J’aborde un thème aujourd’hui plutôt réservé aux professionnels: l’éclairage de sécurité. C’est un domaine à connaître qui touche principalement le milieu tertiaire, avec un élément central, le BAES (Bloc Autonome d’Eclairage de Sécurité). Je vais m’attarder plus particulièrement sur ce matériel car il soulève de nombreuses questions, tant au niveau du fonctionnement, du cablage électrique ou encore du dépannage.

L’éclairage de sécurité, c’est quoi?

Si vous lisez cet article par curiosité ou, si vous êtes arrivés ici par hasard et que vous souhaitez continuer la lecture, je me dois de revenir sur la notion d’éclairage de sécurité avant de présenter un de ses éléments principal (Le fameux BAES).

L’éclairage de sécurité, c’est un dispositif qui doit être présent dans les locaux professionnels ou publics, mais également dans certains immeubles au niveau des parties communes.

Ces endroits accueillent en effet du personnel ou encore du public, qui sont exposés au dangers inhérents aux bâtiments (notamment le feux).

le bloc secours est un élément d'éclairage et de sécurité
Le bloc secours est un élément de sécurité obligatoire dans certains locaux, notamment les ERP – établissement recevant du public

En cas d’incident et/ou de coupure d’électricité, il faut que les personnes puissent évacuer la zone en étant dirigé vers les sorties: C’est le rôle de l’éclairage de sécurité, qui permet d’indiquer les zones de sorties, grâce au BAES.

Le BAES au centre de l’éclairage de sécurité

Définition / Signification de BAES:

La significations de l’acronyme BAES est Bloc Autonome d’Eclairage de curité. C’est un peu pompeux, mais c’est ainsi.

Dans le milieu de l’électricité professionnelle, on utilise d’ailleurs les termes suivants pour simplifier son appellation:

  • Bloc secours.
  • Bloc autonome de sécurité.
  • Bloc BAES.
  • BAES (tout court).

Le fonctionnement du BAES:

Son rôle dans l’affaire, comme j’ai pu l’expliquer au dessus, est de signaler les issues et sorties d’une pièce en cas de coupure de courant dans cette même pièce (cette information est important puisqu’elle intervient dans le schéma électrique du bloc BAES).

Par exemple, dans une salle d’attente, si le courant est coupé accidentellement, c’est le bloc de cette pièce qui s’allume (par celui du bureau à côté dans la mesure ou les deux alimentations électriques sont séparées).

Le BAES s’éclaire et, via le pictogramme qui est fixé sur lui, indique la sortie la plus proche pour évacuer la pièce.

baes sortie secours pictogramme
Le pictogramme sur le bloc secours indique la sortie

Mais comment le BAES peut il s’éclairer si il n’y a plus de courant?

En réalité, un Bloc BAES est équipé d’une batterie qui va assurer l’alimentation de son éclairage pendant un temps restreint et qui permet d’indiquer la sortie. (Le temps que la batterie se décharge).

Cette batterie, c’est le coeur du BAES: sans elle, le bloc secours n’a aucune utilité, puisque c’est la batterie qui permet d’assurer l’éclairage du bloc secours pour diriger les personnes vers la sortie. En revanche, comme toute batterie, elle a une autonomie limitée.

Les éléments dans un bloc d’éclairage de sécurité

  • Le socle: c’est lui qui reçoit le domino de connexion pour l’alimentation et le bus de la télécommande (j’explique ce que c’est dans la suite)
  • Le bloc BAES avec sa batterie et ses ampoules
  • Le capot de fermeture transparent
  • Le pictogramme qui indique la sortie

Voici un exemple avec un éclaté de la référence 62661 de legrand (visuel extrait de la notice ici):

baes-626-61-legrand-schema

Les ampoules peuvent être de type à incandescence, Fluocompact ou encore LED.

Contrôle, cablage et schéma électrique du BAES:

Une télécommande pour les gouverner tous:

Le plus geek d’entre vous entendrons dans ce titre une réplique du seigneur des anneaux, les autres se demanderont surement ce que vient faire une télécommande dans un article sur l’éclairage de sécurité.

télécommande bloc secours
Exemple de télécommande qui permet de piloter les blocs secours

En réalité, il faut en venir au mode fonctionnement pour comprendre l’utilité de la télécommande:

Les modes de fonctionnement du BAES:

On distingue ainsi plusieurs modes de fonctionnement pour un bloc autonome d’éclairage de sécurité:

  • Le mode de fonctionnement dit au repos: c’est dans cet état que se trouve le BAES lorsqu’il est alimenté en temps normal sans alarme ni coupure de courant.
  • Le mode actif ou allumé, en cas de coupure de courant / alarme incendie. C’est la batterie qui se charge d’alimenter l’éclairage du bloc secours dans ce mode de fonctionnement.
  • Le mode maintenance, qui intervient lorsqu’il y a des travaux d’électricité sur le tableau ou est branché le bloc secours.

Maintenance électrique, bloc secours et télécommande:

Je reviens sur ce mode que j’appelle “maintenance” et qui donne tout son sens à la télécommande du BAES.

Si vous avez bien suivi, un BAES se met en fonctionnement (mode actif) pour indiquer la sortie en cas de coupure d’un éclairage.

Si un électricien intervient sur le circuit d’éclairage en question, il doit couper l’alimentation pour travailler en sécurité:

  • Qui dit alimentation de l’éclairage coupée, dit BAES activé.
  • Qui dit BAES activé, dit batterie qui se décharge.

Il faut donc un moyen pour mettre le BAES dans un mode ou, avec l’alimentation électrique coupée, ce dernier ne soit pas en mode actif. C’est le rôle de la télécommande BAES.

Exemple avec la télécommande BAES référence 15855 de Schneider Electric

Pour bien comprendre le fonctionnement de la télécommande BAES, rien ne vaut un exemple.

Je choisis le modèle 15855 ou 15856 du fabricant Schneider Electric (un modèle que je rencontre souvent).

En regardant la notice du matériel (disponible ici), on comprend un peu mieux le principe de la télécommande:

  • Avec présence du secteur: aucune fonction (au repos).
  • Secteur absent: activation du bloc secours pour indiquer la sortie de la pièce.
  • Secteur absent et ordre d’extinction depuis la télécommande: extinction du BAES pour économiser la batterie.
  • Secteur absent et forçage de l’allumage: le bloc est allumé et fonctionne sur sa batterie.
BAES principe de fonctionnement bloc secours
Extrait notice Schneider Electric 15855

Transmission des ordres au BAES

Reste maintenant à savoir comment sont envoyés les ordres au BAES: Le système est basé sur un bus filaire comme en domotique: les informations d’allumage et d’extinction sont envoyées sur deux fils qui sont reliés bloc secours. Le plus souvent, ce bus est polarisé (symbole + et – sur la télécommande et sur le bloc secours).

Sur certaines modèles, il n’y a pas de polarisation.

Cablage électrique du bloc secours:

Avant de me lancer dans un quelconque schéma électrique, je dois donner des informations importantes afin de pouvoir expliquer le branchement électrique du bloc BAES.

Le matériel électrique autour du Bloc secours:

Pour concevoir un schéma électrique de bloc secours, il faut s’équiper du matériel suivant:

  • Câble électrique 5G1,5: C’est le cable qui est utilisé dans 99% des cas pour le branchement des blocs BAES. La raison? Les 5 fils électriques qui sont dans le cable 5G1,5 servent pour l’alimentation électrique et pour le bus de la télécommande. (le fil vert/jaune n’est pas utilisé car le BAES ne nécessite pas de raccordement à la terre).
  • Télécommande: C’est elle qui intervient pour contrôler le BAES.
  • Boite de dérivation: Indispensable pour le branchement du bloc secours, la boite de dérivation sert à récupérer l’alimentation du circuit d’éclairage.
  • Connecteurs automatiques (type Wago).
  • Bloc secours: Ca paraît évident, mais il faut quand même ne pas oublier le bloc secours, puisque c’est lui qui est au centre du câblage électrique.

Si vous cherchez du cable 5G1,5mm2, le site de vente en ligne Outiz propose un prix très intéressant ici en conditionnement de 50m.

u1000-r2v-5g15-cablage-electrique-baesAlimentation électrique du bloc secours commune au luminaire:

C’est une notion TRES importante dont j’ai parlé au tout début de l’article. L’alimentation électrique du BAES est identique au luminaire dans la pièce où il est installé. Il faut effectivement, qu’en cas de coupure de lumière le BAES s’allume pour indiquer la sortie.

Alimentation électrique de la télécommande:

L’alimentation de la télécommande doit être prise en amont des circuits d’éclairage. En effet, en cas de coupure de l’alimentation de éclairages, les blocs secours doivent se piloter.

Schéma électrique du BAES

baes-schema-electrique-connexion-bloc-secours-telecommande
Schéma électrique du BAES avec sa télécommande

Quelques questions courantes à propos du BAES:

Ou doit ton placer des blocs autonomes de sécurité?

Je vais me répéter, mais le bloc secours, comme son nom le suggère, sert à indiquer la sortie de secours la plus proche. L’idée, c’est de placer le bloc de façon à ce que le pictogramme collé sur le bloc indique l’emplacement de la sortie de secours la plus proche et la plus accessible. Il ne faut pas oublier l’objectif à terme: protéger les personnes en cas de danger et plus particulièrement d’incendie.

Comment vérifier le bon fonctionnement d’un BAES et de sa commande?

Pour vérifier le bon fonctionnement d’un bloc secours, voici la méthode:

  1. Dans un premier temps, il faut couper l’alimentation de l’éclairage du local dans lequel le bloc d’éclairage de sécurité est situé: Il doit s’activer pour indiquer la sortie. Si ce n’est pas le cas, le problème peut faire partie des suivants:
    • L’alimentation électrique du BAES et de l’éclairage sont différentes.
    • La batterie du bloc est HS.
    • Les ampoules du bloc sont HS (si ce n’est pas un bloc secours à LED).
  2. Si le bloc s’active, il faut utiliser la télécommande pour modifier l’état du bloc secours: Extinction ou OFF pour l’éteindre (C’est le mode utilisé pour la maintenance), Allumage ou ON pour l’activer de nouveau. Si la télécommande n’a aucun effet sur l’état des BAES, voici les différents diagnostics:
    • Le bus n’est pas câblé
    • Les fils du bus (+ et -) sont inversés
    • La télécommande ne fonctionne plus

Comment protéger la télécommande?

La télécommande BAES possède un disjoncteur dédié (différent de l’éclairage) On utilise généralement un disjoncteur 2A, mais il est possible d’utiliser un disjoncteur 10A).

Bloc secours et interrupteur, comment concilier les deux?

Par définition, un système d’éclairage doit pouvoir être allumé et éteint.

Dans la plupart des cas, la commande se fait avec un interrupteur type va et vient (ou contacteur à clé). Dans ce cas, il faut que le branchement du BAES se fasse en amont de l’interrupteur. La phase du BAES ne doit pas correspondre au fil de retour lampe, sinon le bloc secours s’activera à chaque intervention sur la commande de l’éclairage.

Quel modèle de Bloc secours choisir?

Marque NF AEAS:

C’est un des pré-requis avant d’installer un système d’éclairage de sécurité avec bloc et télécommande: Les éléments doivent porter la marque NF AEAS, qui garantie la conformité du matériel pour une utilisation dans le cadre de la sécurité (A titre indicatif, les éléments pour la certification sont listés dans ce document).

Les marques de Bloc Secours:

Parmi les différents modèles de blocs autonomes de sécurité, je citerai celle que j’ai le plus l’habitude de rencontrer sur les chantiers:

  • Luminox: Un spécialiste de l’éclairage de sécurité qui appartient aujourd’hui au groupe Eaton (site web ici).
  • URA (voir le site web): Cette marque, au même titre que la précédente, est spécialisée dans la production de BAES et autre éléments en rapport avec l’éclairage de sécurité mais aussi l’alarme incendie.
  • Kaufel (voir le site web): Cette marque est un peu moins connue, mais propose pourtant des solutions avec un rapport qualité prix correcte. Vous pouvez par ailleurs retrouver tous les produits Kaufel ici à un très bon tarif.

Mais les grands constructeurs plus connus, comme Hager, Legrand ou Schneider Electric proposent aussi leurs modèles de blocs secours.

Les blocs secours LED:

Les solutions LED ont investis tous les domaines, et l’éclairage de sécurité n’est pas en reste puisque les blocs secours sont maintenant disponibles en LED.

L’intérêt? La maintenance réduite au niveau des ampoules et une autonomie accrue grâce à la faible consommation des LEDs.

Naturellement, la différence de prix est assez importante (voir par exemple avec ce modèle Legrand proposé à une centaine d’euros environ contre la moitié pour un modèle classique).

baes-legrand-062524
Bloc secours à LED Legrand

Les télécommandes:

Un des problèmes majeurs avec l’éclairage de sécurité, c’est la compatibilité entre les différentes marques. Dans certains cas, la télécommande n’est pas compatible avec les blocs autonomes d’éclairage de sécurité en place.

Pour résoudre ce problème, il faut utiliser une télécommande universelle pour BAES.

Plusieurs modèles existent, j’ai pour habitude de travailler avec la référence Kaufel  BT5F 621500 (disponible ici).

 

17 Commentaires

  1. Bonjour et merci pour l’article. Il faudra évoquer le cas des sources centrales, puisque dans ce cas, le luminaire n’est pas équipé de batterie, celle ci étant centralisée.

  2. Bonjour à savoir qu’il existe aussi une différence entre les BAES et BAEH (h pour habitation) le branchement est identique mais la différence provient du fait qu’il y en a un qui éclaire moins intensément mais plus longtemps. Ce qui fait que dans certains cas deux BS d’aspect identique sont installés côte à cote. L’électricien n’est pas devenu fou c’est juste qu’ils sont différent. J’ai vu le cas sur un chantier d’appart hotel. Tout celà pour dire qu’il faut parfois se méfier au moment de choisir le matériel à installer. D’expérience (je n’ai pas consulter la législation) je dirais que pour les magasins et les salles de classe le BAES classique est requis. Mais pour les lieux où les gens dorment (Parties communes d’immeuble, hotel) il vaut mieux se renseigner.

  3. Bonjour et merci pour cette article technique.
    Tout comme Pers, je recommande de bien choisir son matériel. Réfléchir en fonction de l’autonomie des blocs, de leur fonctionnement, … Pour les BAES et BAEH, vous pouvez prendre contact avec un professionnel de la sécurité et des signalisations.

  4. bonjour
    je souhaiterai brancher un baes à mon domicile pour avoir un éclairage lors d’une coupure de courant. mais je ne veut pas mettre de télécommande.
    es que cela est possible.

    merci beaucoup

    • Bonjour,

      C’est tout à fait possible.

      Brancher le BAES en sortie d’un disjoncteur. Le BAES se chargera et se mettre en route lors d’une coupure.

      Guillaume

  5. Bonjour je suis technicien dans une piscine mais je n’ai pas beaucoup de connaissances en électricité. Je voudrai changer quelques blocs secours qui ne fonctionnent pas et le problème est que quand je coupe l’interrupteur il y a du toujours de l’intensité j’ai testé avec un VAT mais ça m’indique qu’il y a du jus. Je suis allé couper la télécommande et les blocs secours s’allument grâce à la batterie puis je pars vérifier de nouveau il y a toujours de l’intensité. J’ai coupé alimentation et les télécommandes mais il y a toujours de l’intensité. Donc je ne peux toujours pas mes changer. Merci

      • J’ai juste couper les disjoncteurs ou c’était marqué “éclairage blocs secours “. Je suis même aller couper le disjoncteur principale de l’armoire électrique. On a plusieurs armoires électriques vous pensez que je devrai toutes les couper? Avec le VAT ça m’annonce qu’il y a toujours de la tension au retour. Voilà merci

  6. Bonjour ,
    merci pour cet article très clair.
    J’ai une question concernant une petite salle des fêtes .
    Comment faire lorsqu’il s’agit d’une seule pièce ( env. 90 m2 ) dont l’éclairage est protégé par 3 disjoncteurs divisionnaires ( 3 zones ) , sous quel divisionnaire doit-on alimenter le BAES existant sous l’unique porte donnant vers l’extérieur ? celui de la zone proche de la porte ? il y a t’il une règle dans ce cas de figure ?
    D’avance merci

  7. Bonjour

    après contrôle d’une salle des fêtes. En actionnant la télécommande je me suis rendu compte que 3 BAES s’éteignent à l’allumage et se rallument à l’extinction alors que les autres fonctionnent normalement…
    comment puis-je y remédier ?

    Merci par avance pour votre réponse

  8. Bonjour,
    Merci pour ces infos,
    J’ai installé du luminox environ 50 Ultraled45, 5 blocs phares ultraled et une telecommande TLU 500 toujours chez Luminox.
    Tous fonctionne bien comme décrit dans vos explications.
    J’aimerai savoir si la règle impose que les BAES s’allument quand l’alarme incendie sonne? J’ai cette fonction sur ma télécommande sauf quand je le branche les BAES s’allument moins de 5 secondes.
    Merci par avance.

  9. bonjour article très constructif qui va surement sauver mon oral =)
    comme les autres personnes l’ont si bine c sur il faut toujours faire attention quelle matériels prendre et faire au normes surtout les normes lies au gens directement(incendies…..)

