La plupart des installations électriques domestiques sont alimentées en monophasé. Mais il est possible de rencontrer encore des installations électriques câblées en triphasé. C’est souvent le cas en rénovation.

Si le monophasé reste la solution la plus simple pour concevoir l’électricité, certaines personnes souhaitent conserver le triphasé. Par ailleurs, si le triphasé n’est pas commun chez les particuliers, il est d’usage dans les locaux professionnels.

Il est donc primordial de bien comprendre l’intérêt et les incidences d’une conception et d’un branchement électrique en triphasé.

Vous l’avez compris, je vais parler de triphasé dans cet article:

Préambule à l’article sur le Triphasé et théorie:

Des explications sur le triphasé qui ne plairont pas à tout le monde:

Je sais que les cours de physiques ont traumatisés un bon nombre de personnes au collège et au Lycée.

Dans cet article, je ne vais donc pas rentrer dans les détails dans la partie théorie.

Je pourrais vous parler de sinusoïde, de régime alternatif, de tensions électriques composées ou encore de pulsation. Mais tout cela ne vous servirait pas forcément sur le terrain.

J’aborderai peut être un jour ces notions pour les dédiaboliser, mais pas dans cet article.

L’idée n’est donc pas de vous abreuver de notions théoriques qui sont accessibles partout sur le net mais de les aborder rapidement pour entrer plus en détail au niveau pratique dans le cadre de travaux.

Théorie du triphasé simplifiée:

Alors que dire du triphasé simplement dans la partie théorie?

Je vais aller vite et surement faire bondir les puristes de la théorie:

  • Le triphasé comme son nom l’indique est un système proposant trois éléments.
  • Un système de courant triphasé est constitué de trois courants électriques.
  • Ces trois courants électriques circulent sur des fils différents (3 fils électriques).
  • Sur chaque fil circule un courant qui est décalé dans le temps par rapport aux autres courants électriques.

Note: il est possible de remplacer le terme de courant par tension électrique.

Production, transport du courant électrique et triphasé:

Le réseau électrique en France est distribué en triphasé.

Triphasé et installation électrique en France
Distribution électrique en France – Le triphasé

Ce choix technologique ne sort pas du chapeau puisque cette distribution électrique découle de plusieurs faits:

  • Le courant est produit à l’aide de machines appelées “alternateurs”. Cet alternateur produit un courant triphasé.
  • La distribution se fait ensuite en triphasé et sous très haute tension pour des raisons d’économies et d’efficacité que j’explique en partie ici.

La distribution électrique arrive au plus proche de l’usagé sous cette forme triphasée.

La “création” du monophasée se fait à partir du triphasé depuis les transformateurs de tension.

Le triphasé en tertiaire et industriel, l’intérêt:

C’est chez les professionnels que l’installation électrique triphasée est la plus intéressante pour plusieurs raisons:

  • Le courant distribué est plus important.
  • Les courants triphasés permettent de faire tourner des machines industrielles et plus particulièrement des moteurs.
  • La tension entre phase est plus importante.
alimentation moteur électrique en triphasé
Les moteurs électriques utilisés en industrie sont alimentés en triphasé

Je ne m’attarde pas plus sur la partie professionnelle puisque l’article à vocation e parler de l’installation électrique triphasée chez les particuliers.

Le triphasé pour une installation électrique domestique:

Pourquoi vouloir être branché en triphasé dans une habitation?

Je viens de le dire, l’intérêt du triphasé est plus important chez les professionnels.

Néanmoins, certains particuliers sont encore raccordés en triphasé.

Dans le cas de logements anciens:

A l’époque, EDF distribuait directement le triphasé depuis les transformateurs.

Il n’est pas rare en rénovation de tomber sur des disjoncteurs de branchement triphasés avec un tableau électrique câblé en conséquent.

Pour des raisons de simplification de cablage, il est intéressant de passer en monophasé lors de la rénovation du tableau électrique (voir ici un exemple complet).

Mais certains particuliers souhaitent rester en triphasé car il possèdent des appareils nécessitant une alimentation électrique triphasée: Pompe à chaleur, chauffe eau électrique, machine outils….

Rester en triphasé dans le cas d’une rénovation électrique reste donc un choix en terme d’utilisation.

Mais cela n’empêche pas une mise en conformité de l’installation électrique comme le suggère la photo ci dessous d’une installation électrique triphasée vétuste:

Pour des logements neufs:

C’est un cas beaucoup plus rare et que je n’ai d’ailleurs jamais rencontré.

Dans le cas d’une installation électrique neuve, il est possible d’être raccordé en triphasé.

Non pas pour des besoins personnels comme évoqué juste au dessus mais pour des raisons de distance d’alimentation électrique principale.

Si le point de livraison (l’arrivée électrique du fournisseur) est très éloigné du point de branchement dans le logement, le triphasé est un recours.

Rappelez vous, je l’ai évoqué dans la partie transport et production en triphasé.

En distribuant l’électricité en triphasé, il y a moins de perte sur la distance.

Pour une alimentation électrique générale de maison, c’est la même chose: Une alimentation électrique triphasée permettra de diminuer la chute de tension.

Quel est le cout d’un abonnement triphasé pour un particulier par rapport à un monophasé?

Il n’y a pas de différence de tarif entre un abonnement monophasé et triphasé chez l’opérateur Historique du moins (à voir chez la concurrence).

C’est uniquement une différence d’ordre matérielle, au niveau du compteur électrique et du disjoncteur de branchement.

Quelles sont les incidences du triphasé pour réaliser son installation électrique?

Le questionnement principal à propos du triphasé pour un particulier se pose surtout au niveau du tableau électrique.

En effet, c’est “le point noir” du triphasé.

Pour une installation avec un abonnement en triphasé de 12 KVA il y a 20A sur chaque phase de disponible au maximum pour un total de 60A.

Pas de panique si vous ne comprenez pas cela je reviens plus précisément sur ce point dans la suite.

Il faut donc veillez à ce que le courant maximal débité sur chaque phase ne dépasse pas le calibre de réglage du disjoncteur de branchement triphasé.

On parle d’équilibrage de phase, un terme qui signifie qu’il faut faire une étude complète de la consommation dans le tableau électrique triphasé avant d’entamer le cablage.

Concrètement, il faut pouvoir estimer le courant électrique qui sera demandé sur chaque phase pour ne pas dépasser les 20A (dans le cas de mon exemple pour un abonnement triphasé 12KVA).

J’ai rédigé à ce sujet ici un guide complet permettant de réaliser l’équilibrage de phase pour un tableau électrique triphasé.

Le triphasé en pratique (domestique):

Vous l’avez vu dans le titre et je le répète, les informations pratiques que je vais vous donner sont applicables pour la partie électricité domestique.

Ces informations sont valables aussi en tertiaire et électricité industrielle mais il faut allez un peu plus loin dans ces deux domaines.

Nombre de fil électrique au niveau de l’alimentation électrique:

Vous l’aurez compris si vous avez lu l’article, la distribution triphasée se fait avec trois fils électriques.

Au niveau de l’alimentation électrique triphasée d’une habitation, il y a quatre fils qui arrivent: Les trois phases et le neutre qui permet notamment d’avoir une tension monophasée.

Puisque je parle de tension en triphasé, je vous propose d’aller un peu plus loin sur le sujet en pratique:

Tension électrique en triphasé:

Le triphasé à la particularité de proposer une tension de 400V entre phases.

Si vous prenez un multimètre dans la position voltmètre et que vous mesurez la tension entre deux phases, vous observerez 400V.

La mesure entre le neutre et une des phases de l’alimentation électrique donnera 230V: c’est ainsi qu’on produit du monophasé.

