disjoncteur magnéto-thermique bipolaireVous avez peut être vu ici ou la que les disjoncteurs que vous utilisez dans votre tableau électrique sont dits unipolaire+neutre . D’autres disjoncteurs, notamment ceux utilisés dans le cadre du départ au niveau du tableau électrique général vers le tableau divisionnaire, sont dits bipolaires.Alors quelle est la différence entre un disjoncteur unipolaire et un disjoncteur bipolaire? Voyons ça de plus près…

Indispensable: bien comprendre le rôle d’un disjoncteur:

Avant toute chose, je vais rappeler le rôle du disjoncteur dans l’habitation: il protège les biens du logement contre les courts circuits et les surcharges.

La protection contre les courts circuits est assurée par la partie magnétique, et la protection contre les surcharges est assurée par la partie thermique (d’où le nom disjoncteur magnéto-thermique). Sur le symbole des disjoncteurs, on voit clairement ces deux parties apparaître.

 

disjoncteur unipolaire divisionnaire magnéto thermique
Symbole du disjoncteur avec les protections contre la surcharge et le court circuit

 

 

Mais pourquoi je vous parle de ces protections? j’y viens:

Le disjoncteur unipolaire (+neutre): protection sur la phase uniquement:

Dans le cadre d’un disjoncteur unipolaire (+neutre) la protection que je vous ai décrite au dessus n’est appliquée que sur le fil de phase: le contrôle contre les surcharges et les court-circuits est réalisé uniquement sur le conducteur de phase. En cas de détection d’un défaut au niveau de la phase, le disjoncteur coupe par contre les deux fils, neutre et phase.

Le mot unipolaire porte donc uniquement sur la protection, les deux fils sont présents en amont et en aval du disjoncteur.

1P+n signification disjoncteur
Protection sur un seul pole (unipolaire)

 

Disjoncteur bipolaire: protections des deux pôles

Vous l’aurez compris, la protection magnéto thermique s’applique maintenant sur les deux pôles du dispositif. En cas de défaut -court circuit ou surcharge – sur le conducteur de neutre ou de phase, les deux pôles sont coupés.

Disjoncteur magnéto thermique bipolaire 2P
Protection sur les deux pôles (phase et neutre)

Quelles sont les différences entre unipolaire (+ neutre) et bipolaire?

La première qui saute aux yeux, c’est le nom….. mais ça, je pense que vous auriez pu vous en douter également

Différence matériel entre disjoncteur unipolaire et bipolaire:

La première des caractéristique se situe au niveau de la taille en module dans le tableau électrique: un disjoncteur unipolaire fait un module de large, un disjoncteur bipolaire 2 modules de large, à cause de la protection qui est réalisée sur les deux pôles.

disjoncteur unipolaire ou bipolaire
A la différence d’un disjoncteur unipolaire, le disjoncteur bipolaire est plus large (1 module supplémentaire)

Différence d’utilisation entre disjoncteur unipolaire et bipolaire:

Le disjoncteur unipolaire +neutre est celui que vous trouverez dans la plupart des tableaux électriques classiques, comme celui de votre domicile (sauf si vous avez encore des coupe circuit à fusible).

Le disjoncteur bipolaire est utilisé principalement dans les tableaux électriques soumis à un schéma de liaison à la terre de type IT (c’est surement du chinois pour vous, ça concerne les établissement comme les hôpitaux ou autres qui ont besoin de continuïté dans l’exploitation de l’électricité).

Si vous avez bien lu cet article, vous verrez que j’utilise également le disjoncteur bipolaire dans le cadre de la protection du départ vers le tableau électrique divisionnaire. Mais Pourquoi? La principale explication c’est que je suis assez paranoïaque au niveau de la sécurité, et que je tiens à protéger au maximum mes clients. Avec ce type de composant au départ du tableau électrique, je protège au maximum la ligne qui est envoyée au tableau divisionnaire.

56 Commentaires

  1. Bonjour,

    Tout d’abord je tiens à vous féliciter pour votre travail et ce blog. Je m’étonne du fait que vous utilisiez un bipolaire pour la protection d’un tableau divisionnaire car je ne comprend pas comment ce type d’appareil est plus “sécurisant” qu’un unipolaire sauf dans le cas d’un défaut du matériel, qui, si il ne détecte pas le défaut sur la phase, peut être le detectera t’il sur le neutre. merci de votre retour

  2. Bonjour et merci pour cet article for intéressant.

    Peut-on donc considérer que pour une habitation de particulier il est inutile d’utiliser des disjoncteurs bioplaires pour la protection des différents circuits ?

    Cordialement,
    Laurent

    • Bonjour,

      La protection pour les circuits dans une habitation est unipolaire (la surveillance ne se fait que sur la phase) mais la coupure se fait sur les deux pôles en cas de défaut (phase et neutre)

      Cordialement

      Guillaume

  3. Bonjour,
    et merci pour ce beau post très bien fait.
    Je vois qu’il existe différents types de disjoncteur (type a/s/..?) et si j’ai bien tout compris (…) le type S laisse un delais de 40 millisecondes avant de sauter alors que le type A est instantané? est-ce bien ça ?
    Merci de ta réponse 😉

    • Bonjour,

      S signifie Sélectif: Cette caractéristique qui s’applique au disjoncteur de branchement de l’installation permet en effet un retard au déclenchement afin de favoriser le déclenchement des interrupteurs différentiels du tableau électrique.

      Cordialement

      Guillaume

  4. Bonjour,
    Je cherche un disjoncteur bipolaire pour protéger mon cable 16² qui va alimenter mon tableau divisionnaire. Je vois qu’il existe différents type (courbe B, C ou D) et pouvoir de coupe différent 10kA, 16kA, 25kA…
    Comment choisir ?

  5. Bonjour,

    Le disjoncteur unipolaire courbe C 20 Ampères qui protège ma pompe à chaleur air/eau saute assez souvent. Mon chauffagiste me conseille de le remplacer par un disjoncteur bipolaire courbe D 20 Ampères. Pourquoi ne m’a-t-il pas conseillé un disjoncteur unipolaire courbe D 20 Ampères ?

    Merci de me répondre

    • Bonjour,

      Il faut savoir avant toute chose pourquoi ce disjoncteur saute: le courbe D permet seulement d’accepter un pic de courant au démarrage un peu plus important qui ne serait pas accepté par un courbe C.

      Si c’est le cas un disjoncteur courbe C unipolaire suffira.

      Si c’est en plein fonctionnement, alors c’est qu’il y a un autre problème: la protection est sous dimensionnée (et surement le fil d’alimentation) ou la pompe à chaleur à un problème

      Cordialement

      Guillaume

  6. Bonjour,

    Merci pour tous vos conseils précieux. Je voulais changer mon horloge hebdomadaire pour éclairage parking( X4) qui date des années 70, je suis parti chez LM et un conseiller m’avait posé la question: est ce un unipolaire ou bipolaire?
    1- Comment dois-je savoir s’il s’agit d’un Uni ou Bipo?
    2- faudrait-il changer le disjoncteur aussi( année 70)

    Merci par avance

    • Bonjour,

      Pour identifier un disjoncteur bipolaire d’un unipolaire, il faut regarder sur le disjoncteur lui même: si il possède les deux symboles de protection sur chaque départ (neutre et phase) c’est une protection bipolaire. Dans le cas contraire (une seule protection sur la phase) c’est un disjoncteur unipolaire.

      Concernant le remplacement, tout dépend de l’état du tableau existant: il faut surtout vérifier la présence d’un interrupteur différentiel

      Cordialement

  7. Bonsoir,
    Je viens d’acheter un salon de coiffure dont le tableau electrique contient uniquement des disjoncteurs bipolaires mais il n’y a pas de différentiel. Je dois le mettre a la norme actuelle ( je ne sais pas laquelle et j’aurai peur de me faire prendre pour un pigeon) je dois installer des différentiels ça ok mais dois-je remettre des bipolaire ou des unipolaires suffiront?
    En vous remerciant.
    Cordialement.

    • Bonjour,

      Si vous n’avez pas de différentiel, c’est en effet un problème.
      Vous êtes dans le cas de locaux professionnels, il y a donc des normes supplémentaires à respecter (installation de BAES etc..)

