Si vous avez un certains âge, vous avez peut être pu lire les picsou Magazine. Il y avait un personnage qui s’appelait “Géotrouvetou” et qui pondait des inventions toutes plus farfelues les unes que les autres. Quand je vois parfois les solutions domotiques proposées ici et là, ou que je discute avec des personnes voulant domotiser leur logement, ça me rappelle cet inventeur.

J’ai donc décidé de vous dissuader d’utiliser des solutions domotiques “Home-made” (Faîte à la maison), avec plusieurs arguments:

4 arguments contre les solutions domotiques farfelues:

Impossible à valoriser pour une revente de votre logement

Certaines personnes sont persuadées qu’ils vont en mettre plein la vue aux futurs acquéreurs avec leur solution domotique maison:

  • Vous avez vu, depuis ce tableau de 10 boutons à l’entrée quand j’appuie sur ce bouton, la cafetière s’allume, la tv s’éteint et les lumières clignotes.
  • En appuyant sur ces deux boutons, tous les volets se ferment et le portail s’ouvre.
  • En appuyant ici et la, j’augmente le chauffage de 3 degrés dans le salon, de 1,5°C dans la cuisine et j’éteins le chauffage ailleurs.

Ok, je caricature un peu. Mais êtes vous certains que ces fonctionnalités domotiques qui vous font tant rêver feront fantasmer les autres? Pas si sûr, la complexité ne ravie pas tout le monde, bien au contraire: Lorsqu’on observe les technologies qui se vendent très bien aujourd’hui, c’est parce qu’elles sont très faciles à utiliser: pas d’accessoires en pagaille, il faut aller à l’essentiel.

Une solution qui peut vous couter plus cher au final

Imaginons que vous ayez opté pour une solution domotique personnalisée, par exemple à base de Raspberry Pi très à la mode en ce moment.

solution domotique rasberry pi
Les solutions domotiques faîtes maison utilisent des composants comme le Raspberry pi

Vous avez réalisé l’ensemble de vos programmations, de vos liaisons avec diverses box domotiques etc….

Le tout fonctionne à merveille. Jusqu’au jour ou vous vous partez en déplacement professionnel et que vous laissez votre petite famille bien au chaud.

Et là, patatrac…. Pour je ne sais quelle raison, l’installation domotique tombe en panne: Chauffage coupé, lumière qui ne s’allume plus dans certaines pièces, volet roulant baissés et bloqués…

Vous n’êtes pas là, or, vous êtes le seul à pouvoir intervenir pour dépanner l’ensemble.

Faire appel à un professionnel est impensable (pour ma part, je ne mettrai jamais les mains dans ce genre de sac de noeuds si ce n’est pas moi qui l’ai installé).

Le retour à la maison sera probablement douloureux: reproches et dépannage de votre installation domotique vous attendront sans aucun doute!

Des fonctionnalités qui ne servent pas vraiment l’utilisateur final

En discutant avec un ami dernièrement, celui ci m’a fait part d’un week end passé chez un connaissance à lui.

Il m’a dit que son ami avait réalisé entièrement une installation domotique très évoluée qui lui permet de faire des économies d’énergies et des scénarios assez poussés.

Le problème, c’est que ce sont des boutons qu’il s’est approprié, et pas les autres.

En pleine nuit, mon amis s’est levé pour se rendre au commodité en essayant d’être discret, pour au final ouvrir le volet roulant de sa chambre: pas très discret.

Une solution domotique bien pensée, mais pas pour tous les utilisateurs….

complexite solutions domotiques
Domotiser un logement ne doit pas complexifier la vie pour les utilisateurs

Une pérennité dans le temps qui n’est pas garantie

Avez vous songé à la durée de vie de la solution que vous souhaitez installer?

Si les composants que vous utilisez ne sont plus d’actualité dans 5 ans, comment allez vous faire?

Si les professionnels des solutions domotiques qui ont du recul peuvent vous proposer de faire évoluer votre installation, ce ne sera probablement pas aussi facile pour un projet composé de composants disparates.

La solution que je vous conseille

Je me suis mis depuis quelques temps à proposer des solutions domotiques à mes clients.

J’ai eu des demandes dés le début ou je me suis mis électricien à mon compte, mais j’ai refusé dés le début: les systèmes domotiques proposés à l’époque me paraissaient bien trop compliqués pour l’utilisateur final.

Oui vous avez bien lu, pour l’utilisateur final, par pour moi l’installateur.

Et qui dit utilisateur final pas satisfait, dit SAV en pagaille ou mauvais bouche à oreille.

J’ai donc attendu que des solutions domotiques qui me paraissaient simples à l’utilisation pointent le bout de leur nez.

C’est le cas pour un système que je propose aujourd’hui: La solution Niko Home Control. (Si vous souhaitez en savoir plus à ce niveau, je vous invite à lire mon article sur Niko ici).

niko home control avis utilisateur solutions domotiques
La solution domotique Niko Home Control est avant tout pensée pour l’utilisateur

Ma conclusion à propos des solutions domotiques faîtes soi-même:

Vous l’aurez surement compris, je ne suis pas un adepte des solutions domotiques qui n’apparetiennent pas à une entité reconnue avec de l’expérience.

Si vous voulez vous lancer dans un projet de domotique, posez vous les bonnes questions:

  • Est ce que l’installation que je prévois pour moi peut convenir à une autre personne?
  • Est ce que la solution domotique que je projette d’installer sera une valeur ajoutée à la revente?
  • Est ce que les fonctionnalités que je souhaite réalisé sont vraiment utiles ou gadgets?
  • Est ce que la solution existera encore dans 10 ans?

 

 

 

5 Commentaires

  1. Je fais personnellement plus confiance dans une solution open-source/open-hardware que dans box commercialisé par une entreprise X ou y qui peu mettre la clée sous la porte du jour au lendemain.
    Bien-sûr pour un bien que l’on compte revendre prochainement ce n’est peut-être pas ce que je ferai.
    Mais pour moi qui suis auto-constructeurs, le prix, la solution sur mesure et justement le fais de connaître son installation et de pouvoir la dépanner seul reste primordial.

    • Bonjour,

      C’est un argument pour, mais je n’en vois pas d’autre. En tant que particulier, vous vous engagez personnellement au niveau assurance en employant ce genre de procéder pour gérer votre installation électrique.

      vous parlez aussi de pérennité de l’entreprise. J’entends l’argument, mais quid de la pérennité du matériel avec une solution Homemade?

      Enfin, le fait de pouvoir dépanner seul l’installation reste pour moi le plus gros problème des solutions domotiques faites soi-même

      Cordialement

      Guillaume

      • Bonjour,

        Open-Source ne veut pas nécessairement dire Homemade !

        Je m’appuie pour ma part sur la solution Open Source Calaos (http://www.calaos.fr), qui utilise (de préférence) un automate industriel Wago. On reste sur du matériel reconnu et solide, tout en ayant l’assurance que tout ne s’arrêtera pas de fonctionner si le fabricant ferme ses portes (cf http://www.numerama.com/business/161259-nest-va-eteindre-lensemble-des-hub-domotique-revolv.html par exemple).

        J’utilise un BeagleBone Black, bientôt remplacé par un Raspberry Pi, mais ça pourrait être n’importe quel ordinateur. Le logiciel est installable facilement et tout aussi facile à utiliser. Et grâce à l’automate Wago, si un acheteur ne veut pas de Calaos, cela ne demande pas de tout refaire non plus !

        En ce qui concerne l’appareillage, je peux utiliser n’importe quelle marque (j’ai choisi la série Céliane de Legrand), vu que tout le circuit de contrôle est basé sur des contacteurs simples 24V !

        En plus de cela, pour pousser un peu plus le DIY, je suis en train de concevoir des platines permettant d’interagir avec des composants habituels, facilitant cette personnalisation tout en conservant une logique Open Source ; cela prend du temps car ce n’est pas mon activité principale, mais je vais les commercialiser dans les semaines à venir. Les schémas de mes platines seront publiés en Open Hardware, si j’arrête de les commercialiser n’importe qui peut en refaire.

        Je vous rejoins cependant parfaitement sur les solutions domotiques “farfelues” qui font tout et n’importe quoi. La domotique est à réfléchir de manière logique et l’utilisation doit rester simple.
        J’ai pour ma part choisi de me baser uniquement sur des boutons poussoirs classiques et parfois des détecteurs de mouvement. Un appui sur un bouton correspond systématiquement à l’activation ou la désactivation d’un système (typiquement allumer/éteindre une lumière), ce n’est que lors des appuis longs ou des double-clics/triple-clic que des actions complexes se mettent en place, celles-ci n’étant pas indispensables (par exemple, je généralise “appui long = éteindre toutes les lumières de la zone” dans ma maison).
        Ce que la domotique m’apporte, c’est par exemple une baisse de luminosité de l’éclairage de nuit, notamment dans le couloir et les toilettes (pour reprendre l’exemple que vous avez abordé).

        Enfin, je suis parfaitement d’accord sur vos quatre questions finales, auxquelles des solutions Open Source peuvent parfaitement répondre !

  2. Pour moi, installer de la domotique ne doit pas interférer avec le quotidien. Tous mes modules n’interfère en aucun cas si ils tombent en panne ou même si ma.box tombe en panne. Installer de la domotique en bidouillant n’est pas de la bonne domotique. Il faut toujours pouvoir garder le contrôle sur ses appareils.

  3. Je pense également qu’il faut se méfier des solutions d’une seule marque.
    Avant, il y avait Niko Bus -> Ils arrêtent les produits… Pérénité ? Quand est ce que NHC va prendre fin ?
    Il y a également eu des solutions Legrand sur courant porteur -> Arrêté…

    Avec du KNX, certe plus cher, nous avons différentes marquent qui suivent et propose du matériel qui peu même se coller au plus près des besoins finaux.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here