Mesure de tension électrique en triphasé
Exemple de tension électrique au borne d’un disjoncteur tétrapolaire

Courants électriques:

Au niveau des courants électriques qui circulent dans une installation électrique domestiques, ces derniers ne sont pas égaux.

La consommation de courant électrique qui apparaît sur une phase peut être différente selon le type d’appareils utilisés sur cette phase.

C’est d’ailleurs en corrélation directe avec la notion d’équilibrage de phase.

Il ne faut pas que la consommation en courant dépasse la valeur de réglage du calibre du disjoncteur de branchement.

Matériel électrique:

Le gros changement dans une maison (ou un appartement) raccordée en triphasé, c’est le matériel installé au niveau du tableau électrique et de l’ETEL:

Le disjoncteur de branchement triphasé:

C’est le point de départ de l’installation électrique: le disjoncteur de branchement (DB ou aussi disjoncteur d’abonné) dans la gamme triphasée est donc différent de son homologue en monophasé:

  • Il possède 4 bornes (3 phases et un neutre).
  • Le calibre de réglage du disjoncteur de branchement en triphasé correspond au courant maximal par phase.

L’interrupteur différentiel:

Même remarque que pour le disjoncteur de branchement. En effet, ce sont deux “cousins” puisque le disjoncteur d’abonné est un disjoncteur différentiel.

L’interrupteur différentiel triphasé est donc muni de 4 bornes, trois pour chaque phases et un pour le neutre.

Dans une installation domestique, son seuil de déclenchement est de 30mA. C’est identique au monophasé et imposé par la norme NF C 15-100.

Le disjoncteur triphasé / tétrapolaire:

Selon le cas de figure, les disjoncteurs magnéto-thermiques peuvent être triphasés ou tétrapolaires.

  • En triphasé, le disjoncteur est équipé de 3 entrées (pas de neutre).
  • Le disjoncteur tétrapolaire possèdent 4 bornes (trois phases et un neutre).

Le peigne de répartition triphasé:

Puisque qu’il y a une distribution électrique sur trois fils (ou quatre) en triphasé, il faut que cette distribution se retrouve de façon horizontale dans le tableau électrique au niveau des peignes.

Les peignes électriques triphasés sont donc spéciaux puisque qu’il y a alternance des phases sur chaque “dent” ou connexion du peigne électrique.

peigne d'alimentation électrique triphasé branchement
Exemple de peigne électrique utilisé dans un tableau électrique, avec des disjoncteur monophasés et triphasés sur la même rangée du coffret électrique

Le bornier de répartition général en triphasé dans le tableau électrique:

En monophasé, l’alimentation électrique arrive sur deux borniers électriques: un pour la phase, un pour le neutre.

Ces borniers sont généralement montés en haut (ou en bas) à gauche et à droite dans le coffret électrique.

En triphasé, cette disposition est plus problématique puisqu’il faut ajouter deux phases de plus.

La distribution de l’alimentation se fait alors à partir d’un bornier de répartition tétrapolaire qui se fixe sur le rail DIN du tableau électrique. On parle aussi de répartiteur tétrapolaire.

Ce type de bornier est équipé de quatre jeux de barre horizontales: Une barre pour le neutre et trois barres pour chaque phase.

Les barres sont bien évidemment décalées pour pouvoir passer les fils électrique. Elles sont aussi isolées l’une de l’autre.

Voici un exemple de bornier utilisé dans les tableaux électriques câblés en triphasé (sans le capot de protection):

Questions fréquentes à propos du triphasé:

On parle de triphasé mais j’ai déjà entendu parlé de tétrapolaire, c’est quoi la différence?

Voici une question à laquelle j’ai déja répondu partiellement puisque j’ai évoqué le terme de tétrapolaire plusieurs fois dans l’article.

  • Triphasé signifie que la distribution ou l’alimentation se fait avec trois phases.
  • Tétrapolaire signifie qu’il y a quatre pôles électriques: trois phases et le neutre. Le neutre étant ajouté sur le circuit tétrapolaire pour permettra une alimentation en monophasé. Il peut aussi s’agir d’un besoin plus technique faisant référence à une question de système triphasé non équilibré.

Pour résumer:

  • Triphasé = 3 fils.
  • Tétrapolaire = 4 fils.

L’équilibrage des phases, c’est quoi?

J’en ai parlé dans la partie sur le triphasé dans une installation électrique domestique, alors je vais faire une piqure de rappel très rapide.

En triphasé, il y a un courant limité défini, comme en monophasé pour alimenter l’installation électrique.

Lorsqu’on dépasse la valeur du courant maximal (imposé par l’abonnement choisi), le disjoncteur principal (celui installé par ERDF) disjoncte.

Sauf qu’en triphasé, ce courant est réparti sur les trois phases. Si tous les appareils sont branchés sur la même phase, le courant maximal risque d’être vite atteint.

Il faut donc répartir les différents circuits électriques sur chaque phase pour que la consommation de courant électrique soit équilibrée en permanence.

On parle d’équilibrage de phase.

Que faire si mon disjoncteur électrique triphasé disjoncte régulièrement?

Si le disjoncteur de branchement triphasé disjoncte il y a deux possibilités:

  1. L’équilibrage des phases est mal réalisé.
  2. L’abonnement est sous dimensionné.

Pour ce qui est du premier point, la réponse à cette question est en partie liée à la question précédente. Le tableau électrique a été câblé en ne respectant pas la consommation maximale de courant électrique sur chaque phase.

Pour résoudre ce problème, il faut investiguer en réalisant une première analyse visuelle du tableau électrique. Il s’agit de voir quels sont les circuits affectés à chaque phase. La résolution du problème est parfois simple, en affectant un gros consommateur sur une autre phase par exemple.

Mais le plus souvent, il faut avoir recours à une analyse de consommation de courant sur les phases à l’aide d’une pince ampèremétrique par exemple.

Si le rééquilibrage de phase n’est pas suffisant, alors il se peut que le courant consommé dans l’installation électrique soit supérieur à l’abonnement souscrit auprès du fournisseur d’électricité.

Dans ce cas, il faut demander à modifier l’abonnement et souscrire à la puissance supérieure.

Attention, cette demande doit s’accompagner d’une étude du tableau électrique en s’assurant que le dimensionnement des fils électriques est correct. La section des fils d’alimentation doit être suffisante pour supporter le nouveau courant électrique maximal.

La rupture de neutre dans une installation électrique triphasée:

Le neutre c’est le potentiel 0 d’une installation électrique.

En monophasé, si le neutre est coupé, les appareils ne peuvent plus fonctionner.

Par contre en triphasé, le courant peut boucler à travers une autre phase de l’alimentation triphasé. Et c’est un problème car entre ces phases, il y a une tension de 400V.

Selon le cas de figure, certains appareils monophasés peuvent se retrouver soumis à une tension supérieure à 230V: La rupture de neutre en triphasé peut donc avoir des conséquence grave sur l’installation électrique et ses occupants.

Vous n’avez pas compris? Je sais c’est un peu technique.

Voici deux schémas qui peut être vous aideront à comprendre.

Dans le premier cas, les appareils monophasés sont installés entre phase et neutre (phase 1 et 3 dans cet exemple).

Chaque appareil est parcouru par un courant qui lui est propre sous une tension de 230V.

Schéma explication rupture de neutre
En temps normal, les appareils monophasés branchés entre une phase et un neutre sont soumis à une tension électrique de 230V

Dans le second cas, le neutre est coupé suite à un problème.

Dans ce cas de figure, le courant circule à travers les appareils électriques monophasés via les deux phases différentes. La tension appliquées est au total de 400V entre ces deux appareils. Il n’y a pas de potentiel fixe, c’est la résistance de chaque appareil qui imposera la tension aux bornes. Il y a de forte chance qu’un des appareils soit soumis à une tension trop élevé et soit détruit.

schéma électrique rupture de neutre
Le neutre étant coupé, le courant circule entre phase et impose une tension de 400V aux bornes de appareils

Sinon si vous voulez creuser le sujet, je vous propose de lire cet article la rupture de neutre.