  10. Bonjour,

    Quand vous annoncez que l’on saura tout sur le BAES, je trouve le titre un peu (voire beaucoup) présomptueux. Je suis spécialiste en éclairage de sécurité et cela fait 31 ans environ que j’installe et que j’assure des installations, tous les jours et de toutes les marques. Si l’on voulait tout savoir sur le BAES, ceci ne rentrerait pas dans une page. Je croise beaucoup d’autres vérificateurs en éclairage de sécurité ou d’électriciens qui font n’importe quoi. Déjà, peu de gens se montrent autant intellectuels que manuels. Ces gens sont bien souvent manuels et ne connaissent pas la réglementation mais travaillent sur des habitudes pas toujours justes qu’on leur a enseignées. J’ai la chance d’être aussi intellectuel que manuel et d’aimer ce que je fais. Pour moi, ce n’est pas un métier, c’est une passion. J’ai été recommandé par URA France, j’ai été reconnu par diverses entreprises et clients comme maîtrisant bien mon boulot. J’ai même assuré la formation de techniciens et fabriqué diverses maquettes pédagogiques sur l’éclairage de sécurité.
    Il y a quelques erreurs dans votre résumé sur les BAES.
    Déjà, pour bien se comprendre, il est important d’utiliser les bons termes. Ce que vous appelez le capot est le diffuseur puisqu’il diffuse le flux lumineux et ce que vous appelez le socle s’appelle la patère.
    Concernant les modes de fonctionnement des BAES, je ne sais pas où vous avez trouvé ces termes mais ils sont totalement erronés. Il existe pourtant des textes réglementaires comme l’article EC3 de l’arrêté du 25 juin 1980, l’arrêté du 14/12/2011 etc… qui donnent la définition de ces termes.
    Quand l’éclairage normal fonctionne, les blocs, en principe, doivent être en état de veille et le terme au repos que vous utilisez est erroné puisqu’il s’agit d’un autre état du BAES.
    Quand il y a coupure électrique, les blocs se mettent en fonctionnement en sécurité et non actif ou allumé. En 31 ans, c’est la 1ère fois que j’entends ces termes actif ou allumé.
    Ce que vous appelez le mode maintenance c’est officiellement l’état au repos. L’éclairage a été coupé volontairement, on ne veut pas que les blocs se déchargent, on les met au repos donc ils se reposent, plus rien n’est allumé.
    Le rôle principal et même unique pour la majorité des télécommandes est de mettre les blocs au repos. Certaines télécommandes ont aussi la possibilité, parfois, d’aider à la maintenance des blocs. Il faut, cependant, une compatibilité complète entre blocs et télécommande ce qui est souvent très rare.
    Le rôle du bloc n’est pas que de permettre l’évacuation. Réglementairement, c’est son 1er rôle mais il sert également à assurer l’éclairage des services de secours qui interviennent. Vous n’avez pas, non plus, parler des blocs d’ambiance dont le rôle n’est pas d’indiquer la sortie mais de mieux éclairer un local afin d’éviter tout risque de panique.
    Vous confondez la ligne de télécommande et la ligne de bus. Ce n’est pas la même chose. Ce que vous appelez le bus est la ligne de télécommande. Le bus sert à contrôler une installation d’éclairage de sécurité par le biais d’un PC. On parle alors de blocs adressables.
    Vous citez des marques de blocs dont une grande marque dont je tairais le nom car on a de gros problèmes de qualité avec elle mais vous oubliez la plus grande marque “Legrand” bien que vous en parliez plus loin.
    Evitez d’acheter les blocs premiers prix qui reviennent bien souvent plus chers en entretien.
    Je pense que vous en avez encore pas mal sur le sujet avant d’en parler mais surtout évitez ce titre “Tout savoir sur le BAES”. Ça prendrait des dizaines de pages, voire plus d’une centaine.

    • Bonjour,

      Merci pour votre apport technique. Désolé de ne pas avoir employé les termes techniques dont vous parlez. Je ne suis effectivement pas un expert du BAES comparé à vous. (J’ai cependant toujours réussi à me faire comprendre des mes collaborateurs).

      Au plaisir de vous lire

    • Toujours aussi pompeux le Sparklet…
      Quel dommage… A chaque fois que je vous lis sur des forums, vous dites des choses parfaitement justes, mais il faut toujours que vous en rajoutiez des caisses et que vous rabaissiez les autres !
      Nous avons, je vous l’accorde un métier très peu connu et maîtrisé, (très) souvent traité par des incompétents, mais ce n’est pas en rabaissant les autres qu’on fait passer des messages.
      Vous êtes désormais à la retraite, on ne vous refera pas, mais une pincée humilité et d’amabilité à votre naissance n’aurait pas été un mal.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here