Plombier, électricien, chauffagiste, climaticien, quelle est la frontière d’intervention?

3
338

Les interactions sur chantiers entre les artisans sont nombreuses. Mais l’électricien est probablement celui qui a le plus d’échanges avec toutes les corporations qui interviennent dans la réalisation d’un bâtiment. Parfois, ces relations ne s’arrêtent pas à un simple échange d’agenda d’intervention car il y a des attentes réciproques. C’est la cas par exemple avec le plombier qui doit alimenter électriquement son cumulus ou encore l’artisan en charge de la pose de la climatisation.

Parfois, ces artisans veulent réaliser une partie des câblages voir même intervenir dans le tableau électrique. A ce moment, il y a une question de responsabilité dans l’execution qui intervient et on est en droit de se poser la question des limites dans les interventions de chacun.

Je vous propose d’aborder ce sujet dans cet article avec quelques retours que j’ai pu avoir suite aux chantiers que j’ai réalisés.

Une question de responsabilité et d’assurance professionnelle:

Tout d’abord, lorsqu’un artisan réalise un chantier, il apporte son savoir faire et il engage sa responsabilité sur ce savoir faire. Qui dit responsabilité dit assurance, et plus particulièrement assurance décennale quand on parle de travaux d’électricité.

Un électricien qui réalise une installation électrique s’engage sur l’entièreté des travaux: la pose des prises et des appareillages électriques, la circulation des réseaux, les câblages électriques, le coffret électriques et les connexions.

Si un tiers (une autre artisan) vient modifier une de ces réalisations, il y a un risque d’interférence sur la responsabilité engagée.

Et si responsabilité il y a, la question « qui s’occupe de quoi » devient alors naturelle.

est ce que le plombier peu toucher au tableau électrique?
L’assurance décennale permet d’indiquer un premier niveau de responsabilité

Qui touche à quoi en électricité?

L’installation des prises électriques est naturellement attribuée à l’électricien, mais quand il s’agit de certains branchements, la question se pose.

Des exemples, il y en a plusieurs:

  • Le four est installé par le cuisiniste, mais est ce que c’est lui qui le raccorde?
  • Le chauffe eau est posé par le plombier, mais doit il faire le branchement électrique et le raccordement au niveau du contacteur jour nuit?
  • La climatisation électrique nécessite une alimentation, mais ou s’arrête la prestation de l’intervenant en charge de cette dernière?
les limites des interventions des artisans sur un branchement électrique
Le cuisiniste installe le four, mais doit il le raccorder?

Il y a donc des échanges avec toutes les corporations engagées pour savoir qui s’occupe de quelle partie et quelles sont les responsabilités de chaque corps de métier.

Il faut donc poser des jalons dés le début du chantier.

Bien délimiter les choses dés le début du chantier:

En tant qu’électricien professionnel, il faut bien avoir conscience des limites de son intervention mais aussi des compétences des autres corps de métier.

Pour ma part, j’ai déjà vécu plusieurs situations ou certains artisans voulaient intervenir dans mon tableau. Ca a été le cas avec un artisan en charge de la pompe a chaleur qui a voulu tirer la ligne d’alimentation de son tableau de régulation depuis le tableau que j’avais installé. J’ai compris assez rapidement qu’il avait vendu la prestation à son client et qu’il ne souhaitait la perdre.

Dans ce cas, ma réponse est à chaque fois la même:

« C’est mon domaine de compétence et ma réalisation. Le tableau électrique que je câble ne doit être réalisé par mes soins uniquement. Si un autre intervenant ouvre le coffret, il applique alors ses assurances sur le tableau électrique. »

Alors comment faire sur chantier?

Dans un premier temps, il faut recueillir tous les besoins des autres corps de métier en terme d’alimentation électrique. C’est souvent le plombier ou encore le poseur de climatisation.

Dans un deuxième temps, il faut bien faire comprendre que personne ne doit intervenir dans le tableau (mise à part l’électricien et ses collaborateurs si ils existent).

Si jamais il y a un désaccord sur le sujet, il faut en référer au client et faire signer en dernier recours une constatation à toutes les parties prenantes.

Conclusion:

Il n’y a donc pas de règles strictes vis a vis de la frontières d’intervention des professionnels du bâtiment.

C’est avant tout la demande initiale qui figera les règles des travaux: si l’alimentation de la climatisation est à la charge du poseur, celui ci devra se référer à l’électricien pour savoir comment se brancher dans le tableau électrique. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres mais qui permet de mettre en lumière cette réalité des chantiers.

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

3 Commentaires

  1. Merci pour vos articles très informatifs ! Étant électricien d’origine suédois je trouve parfois difficile définir la responsabilité de mon intervention. En plus des autres professionnelles, en France il est aussi permit pour le propriétaire d’une maison individuelle de faire sa propre installation (au contraire de plusieurs pays européens). Donc pour économiser : appeler l’électricien pour faire « le plus difficile », par ex rénover le tableau de répartition, et après faire soi même « le plus facile », par ex ajouter des circuits de prises et de l’éclairage. Après ça qui a la responsabilité de quoi ? Ma seule solution : très bien documenter que vous avez fait. Qu’est-ce que vous en trouvez ?

  2. Salut, merci pour cet article très intéressant, j’ai régulièrement ce genre de problème, avec les plombier ou menuisier pour les volets roulants,
    Pour une Vmc posé par le plombier fais tu le raccordement électrique ?
    Cordialement
    Mathieu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici