Prix de l’électricité, préparez vous à la grande envolée

1
234

Voici un sujet qui fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps: le prix des énergies et des matières premières, qui augmente considérablement. On entend essentiellement parler du pétrole et du gaz pour ne citer que les énergies. Mais quid de l’électricité? On pourrait croire que le secteur de la production de l’électricité – et le cout de l’électricité au final – ne sera pas impacté.

En réalité, il va y avoir une augmentation mais qui n’est pas forcément corrélée avec ce qui se passe actuellement. Je vous explique ce qu’il en est et pourquoi – selon mon point de vue – l’électricité va augmenter, jusqu’ou ça va nous mener et quelles solutions envisager pour amortir cette augmentation.

Pourquoi le prix de l’électricité augmente et pourquoi ça va continuer:

Petit historique de l’augmentation de l’électricité:

Entre 2011 et 2021, le cout du KWh à augmenté de l’ordre de 50%. Vous trouverez facilement l’information ici et là sur le net et de mon côté je me suis penché sur mes factures.

Voici les prix que j’ai retrouvé sur mes factures d’électricité entre 2009 et 2022:

  • En 2009, je payais mon kWh (kilowatt heure) 0,0784 euros.
  • En 2022, je paie mon kWh (kilowatt heure) 0,12 euros.

J’ai lissé les tarifs entre les heures creuses (même super creuses!) et les heures pleines.

Les chiffres sont bien là, on a une augmentation de l’ordre de 50%. 

Prix de l’électricité en 2009
Prix du kWh en 2022

Pourquoi le prix de l’électricité augmente?

Pour étayer l’augmentation de l’électricité, pas besoin de digression autour des choix stratégiques et politiques qui ont été fait en choisissant le nucléaire comme source d’énergie ou le manque d’anticipation sur les énergies renouvelables.

Non il y a juste un chiffre a retenir: 43 milliards. C’est la dette nette du groupe EDF, plus important producteur d’électricité en France.  Le second producteur, ENGIE, cumule quant à lui une dette inférieure, mais qui se compte également en dizaine de milliards.

Avec ces données en tête, difficile de croire que le prix de l’électricité n’augmentera pas. C’est le consommateur qui payera la note, d’une manière ou d’une autre.

Jusqu’où les prix de l’électricité vont ils augmenter?

Je ne suis pas Nostradamus, mais il suffit pour voir ce que pourra nous coûter le kwh d’électricité demain, d’aller chez nos voisins.

Voici quelques exemples du prix du kWh dans plusieurs pays d’Europe (chiffres 2020), avec une moyenne en zone euros de 0,22 € TTC/kWh.

  • Belgique, Danemark, Allemagne: 0,30€ TTC/kWh.
  • Espagne, Italie, Suède: 0,25€ TTC/kWh.
couts moyens du kWh dans différents pays en 2020

Bien sûr, ces voisins ne produisent l’électricité de la même manière que chez nous. Leurs couts de production sont plus élevés. Mais rappelez vous ce que j’ai dit au dessus. Ces 43 milliards de dette il va falloir aller les chercher quelques part, EDF et consorts ne sont pas des entreprises philanthropiques et les enjeux auxquels elle vont devoir faire face ne sont pas des moindres.

Au final, les prix de l’électricité aujourd’hui sont maintenus artificiellement mais tendront toujours vers la hausse.

Si on se base sur la moyenne européenne, 0,22 € TTC/kWh il faut s’attendre à une hausse importante du prix de l’électricité ces prochaines années.

Que faire?

Jusqu’ici j’ai fait un constat qui peut bien sûr être discutable.

Maintenant il faut trouver des solutions et à mon modeste niveau d’artisan électricien, voilà ce que je peux vous proposer.

Identifier les gros consommateurs d’électricité:

Quand on veut baisser ses dépenses d’argent, on s’attaque aux postes qui représentent une partie non négligeable du budget: réduction des déplacements, achats de produits en solde etc…

Pour payer moins d’électricité, c’est la même chose. On peut changer de fournisseur (en passant par un comparateur de contrat d’énergie) ou encore identifier les postes de consommation.

Pour ce faire, il faut poser des dispositifs au niveau de chaque consommateur (chauffe eau, frigo, congélateur, machine à laver ou encore sèche linge).

En identifiant quels sont les consommateurs importants on peu envisager un remplacement ou un usage différent (avec une utilisation sur les heures moins gourmandes en énergie).

Exemple de compteur modulaire à installer dans le tableau électrique pour mesurer la consommation électrique de certains appareils

Isoler pour consommer moins d’électricité:

C’est la première chose que je demande à mes clients qui rénovent leur installation électrique: est ce que vous avez penser à coupler vos travaux d’électricité avec une bonne isolation?

Je n’ai rien à gagner à proposer ce genre de travaux mais en réalité c’est la priorité dans un logement. Plus l’investissement dans l’isolation sera important, moins il y aura de consommation d’électricité au niveau du chauffage. C’est effectivement le poste qui consomme le plus d’électricité, dans un logement chauffé avec un moyen de production électrique bien entendu.

Penser avant de construire:

Les normes de construction dans le neuf sont de plus en plus restrictives avec la nouvelle norme RT2020 qui impose aux nouveaux logements de produire d’avantage d’énergie qu’ils n’en consomment.

Il ne faut pas pour autant se baser uniquement sur ces normes mais aussi sur le bon sens. Je vois pourtant toujours autant de maison avec des surfaces très importantes alors qu’en réalité on en profite que très rarement.

Mieux vaut peut être réduire l’espace, l’organiser au mieux pour au final avoir moins de surface et diminuer la consommation électrique.

Miser sur le photovoltaïque et l’autoconsommation:

C’est probablement la solution la plus simple pour réduire considérablement les dépenses en électricité: l’investissement dans l’installation de panneaux solaires.

Aujourd’hui, les solutions sont mûres au niveau de la technologie et du matériel (dans la mesure ou on installe du matériel de qualité).

Il existe des armoires d’autoconsommation performantes qui permettent de stocker l’énergie en journée pour la réutiliser le soir. J’ai par exemple présenté la solution SIREA ici dans un article.

La rentabilité d’un tel système est aujourd’hui, en 2022, de 10 ans. Demain avec l’augmentation du prix de l’électricité, on sera surement à des rentabilités de l’ordre de 5 à 8 ans.

Conclusion:

Le constat est simple: il va falloir s’habituer à payer l’électricité plus cher à l’avenir.

Si il existe diverses solutions pour amortir cette augmentation, il faut peut être aussi penser à vivre avec un peu plus de sobriété afin de diminuer nos dépenses d’électricité et énergétiques plus largement.

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici