Formation QualiPV Elec pour installateur photovoltaïque, retour d’expérience

3
639
QualiPV Elec

Je me suis formé il y a peu de temps sur le photovoltaïque en suivant le module QualiPV Elec sur une durée de 4 jours.

Le premier constat, c’est que j »ai été particulièrement surpris par la densité des informations et par le niveau qui est plutôt soutenu.

Le second, c’est que les personnes qui suivaient en même temps que moi cette formation avaient quelques lacunes en électricité qui leur ont posé problème. Certains n’étaient pas tous des électricien de métier (dans des professions annexes) et ont rapidement été perturbé par des aspects et notions techniques.

J’ai donc décidé de faire un petit retour d’expérience concernant cette formation et de vous en parler avec un but: préparer les personnes intéressées pour qu’elles arrivent à cette formation avec quelques pré-requis indispensables.

A propos de la formation QualiPV Elec:

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques informations concernant cette formation.

Pourquoi une formation spécifique au photovoltaïque?

On pourrait croire qu’en tant qu’électricien, on peu de but en blanc se mettre à poser des panneaux photovoltaïque. J’étais presque de cet avis avant de faire cette formation QualiPV Elec.

En réalité, il y a beaucoup de notions à découvrir!

Ca passe tout d’abord par l’étude du gisement solaire, l’évaluation de ce gisement sur le terrain, le dimensionnement de l’installation, sans oublier le matériel, les protections, la mise en oeuvre et la mise en service.

Le contenu de la formation:

Voici le contenu énuméré par chapitre de la formation que j’ai suivi pendant quatre jours, avec la copie de la plaquette de l’organisme de formation

  • Conseiller son client.
  • Concevoir et dimensionner une installation.
  • Organiser les points clés de la mise en oeuvre et de la mise en service.
  • La maintenance des installations.
QualiPV Elec, avis sur la formation pour pouvoir raccorder des panneaux photovoltaïques
Contenu de la formation QualiPV Elec

Retour d’expérience, ce qu’il faut savoir à propos de cette formation QualiPV Elec:

Une formation dense:

La première chose à savoir, c’est que cette formation est plutôt dense en contenu. Elle aborde de nombreuses notions normatives et techniques différentes.

Cela passe par exemple par l’évaluation d’un gisement solaire chez le client au dimensionnement techniques complet de l’installation.

Normalement, elle se déroule en trois jours, mais dans mon cas elle s’est fait en quatre jours. Et cette journée supplémentaire n’est pas de trop pour tout assimiler correctement.

Un niveau en électricité minimum:

C’est une formation qui est dédiée aux personnes ayant un niveau minimal de connaissance en électricité. Il faut connaître les protections usuelles de l’installation électrique (interrupteur différentiel, disjoncteur), leur rôle et fonctionnement. Mais il faut aussi pouvoir comprendre let utiliser les lois basiques de l’électricité: loi d’ohm, loi des mailles et loi des noeuds.

Un bagage d’électricien ne fait pas de mal!

La dangerosité d’une installation électrique photovoltaïque:

C’est une notion qui a tendance à bouleverser le quotidien d’un électricien comme moi qui intervient côté courant AC uniquement (AC= courant alternatif).

En photovoltaïque, on parle de courant électrique DC (DC pour Direct Courant= courant continu) avec des seuils de dangerosité différents mais aussi des niveaux de tension beaucoup plus élevés.

Enfin il faut aussi prendre en compte qu’un panneau solaire produit en permanence du courant électrique et que même en circuit ouvert, il y a une tension électrique aux bornes de l’installation photovoltaïque (on parle de générateur).

Autant de notions en plus à prendre en compte et qui diffèrent des notions classiques en électricité résidentielle!

danger des courants électriques en photovoltaïque
Sur cette platine de test, le danger est aussi bien présent côté DC (à gauche sur la photo) que sur la droite (en alternatif à droite sur la photo)

Le QCM de la formation QualiPV Elec:

A la fin de la formation, il y a un QCM qui sert à valider les acquis. 30 questions à choix multiples avec un maximum de 6 erreurs pour obtenir le précieux sésame.

A ce niveau j’ai été particulièrement déçu par le niveau des questions qui portaient trop sur des points normatifs (DTU par exemple) et pas assez sur les nombreux points techniques abordés pendant la formation.

Dans ma session, j’ai eu par exemple le droit à trois questions portant sur l’habilitation électriques, soit 10% du QCM. Un peu déroutant quand on voit le nombre de notions à retenir dans toute cette formation.

Quelques informations à connaître avant de vous lancer dans cette formation:

Cette formation QualiPV Elec dédiée à l’installation de panneaux photovoltaïques, est disponible pour tous les artisans qui souhaitent devenir installateurs de panneaux photovoltaïques.

Parmi les personnes qui ont suivi la formation en même temps que moi, il y avait des électriciens mais aussi des artisans plombiers et chauffagistes. Ces derniers, ayant plus de lacunes en électricité, ont eu plus de mal à suivre la formation. Voici quelques éléments de mise au point qui auraient pu surement les aider avant d’assister à cette formation QualiPV Elec.

Les bases de l’électricité domestique et en résidentiel:

Quand on raccorde des panneaux photovoltaïques au réseau électrique, il faut connaître les différentes protections à mettre en oeuvre:

  • Le disjoncteur.
  • L’interrupteur différentiel.
  • Le Parafoudre.

Chacun de ces éléments apporte une niveau de protection pour les personnes et pour le matériel.

Sans ces notions, difficile de comprendre les éléments de protection qui sont mis en oeuvre côté courant alternatif.

Avant de s’engager dans cette formation QualiPV Elec, il faut donc se mettre à jour sur le rôle et le fonctionnement de chacun de ces éléments de l’installation électrique domestique (sans oublier les symboles électriques qui correspondent).

support de formation QualiPV Elec
Petit clin d’oeil lors de cette formation: le visuel sur cette photo est issu de mon blog et d’un de mes chantiers

Les notions théoriques en électricité:

Pour effectuer les calculs de dimensionnement, il faut connaître les formules de base en électricité, Le calcul de la puissance ou encore la loi d’ohm.

Mais ce n’est pas tout car il faut aussi savoir calculer une somme de tension ou de courant grâce aux lois respectives, la loi des mailles et la loi des noeuds.

La connaissance des dangers liés à l’électricité:

Dernier point à connaître, les dangers liés à l’électricité.

Ca paraît normal vu qu’on travail en électricité. Mais ce danger est trop souvent pris à la légère. Et dans le cas présent, il y a des contraintes supplémentaires.

Le danger se situe d’un côté au niveau du courant Alternatif (AC) et du côté courant continu (DC).

Les panneaux photovoltaïques agissent en générateur permanent dés l’instant qu’ils sont exposés à la lumière. La tension au niveau de la chaîne de panneaux atteint rapidement plusieurs centaines de volts.

Autant d’informations qui sont capitales à connaître afin de pouvoir travailler en sécurité sur une installation photovoltaïque.

Conclusion:

Cette formation QualiPV Elec est très complète et assez dense en terme de contenu théorique. Elle a répondu à mes attentes pour pouvoir entrer sur le marché en tant qu’installateur de panneaux photovoltaïques.

Certes, il manque peut être un peu de pratique mais elle permet de bien cerner les enjeux du marché et les normes de mise en oeuvre.

Mon seul regret concerne l’évaluation finale qui est un peu loin des quatre jours de formation.

 

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

3 Commentaires

  1. Bonjour, merci pour votre article très intéressant! Une petite question cependant : est ce à dire qu au bout de ces 4 jours de formation on est opérationnel pour poser et installer des panneaux solaires chez des clients ?

    • Bonjour,

      Non il y a encore beaucoup d’étapes à franchir: l’attribution de la décénnale (auquel je consacrerai un article complet), la demande RGE.

      D’un point de vue technique, c’est suffisant à mon sens pour pouvoir poser. Il faut bien entendu avoir un bon niveau en électricité.

      Cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici