Il y a maintenant quelques mois, j’ai fait la connaissance (grâce à ce blog) de Romain et Natalia. J’ai trouvé leur projet très intéressant et j’ai décidé de leur donné un petit coup de pouce au niveau électricité. Leur démarche étant particulière et s’inscrit dans la même optique de ce blog (faire sois même les travaux), j’ai naturellement décidé de les interviewer pour vous faire vivre un petit bout de leur rêve (Toutes leurs aventures sont à lire dans leur propre blog):

Bonjour Natalia et Romain, est ce que vous pouvez vous présenter?

Bonjour Guillaume,

Nous avons la trentaine et nous travaillons tous les deux dans l’informatique pour l’industrie aérospatiale toulousaine. Un peu lassé par la vie en appartement, nous avons eu envie de nous installer à la campagne pour échanger notre mode de vie citadin et stressé contre la douceur des tournesols, le calme et le grand air. Le problème, c’est qu’aujourd’hui les maisons sur le marché sont très chères, souvent mal isolées et ne respirent pas, construites avec des matériaux polluants et parfois malsains. Pour avoir une maison simple, saine et répondant à nos critères de confort et d’empreinte écologique il nous fallait la construire. Nous avons peu d’expérience dans la construction, nous avons donc pris le temps de bien mûrir notre projet pour dépasser nos peurs et nous lancer.

Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’autoconstruction?

Il y a plusieurs raisons :Pour nous, construire sa maison c’est revenir aux bases, nos ancêtres construisaient eux-mêmes leur maison. Aujourd’hui, les savoirs fondamentaux comme faire pousser sa nourriture  ou construire son toit son perdu par les particuliers et mis au second plan. Nous trouvons ça dommage.Par défi. Notre quotidien sécuritaire nous endort. L’autoconstruction est un bon moyen pour sortir de sa zone de confort, pour se dépasser, être stimulé.Pour le plaisir d’apprendre et de découvrir de potentiels nouveaux métiers…

Pourquoi une maison en paille?

Pour l’aspect écologique évidemment, la paille est un déchet agricole disponible en grande quantité et localement. C’est de surcroît un matériaux d’isolation qui offre des performances thermiques excellentes pour un coût défiant toute concurrence.Elle permet de construire des maisons qui respirent, à l’air sain et dans lesquelles on se sent tout de suite bien.Et puis tout le monde peut participer à la construction d’une maison en paille, c’est ludique et, naturellement, le bois et la paille sont plus attirant que le parpaing et la laine de verre… C’est finalement un matériau qui attire beaucoup les autoconstructeurs et qui symbolise pour nous chantier participatif, belles rencontres et convivialité.Il a suffit d’un chantier bois-paille pour nous convaincre que c’était le matériau qu’on voulait.

Parlons un peu électricité, quelle type de solution avez vous décidé d’utiliser pour votre installation électrique et pourquoi?

Nous avions dans un premier temps décidé de faire notre électricité nous-même. Nous avions acheté un livre sur le sujet et étions prêt à nous lancer. Le problème est que l’électricité est un sujet délicat. Le suivit des normes est compliqué, le verdict du CONSUEL est stressant et la réalisation, bien que simple à priori, peut être très longue et fastidieuse.

Nous avons donc choisi de faire réaliser une pieuvre en atelier. Le bureau d’étude a corrigé sur plan électrique nos erreurs, pris en compte les spécificités du projet, le système est fourni prêt à installer et est garantie.

Pour nous le choix de la pieuvre électrique est un compromis parfait. Bien qu’un peu plus cher que si nous le faisions nous même  nous allons gagner au moins un mois de travail et avoir l’esprit tranquille.

Si vous aviez un conseil à donner aux personnes qui souhaitent s’orienter vers l’autoconstruction et la réalisation de leur électricité, quel serait le plus important? 

Pour nous, le plus important, est de ne pas se presser. Il faut bien préparer et laisser mûrir. Il faut étudier le projet dans sa globalité et creuser chaque points, des fondations au faîtage, afin d’anticiper un maximum les difficultés techniques auxquels ont va être confronté. Cela permet d’obtenir un ensemble cohérent. Comme on dit, un travail bien conçu est à 50% réalisé.

Ne pas se presser c’est aussi, lors de la réalisation, éviter de se contrainte dans le temps avec un loyer ou une échéance trop proche. S’installer confortablement et accepter que les travaux puissent durer plus longtemps que prévu. Ceci peut permettre de traverser cette aventure avec sérénité et douceur. Pour nous la solution du mobil-home s’est imposée d’elle même.

Romain et Natalia

http://lesbarboteurs.blogspot.fr/

Merci Natalia et Romain de m’avoir consacrer un peu de temps, et  @ bientot!

 

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here