      Pour la notion de bipolaire unipolaire, j’insiste sur le fait que la coupure se fasse sur les deux fils neutre et phase. (la protection en unipolaire ne se fait que sur la phase mais le neutre est coupé en même temps d’où la notion +neutre)

      Vous devez donc disposez de protection (disjoncteur) unipolaire+neutre

      Cordialement

      Guillaume

  8. Bonjour Guillaume,
    j’ai un disjoncteur unipolaire + neutre qui saute quand je le branche et qui ne saute plus quand je débranche un des deux fils du dessous…. j’ai échangé sur mon tableau le disjoncteur qui saute avec son voisin (même ampérage) pour m’assurer que cela ne venait pas des appareils. Comme il sautait toujours, j’ai racheté un nouveau disjoncteur et l’ai rebranché à plusieurs endroits du peigne…. rien à faire. Finalement, en enlevant le fil rouge et en laissant le bleu (par hasard) je m’aperçois que tout fonctionne bien…. mais est-ce bien prudent ?
    Merci pour vos conseils éclairés

    Marie

  9. Bonjour Guillaume,
    J’ai lu votre blog, mais j’ai du mal à comprend. J’aimerais remplacer mon tableau à fusibles pour des disjoncteurs magnéto thermique. Actuellement seul la phase est coupée et les neutre sont regroupés sur barrette. Quel tableau doit je acheter (précablé en bipolaire) mais alors quel neutre doit prendre sur la barrette.Ou alors reprendre des unipolaire ?
    merci pour vos conseils éclairés

  10. Bonjour

    Il est important d’essayer d’appairer phase et neutre d’un même circuit.
    Si néanmoins le neutre n’est pas repérable, ne raccordez que la phase sur le disjoncteur unipolaire + neutre
    et laissez le neutre sur le bornier de neutre lui même alimenté à partir d’un des interrupteurs différentiel 30mA.
    Corollaire : tous les circuits non appairés doivent être sous ce même interrupteur différentiel.

  11. Bonjour,
    ERDF procède actuellement à l’installation des compteurs linky permettant le CPL.
    J’ai cru comprendre que contrairement à ce qui se passait avec du 50 hertz classique,
    le CPL continue à se propager dans le réseau électrique du domicile même lorsqu’on coupe le disjoncteur (unipolaire).
    Est-ce qu’un disjoncteur bipolaire permettrait de couper également le CPL ? et d’éviter ainsi tout rayonnement dans la pièce concernée lorsque ce disjoncteur serait coupé.
    Merci.

    • Bonjour

      Le disjoncteur d’ENEDIS (ERDF) est bipolaire
      Tous les disjoncteurs d’une installation domestiques coupent phase et neutre, soit parce qu’ils sont bipolaires, soit parce qu’ils sont unipolaire+neutre.

      Phase et neutre étant coupé, je ne vois pas comment quelque chose pourrait se propager.

  12. Bonjour Guillaume,

    je refais un tableau electrique dans mon appartement ( le disjoncteur 500mA edf est sur le palier.. ) et je dois donc équiper mon tableau d’une coupure d’urgence. J’ai acheté une interrupteur sectionneur legrand 63A bipolaire Réf. fabricant : 406441. Une question me taraude.. : peut on brancher le neutre et la phase sur ce sectionneur, et partir ensuite vers les divisionnaires du tableau, ou est ce uniquement conçu pour recevoir la phase seule, le neutre issu du palier allant directement vers les disjoncteurs sans passer par la coupure qu’est le sectionneur?
    Merci beaucoup!
    cordialement
    Vincent

  13. Bonjour,
    D’abord félicitations et mille fois merci pour votre blog, génial !
    Je souhaite utiliser un inter.sectionneur bipolaire pour sécuriser mais aussi pouvoir couper à loisir un tableau divisionnaire secondaire alimentant une 2nde partie de mon logement.
    Ma question est sur le calibrage de l’interrupteur ? Je me perds un peu dans vos courbes et niveaux de coupure…

    Mon tableau comptera trois rangées, une quinzaine de disjoncteurs et 3 ID : un de 63A et 2 de 40 A. J’ai choisi par défaut ce modèle Legrand 400V 63A :
    http://www.outiz.fr/legrand-interrupteur-sectionneur-bipolaire-400v-63a-2-modules-406441/p/3986444/

    Est-ce OK pour mon install ? