Tester un disjoncteur, branchement et mesure de tension

2
96
Comment tester un disjoncteur? conseils d'électricien

Le disjoncteur est une pièce maîtresse du tableau électrique. Je lui ai d’ailleurs consacré un article complet ici. Et quand il y a une panne électrique, il est parfois mis en cause. Alors comment tester un disjoncteur?  Quels sont les pannes électriques des disjoncteurs les plus récurrentes?

Voici quelques pistes de réflexion.

Note: Cet article a pour vocation de vous aider à diagnostiquer une panne au niveau du branchement d’un disjoncteur. Comme lors des travaux d’électricité, il faut procéder par étape et travailler toujours hors tension quand il faut faire des modifications.

Avant de tester un disjoncteur, savoir comment il fonctionne et se branche:

Il faut d’abord revenir à la base avant d’envisager un quelconque dépannage au niveau d’un disjoncteur. Il y a quatre informations essentielles à connaître sur le disjoncteur divisionnaire installé dans le tableau électrique.

  • Le disjoncteur sert d’organe de protection contre la surcharge ou le court circuit électrique. C’est une protection magnéto-thermique.
  • Il permet aussi de couper l’alimentation d’un circuit électrique pour pouvoir travailler dessus hors tension.
  • Il est alimenté en amont par un interrupteur différentiel. Le raccordement avec celui ci se fait par l’intermédiaire d’un peigne électrique.
  • En aval, c’est le départ vers le circuit électrique.

Partant de ces informations, je vais vous proposer plusieurs méthodes qui permettent de tester un disjoncteur.

Les outils pour tester un disjoncteur (et corriger la panne)

Je vais parler de certains outils dans la suite et je me dois de les présenter pour que vous puissiez travailler dans les bonnes conditions et surtout en sécurité.

comment tester un disjoncteur?
Deux outils indispensables pour tester un disjoncteur: le tournevis isolé et le multimètre

Les réglages du multimètre pour tester un disjoncteur:

Le multimètre, c’est l’appareil de base qui permet de réaliser les mesures électriques.

Il est indispensable quand il s’agit de réaliser un dépannage dans un tableau électrique.

Pour tester un disjoncteur, il y a deux réglages utiles:

  • Le voltmètre: Il sert à mesurer la tension aux bornes du disjoncteur.
  • Le test de continuité: Il permet de savoir si la circulation du courant peut avoir lieu.
mesurer la tension et tester un disjoncteur
A gauche, le multimètre en position test de continuité. A droite, en position voltmètre

Le tournevis isolé d’électricien:

Les disjoncteurs sont, la plupart du temps, équipés de vis pour serrer les connexions.

Pour intervenir sur un disjoncteur une fois les différents tests réalisés, il faut utiliser un tournevis.

Mais attention, pas n’importe quel tournevis.

Il faut utiliser un tournevis isolé d’électricien. Oui car même si les interventions que je vais vous proposer doivent se faire hors tension, le danger est présent. Il faut donc prendre le maximum de précautions et travailler avec un tournevis adapté aux travaux électriques.

Les étapes pour tester un disjoncteur:

Quand je parle de tester un disjoncteur, il ne s’agit pas de tester les fonctionnalités de court-circuit ou de surcharge.

En effet, ces deux phénomènes sont difficiles à recréer en tout sécurité.

Le test du disjoncteur va donc se borner à:

  • Vérifier le bon branchement du disjoncteur.
  • Vérifier le bon serrage des connexions.
  • Faire les mesures de tension.

Sécurité:

Je l’ai déjà évoqué dans le début de l’article, mais une piqure de rappel est indispensable compte tenu du danger lié au courant électrique. Certaines mesures ci dessous se font sous tension. Vous devez prendre toutes les précautions nécessaires pour travailler en sécurité.

Quand le dépannage ne nécessite pas de tension, il faut travailler absolument hors tension. L’usage d’outils isolés est indispensable (comme le tournevis que j’ai évoqué ci dessus).

En toute rigueur, vous devez être habilité et équipé des EPI de protection pour effectuer les mesures et gestes ci dessous.

Vérifier le bon branchement du disjoncteur:

Ce type de controle permet dans un premier temps de savoir si le disjoncteur est branché au bon endroit. Si ce n’est pas le cas, cela n’empêche pas forcément le fonctionnement du disjoncteur mais cela peut poser un problème de sécurité.

La position dans le tableau électrique:

Le disjoncteur magnétothermique est installé dans le coffret électrique sur le rail DIN de ce dernier. Il doit être positionné obligatoirement derrière un interrupteur différentiel 30mA en résidentiel. C’est obligatoire.

Dans le bon sens:

Cela parait évident, mais le disjoncteur se branche de telle manière que les symboles et écritures se lisent de la bonne manière.

Ne riez pas, j’ai déjà vu lors de dépannages des disjoncteurs montés à l’envers!

Le branchement amont:

En amont, au niveau des bornes hautes du disjoncteur, il doit être connecté à l’interrupteur différentiel 30mA avec un peigne électrique.

Le branchement aval:

En aval, au niveau des bornes basses du disjoncteur, ce sont les fils électriques qui alimentent un circuit: prise électrique, éclairage…

tutoriel pour tester un disjoncteur de tableau électrique
Positionnement d’un disjoncteur dans le tableau dans le bon sens (ici disjoncteur 32A avec bornes hautes automatiques)

Contrôler le serrage (pour des bornes à vis):

Un mauvais serrage au niveau d’un disjoncteur est souvent à la base d’une panne électrique.