Couleurs de fils électriques en triphasé:

En monophasé, la phase est généralement de couleur rouge. Pas de risque de se tromper puisqu’elle est unique et circule dans toute l’installation électrique.

En triphasé, il y a trois phases (je crois que je l’ai pas mal répété jusqu’ici).

Il est donc judicieux de pouvoir établir les cablages électriques en sachant quelle phase est utilisée.

On applique donc un code couleur pour chaque phase afin de faciliter le cablage.

Ce code de couleur permet d’identifier la circulation des différentes phases  et contrôler visuellement l’équilibrage des phases.

Code couleur triphasé:

Voici le code couleur en électricité utilisé pour le triphasé:

  • Fil de Phase n°1: Marron
  • Phase n°2: Noir
  • La Phase n°3: Gris
  • Neutre: Bleu
  • Terre: Vert-Jaune

Ce code couleur n’est pas obligatoire, sauf pour le neutre et la terre. Il est par contre fortement conseillé.

Ce code couleur est à utiliser essentiellement en amont au niveau des alimentations électriques dans le tableau. Par exemple entre les borniers d’alimentation du tableau et les interrupteurs différentiels.

Pour réaliser techniquement ces cablâges, il n’est pas obligatoire d’avoir du fil électrique de chaque couleur (ce qui peut vite devenir un investissement conséquent).

Il existe des bagues de couleur appelées aussi des manchons qui permettent d’identifier chaque fil électrique.

Voici d’ailleurs un exemple de tableau électrique industriel que j’ai réalisé avec identification de chaque phase par des bagues de couleurs différentes:

couleur des fils électriques en triphasé
Identification des couleurs des câbles électriques triphasés à l’aide de bagues

Vous remarquerez que je n’ai pas respecté le code que j’ai donné juste au dessus. Après tout, les règles sont faîtes pour être contournées non?

En fait il s’agit avant tout d’être cohérent dans le cablage.

Ces couleurs se retrouvent en amont au niveau des différentes rangées des disjoncteurs (la photo est un peu sombre):

rangée tableau électrique triphasé
Les couleurs servent à identifier les différentes phases pour les branchements électriques en amont des rangées du tableau électrique

Peut on avoir des branchements électriques monophasés 230V dans un tableau triphasé?

Etre branché en triphasé ne signifie pas (fort heureusement) que tous les appareils connectés à l’installation électrique soit de type triphasé.

En effet, difficile de nos jours de trouver un sèche cheveux en triphasé ou encore un chargeur de téléphone portable.

Plus sérieusement, le neutre permet d’obtenir une tension de 230V monophasé. Il est donc normal de trouver du matériel monophasé dans un tableau électrique: disjoncteurs, interrupteurs différentiels….

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

17 Commentaires

  1. Bonjour,
    Dans mon entreprise pour des raison de simplicité pour les couleurs des phases L1 L2 L3
    nous avons ce repaire :
    Du plus claire au plus foncé
    L1 GRIS
    L2 MARON
    L3 ROUGE OU NOIR
    ça nous permet d’avoir un code couleur dans l’installation sans avoir à vérifier les sens de rotation des phases à chaque fois.

  2. Bonjour

    Guillaume a déjà expliqué beaucoup de chose.

    J’en ajouterais deux :

    1/ Une autre raison qui imposerait le besoin de passer en triphasé, c’est le besoin de forte puissance. En monophasé on est limité à 12kVA (qui suffit pour la plupart des habitations standard), mais pour de grandes demeures qui ont besoin de fortes puissances (en particulier de chauffage), il peut être nécessaire d’aller au delà de 12kVA. Le triphasé permet ainsi des puissances pour un particulier de 15kVA, 18kVA, 24kVA, 30kVA, 36kVA.
    A noter qu’autrefois il était possible d’aller jusqu’à 18kVA en mono, mais ce n’est désormais plus possible.

