Voici une belle promesse faite par la société Wattlet qui propose une solution qui permet de “simplifier le cablage électrique pour gagner du temps et de l’argent sur vos chantier en neuf ou en rénovation“.

Voyons donc quels sont les produits Wattlet et si ils tiennent réellement leur promesse.

Avant propos sur la notion de CPL

Avant d’aller plus loin, je dois vous expliquer ce qu’est le CPL, car c’est la base de la technologie Wattlet.

Le principe du CPL, c’est d’utiliser les fils électriques existants comme conducteurs pour faire passer une information numérique.

Pour faire un résumé très rapide, lorsque le CPL est utilisé dans une installation électrique, des informations numériques peuvent être échangées entre plusieurs dispositifs compatibles CPL branchés sur le réseau électrique.

Je reviendrai plus en détail sur le CPL dans un article qui lui sera dédié.

Wattlet, c’est quoi?

Qui de plus compétent que le fondateur, Luc Wathelet, pour nous présenter la solution?

Je lui ai donc posé quelques questions:

Interview du fondateur de la technologie watttlet

Bonjour Luc, pouvez vous vous présenter aux lecteurs?

Bonjour, je suis ingénieur électronique de formation et passionné d’électronique. La genèse de cette entreprise prend forme en 2007 suite à une demande d’un ami pour rénover sa maison. J’en suis venu rapidement aux solutions en courant porteur en ligne. C’est-à-dire qu’on utilise les câbles électriques pour communiquer. Cette solution me paraissait la plus adéquate: pas de radiofréquence et le CPL est sécuritaire puisque généralement les courant en porteur en ligne s’arrêtent au compteur de l’abonné.

En 2011, j’ai créé l’entreprise et en 2013 nous avons commencé à vendre nos produits sur le marché, d’abord via des distributeurs domotiques spécialisés.

Nous avons ensuite créé notre propre boutique en ligne pour s’adresser directement aux professionnels du bâtiment.

Pouvez vous nous en dire un peu plus sur la technologie Wattlet?

La technologie Wattlet utilise exclusivement la technologie courant porteur en ligne (CPL) basse fréquence. Nos produits vont être intéressant partout là ou la radiofréquence ne fonctionne pas. Par exemple sur des distances importantes comme des éclairages de jardin, pour communiquer entre murs épais ou entre étage comme l’éclairage de la cave ou encore faire un interrupteur généraliser.

Dans le tertiaire ou l’industriel, nos produits sont utilisés pour faire du “zoning” d’éclairage, du report de compteur d’eau ou d’électricité, de la commande d’éclairages distants (interrupteur généralisé).

Nous faisons aussi des systèmes de VMC-GAZ par courant porteur pour couper des chaudières individuelles dans un immeuble lorsque l’extracteur de fumée est en panne.

Nous sommes plutôt dans la rénovation.

La domotique et les technologies alternatives font parfois peur aux particuliers qui pensent que les solutions sont chères et difficiles à mettre en oeuvre, que pouvez vous leur répondre?

Il faut effectivement payer le prix juste pour un système domotique. Je pense toujours que la domotique n’est pas encore aboutie aujourd’hui et peine à se développer pour trois raisons :

  1. – Le prix: il faut toujours que ce soit le moins chère possible dans le résidentiel. Mais la domotique correspond à une utilisation pour améliorer son confort et personne n’est prêt à mettre beaucoup d’argent.
  2. – La simplicité, la plupart des systèmes domotiques sont extrêmement complexes à installer et utiliser.
  3. – L’interopérabilité : les systèmes de différents constructeurs doivent pouvoir dialoguer entre eux.

Vous n’êtes pas seul sur le marché, en quoi vous différenciez vous avec les solutions comme Yokis pas exemple?

Yokis propose des produits radiofréquence qui je pense, sont très bien pour les applications qu’ils visent.

Comme ce sont des produits radiofréquences, on ne s’attaque pas aux mêmes besoins. Nos produits vont prendre place partout là ou Yokis ne fonctionnera pas !

Enfin, Yokis n’a pas de passerelle internet qui est la clé pour une interopérabilité et une connectivité réussie.

Parler nous un peu de vos dernières nouveautés et de celle à venir

Nous allons bientôt mettre sur le marché la gamme Wattlink- CPL renforcé: tous les défauts de la gamme Wattcube ont été corrigés : alimentation plus puissante, immunisation renforcée et distance de communication améliorée. De plus cette gamme de produits aura de nouvelles options d’entrées-sorties plus adaptées pour le monde industriel.

Notre bureau d’étude sort aussi d’autres produits dont la cible n’est pas les électriciens. Nous sommes notamment pionniers dans la communication longue portée entre un téléphone portable et une prise commandée par exemple. Notre technologie n’utilise pas de radiofréquence et remplace très avantageusement le Bluetooth.

Merci de m’avoir accordé un peu de temps

Vous pouvez aussi retrouver Luc Wathelet en chair et en os dans cette vidéo:

 

 

 

 

 

 

Module Wattlet, branchement électrique:

Prenons par exemple le cas d’une installation électrique neuve.

En quoi un module WattLet peut il simplifier les travaux?

Pour cela, il suffit de regarder un cablage de module Wattlet, pour un simple allumage par exemple:

wattlet point lumineux
Connexion d’un module Wattlet pour le point lumineux
Domotique: module Wattlet
Connexion d’un module wattlet derrière un interrupteur

Il suffit donc d’envoyer

  • 2 fils électriques au niveau de chaque commande, phase et neutre
  • 3 fils électriques au niveau de chaque récepteur, phase neutre et le fil de terre

Il n’y a aucune cablage à faire dans les boites de dérivation

Les micromodules se placent derrière l’appareillage, dans les boites d’encastrement.

module CPL Wattlet
Le module wattlet se positionne derrière les interrupteurs

C’est seulement à la fin que la configuration se fait avec un badge, très simplement (voir la vidéo au dessus)

Avantage supplémentaire, la configuration peut évoluer: il suffit de reprogrammer tout aussi simplement.

Qu’en est il vis à vis de la norme NFC 15-100?

Toujours en se basant sur le schéma électrique du module Wattlet:

La phase et le neutre, arrivant à chaque commande et chaque récepteur, sont issus d’un disjoncteur au niveau du tableau électrique.

Ce disjoncteur, si le tableau électrique n’est pas vétuste, est en aval d’un interrupteur différentiel.

Il y a donc une protection contre les surcharges et les courts circuits (disjoncteur) et une protection contre les fuites de courant (interrupteur différentiel).

L’utilisation de module Wattlet n’empêche donc pas de respecter la norme NF C 15-100.

Conclusion sur les produits Wattlet:

Revenons à la promesse initiale, qui est de simplifier le cablage et de faire des économies.

Si vous êtes en rénovation, la simplification du cablage est évidente: il n’y a plus besoin de liaison directe entre le récepteur et la commande.

Pour un simple allumage, il suffit d’envoyer les alimentations électriques à tous les éléments.

Question économie, il faut avant toute chose miser sur le fait que le cout du matériel sera compensé largement par le gain de temps final en installation (le temps, c’est de l’argent).

Promesse tenue donc!

Enfin, je vous rappelle que les produits Wattlet sont Made In France.

Où acheter les produits Wattlet?

Vous pouvez trouver les produits sur des Marketplace, comme ici sur Priceminister ou encore directement sur leur site.

Enfin, une dernière vidéo qui vous montre le contenu d’un kit Wattlet pour l’éclairage.

Il faut noter que les Wago sont inclus dans le paquet, c’est original et très bien pensé!

 

 

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here