Lorsqu’il est question d’une Gaine Technique de logement dans l’installation électrique, on me parle souvent de GTL toute faite et prête à montée. Il existe pourtant une solution toute aussi efficace (voir même plus selon moi) et moins couteuse pour réaliser une GTL tout en répondant aux préconisations de la norme NF C 15-100: C’est la GTL en saillie

Ce que dit la norme NF C 15-100 à propose de la GTL en saillie:

D’après la norme NF C 15-100, dans le cadre de l’installation d’une GTL en saillie, la gaine technique de logement peut se composer d’un ensemble goulottes + coffrets.

De même que pour une GTL classique, les goulottes d’arrivées et de départs des câbles doivent être facilement accessibles.

  • La goulotte peut recevoir le coffret directement sur elle
  • La goulotte peut être mise en œuvre au dessus du coffret
  • La goulotte peut être mise en œuvre en dessous du coffret
  • La goulotte peut être mise en œuvre sur le côté du coffret

Le schéma de principe de la GTL en saillie:

Rappel sur les dimensions de la GTL

N’oubliez pas, la GTL en saillie ou non à un volume minimal de 200mm en profondeur par 600mm de largeur et ceci, du sol au plafond.

Possibilités pour la GTL en saillie

Dans ce volume, coffrets électriques et goulottes sont placés en saillie sur un mur plein ou une cloison en placoplatre. Voici un schéma pour vous faire comprendre le principe de l’installation d’une GTL en saillie:

gtl en saillie dans l'installation électrique
La GTL peut être réalisée à partir de coffrets et de goulottes

Le matériel pour réaliser une GTL en saillie:

Pour réaliser ce type de GTL, j’utilise généralement une goulotte à placer:

  • Au dessus du coffret électrique (arrivée et départ par le haut)
  • En dessous du coffret électrique (arrivée et départ par le bas)
  • Au dessus et en dessous du coffret électrique (arrivée et départ par le haut et le bas)

La taille de la goulotte GTL est de 60mm (profondeur) par 200mm (largeur), ce qui permet de faire passer les réseaux électriques.

Le coffret électrique est un coffret classique, large de 25 cm en général pour les tableaux électriques de largeur 13 modules.

Et pour séparer les courants faibles et les courant fort?

Je l’ai déjà expliqué précédemment, il est interdit de faire cohabiter courant fort courant faible. Pour séparer les courants forts et les courants faible, il faut installer deux goulottes côte à côte et faire passer les fils de côté.

L’avantage de la GTL en saillie, c’est qu’elle est modulaire. Rien ne vous empêche de positionner une autre goulotte au dessus de votre coffret de communication réservée uniquement aux courants faibles. Cette ensemble goulotte et coffret de communication fait partie intégrante de la GTL.

15 Commentaires

  1. la GTL en saillie ou non à un volume minimal de 200mm en profondeur par 600mm de largeur et ceci, du sol au plafond.

    Possibilités pour la GTL en saillie
    La taille de la goulotte GTL est de 60mm (profondeur) par 200mm (largeur), ce qui permet de faire passer les réseaux électriques.
    Quand est -il dans ce cas de la taille minimale évoquée plus haut???

    Chris

    Dans ce volume, coffrets électriques et goulottes sont placés en saillie sur un mur plein

    • Bonjour,

      La GTL est un volume qui doit être respecté. A l’intérieur de celui ci, uniquement des réseaux électriques.

      Vous pouvez utiliser les tailles de goulottes que vous souhaitez, dans la mesure ou tous les réseaux électriques rentrent dans cette goulotte.

      Cordialement

      Guillaume

  2. Bonjour,

    2 questions complémentaires :
    * Comment faites vous la séparation entre les zone NFC 14-100 et NFC 15-100 avec votre solution?
    * Est il indispensable de mettre des goulottes ? Peut on faire arriver l’alimentation EDF sous sa gaine TPC de 90 mm fixée au mur directement jusqu’à la platine du compteur?

    Merci

    Bernard

    • Bonjour,

      La séparation se fait de façon “”évidente””. Il s’agit plutôt d’une séparation entre deux réseaux distincts avec une notion de responsabilité.

      Concernant la gaine d’alimentation, je vous conseille de mettre une goulotte pour une question de propreté. La gaine TPC doit normalement faire l’affaire au niveau protection.

      Cordialement

      Guillaume

    • Bonsoir
      S’il s’agit d’un branchement type 1, avec compteur et disjoncteur ERDF dans la GTL, cette liaison doit respecter la NF C 14-100.
      Avec une GTL en saillie le câble d’alimentation ERDF doit donc être placé :
      – soit dans un compartiment de goulotte dédié, avec couvercle dédié,
      – soit dans une goulotte dédiée,
      – soit dans un conduit dédié hors goulotte.
      Dans ce dernier cas, vous ne pouvez pas utiliser la gaine TPC, celle-ci étant inflammable. Il faut donc la prolonger sur la partie non enterrée par une gaine ICTA.
      Mais je rejoins Guillaume, cette solution n’est pas très esthétique.

  3. Bonjour,
    La GTL achetée dans le commerce (“large goulotte” à une centaine d’euros) est-elle obligatoire ?
    N’est-il pas possible à la place de simplement fixer le tableau en saillie sur un mur maçonné, avec des goulottes ou les gaines ICTA qui arrivent depuis le sol ou le plafond jusque dans le tableau, le tout enfermé enfin dans un coffrage en medium ou en plâtre allant du sol au plafond, avec une ou plusieurs portes larges pour accéder aux tableaux électrique, de communication, compteur/disjoncteur de branchement, et éventuellement des panneaux amovibles pour les parties supérieures vers le plafond et inférieures vers le sol ?
    Ce type de coffrage me semble plus esthétique que les gtl en plastique.

    • Bonjour,

      Votre solution est tout à fait envisageable: il existe également la solution du bac d’encastrement (comme celui ci), permettant de positionner le tableau électrique dans un coffrage placo

      Cordialement

      Guillaume

  4. Bonjour,
    Me voici en train de refaire l’installation électrique d’une maison de 1965 achetée par mon fils…
    comme internent est désormais disponible, je vais reprendre ma suite de questions ! et vous remercie encore pour les réponses déjà données et celles à venir…
    je suis perplexe au sujet de la GTL…
    Je vais installer le tableau de répartition neuf à proximité du disjoncteur/compteur triphasé d’époque qui sera changé par un monophasé.
    Je pensais faire une GTL en bois (panneaux agglo mélaminé blanc) du plafond jusqu’au bas du nouveau tableau de répartition (il n’y aura pas de sortie de câble vers le bas) Vu le nombre de gaines à prévoir, je ne vois pas comment ça pourrait entrer dans une GTL toute faite de la largeur du tableau de répartition… Dois-je prévoir un support pour le futur ensemble compteur/disjoncteur ou celui-ci sera t-il fourni par Enedis ? (ou un emplacement de quelle largeur ?)
    Mon fils pense changer le chauffage central d’époque par un chauffage électrique, la maison ayant 5 chambres, ça va faire pas mal de disjoncteurs à caser au nouveau tableau, même dans un 4 lignes !
    Que me conseillez-vous pour tout faire rentrer ?
    J’aurais besoin de télérupteurs ; il m’arrangerais d’en utiliser un hors tableau : cela existe t-il encore ?

    Est-on obligé de réaliser un réseau de communication au même endroit ?
    En effet, le téléphone et l’antenne râteau télé entrent en combles aménageable au 2ème étage, à un endroit ou je trouve bien plus simple de caser un départ de réseaux, dans un “placard” qui pourrait être réservé à cette fonction. je trouve peu commode dans un existant ancien et difficile à gérer, de faire redescendre les arrivées au rez de chaussée pour les redistribuer ensuite vers le haut.
    Merci par avance de vos conseils

    • Bonsoir

      Le panneau de contrôle d’ENEDIS doit être posé sur un support rigide.
      Une GTL en bois ne sera pas acceptée

      Vous pouvez mettre un tableau 18 modules, voire plus.
      Ou au contraire plus de rangées.
      Vous pouvez également regrouper 2 radiateurs par disjoncteur (sauf sdb)

      Oui il existe des télérupteurs pour boite de dérivation

      Vous etes en rénovation, vous faites au mieux pour le réseau de communication.
      S’il y a un endroit pertinent pour le départ du réseau utilisez le.
      D’ailleurs le fait de mettre le tableau de com avec les courant fort est une aberration. Ce sera toujours mieux d’un point de vue perturbation que les courants faibles soient éloignés des courants fors.
      De toute façon c’est le genre de chose qui n’est pas vérifié sur un logement neuf, donc en rénovation vous faites vraiment ce que vous voulez.

  5. Merci pour ces réponses,
    Mon support bois (si on peu appeler “bois” un panneau en aggloméré mélaminé…) ne concerne que le tableau de répartition ; j’ai rencontré par relation d’amitiés le “poseur” d’Enedis et j’ai cru comprendre que la pose du nouveau compteur/disjoncteur se faisait sur un support annexe fourni par Enedis. Il faudra que je me fasse clarifier de nouveau autour d’un verre de pastis…
    Pour le nombre de disjoncteurs nécessaires, j’envisage de placer un tableau 4 rangées (52 modules) pour “la maison” et si besoin, un tableau 1 rangée (13 modules) dédié au chauffage et protégé par un disjoncteur différentiel 63 A.
    Pour le tableau de communication, en reprenant les normes, je vois que la liaison de terre avec le tableau de répartition ne devrait pas dépasser 50 cm , c’est bien moins que les 3 niveaux de la maison ! Maintenant, quand je vois les nécessités de la famille de mon fils, n’utilisant que le wifi pour un ordi portable faisant également office de télé, les normes me laissent rêveur… je pense que dans un premier temps je vais tirer des gaines en attente…
    Question subsidiaire… comment réaliser une prise de terre efficace près d’une maison ancienne, jardin arboré, parking dallé, zone de montagne avec possiblement la roche à profondeur “de pot de fleur”…
    Les normes ne mentionnent que ceinture à fond de fouilles ou piquets de 2 m, sachant que je ne trouve que des 1m dans le commerce ! (je voudrais bien voir, même en bonne terre, planter un piquet de 2 m…)
    Merci d’avance.
    Damien

  6. Bonjour Carminas,
    Merci pour ces réponses.
    Concernant la photo proposée du support tableau, elle correspond à 99,9 % à mon projet.
    Pour la prise de terre, j’ai trouvé sur votre site très bien fourni quelques réponses à mes questions après les avoir posées…
    Pour les piquets de terre de 2 m, j’ai pas dû aller dans le bon magasin de bricolage ; cependant, je me vois mal, masse à la main, en équilibre sur un escabeau, pour tenter de rentrer l’intégralité du piquet …

  7. Bonjour,
    la GTL en saillie, si je comprends bien, peut aussi être composé ainsi :
    – armoire métallique de distribution avec socle (type industriel) posé sur le sol
    – un ensemble de goulottes partant vers le haut
    – les gaines ICTA et la gaine TPC (Enedis) sortent de la chape dans le socle
    Est-ce correcte ?

    Si oui, est-ce que les dimensions de l’armoire peuvent être inférieur au 600x200mm ? …comme les GTL sous forme de goulotte de distribution le sont aussi et la GTL désigne un « volume virtuel » alloué aux arrivées et départs électriques.

    Dans l’armoire quel sont les distances à respecter
    (a) entre les différents composants (compteur, AGCP, tableau de répartition, tableau de communication) et
    (b) entre les différents câbles (cable enedis, fils 230V, 12/24V, communication)? Peut-être avec des séparateurs matérialisé ?

    Beaucoup de questions… comme je veux réaliser une GTL comprenant un partie domotique 12/24V.

    Merci d’avance. Thomas.

  8. Bonjour

    Votre compréhension me semble bonne.
    La seule limite que je vois à cela est la séparation NF C15-100 / NF C14-100
    En particulier l’arrivée ENEDIS doit être dans un compartiment dédié avec couvercle dédié

    Les courants faibles doivent être dans des compartiments dédiés

    Concernant l’organisation dans la GTL, je vous conseille de lire le paragraphe 10.1.4.2 de la NF C15-100 (consultation gratuite sur le site de la librairie AFNOR, il suffit de s’inscrire)

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here