Travail avec une nacelle: règlementation, prix et infos pratiques

0
675

L’échelle et l’escabeau ont leurs limites (ils sont d’ailleurs proscrits normalement). Quand il s’agit de travailler en hauteur en électricité en sécurité, c’est la nacelle qui est toute indiquée.

Même si elle n’est pas très compliqué à utiliser, il y a des règles à respecter pour pouvoir la conduire et la manipuler.

Voici ce qu’il faut savoir à propos de la règlementation pour travailler en hauteur avec une nacelle élévatrice mais aussi quelques informations pratiques pour les électriciens qui n’ont pas l’habitude de travailler avec une nacelle.

Les règles et le matériel pour travailler avec une nacelle élévatrice ou PEMP:

Tout d’abord, du point de vue réglementation au travail, on ne parle normalement pas de nacelle mais plutôt de PEMP pour Plate-forme élévatrice mobile de personnes (qui inclus par exemple la nacelle ciseaux, ce type de nacelle plus précisément).

Un permis de lever:

Pour manipuler ce type d’engin de chantier il faut détenir tout d’abord détenir une autorisation de conduite (pour une entreprise avec des salariés).

Rien à voir avec le permis de conduire classique, c’est en réalité une autorisation délivrée par l’entreprise qui s’assure que le conducteur de la PEMP à les moyens et connaissances pour conduire la nacelle élévatrice.

Contrairement à ce qu’on peut croire, il n’est pas obligé d’avoir le CACES, mais c’est fortement recommandé (voir sur ce site pour plus de précision sur ce point).

Les EPI pour le travail en hauteur sur une nacelle:

Si la nacelle est un espace sécurisé en apparence, il y a toujours un risque de chute. Qui dit risque dit moyen de protection à mettre en oeuvre pour les utilisateurs de l’engin de chantier.

Les différents EPI pour le travail en hauteur sont alors obligatoires. Il s’agit plus précisément du harnais de sécurité, du casque et des chaussures de sécurité. Bien sur, si il y a un travail en électricité à effectuer, il faudra compléter ces accessoires par les EPI adaptés.

Un dessin explicatif issu du Mémo Sécurité de PREVENTIONBTP un service de l’OPPBTP

Infos pratiques pour choisir une Nacelle:

A la location:

Ca paraît évident, mais sauf si vous êtes un électricien spécialisé dans le changement de luminaires dans l’espace publique (candélabres), la location de la nacelle est évidemment à privilégier.

Le tarif de location d’une nacelle?

Côté coût pour la location, cela varie. De manière générale il faut compter environ 300 HT euros/jour pour une nacelle avec le transport qui coute en général assez cher.

La location sur la durée permet de faire baisser le prix journalier.

Quand il faut faire un chiffrage avec l’utilisation d’une Nacelle, il faut donc bien estimer le temps d’utilisation de cette dernière au risque de perdre en rentabilité.

Sur le chantier c’est la même chose: il faut mettre la nacelle à profil au maximum de manière à ne pas devoir dépasser le temps prévu initialement.

La bonne nacelle selon la situation:

Le type de nacelle:

il existe plusieurs types de nacelles à utiliser selon la situation.

Pour un travail en hauteur sans obstacle au sol, une nacelle ciseaux électrique est parfaite. Par exemple dans un entrepôt de stockage avec des étagères verticales.

Si il faut pouvoir se déporter par rapport à la base de la nacelle (sur un toit pour la pose de panneaux photovoltaïques), il y différentes solutions: la nacelle articulée, télescopique, toucan…. Attention, selon le modèle le déport est limité.

La typologie des lieux d’utilisation:

Enfin le dernier point à prendre en compte, c’est le lieu ou sera utilisé la nacelle.

Il faut bien déterminer quels sont les points d’accès et quelle est la taille de ces entrées.

Une exemple? Une fois, j’ai dû batailler pour trouver une nacelle qui rentrait tout juste (2cm de chaque côté) dans une porte d’usine ou je devais travailler en hauteur pour remplacer des tubes néons.

Conclusion:

Au delà de la règlementation et de la sécurité, la nacelle est un engin vraiment pratique pour travailler efficacement et donc plus rapidement.

Il faut bien prendre en compte les contraintes du chantier avant de la choisir et ne pas hésiter à prendre des photos de situations à présenter au loueur pour qu’il donne des conseils sur le choix et le modèle à louer.

Enfin, si vous choisissez un modèle électrique, n’oubliez pas de le mettre à recharger le soir avant de quitter le chantier! C’est un retour chantier, ça m’est déjà arrivé et c’est bien embêtant le lendemain matin.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici