Régulièrement, je reçois des mails concernant ma reconversion professionnelle. De plus en plus de personnes souhaitent faire le “grand saut” et il arrive parfois que ce soit dans le secteur du bâtiment.

Et c’est à ce titre que j’écris cet article car j’ai reçu un mail d’un lecteur me demandant comment j’avais fait, car il voulait faire de même.

Après quelques explications, j’en suis venu à lui demander ses motivations et si il connaissait le métier d’électricien dans le bâtiment.

La réponse était structurée, mais une chose m’a particulièrement interpelée, le fait qu’il me dise que le métier d’électricien est le plus cool, le moins fatiguant et salissant du bâtiment.

Je lui ai donc expliqué que ce n’était pas du tout le cas et j’ai décidé de vous en faire part, afin que vous compreniez qu’un électricien, ce n’est pas seulement un tournevis, un multimètre et quelques disjoncteurs.

Electricien, un métier pas salissant?

Il est vrai qu’on a souvent l’image de l’électricien en train de faire un dépannage ou de rénover un tableau électrique.

C’est un endroit peu salissant, je vous l’accorde, mais un électricien ne passe malheureusement pas son temps derrière un tableau électrique.

Côté salissures, je pense notamment à deux endroits

  1. La douceur de vivre du vide sanitaire
  2. La propreté et la fraicheur des combles perdus

Vous comprendrez facilement que ces adjectifs sont bien loin de représenter la réalité, puisque dans un vide sanitaire, vous être bien souvent confronté à l’humidité et la hauteur très limitée, et dans les combles à un milieu extrêmement poussiéreux et parfois suffoquant en été.

Qui a dit que l’électricien pouvait rentré chez lui les mains propres?

Electricien c’est faire des travaux dans des milieux parfois très contraignants

Un planning allégé?

Autre cliché, des journées assez “cool”: départ 10h, retour 16h.

Je vous l’accorde, il m’arrive parfois de partir sur chantier le matin à 10h. Mais c’est après une bonne séance d’administratif  ou un article de blog tout simplement!

La journée s’en trouve souvent décalée et avec une pause “éclair” le midi.

Qui a dit petite journée?

profession électricien
Des journées le plus souvent sur les chapeaux de roues

Des journées pas fatigantes?

Si une bobine de fil ne pèse pas lourd, il est est autrement dés l’instant qu’il faut tirer les fils dans une gaine ICTA (même si il existe des outils pour aider à tirer les fils électriques).

En rénovation électrique, la rainureuse est un appareil pensant quelques kilos, qui à bout de bras pèse à la fin de la journée.

Enfin, quand il s’agit de faire passer les réseaux électriques d’une pieuvre par les combles ou d’installer une VMC, c’est une séance d’escalade qui s’improvise.

Qui a parlé de métier reposant?

Certains outils, comme le perforateur sur cette photo, pèsent pas loin de 10kg!

Profession électricien, est ce vraiment le métier le plus cool du bâtiment?

A relire ce que j’ai écris ci dessus, on pourrait croire que finalement, la profession d’électricien n’est pas très “cool”.

En effet, j’ai dépeint la profession en me basant sur du vécu: mais c’est la réalité du métier et il ne faut pas penser qu’aux aspects plus “tranquilles” de la profession. Certes il y en a, mais ce n’est pas tous les jours!

Pour conclure ce petit billet d’humeur, malgré ce que je vous ai dit, je ne ferai jamais machine arrière car j’aime mon métier pour plusieurs raisons:

  • Je suis indépendant
  • Je choisi ce que je fais
  • Je suis amené à me former sur des thèmes qui me plaisent
  • Je rencontre des problèmes techniques que je dois résoudre par mes propres moyens

 

 

7 Commentaires

  1. Bonjour Guillaume,

    Je suis moi même électricien suite à une reconversion professionnelle que j’ai fait cette année et ce que tu dis est tout a fait juste. On peut se faire une fausse idée du métier d’électricien. Je n’en avais d’ailleurs pas saisi tous les aspects et mon stage d’accueil afin de valider mon dossier à pu m’en montrer une partie (j’ai mis en place des pieuvres sur lotissement dehors en plein hiver sous la pluie).
    Cependant ce n’est pas non plus le métier le plus physique du bâtiment et d’une manière générale on a la chance d’être au sec dans ce que l’on fait 😉
    En tout cas super site très intéressant merci !

  2. Bonjour Guillaume,

    Complètement d’accord avec vous deux, tout dépend de ce que l’on doit réaliser sur un chantier : rajouter un disjoncteur au tableau ou réaliser l’installation électrique complète de bâtiments de 1000m², c’est pas la même chose.
    Que l’électricien soit apprécié sur un chantier est un fait : tout le monde a besoin de lui (sans lui pas de courant pour la visseuse, recharger la nacelle ou bien brancher le pétard de peinture …). Par contre quand ça disjoncte parce qu’un couillon a branché son “perfo” sur l’enrouleur non déroulé c’est pour sa pomme.
    Malgré cela, c’est un métier passionnant et après six mois de chantiers en déplacements nationaux, j’ai convaincu Monsieur Pôle E. de me financer la formation sur 9 mois en GRETA.

    • Bonjour,

      Félicitation à vous,

      N’hésitez pas si vous souhaitez apporter un témoignage sur votre formation, se serait fortement utile pour les autres lecteurs.

      Cordialement

      Guillaume

  3. Bonjour!

    Je vais m’installer comme électricien BT au mois d’Octobre, j’ai apprécié cet article qui m’a bien fait rire!

    Par contre, je m’étonne que vous ne parlez pas de l’état ( de saleté) dans lequel on se trouve après avoir rénuré de la brique rouge toute une journée :p

    Super blog en tout cas! Au plaisir de vous lire!

    Cathy

    • Bonjour Cathy,

      Soyez la Bienvenue dans le monde de l’électricité! effectivement, la brique rouge laisse quelques traces. En ce qui concerne les rainures, j’utilise une machine avec aspirateur (une SPIT dont je ferais une présentation prochainement), ce qui permet de faire très peu de poussières lors de la réalisation des saignées électriques.

      N’hésitez pas si vous souhaitez apporter un témoignage sur votre formation

      Guillaume

  4. Bonjour,

    Je suis moi même dans le métier d’électricien et oui c’est pas toujours des travaux simple on peut dire presque que tu fais du fitness parfois 😋 meme dans des tableaux les électriciens passe par des efforts physique quans il y a raccorder par exemple un cable de 35mm2 pour l alimentation. Alors non électricien est bien loin d être le métier pénard , mais bon ce qui est bien c est que c est varié ça motive car tu fais pas tjrs la même , parcontre il faut etre flexible sur les horaires on doit souvent changer d endroit. Car defois il y a des travaux qu on peu pas avancer .

    Pour des questions je suis lá 🙂 .

    Diogo

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here