Lorsque je discute avec mes collègues artisans sur chantier qui ne sont pas électriciens, j’ai souvent les mêmes sentiments de peur qui s’installent autour de mon métier: la peur de l’électricité.

Il en est de même avec mes clients qui avouent aussi être anxieux vis à vis de l’électricité.

Mais il est aussi question de peur vis à vis de la complexité des montages et schémas électriques, du nombre de réseaux électriques et gaines qui se croisent etc….

Voici un petit tour des problèmes et des ressentis liés à l’électricité, sans oublier les solutions pour s’en débarrasser.

Les peurs et questions sans réponse liées à l’électricité:

Les dangers liés l’électricité:

L’électricité, un danger mortel:

C’est un aspect du domaine qui rebute pas mal de monde et à juste titre. Travailler en électricité, c’est s’exposer à un danger de mort. Effectivement, une mauvaise manipulation peut entraîner un risque d’électrisation ou d’électrocution.

C’est un fait indéniable, mais il faut savoir le relativiser.

Chaque métier du bâtiment comporte une partie de risques qui peuvent entraîner un décès.

Les chiffres des accidents au travail le montre d’ailleurs.

accident et peur de l'électricité
peur de l’électricité? Il y a aussi beaucoup d’accident dans toutes les filières professionnelles, pas seulement en électricité

L’électricité est donc un secteur d’activité ou le danger existe, mais il est loin d’être le seul. Un maçon prend des risques, un charpentier aussi etc …..

Et face à tout risque, il y a des gestes et procédures à adopter. En électricité c’est aussi le cas et c’est ce que j’explique dans la suite de cet article.

Des risques matériel importants (risque d’incendie):

Le risque d’électrocution que je viens d’évoquer est un phénomène lié bien souvent à la manipulation de matériel électrique sous tension.

Mais il y a un autre risque bien plus insidieux et sournois, celui de l’incendie.

Le matériel électrique – mal utilisé – peut parfois provoquer des départs d’incendie.

Il s’agit en général de mauvaises connexions électriques au niveau du tableau qui engendre un départ de feu.

Ce peut aussi être un spot en contact avec une partie d’isolant (voir mon explication à ce sujet dans l article sur les protection de type cloche pour spot). On parle alors d’incendie d’origine électrique.

La partie technique, normative et théorique à l’origine de la peur de l’électricité:

L’électricité mal expliquée et donc difficile à comprendre:

La peur est souvent le résultat d’une incompréhension ou d’une méconnaissance.

C’est le cas de l’électricité qui est un phénomène souvent mal expliqué, avec des termes pompeux.

En général, les personnes ont de mauvais souvenirs de leurs cours de physique du collège (et de leurs professeurs parfois), ce qui les rebute à la simple évocation du mot électricité.

Ajouter à cela que le courant et la tension électrique sont deux notions quasi invisibles pour augmenter l’appréhension.

Ce n’est pas comme l’eau dans le domaine de la plomberie par exemple.

Une fuite d’eau, c’est visible. Une fuite d’électricité, ce n’est pas visible.

Un domaine très encadré par la norme:

Les travaux d’électricité sont très encadrés au niveau normatif. C’est d’ailleurs la norme NFC15100 qui compile toutes les réglementations à respecter.

norme électrique et peur de l'électricité
La norme NFC15100 ne doit pas faire partie de votre peur de l’électricité. Au contraire, c’est un bon allié pour travaillé de façon guidée

Et le fait de devoir respecter une norme sans s’en écarter créer certaines crispations.

Mais on peut aussi prendre ces obligations comme une liste de règles à suivre et une aide lors de la réalisation des travaux.

Une liste de matériel à rallonge:

Certains domaines de l’artisanat ne nécessitent pas beaucoup de matériel pour l’exécution.

La maçonnerie par exemple: du sable, du gravier, du ciment et quelques planches de coffrage (désolé pour mes collègues maçon, je crois que c’est quand même un peu plus compliqué).

En électricité, il y a un grand nombre de références, et la liste peut faire un peu tourner la tête si on décide de programmer des travaux.

Boite d’encastrement, gaine, fils électriques de plusieurs section, disjoncteur, peigne électrique, interrupteurs différentiels, contacteur jour nuit, télérupteur, minuterie, prise 2P+T…….

peur de l'électricité et liste de matériel électrique
La longue liste de matériel électrique peut faire partie des raisons de ceux qui ont peur de démarrer leurs travaux d’électricité

La crainte d’oublier du matériel et de ne pas faire les bons choix est palpable dans les discussions.

Mais elle peut facilement être contournée avec une bonne préparation en amont, ce que je vais vous expliquer de ce pas.