    2/ Autrefois, les écarts de tarif entre les différentes puissance étaient importants et on avait donc intérêt à souscrire des puissances d’abonnement faibles, ce qui obligeait à faire un exercice d’équilibrage soigné.
    Désormais ces écarts se sont fortement réduits (cela coute moins de 2€ par mois de passer d’un 12kVA à un 15kvA ou d’un 15kVA à un 18kVA). On peut donc se permettre de souscrire des puissances d’abonnement plus élevées, afin d’avoir moins de contraintes dans l’utilisation des différentes phases.

  3. Bonjour,
    Le compteur intelligent “Linky” (triphasé) permet aussi de consulter la consommation sur chaque phase en VA. Cela permet une première approche de la vérification de l’équilibrage des phases, et éventuellement du besoin de conserver (ou non) son installation en triphasé/tétrapolaire.

  4. Cas concret où le triphasé est quasi obligatoire pour un particulier :
    Se chauffant avec une chaudière à plaquettes fournissant aussi l’eau chaude sanitaire, l’installation comprend un silo, une vis d’Archimède amenant les plaquettes jusqu’au foyer de combustion et l’allumage des plaquettes à chaque relance.
    Il est préférable que le moteur faisant tourner la vis sans fin soit en triphasé plutôt qu’en mono.
    En effet lorsqu’il y a blocage de la vis (par exemple par un caillou), l’inversion du sens de rotation de la vis permet le plus souvent de relancer la marche.
    En mono cela implique, me semble-t-il un système électronique, tandis qu’en tri un système électromécanique, donc bien plus facilement réparable sur place est suffisant et bien moins onéreux.
    Par ailleurs le souffleur pour allumer les plaquettes est bien plus puissant alimenté en tri qu’en mono.
    Chez la plupart des fabricants de ce type de chaudière, l’électromécanique estb en tri et l’alimentation du système de régulation en mono.
    Bien cordialement et un grand merci pour tous vos éclairages.

  5. Bonjour, en ce qui concerne le choix des couleurs de phase, il n’y a en effet pas de standardisation. Personnellement j’utilise l’ordre marron (L1) noir (L2) gris (L3) mais comme ce n’est pas normalisé il y a toujours intérêt à se mettre d’accord avec ses collègues au départ pour le choix des couleurs. Ceci est valable chaque fois que l’on utilise un câble multiconducteur (ex type 5G) pour le câblage des va et vient et des BAES notamment. Lorsque je travaillais sur des chantiers tertiaires au sein de grosses équipes j’avais pris l’habitude d’inscrire au crayon sur les plans le code couleur choisit.

  6. bonsoir,
    svp je souhaiterais avoir votre avis ou aide. en effet je suis entrain de faire une installation électrique dans une villa R+1 et j’ai placé deux coffrets modulaires (3×18modules) donc le 1er au rez de chaussé et le 2nd à l’étage… le 2nd coffret s’alimente à partir du 1er…
    j’aimerais savoir si je dois mettre 2 parafoudres – 20kA/ 4P (1 dans chaque coffret) ou alors mettre uniquement un seul parafoudre dans le 1er coffret???
    N.B: la villa est alimentée en triphasé
    cordialement

  7. Bonjour
    Question sur la répartition des consommations sur les phases
    Je comprends que la répartition de la consommation doit etre équilibrée entre les 3 phases
    Toutefois équilibrée ne signifie pas nécessairement strictement égale
    Si un four ou une plaque tres grosse consommatrice démarre seul sur une phase alors que les autres phases (machine a laver …) ne sont pas sollicitées il y aura donc nécessairement déséquilibre
    Ma question ; quelle est la limite de consommation et donc de ce déséquilibre qui est acceptable sans faire disjoncter l ensemble
    Merci d avance

    • Bonsoir

      En locaux d’habitation, vous pouvez tout à fait être en déséquilibre total.
      Donc une phase chargée à fond et les 2 autres à zéro.
      Tout autre type de situation est également possible.