Ce controle doit se faire absolument hors tension.

  • Il faut couper l’alimentation au niveau du disjoncteur de branchement principal. L’installation électrique dans son ensemble doit être hors tension. Tout le tableau électrique sera également hors tension ce qui permet de travailler sereinement et en sécurité.
  • Pour être 100% sûr, il faut faire un dernier contrôle d’absence de tension au niveau des bornes principal du tableau électrique et du disjoncteur concerné (avec le multimètre en position voltmètre).

Une fois ces deux étapes validées, vous pouvez procéder au test du serrage des connexions du disjoncteur. Il faut le faire avec un tournevis isolé, même si l’installation électrique est hors tension.

D’abord, il faut tester les serrages des connexions du disjoncteur au niveau des vis du peigne électrique (phase et neutre).

Il faut ensuite contrôler le serrage au niveau des fils électriques (départ vers le circuit).

Ces fils doivent être bien maintenus dans la cage de chaque borne du disjoncteur. Il ne doit pas y avoir de jeu au risque de déclencher un arc électrique. C’est un risque potentiel d’incendie.

Tester la continuité phase / neutre:

Cette mesure s’effectue également hors tension. Elle permet de savoir s’il n’y a pas de problème de continuité entre la phase et le neutre du disjoncteur.

Pour que cette mesure soit valide, il faut déconnecter le disjoncteur en amont et en aval. Ainsi, il n’y a aucune charge parasite connectée au disjoncteur.

Ensuite, il faut utiliser un multimètre en position test de continuité.

En amont du disjoncteur, il ne doit pas y avoir de continuité entre la phase et le neutre.

conseils pour tester un disjoncteur avec un multimètre
Test de continuité sur les bornes avals d’un disjoncteur

En avant du disjoncteur, il ne doit pas y avoir de continuité entre la phase et le neutre.

Disjoncteur en position ON:

  • Il doit avoir continuité entre la borne de neutre amont et la borne de neutre aval. Si ce n’est pas le cas, c’est que le disjoncteur est défectueux.
  • De la même façon, la continuité doit être présente entre la borne de phase amont et la borne de phase en aval.

Disjoncteur en position OFF:

  • Il ne doit pas avoir continuité entre la borne de neutre amont et la borne de neutre aval. Si ce n’est pas le cas, c’est que le disjoncteur est défectueux.
  • De la même façon, la continuité ne doit pas être présente entre la borne de phase amont et la borne de phase en aval.

Vérifier les niveaux de tension électrique:

Une fois les deux tests précédents réalisés, il faut procéder à la vérification des niveaux de tension.

Cette étape se fait sous tension:

  • Le disjoncteur de branchement doit donc être en position ON / I.
  • L’interrupteur différentiel qui protège le disjoncteur concerné par le test doit également être en position ON / I.

Tester un disjoncteur, valeur de la tension électrique en amont:

La première mesure de tension se fait au niveau des bornes en amont (en haut) du disjoncteur. Pour un disjoncteur monophasé, la mesure de tension entre les bornes de phase et de neutre doit indiquer 230V.

Si ce n’est pas le cas, c’est que le problème se situe en amont du disjoncteur. Il faut vérifier la tension électrique au niveau de l’interrupteur différentiel et au niveau du bornier du tableau électrique. Il se peut qu’il y ait un mauvais serrage à ces niveaux.

Tester un disjoncteur, valeur de la tension électrique en aval:

Si la tension est présente en amont du disjoncteur, il y a deux tests à effectuer.

Le disjoncteur concerné par le test est en position OFF / 0: la mesure de tension au niveau des bornes aval (en bas) du disjoncteur doit être nulle (0V / zéro volt). Si ce n’est pas le cas, le disjoncteur est défectueux, il doit être remplacé.

Mesure de tension disjoncteur tableau électrique
Mesure de tension aux bornes d’un disjoncteur positionné à 0

Le disjoncteur concerné par le test est en position ON / 1: la mesure de tension au niveau des bornes aval (en bas) du disjoncteur doit être de 230V. Le disjoncteur laisse passer le courant électrique et la tension amont et aval doit être identique. Si ce n’est pas le cas, le disjoncteur est défectueux, il doit être remplacé.

Conclusion:

Un voltmètre, un tournevis isolé et un peu de méthode. Tester un disjoncteur n’est pas une étape des plus compliquées. Mais surtout, il faut le faire en sécurité.

Les trois étapes, la vérification du bon branchement, le serrage des bornes et la mesure des tensions électriques, vous sortiront de la plupart des pannes électriques au niveau du disjoncteur.

Il faudra peut être inspecter un peu plus loin si le résultat ne donne pas satisfaction.

 

 

2 COMMENTS

  1. Pour travailler en toute sécurité dans le tableau électrique, il faudrait tester aux bornes du disjoncteur avec les pointes isolées ne laissant que 4 mm de métal apparent (Fluke en fournit une paire avec le contrôleur, ou au moins des caches en plastique). Les pointes visibles sur les photos sont appropriées aux circuits électroniques basse tension et aux prises de courant.

  2. Bonjour,

    Une autre vérification souvent utile en plus de la vérification du serrage, est de regarde si le fils n’est pas serré sur l’isolant, souvent à cause d’un dénudage trop court.
    C’est un cas qui arrive parfois quand les connexions ne sont pas effectué par un électricien, par exemple dans le cas d’un chauffagiste installant un chauffe eau, d’un frigoriste etc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here