Qu’est-ce qu’un court-circuit électrique et comment s’en protéger ?

0
557
Des fils en contact génèrent une étincelle

Qu’est-ce qu’un court-circuit ?

On peut définir le court-circuit de la façon suivante : un court-circuit est un phénomène électrique qui se produit lorsque 2 points d’un circuit électrique ayant des potentiels différents sont mis en contact par un conducteur de faible résistance (par exemple un fil électrique).

Qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?

Pour provoquer un court-circuit, 2 conditions doivent être réunies :

  • la mise en contact de 2 conducteurs ayant des potentiels différents : ce qui permettra de faire circuler le courant,
  • une faible résistance dans le circuit : ce qui augmentera la valeur du courant. En effet, la résistance dans un circuit est responsable de la dissipation de l’énergie électrique. Dans un circuit de faible résistance, le courant n’est pas dissipé et s’accumule.

Pourquoi ça s’appelle un court-circuit ?

Le courant électrique emprunte toujours le chemin ayant la plus faible résistance. Si c’est possible, le courant circulera donc prioritairement dans un circuit composé de fils électriques plutôt que dans un circuit composé d’appareils électriques possédant une résistance.

Le courant empruntera donc un raccourci, d’où son nom de court-circuit. 

 

Les causes d’un court-circuit

Un court-circuit provient le plus souvent d’un défaut d’isolement, un câble d’alimentation endommagé par exemple. Si un câble d’alimentation (d’une machine à laver, d’une lampe de chevet, etc.) est abîmé et que le fil de phase et le fil neutre rentrent en contact, alors cela provoquera un court-circuit.

Un court-circuit peut également se produire si la résistance d’un appareil est usagée, abîmée ou défectueuse. Prenons l’exemple d’une machine à laver qui possède une résistance permettant de chauffer l’eau. Si cette machine est ancienne et que le disjoncteur du circuit se déclenche souvent, il se peut que la résistance soit HS et fasse défaut. Dans ce cas, la résistance du circuit est nulle : ce qui provoque un court-circuit.

Autre possibilité, peut-être moins répandue : un court-circuit peut être provoqué lors du percement d’un mur. Si un conduit électrique se trouve dans un mur et que la mèche d’une perceuse vient mettre en contact les fils de phase et du neutre, cela provoquera un court-circuit.

 

Les dangers du court-circuit

Les dangers liés au court-circuit peuvent être plus ou moins importants. Il arrive parfois qu’un court-circuit passe inaperçu et ne déclenche pas les systèmes de protections. Cependant, les risques que présente le court-circuit ne doivent pas être négligés.

Les courts-circuits peuvent provoquer :

  • des dommages aux circuits, aux matériels et aux appareils électriques,
  • un échauffement des câbles : ce qui peut entraîner la fonte du matériau isolant et déclencher un incendie,
  • des étincelles et arcs électriques.

Il est donc crucial d’utiliser des dispositifs de protection pour se prémunir des dangers liés aux courts-circuits.

 

Comment se protéger contre les courts-circuits électriques ?

Pour prévenir les courts-circuits, plusieurs solutions existent en fonction de votre installation.

Pour les installations récentes équipées de disjoncteurs : c’est le disjoncteur divisionnaire « magnéto-thermique » qui fera office de protection. Le disjoncteur général installé en tête de l’installation électrique est également équipé d’une protection magnéto-thermique. Il pourra alors aussi protéger votre installation électrique en cas de court-circuit.

Pour les installations plus anciennes, il est possible que votre installation ne soit pas équipée de disjoncteurs mais de fusibles et de portes-fusibles. Dans ce cas, c’est le fusible qui assurera la fonction de protection. En cas de court-circuit, le fusible va griller et devra être remplacé.

Dans le cas où vous n’avez aucun dispositif de protection (pas de disjoncteur ni de fusible) ou bien si vous avez des anciens fusibles à porcelaine, alors c’est le disjoncteur d’abonné qui va jouer son rôle de disjonction pour protéger l’installation.

À noter : La norme NF C 15-100 impose l’installation de disjoncteurs plutôt que des fusibles et portes-fusibles.

 

Savoir si une installation est en court-circuit et le localiser

Comme expliqué ci-dessus, un court-circuit électrique déclenchera un disjoncteur au niveau de votre tableau électrique (ou fera fondre votre fusible).

CAS n°1 : déclenchement d’un disjoncteur divisionnaire

Il ne sera pas possible de réarmer le disjoncteur tant que le problème de court-circuit n’aura pas été résolu. Si le tableau électrique est bien étiqueté et identifié, il faudra inspecter le circuit électrique concerné qui est à l’origine du court-circuit.

CAS n°2 : déclenchement du disjoncteur général

Pour pouvoir réarmer le disjoncteur de branchement principal, il faudra au préalable éteindre tous les disjoncteurs du tableau électrique. Si l’origine du déclenchement est bien un court-circuit, le disjoncteur de branchement doit se réarmer. Ensuite, il faut réenclencher chaque disjoncteur un par un jusqu’à trouver celui qui ne veut pas s’enclencher. On arrive alors dans le cas n°1. Il n’y plus qu’à dépanner le circuit associé à ce disjoncteur, c’est celui qui a créé le court-circuit électrique.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de vous être inscrit, vous allez bientôt recevoir votre premier mail. Guillaume

Vous avez aimé cet article ?

Je peux vous donner encore plus d'astuces et de conseils pour réussir vos travaux électriques.

Recevoir 30 astuces d'électricien gratuites

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici