Si vous avez déjà fait des travaux électriques sur chantier, vous avez forcément connu l’épisode cocasse ou il fallait se parler d’un bout à l’autre du chantier.

Parfois, quand la distance est très grande, c’est très pénible. Ajouter à cela le bruit des autres artisans, c’est parfois impossible.

Alors comment faire pour communiquer efficacement et se parler sur de longues distances, pour transmettre les bonnes informations?

Voici ce que j’ai pu tester, ce qui ne fonctionne pas et ce qui va mieux:

Les cas ou il faut se parler à distance sur un chantier:

En électricité, il y a des moments ou il faut travailler à deux en électricité pour être plus efficace.

Des exemples?

  • Lorsqu’on on fait du tirage de cable entre le rez de chaussé d’un logement et les combles.
  • Pour le passage et le tirage du câble d’alimentation générale d’une maison sur une grande distance.
  • Lors de tests électriques pour de l’identification et du dépannage à distance (test de continuité, interphonie).

Ces trois cas ont un dénominateur commun: la distance qui sépare les deux opérateurs qui doivent communiquer.

Pour le tirage de fils électriques, on peut se retrouver parfois avec ces dialogues (en imaginant la distance suffisamment importante pour qu’il faille hurler pour se faire comprendre):

  • L’Opérateur 1: “Tire”!
  • Opérateur 2: “Punaise ça bloque”
  • L’Opérateur 1: “Encore!”….
  • Opérateur 2: “J’essaye!”
  • L’Opérateur 1: “Mais qu’est qu’il fout??”

Si vous êtes électricien, vous avez du vivre au moins une fois ce genre d’échange.

tirage fil électrique méthode avec talkie walkie
Oh, tu fait quoi, tu dors?

Les solutions pour se parler et travailler à distance en électricité:

La voix:

La voix, c’est un “outil” qui ne prend pas de place et qu’on a toujours sur soit, même si on peut l’avoir perdu momentanément suite à une soirée un peu trop animée.

En criant, on arrive à se faire à peu près comprendre, au détriment du calme des autres artisans. Mais ce n’est pas forcément possible sur tous les chantiers si la distance est trop importante ou si il y a des machines bruyantes à proximité.

Et cela met parfois les nerfs à rude épreuve quand les deux personnes ne se comprennent pas parfaitement.

Enfin ce n’est pas très professionnel car il existe des moyens technologiques pour répondre à ce problème.

Le smartphone:

La première solution, c’est d’utiliser le smartphone en mode “haut parleur”.

Ce genre d’alternative n’était pas possible il y a dix ans, car les forfaits étaient limités en durée.

Mais aujourd’hui, c’est “open bar”.

A ceci près que les téléphones d’aujourd’hui ne sont pas forcément taillés pour affronter les contraintes des chantiers: poussières, saleté et risque de chutes.

Evidemment, si vous avez un smartphone de chantier, il n’y a pas de problème. Mais dans le cas contraire, il y a de forte chance que vous abimiez votre téléphone.

Côté inconvénient, on ne capte pas partout et l’autonomie n’est pas au rendez vous.

Parler à distance sur chantier avec un smartphone de chantier
Le smartphone de chantier est costaud et ne craint pas (ou peu) la chute et les poussières

Avec un talkie Walkie:

Le talkie Walkie, c’est une très bonne solution pour communiquer sur les chantiers.

J’y vois plusieurs avantages:

  • Un talkie Walkie, c’est du costaud. On peut le faire tomber, l’utiliser avec des gants poussiéreux et même à l’extérieur en condition pluvieuse.
  • Ca capte tout le temps.
  • C’est facile à utiliser: Il n’y a pas d’écran tactile, uniquement quelques boutons pour le réglage et pour communiquer.
  • Un talkie Walkie ne consomme pas beaucoup d’énergie et possède une très bonne autonomie.
  • Ca ne coute pas cher pour les modèles premiers prix qui suffisent pour une utilisation occasionnelle.

Mon choix, le Talkie Walkie Motorola TLKR T40:

Après avoir utilisé quelques temps mon téléphone et après une mauvaise chute de ce dernier, j’ai décidé d’investir dans un lot de talkie Walkie.

J’ai choisi ce modèle TLKR T40 de Motorola.

talkie walkie Motorola TLKR T40 avis
La paire Motorola TLKR T40

Pourquoi celui ci?

Un peu au hasard en me fiant aux commentaires des acheteurs mais aussi parce que je cherchai un modèle qui ne coute pas trop cher.

Je vous propose une revue express de ce modèle de talkie Walkie.

Spécification TLKR T40 Motorola:

  • Type d’écran: LCD.
  • Nombre de canaux: 8.
  • Portée maximale en champ libre: 4km.
  • Poids (sans piles): 74 grammes.
  • Type de pile: AAA (3 piles par appareil).

Avis utilisation sur chantier:

J’ai acheté ces talkies en 2016 très exactement.

Depuis que je les ai, je n’ai pas eu de problème. Ils sont robustes et répondent à mon besoin.

communiquer avec un talkie walkie sur chantier
Un talkie Walkie assez basique mais parfait pour une utilisation occasionnelle sur chantier

Ils tiennent facilement dans la poche ou même accrochés à la ceinture.

La touche d’appel (celle avec un symbole de note de musique) est assez pratique car elle permet d’avertir l’autre opérateur.

On peut alors mettre un code en place qui permet de savoir à quoi correspond cette touche (par exemple tirer sur le câble).

Motorola TLKR T40 avis
Ce talkie très simple est équipé d’une touche appel pratique pour communiquer sur chantier (et réveiller son collègue qui fait une petite sieste)

Pour ne jamais les oublier, je les stocke en permanence dans la boite à gant de mon fourgon. Il faut juste veiller à retirer les piles pour ne pas qu’elles s’usent et qu’elles coulent à l’intérieur du talkie.

Prix et achat de cette paire de Talkie Motorola TLKR T40:

Comme je vous l’ai dit un peu avant, j’ai choisi cette paire de talkie walkie de chantier avant tout pour son prix et les retours clients.

Je l’ai trouvé ici à une trentaine d’euros.

Conclusion:

La prochaine fois que vous viendrez à hurler sur votre collègue pour qu’il tire sur ces satanés fils électriques, ou que vous faites tomber votre smartphone que vous utilisez en mode haut parleur, vous penserez à moi.

Vous penserez alors à investir comme je l’ai fait dans une paire de talkie Walkie.

C’est plus pratique, plutôt économique et ça colle mieux au besoin sur chantier.

2 Commentaires

  1. Bonsoir Guillaume

    En principe avec un Talkie-Walkie, il faut appuyer sur un bouton pour parler.
    Ce n’est pas gênant lorsqu’on a les 2 mains prises par les travaux en cours ?

    • Bonjour,

      Effectivement, ce n’est pas pratique. J’ai mis au point des codes pour dialoguer rapidement avec la sonnerie (pour donner des indications à distance sans parler).

      Mais dans l’ensemble je m’en sors pas mal.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here