      Ce qui fait disjoncter l’installation (pour surcharge), c’est lorsqu’une phase dépasse l’intensité maxi autorisée sur l’abonnement.
      Donc par exemple pour un abonnement 12kVA, donc 20A par phase, le disjoncteur de branchement (ou le compteur Linky) sautera dès que vous dépassez 20A sur une des phases, quelle que soit la consommation sur les 2 autres (de 0A à 20A)

  8. Bonjour
    j a i entendu dire par un electricien que les phases du triphase pouvaient ne pas etre egales
    une phase pourrait etre calibree a 18 KW et les deux autres a 9 et 9 KW pour un total de 36 KW
    Donc pas necessairement de 3 fois 12 KW
    La question subsidiaire ; quel est l interet de cette calibration non egale ?

    merci d avance pour vos confirmations et commentaires

    • Bonsoir

      Pour du tri non équilibré, effectivement à un instant donnée l’intensité dans les phase n’est forcément pas égale.
      Mais en locaux d’habitation, vous ne pouvez pas dépasser 60A (12kVA) par phase.

  9. Bonsoir
    Merci pour ces informations

    1 Ne faut il pas lire ; ne pas dépasser 20 À sur une phase pour un abonnement de 12 kva ?
    Et non 60 À sur une phase

    2 il serait donc possible de brancher simultanement sur un abonnement tri :
    – un moteur triphasé consommant 3 fois 10 À
    et
    – un tableau en monophasé connecté sur une seule phase à concurrence d une consolation qui ne devra pas dépasser 10 À lors du fonctionnement du moteur tri

    Soit une confirmation maxi de ;
    Une phase chargée a 20 (10 du tri et 10 du mono sur une phase)
    Une phase charge a 10 du tri
    Une phase chargée a 10
    Merci de confirmer

  10. 1/ Non je parle bien de 60A par phase, soit 12kVA par phase, ce qui correspond à un abonnement tri de 36kVA
    Mais on pourrait décliner l’exemple avec 20A par phase, soit 4kVA par phase, ce qui correspond à un abonnement tri de 12kVA, et qui correspond à mon avis à ce que vous avez en tête

    2/ Si vous parlez d’un abonnement tri 12kVA oui vous avez raison.
    Mais alimenter le reste de l’installation sur une seule phase est peu pertinent. Cela voudrait qu’une partie de la puissance que vous souscrivez ne pourra jamais être utilisée.
    Mais sans savoir le cas d’usage auquel vous faites référence, difficile de donner de bons conseils

  11. Bonjour et merci

    En complement :
    L usage tri est rendu nécessaire pour l utilisation de moteur et chaudière tri qui sont par ailleurs très gourmands
    Et l installation et le tableau actuel de la maison est en mono et est limite à 12kva
    Et je ne souhaite pas refaire l installation existente en mono

    1 J en conclu qu il me faut passer du mono au triphasé

    2 Et pour ne pas refaire l installation mono et le tableau mono de la maison
    je pense donc connecter le tableau mono actuel sur une seule phase du tri
    l usage de triphasé restant possible sur le même abonnement tri en n installant qu un nouveau petit tableau tri avec deux prises tri seulement (moteur et chaudière) en complément de l installation déjà en mono sur une seule des phases du tri

    3 Donc en respectant le maxi par phase du tri soit 20a pour un abonnement tri de 12kva Cela devrait donc fonctionner même avec une phase tri utilisée pour l ensemble de l installation en mono existante et les 3 phases ne seront utilisées ensemble uniquement pour les deux appareils en tri

    4 Je comprends que ce maxi par phase est nécessairement du tiers de l abonnement pour chaque phase et que l équilibrage des consomnations signifié de ne pas dépasser le maxi par phase ( le tiers)

    5 le consuel devra être t il être obligatoire pour le tableau tri et les deux prises en tri juste à côté
    Et le consuel devra t il valider ou demander la mise aux normes du tableau mono àctuel en mono ?

    Merci pour vos précisions

    • Bonjour

      1/ Si vous n’avez pas besoin de plus de 12kVA, vous etes certain d’avoir besoin du tri ? Car vous partez pour du non confort de mise en oeuvre et d’utilisation ?

      2/ Mauvaise idée, vous risquez de disjoncter souvent et vous souscrivez de la puissance que vous ne pouvez pas utiliser
      Si votre tableau est mono, et sans avoir à tout refaire, ce n’est en général pas bien compliqué d’affecter une rangée par phase

      3/ Oui mais risque de surcharge sur l’unique phase mono, donc peu pertinent.
      Si vous maintenez cette idée, augmentez la puissance de l’abonnement à 15kVA, cela ne vous coutera qu’1€50 par mois (moins que le prix de 2 baguettes de pain) et vous aurez plus de confort d’utilisation.

      4/ Vous avez tout compris

      5/ Non aucune obligation du consuel, si vous avez déjà un branchement en service et même si vous modifiez celui-ci ou que vous faites des ajouts

  12. Bonjour
    Quelques précisions

    1 le tri permet d utiliser des appareils ne fonctionnant qu en tri et consommant 26 À pour une chaudière et 10 À pour une pompe
    Un abonnement tri de 24 kva soit 3 fois 40 À me paraît donc nécessaire rien que pour les appareil en tri
    Si l on ajoute le tableau en mono utilisant 12 kva en mono soit 60 À
    Cela ferait un abonnement total nécessaire en tri de 24 + 12 = 36 kva pour utiliser simultanément les machines en tri 24 kva et le tableau mono 12 kva connectée sur une seule phase

    Pour le non confort de mise en œuvre et d utilisation : je ne comprends pas puisqu à priori un seul câble partira d une phase du tableau tri vers le tableau mono ce qui devrait être simple à mettre en œuvre et sans modifier le tableau mono

    2 Et 3 avec 36 kva je pense qu il n y aura aucun risque de disjoncter
    Cette puissance couvre l usage simultané de l existant en mono 12 kva mono et les machines en tri 26 et 20 en tri

    Pour la puissance de l abonnement à 36kva mon raisonnement est il correct ?

  13. Bonjour

    Vous avez vu le prix d’un abonnement 36kVA ?

    Je persiste à dire qu’alimenter le tableau principal sur une seule phase n’est pas pertinent.
    Ce n’est pas compliqué à alimenter en tri. Vous mettez un câble 5G à la place du câble 3G et vous mettez une phase par rangée, ou quelque chose d’approchant
    Cela réparti mieux les puissances et vous limitez les risque de surcharges

    Après, vous faites ce que vous voulez…

  14. Bonsoir.
    Je suis en tri 12 kVA (pompe à chaleur en tri). Mon DB est à 30A (sur un calibre 30/60). Oui oui, promis mon abonnement est 12kVA, pourtant.
    Mon linky coupe (“puissance dépassée”) à 6 kVA par phase (ah ben oui quand on en est là c’est déséquilibré). Plus haut dans les commentaires je vois 20A par phase, ce qui ne me semble pas coller avec ce que j’observe. Je ne réussis pas à comprendre si cette tolérance dont je bénéficie est normale. Ça me semble raisonnable: si ça coupait vraiment à 20A tirés sur une phase, on aurait vraiment grand peine à tirer la totalité des 12kVA souscrits (faudrait vraiment être en équilibre quasi parfait).

    Comme le linky est plus tâtillon que mon ancien compteur, cette coupure à 6kVA par phase me fait néanmoins des misères. L’équilibrage n’est pas si mauvais, mais bon, sur la puissance tirée en instantané, ça dépasse. Si jamais je passe en 15kVA (avec ce que ça implique de mon côté), que deviendra cette puissance apparente de coupure par phase au niveau du linky ?

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here