J’ai dans ce blog parlé pas mal de fois de ce qui m’a fait sauter le pas pour me reconvertir électricien. Cela m’a aussi permis, depuis que j’ai mis le pied dans cette profession, de parler du salaire, de l’emploi du temps d’un artisan électricien et des mythes autour du métier (notamment l’aspect pécunier, on en revient toujours à la même histoire).

Je vous invite à parcourir la catégorie dédiée à ces sujets que j’ai appelé “vie d’électricien“.

Quoiqu’il en soit, j’ai toujours autant de demandes de personnes qui souhaitent se reconvertir. Elles ont tout un tas d’inquiétudes qui se résument en une phrase: Quels sacrifices dois je faire pour me reconvertir électricien?

En me basant sur les divers demandes que j’ai reçues, j’ai décidé d’en faire un article complet afin de lever le voile sur le changement qu’implique une telle reconversion professionnelle:

Les sacrifices qu’il faudra accepter pour se reconvertir électricien: 

Le temps de travail d’un électricien indépendant:

Si le confort de vos 35 heures est un critère que vous pensez ne pas pouvoir abandonner, alors il faut immédiatement balayer de votre esprit l’idée de vous reconvertir électricien.

Si j’ai un rythme plutôt cool de mon côté (je l’explique dans le dernier chapitre), la grande majorité de mes collègues sont des dingues du travail.

Week-end raccourcis (1 jour), soirée à faire des devis, interventions de nuit….

Mais on a rien sans rien.

Salaire d’un électricien indépendant:

Et le rien dont je parle, c’est le salaire.

C’est le nerf de la guerre, surtout si vous êtes enchaînés à votre banquier.

Clairement, je ne dirai pas qu’un électricien à son compte vit dans la misère.

Le salaire est intéressant dans la mesure ou on s’implique dans l’activité.

Encore une fois, on a rien sans rien.

Mais n’allez pas croire qu’un électricien indépendant vit comme Crésus! (J’en parle dans cet article).

Salaire reconversion électricien
Avez vous bien pris en compte le changement de salaire avant de vous reconvertir électricien

Electricien indépendant et vie de famille:

C’est le revers de la médaille.

Vous aurez peut être à terme après quelques années d’activité un bon salaire en travaillant beaucoup par semaine.

Mais difficile de mener la vie de Famille avec cette activité.

C’est un point que vous devez prendre en compte et avec lequel votre famille devra être en accord avant de devenir électricien.

temps de travail électricien artisan indépendant
Attention à bien être d’accord avec votre famille avant de vous engager et de vous reconvertir électricien

Le Relationnel dans le métier d’électricien:

Vous êtes associal et vous pensez que vous allez pouvoir être tranquillement dans ce métier, sans chef ni collègue à supporter au quotidien?

Oubliez tout de suite cette idée de vous reconvertir électricien.

Un électricien à son compte doit dialoguer en permanence avec les clients.

Il doit également discuter et négocier avec les autres corps de métier du chantier (notamment le plaquiste).

Si au contraire vous aimez le relationnel, c’est un métier qui vous permettra de vous épanouir en rencontrant énormément de monde.

Conditions de travail et santé chez l’électricien du bâtiment:

Elle est très loin l’image de l’électricien tout propre lorsqu’il sort de son chantier.

J’ai vécu des situations assez dantesques en terme de propreté ou de posture pour travailler.

Un électricien ayant commencé jeune fini en général à une soixantaine d’années avec “quelques” problèmes de santé.

On est loin d’un maçon qui a fait ça toute sa carrière, mais on s’en rapproche à des degrés différents selon les endroits dans le corps humain.

Vous pensez à la beauté de vos mains ou vous êtes fragiles du dos? Se reconvertir électricien n’est pas la meilleure option.

se reconvertir électricien mal de dos
Vous souffrez du dos? Difficile d’envisager une reconversion en électricien vue les conditions de travail

Mais faut il vraiment se sacrifier à ce point pour se reconvertir électricien?

En lisant les informations que j’ai données dans le chapitre précédent, certains d’entre vous baisseront les bras et se diront que se reconvertir électricien, ce n’est finalement pas fait pour eux.

En réalité, j’ai poussé le bouchon un peu loin dans mes réponses.

On peut trouver un juste équilibre dans tout ces points.

Il est tout à fait possible d’arriver à mener une vie professionnelle épanouie en tant qu’électricien indépendant tout en étant heureux personnellement.

Mais je ne vais pas m’arrêter là. Je pense en fait qu’au travers d’une telle reconversion professionnelle, il faut se poser d’autres questions et peut être (j’ai dit peut être) remettre en cause le mode de vie qu’on a choisi.

Pour ma part par exemple, j’ai choisi de:

  • M’installer électricien à la campagne où la vie est bien moins chère et me permet de circuler bien plus facilement (fini le stress des bouchons).
  • Faire une croix sur les dépenses superflues et inutiles que la société de consommation nous a imposées au fil des années: remplacement des téléphones tous les ans, nouvelle voiture dernier cri….
  • Gagner moins d’argent mais passer plus de temps avec ma famille.
  • Travailler sur des chantiers ou la rémunération est plus intéressante. Cela qui implique de fournir un travail à la hauteur bien entendu.

Ce ne sont pas pour moi des sacrifices mais un choix de vie.

Une vie que j’arrive à concilier avec mon activité d’électricien, tout en m’épanouissant dans les deux.

Conclusion:

Vous l’aurez peut être compris, il faut faire des compromis et il y a un certains risque à se lancer dans l’aventure et de se reconvertir électricien.

Votre vie changera et sera surement assez loin de l’ancienne.

Il faudra un moment ou un autre sortir de votre zone de confort et savoir ce qui vous attend au bout du chemin.

Mais rien n’est figé et si c’est un projet qui vous tiens à coeur, lancez vous. N’écoutez pas les rabat-joies, les “faits attention c’est dangereux”.

On ne vie qu’une fois et le risque fait partie de la vie. Il faut juste savoir le mesurer.

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

3 Commentaires

  1. Bonjour
    Article ouvert qui réclame des avis divers avant de se lancer comme artisan électricien. Avant tout, attention à la notion de se “reconvertir”. Ce métier réclame d’avoir déjà une base théorie évidente et reconnue avant de se jeter au devant des diverses facettes de ce métier en indépendant. On ne passe pas d’un métier à un autre comme celui-ci comme d’autres qui quittent un bureau pour se lancer comme restaurateur cuisinier comme nous le voyons trop souvent. Ce métier d’électricien vous mettra “seul” au quotidien devant des problématiques techniques différentes et nouvelles qui réclament une expérience évidente globale en amont. Entre un simple poseur électricien habitué au chantier chez son patron et un artisan complet, il faut être intervenu quelques années, notamment dans le dépannage, une bonne école pour ensuite aborder tous les aspects. Tout électricien n’est donc pas apte à devenir techniquement un artisan compétent. Un conseil personnel si vous passez le cap de l’indépendance, restez humble devant la vision du développement d’entreprise, par expérience j’ai connu pas mal d’artisans qui rapidement ont vu se développer leurs activités et devoir embaucher rapidement, ce qui change totalement la vision de l’artisan vers la vision de chef d’entreprise, qui est un tout autre métier… J’ai vu aussi certains chefs d’entreprises revenir en arrière et retravailler seul au final, ayant fait le bilan que le gros chiffre d’affaire ne signifie pas pour autant plus de marges bénéficiaires ni meilleur salaire ni le gage d’une meilleures vie de famille… (vous devenez alors dépendant des gros clients qui tirent les prix et des banques qui finissent par gérer pour vous et qui vous abandonneront “toujours” en cas de coup dur éventuel…) Viser le revenu effectif mensuel et non pas le CA…

    A savoir aussi pour faciliter la prise de décision et diminuer les risques financiers : Le statut d’auto-entrepreuneur pour les indépendants travaillant seul, a été revu au 1er janvier 2018. Un oeil sur ces changement est à jeter donc… (plafond de 70.000 euros en service et 170.000 euros en activité commerciale + gestion simplifiées des charges et du fisc… voir: https://www.auto-entrepreneur.fr

    Limiter les risques surtout, surtout celui des paiements qui plombent rapidement l’entreprise quand le chantier est trop long (préférer les petites interventions), et ne pas se précipiter sans information, c’est faisable et plus facilement qu’avant.

    Bonne suite à ceux qui désirent se lancer dans cette aventure.
    Slt

  2. En tant qu’indépendant il est toujours possible de choisir son mode de vie, comme l’exemple donné de s’installer à la campagne. Je pense aussi qu’il faut savoir s’écouter et choisir ses clients, parfois refuser si nécessaire. Sinon on peut vite se retrouver avec un emploi du temps sans fin, et adieu vie de famille !
    Tout est possible, faut juste avoir confiance en soi, être travailleur et consciencieux, car un client content en fait venir d’autres, mais ça marche aussi et surtout dans l’autre sens !
    Merci pour le super blog.
    PS: Pensez à faire relire vos articles avant de les poster, les fautes font parfois un peu mal aux yeux… 🙂

    • Merci pour le retour (ainsi que pour les fautes d’orthographe, il est vrai qu’il y en avait quelques unes bien gratinées).

      Cordialement

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here