Tout bon électricien doit savoir travailler avec les éléments qui composent son environnement de travail. Et son environnement est composé de plusieurs éléments, comme le matériel électrique mais aussi les autres corps de métier.

Mais si il y a une chose qu’il faut par dessus maîtriser, c’est la connaissance des matériaux sur un chantier.

Pourquoi? Car selon le type de matériaux, il faut prendre des précautions particulières (protections) ou encore utiliser des outils et des fixations spécialisées.

Voici un florilège des matériaux les plus connus mais aussi de certains moins communs:

Les matériaux pour les murs et pour les cloisons

L’analyse des différents matériaux qui constituent un logement est essentiel lorsqu’on se lance dans la réalisation d’une installation électrique. Ce sont ces matériaux qui déterminent le type d’installation (apparent/encastré) mais aussi les outils à utiliser.

Les blocs en béton

Appelés aussi parpaing ou encore quéron (dans le sud de la France), ce sont les blocs que nous connaissons quasiment tous car il servent à construire les fondations et les murs des maisons.

C’est un matériau qui reste relativement “fragile” lorsqu’il n’est pas rempli de béton (une fragilité qui reste relative car il faut un bon coup de marteau pour faire un trou dans un mur en parpaings).

Les parpaings sont utilisé pour construire les fondations et les murs

Les interactions entre l’électricien et ce type de matériaux se limitent en général:

  • Au niveau des perçages: il faut pour cela s’équiper d’un perforateur avec mèche béton
  • Au niveau des réservations: Pour l’installation de portier interphone ou encore de passage de gaine pour le portail d’entrée, les gaines ICTA doivent être passées avant le coulage du béton dans les parpaings (réservations)

On le rencontre de moins en moins sur les chantiers neufs au profil de la brique de construction.

La brique de construction

La brique de construction a remplacé petit à petit les blocs en béton pour l’élaboration des murs.

Elle à l’avantage de s’assembler plus simplement et possède de meilleures performances énergétiques.

brique de mur extérieur
Brique de construction

C’est un matériaux plus “friable” que le béton. Un simple marteau peu suffire pour faire une saignée dans les canons de la brique (mais il faut mieux préférer une rainureuse pour un travail plus propre).

Au même titre que le bloc béton, la brique est revêtue par un isolant.

Concernant le perçage, il faut être un peu plus prudent que pour des parpaings. En mode percussion sur un perforateur, les trous ont tendance à s’élargir. Je préfère pour ma part commencer en mode sans percussion pour commencer le trou puis passer ensuite en percussion.

Pour la partie fixation, il faut des chevilles pour matériaux creux ou des chevilles multimatériaux.

Pour les charges lourdes, on utilise des systèmes de fixation avec scellement chimique.

Les cloisons et doublage en plaque de plâtre

Les plaques de plâtre sont appelées plus communément placo.

Elles peuvent être assemblées sur ossature métallique ou encore collées au mur.

Placo sur ossature

Le système d’ossature consiste à venir fixer un “squelette” métallique  sur un mur ou pour faire une cloison de séparation.

Les plaques de plâtre viennent se visser sur cette ossature métallique.

matériaux ossature métallique
Doublage avec ossature métallique

C’est le système le plus couramment utilisé dans le neuf. C’est donc à ce système que la personne en charge de l’installation électrique sera confrontée: les réseaux électriques passeront derrière ou à l’intérieur de l’ossature métallique pour ensuite ressortir par les plaques de plâtres via les trous réalisés à la scie cloche.

Placo collé

Les plaques de plâtre peuvent également être collées sur les murs.

On utiliser alors un système de colle MAP (Mortier Adhésif pour Placo).

Les plaques peuvent être nues ou avec un doublage polystyrène. Dans le deuxième cas ou peut alors utiliser une boule chauffante d’électricien pour faire passer les réseaux.

Fixations dans le placo

Les fixations dans les cloisons en plaque de plâtre se font de préférence avec des chevilles Molly.

Ces chevilles se fixent d’abord dans la cloison en placo après avoir fait un trou préalable avec un perceuse. Il faut ensuite utiliser une pince qui vient serrer la cheville Molly sur chaque face de la cloison.

Les cloisons en carreau de plâtre

La cloison en carreau de plâtre (ou béton cellulaire) est un bloc de plâtre. Les blocs viennent s’assembler les uns sur les autres.

Les réseaux électriques passent par des saignées qui sont effectuées dans les cloisons.

C’est un matériaux qui ne se pose plus beaucoup dans les installations neuves, mais il est possible de rencontrer des carreaux de plâtre lors d’une rénovation électrique.

matériaux
Carreaux de plâtre

Les cloisons en brique

Les cloisons en briques se trouvent en général dans les vieilles maisons. Le passage des gaines ICTA dans ces cloisons n’est pas évident car les cloisons en briques sont relativement fragiles.

Les murs en matériaux écologiques

La mode est aux constructions en matériaux écologiques.

Parmi ces matériaux, on rencontre de plus en plus de maison en bois.

Mais il existe des matériaux qui sortent encore plus de l’ordinaire comme par exemple les blocs Fixolites.

matériaux pour chantier et électricité
Bloc Fixolite

Les revêtements

Les revêtements recouvrent les murs et cloisons.

Si certains ne nécessitent presque aucune précaution particulière, d’autres sont à utiliser avec des outils spécialisés.

Peinture

La peinture reste un élément très basique qui ne nécessite pas d’outil particulier.

Le seul impératif une fois le mur peint, c’est la propreté. Les traces de doigt, d’échelle ou de passage sont à proscrire au risque de forcer le peintre à passer une nouvelle couche!

Carrelage

Le carrelage est souvent installé dans les pièces comme la salle de bain ou la cuisine.

Il faut alors s’équiper d’outils spéciaux pour le perçage (mèche diamant) et surtout ne pas commencer en percussion mais en vissage et en accélérant au fur et à mesure. (Certains perforateurs comme le Bosch GBH 36VFLi-Plus sont équipés de dispositif permettant de démarrer facilement le perçage dans le carrelage).

Métaux et Plexiglas

Ce sont des matériaux bien plus rare qu’on ne rencontrera presque pas lors de la réalisation d’une installation électrique. Il nécessite l’emploi de forets et outils de découpe spécifique.

Pour le métal, il faut utiliser des vis auto-foreuse pour les fixations.

L’isolation

L’isolation à un rôle prépondérant avec l’électricité. En effet, les réseaux électriques (gaines ICTA et câbles), passent dans les mêmes endroits que les matériaux isolants.

La connaissance des différents isolants est donc primordiale!

Laine isolante déroulée

La laine dite à déroulée est conditionnée en rouleau.

Elle peut être recouverte d’un papier dit Kraft (papier carton) qui se situe positionne vers l’intérieur de la pièce.

La laine est installée dans les combles perdus et dans les cloisons.

Le passage des gaines se fait devant l’isolant, entre la plaque de placo et la laine.

Il faut prendre une précaution particulière avec la laine de verre en rouleau et l’installation de spot: il faut placer des dissipateurs de chaleur pour spot. (voir l’article complet à propos des dissipateurs de chaleur pour spot)

matériaux
Laine de verre déroulée

Laine isolante soufflée

L’isolant soufflé est une méthode de plus en plus employée. Le principe consiste à pulvériser de l’isolant en petit morceau dans les combles uniquement.

Cet isolant ira recouvrir les réseaux électriques qui circulent mais aussi les points lumineux.

Comme dans le cas de la laine déroulée, il faut utiliser des dissipateurs thermiques pour spot également.

Conclusion à propos des matériaux et de la réalisation d’une installation électrique

Je n’ai fait qu’effleurer une partie des matériaux que vous pourrez rencontrer lors de vos travaux en électricité (vous pouvez m’en suggérer d’autres en commentaire pour que je complète l’article).

Cet article avait pour vocation de vous faire prendre conscience que les travaux d’électricité ne se limitent pas à poser l’appareillage ou encore à installer un tableau électrique.

Faire ses travaux en électricité c’est voir plus grand et connaître notamment les matériaux de son chantier.

 

1 commentaire

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here