Le domaine de l’électricité possède des secteurs de niche. Celui dont je vais vous parler en est un: le tableautier.

Mais je ne vais pas vous proposer uniquement une définition du métier de tableautier (ou câbleur comme on l’appelle aussi souvent). Elle va s’accompagner d’un témoignage de quelqu’un qui a pu mettre ses compétences au service de ce métier particulier d’électricien.

Il s’agit de Marc, qui s’est reconverti électricien et qui a aussi apporté un témoignage de sa formation électricien à l’AFPA.

Le métier de Tableautier électrique, explications:

Le secteur de l’électricité se décline en plusieurs sous activités dont celui de tableautier.

Le terme est un peu brut pour une spécialité qui consiste à assembler et cabler des tableaux électriques.

On parle plus souvent de cableur ou monteur câbleur pour décrire ce type de métier.

En pratique, un “câbleur tableautier” assemble des tableaux électriques.

Mais il ne s’agit pas de simples coffrets électriques comme on peut en trouver en résidentiel.

Non, il s’agit d’armoires électriques complètes et complexes destinées à des installations d’envergure.

tableautier, réalisation d'armoire électrique
Exemple d’armoire électrique câblée par un tableautier

L’objectif de monter des armoires électriques avant de les poser?

Gagner du temps sur chantier.

Pour faire simple, l’électricien qui a commandé l’armoire électrique réceptionne le tableau qu’il doit fixer dans un premier temps puis raccorder dans un deuxième temps.

Cela nécessité d’avoir une organisation en amont avec tous les réseaux identifiés parfaitement.

Mais le gain de temps est colossal!

Et c’est très utile quand on travaille dans l’urgence et qu’on doit rendre un travail rapidement.

Un exemple ?

J’ai du une fois remplacer tout une armoire électrique d’une usine. Fermeture le vendredi soir et ouverture le lundi matin. Pas le choix il fallait travailler le week end. Et il fallait absolument que l’usine redémarre le lundi matin.

J’ai donc fait appel a un concepteur de tableau pour me simplifier la tâche et me concentrer sur le câblage électrique.

Témoignage de Marc qui a travaillé en tant que tableautier:

Ce qui a de stressant ou d’excitant avec l’intérim, selon l’humeur du moment, c’est cette part d’inconnue quand on vous propose une mission où:

  • Vous ne connaissez pas l’entreprise.
  • Vous ignorez avec qui vous allez travailler.
  • Et vous n’avez pas pratiqué le job demandé.

A se demander si il ne faut pas être un peu maso parfois, non?

C’est ce que j’ai fait il y a quelques temps. Pour rappel en reconversion professionnel vers le métier d’électricien, j’ai terminé ma formation de CAP d’électricien en janvier 2018.

J’ai commencé par de l’électricité tertiaire en monde industriel, puis un peu de domestique pour de petites rénovations électriques.

J’ai remarqué un truc partout où je travaillais: le saint Graal, c’est quand on installe et appareille l’armoire (ou coffret) avec le câblage de l’armoire….

Là, pas touche le jeunot ou l’intérimaire que l’on ne connaît pas assez!

Bref, quand le directeur de l’agence d’intérim m’a proposé une mission de tableautier, j’ai bien senti qu’il hésitait.

Savoir lire un schéma, connaître les normes et le matériel électrique:

Tout d’abord, je lui ai demandé ce que c’était exactement. Et bien le tableautier, c’est celui qui câble des armoires électriques! On l’appelle aussi câbleur.

Dis comme cela, cela n’a pas l’air violent. Mais bon, il faut savoir:

  • Lire un schéma électrique unifilaire de puissance et de commande en connaissant la symbolique industrielle.
  • Connaître les normes de câblage, c’est à dire les sections en fonction des intensités, les différents codes couleurs, les modes de connexion, de protection, de règle de câblage.
  • Connaître les différents composants électriques à relier: leur mode de fonctionnement et leur plage d’actions.
  • Reconnaître que l’on ne sait pas grand-chose mais que l’on va quand même y arriver!

Nom de Zeus!

explication métier tableautier électrique
Tableautier, un métier qui nécessite beaucoup de compétence pour un électricien

Et même si j’étais très attentif et intéressé par le module «Indus» de ma formation en CAP, ce module avait duré même pas 2 mois!

J’ai donc bossé pour une ETI (Établissement de Taille Intermédiaire) disposant de plusieurs sites sur toute la France. Leur métier est de câbler toutes sortes d’armoires électriques allant de petits commerces à des leaders mondiaux dans leur domaine.

A priori, ça c’est bien passé puisque non seulement j’y suis retourné plusieurs fois, mais on m’a même proposé un CDI à la fin de mon dernier contrat.

Mais plus précisément, que fait un tableautier (ou câbleur)?

Le rôle du câbleur d’armoire électrique:

Avec une poignée de mois d’expériences, je ne vais pas me la raconter!

Mais vous raconter quand même en gros comment cela se passe, oui! Avec mes impressions parfaitement subjectives et que j’assume pleinement.

Avant de câbler, il y a des étapes en amont.

  1. Premièrement, il y a un chargé d’affaires qui a réalisé un devis – accepté – répondant au cahier des charges du client.
  2. Ensuite, un technicien de bureau d’étude va réaliser un dossier dans lequel se trouve les données techniques, contraintes particulières et schéma unifilaire du tableau ou de l’armoire à réaliser. Ce technicien, on l’appelle aussi le dessinateur.
  3. Puis le chef d’atelier vous donne le dossier ainsi que l’ensemble des composants permettant de monter votre armoire ou tableau électrique.

Lorsque l’on ouvre le dossier, on le lit attentivement, très attentivement, et plusieurs fois.

Il faut réfléchir aux différentes étapes et petits pièges (ben oui, ça serait trop facile sinon) afin de ne pas être obligé de tout démonter et recommencer.

plan unifilaire coffret électrique industriel
Schéma unifilaire pour la réalisation et le cablage d’une armoire électrique

En cas de doute, on va voir le chef d’atelier ou des collègues expérimentés, mais le métier de tableautier est majoritairement un boulot en solo malgré tout!

Le travail du tableautier sur une armoire électrique:

Sur une grande table, il faut commencer par assembler l’armoire, puis placer les différents appareils (et pas toujours forcément selon le plan de masse indiqué!) avec pour objectifs:

  • Un câblage logique et économique en câbles et fils, respectant la réglementation et la sécurité.
  • Une disposition permettant à l’électricien sur site, un raccordement facile et en sécurité, ainsi que le dépannage ou l’ajout de composants.

Cela veut dire qu’en plus de l’armoire et des disjoncteurs, sectionneurs, différentiels, parafoudre, compteurs, CPI, contacteurs OF, SD, KA et KM, télérupteurs, bobines MX, etc…  Il faut se poser la question d’un ou plusieurs répartiteurs modulaires, de borniers, de «terres», des lyres ou passe-câbles, de la disposition des interrupteurs et autres voyants.

Bref, on doit se visualiser le travail à réaliser avant de commencer pour de bon!

Bien sûr, aura pris soin de vérifier le régime du neutre (TT, IT ou TN) et penser à équilibrer au mieux les phases si cela n’a pas été spécifié (cela arrive).

Puis à partir du schéma et des puissances admissibles des composants, on choisit les câbles.

On commence par les câbles de grosses sections, les éléments de puissance, puis on descend en section pour terminer généralement pas la partie commande. Elle est en plus numérotée à chaque extrémité afin de pouvoir permettre au client de pouvoir plus tard soit ajouter des éléments, soit dépanner plus facilement.

exemple métier électricien câbleur électrique
Armoire électrique en cours de câblage

Organisation et rigueur, deux atouts indispensables pour être tableautier.

Vous l’aurez je pense vite compris: organisation et rigueur sont 2 «savoir-être» indispensables pour le métier d’électricien câbleur.

Et selon ce qu’il y a à faire, cela peut prend de quelques heures à plusieurs jours pour terminer votre armoire électrique.

Il faut savoir que qu’à chaque fin de journée, vous indiquez le nombre d’heures passées sur le dossier en cours. En effet, le bureau d’étude a chiffré un nombre d’heures théorique. Cela permet aussi bien à l’entreprise de vérifier si cette estimation est bonne, que de savoir si vous bossez correctement ou pas.

C’est une foule de petites et grandes choses qu’il faut apprendre et savoir appliquer rapidement. Comme par exemple:

  • La variété des composants électriques et accessoires à utiliser.
  • Quels outils utiliser.
  • Les techniques pour gagner du temps ou se faciliter la tâche lors de l’assemblage de l’armoire électrique.
outils électricien cableur d'armoire électrique
Les différents outils mis à disposition d’un monteur câbleur

Cela va du type de cosse électrique à utiliser (et il y en a!!), aux manchons et autres accessoires!

Il ne faut pas hésiter à percer, tarauder, couper, scier, plier, fabriquer des pièces de toute nature. C’est un monde où se côtoie des normes rigides et une grande liberté pour tout bricoleur né!

Il y a certes un côté répétitif sur certains aspects. Mais cela demande beaucoup de concentration et aussi de l’astuce et de l’imagination car quelque fois, il faut trouver des solutions originales pour arriver à ses fins!

Les plus anciens et expérimentés montent des armoires de puissance nécessitant des barres de cuivres de très grosse section. Cela exige une très bonne visualisation de ce que l’on veut réaliser. Puis découper, plier voir torsader des barres de cuivre. Enfin les percer et les ajuster tout en ayant en tête les risques électriques et donc les sécurités à mettre en œuvre.

Quand enfin votre armoire est montée, vous devez re-contrôler si vous avez bien respecté les sections des conducteurs et le serrage de chaque composant….

Et si vous n’avez rien oublié!

exemple de cablage d'armoire électrique, baie de test
Armoire électrique en cours de test pour validation des branchements électriques

Tableautier, un métier sous contrôle:

Enfin vous allez amener votre travail au contrôleur de l’armoire électrique qui va tout vérifier:

  • Sections des câbles en fonction des intensités.
  • Serrage.
  • Disposition.
  • Contrôle du bon fonctionnement et respect la réglementation. Vérification de la continuité des terres, de l’isolement, du bon fonctionnement des composants, etc… Cela se fait grâce à tout un équipement spécifique.

Puis c’est l’emballage de l’armoire électrique et votre paquet part vers sa destination finale.

Et puis on recommence avec un nouveau dossier!

Tableautier, un métier d’électricien très différent:

C’est un métier vraiment différend de l’électricien en équipement. C’est un travail en «usine» avec pour l’entreprise où j’étais, une certaine souplesse horaire (tout en respectant le nombre hebdomadaire à faire) ce qui est très appréciable.

Tout l’équipement est à disposition et on ne fréquente pas d’autres corps de métier. Cela peut paraître répétitif même si chaque dossier est différent.

Pas salissant du tout, mais avec d’autres contraintes physiques: debout tout le temps, légèrement penché et avec une utilisation intensive des pinces coupantes, de la pince à dénuder et de la visseuse (risques élevés de tendinites).

explication poste de travail monteur cableur d'armoires électriques
Le métier de tableautier met les mains de l’électricien à rude épreuve

De plus, j’ai dans ce métier plus ressenti le côté contrôle et contrainte de temps.

Comme tout métier, il y a des avantages et des inconvénients!

Conclusion:

Merci à Marc pour ce super témoignage immersif!

Grâce à lui, vous aurez compris que le tableautier, c’est un métier pour les électriciens.

Mais c’est un secteur qui change radicalement de ce qu’on peut faire dans les autres branches du métier d’électricien.

3 Commentaires

  1. Bonjour chers(es) tous(tes), je m’appelle Achille je suis électricien de maintenance, je vis et je travail au Cameroun, j’aimerais partager mes expériences avec vous .
    Merci.

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here