Pourtant l’électricité, ce n’est pas si compliqué:

La phrase que j’ai choisi pour ce titre de chapitre “pas compliqué”, vous l’entendrez forcément venir de quelqu’un qui s’y connaît en électricité. La preuve, je viens de l’employer (même si je ne suis pas un expert, j’ai quelques notions).

Mais il faut accompagner le tout avec une suite de propos logiques pour dé-diaboliser la phrase en question.

Oui l’électricité, ce n’est pas si compliqué!

Mais pour la comprendre et pour faire face à la peur et aux différentes questions d’ordre physique, normative ou technique il y a plusieurs moyens.

Se former en électricité pour ne plus avoir peur de l’électricité:

La première étape pour balayer sa peur de l’électricité, c’est de la comprendre et donc de se former à deux niveaux.

  • En théorie pour comprendre ce qui se passe physiquement.
  • En pratique pour avoir la main sur la partie technique.

Formation en théorie de l’électricité:

C’est une partie trop souvent négligée lorsqu’on souhaite faire quelques travaux en électricité.

Pourtant elle est fondamentale!

La formation au niveau de la théorie permet de bien comprendre les rouages de l’électricité.

théorie et peur de l'électricité
Comprendre l’électricité est nécessaire afin de ne plus avoir peur de l’électricité

Se former rapidement en théorie, c’est s’assurer un gain de temps en pratique. En connaissant la simple différence entre le courant électrique et la tension, on gagne en efficacité.

Un exemple? La manipulation d’un multimètre qui se fait de deux façons bien différentes pour une mesure de courant ou de tension.

Et pour ceux qui se disent qu’ils vont devoir ressortir de leur armoire leur vieux cours de collèges, dans la mesure ou ils les ont encore, quenini !

Internet regorge de tutos, explications et guides pratiques (J’en ai par exemple rédigé un uniquement sur la partie théorique).

Plus d’excuse à ce niveau, se former sur les notions fondamentales en théorie de l’électricité c’est facile et rapide!

En pratique :

La meilleure façon de prendre le taureau par les cornes, ou plutôt l’électricité, c’est de faire des petits montages simples à la façon des montages électriques d’école type simple allumage.

Pour plus de prudence et pour mettre de côté la partie peur du danger de côté, il est possible de travailler avec une pile électrique ou un jeu pour faire découvrir l’électricité aux plus jeunes, comme ce modèle par exemple.

Le mieux reste de travailler avec du matériel plus classique mais sous TBTS (pour très basse tension je l’explique ici).

transformateur tbts travaux électricité
Pour s’essayer au travail en électricité, autant le faire sous tbts, avec un transformateur de protection en amont

C’est du 12V (pour faire plus simple) qui ne présente pas de danger. Ainsi, pas de risque si vous effectuez une mauvaise manipulation.

Se protéger et travailler en sécurité :

C’est LA grande chose à retenir de cet article.

Pour faire face au danger, il faut, même si on s’est bien former en pratique et en théorie, adopter des gestes de base et utiliser du matériel spécifique.

Des gestes qui doivent devenir automatiques:

Première des choses à savoir: il faut toujours travailler hors tension.

Les manipulations sous tension doivent se faire avec beaucoup de précautions et sont réservées aux plus aguerris. L’objectif de cet article est de vous faire oublier votre peur de l’électricité mais pas de vous faire prendre de risques pour autant.

C’est donc une règle à laquelle il ne faudra jamais déroger: il faut travailler hors tension.

Des outils dédiés pour les travaux d’électricité:

Second impératif de protection, il faut utiliser de l’outillage spécifiques aux travaux d’électricité.

J’entends par la des outils pour électricien dits isolés. Le plus connu étant le tournevis d’électricien.

Ces outils assurent une protection en cas de contact avec une partie sous tension, même si je vous ai dit précédemment qu’il fallait au début toujours travailler hors tension.

diminuer la peur de l'électricité grâce au matériel
peur de l’électricité ou pas, il faut dans tous les cas travailler avec des outils dédiés aux électriciens et notamment des tournevis isolées

Se préparer :

Enfin dernier point une fois formé et équipé, il faut se préparer.

La préparation lors de travaux d’électricité est primordiale pour réussir.

Beaucoup de personnes négligent cette étape qui est pourtant cruciale pour que les travaux se passent au mieux.

  • Faire les plans électriques (comme par exemple avec la méthode que je propose ici).
  • Préparer et commander le matériel.
  • Identifier les passages des futurs réseaux.

Autant d’étapes de préparation qui permettent de diminuer la peur liée au déroulement des travaux d’ordre électrique.

Conclusion:

Si vous vous trouvez dans les conditions évoquées dans l’introduction de l’article, j’espère vous avoir donné quelques pistes pour faire face à votre peur de l’électricité.

Sachez que souvent, derrière chaque peur, il y a une méconnaissance du phénomène. Les solutions que je vous ai donné vous aideront peut-être a comprendre et à franchir le pas.

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here