Les moteurs dans l’installation électrique, un traitement au cas par cas

0
208

La réalisation d’une installation électrique domestique ne se résume pas qu’à réaliser les connexions électriques des éclairages, prises simples et prises spécialisées. Il y a aussi le raccordement de certains éléments motorisés. Si la norme NF C 15100 donne les préconisations pour la plupart des branchements électriques de ces moteurs, il faut savoir aller un peu plus loin qu’une simple indication et réfléchir à ce qui se passe au niveau du moteur.

Je vous propose d’en parler dans cet article en vous proposant tout d’abord une liste des appareils avec un moteur, d’étudier la protection amont qu’il faut choisir.

La liste des moteurs de l’installation électrique:

Tout d’abord, voici une liste peut être pas exhaustive mais j’espère assez complète des moteurs qu’il faut raccorder et protéger au niveau du tableau électrique.

  • VMC.
  • Le moteur du volet roulant.
  • La pompe de piscine.
  • Le moteur de la pompe de puit.
  • La pompe de relevage.
  • Portail.
  • Store banne.
  • Moteur de climatisation.
  • Pompe à chaleur.
  • Moteurs de machines outils.

Si jamais j’en ai oublié, vous pouvez me le signaler en commentaire de cet article.

Protection des moteurs de l’installation électrique, comment choisir?

Comme je le disais en début d’article, la norme impose de considérer la plupart de ces circuits comme des circuits électriques spécialisés. Ils ne sont pas forcément tous nommés dans la norme NF C 15-100, mais certains le sont comme c’est le cas pour la VMC.

Mais les préconisations sont toujours généralistes et il faut faire preuve de bon sens et surtout analyser le circuit à protéger en fonction de plusieurs critères.

En fonction de la puissance de moteur:

Pour choisir le calibre du disjoncteur de protection du moteur, il faut se référer dans un premier temps aux caractéristiques techniques du moteur.

Dans ces caractéristiques il y a l’intensité nominale de fonctionnement ou la puissance. En fonction de cette dernière, il faut adapter l’intensité du disjoncteur de protection.

Voici les valeurs nominales courantes:

  • jusqu’à 2300W: Disjoncteur 10A.
  • 2300 à 3600W: Disjoncteur 16A.
  • 3600 à 4600W: Disjoncteur 20A.
  • 4600W à 7300W: Disjoncteur 32A.

Par exemple, en prenant un Moteur de volet Bubendorff radio on voit que la puissance maximale assignée est de 200W. Si la norme indique un disjoncteur de protection maximal de 10A, un 2A fait largement l’affaire pour protéger un seul volet roulant.

 comment protéger un volet roulant motorisé dans le tableau électrique
caractéristiques techniques d’un volet roulant: La puissance assignée permet de choisir le calibre du disjoncteur de protection

Si les volets sont groupés sous plusieurs disjoncteurs (avec 2 à 3 volets par protection dans le tableau électrique, ce qui se fait souvent), il faudra ajuster la valeur de la protection du circuit des volets roulants.

Selon les conditions d’utilisations:

Le second critère pour dimensionner la protection d’un moteur, c’est de savoir dans quel condition il est utilisé.

Si c’est dans une pièce humide ou à l’extérieur, comme c’est le cas par exemple avec une pompe de puit ou une pompe de relevage, on a tout intérêt à isolé le moteur du reste de l’installation.

Pourquoi?

Ce type de moteur est sujet aux pannes, notamment à cause des intempéries. Si il créé un défaut, il va mettre tout ou une partie de l’installation électrique en défaut.

Un disjoncteur différentiel dédié à ce moteur permettra de le protéger et de le séparer du reste des circuits électriques du logement.

Par rapport au fonctionnement du moteur:

Certains moteurs sont caractérisés par un fonctionnement spécifiques. Si je prends l’exemple d’une pompe à chaleur, le démarrage va demander un peu plus de courant électrique que d’ordinaire.

Si l’appel de courant dépasse le calibre du disjoncteur de protection, celui ci va déclencher et empêcher le moteur de démarrer.

Pour solutionner ce problème, il faut installer un disjoncteur approprié (dit courbe D comme je l’explique ici).

Conclusion:

Vous l’aurez compris, il faut se référer avant tout aux caractéristiques du moteur avant de vouloir le protéger.

Comme fonctionne t-il?, Dans quelle conditions est il utilisé? La machine a t-elle une demande particulière dans son fonctionnement?

Les réponses à ces questions permettront de déterminer la protection du tableau électrique pour le moteur.

Enfin avec les moteurs il faut aussi penser à la maintenance. Un moteur qui est entretenu et surveillé régulièrement, c’est un moteur qui fonctionnera plus longtemps. C’est le cas par exemple du moteur de la VMC qui devra être inspecter régulièrement.

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici