seniors désirant vieillir chez eux en leur procurant plus de confort.

Encore faut il que les solutions domotiques proposées soient parfaitement adaptées aux besoins des personnes en perte d’autonomie, celles qui souffrent de handicap ou les personnes à mobilité réduite.

Enfin pour conclure, la domotique ne restera qu’un maillon de la chaîne pour améliorer la prise en charge de la dépendance. C’est avant tout le cercle familiale et les ressources humaines misent en place par la collectivité qui permettront aux personnes âgées de vivre chez eux le plus longtemps possible dans la dignité.

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

2 COMMENTS

  1. Les solutions domotiques visant spécifiquement les seniors actuellement sont principalement des outils de surveillance. En général, l’idée n’est pas que les personnes s’en servent, puisque bien souvent, elle n’en ont ni l’envie, ni n’en ressentent le besoin, et ne sont pas forcément à l’aise avec ces nouveaux outils qui intègrent leur quotidien à un moment où elles sont déjà fragilisées. L’idée est plutôt que le système installé prévienne quand quelque chose d’anormal se présente (selon les capteurs, ça peut être une chute, de l’inactivité, une intrusion, de la fumée, etc). Les maisons ne « font » rien d’autre qu’observer, mais permettent de rassurer toute la famille. Et surtout d’impliquer un tiers (assisteur, proche, voisin…) quand il y a une alerte, au lieu de juste faire biper une alarme dans la maison et dans le téléphone du propriétaire comme ce serait le cas pour le même service, version grand public. Je ne sais pas dans quelle mesure cela permet effectivement de rester plus longtemps à domicile, mais ça peut apaiser un peu les inquiétudes quand les premiers signes de perte d’autonomie apparaissent. Certains de ces systèmes sont aussi éligibles à un crédit d’impôt.

    Après, c’est certain que des volets électriques, un thermostat centralisé, voire quelques lampes et prises connectées peuvent aussi apporter un confort appréciable, quel que soit notre âge ! Mais leur usage reste encore très marginal, surtout dans les logements (trop souvent vétustes) occupés par les personnes âgées.

  2. Merci de votre article Guillaume. En effet, les objets connectés pour la maison ne sont pas uniquement destinés aux ‘geeks’. Ils offrent de vrais avantages à ceux qui sont âgés ou même en situation de handicap par exemple. Au plaisir de discuter avec vous

    Andy O’Shaughnessy
    Community Manager pour Chacon DiO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here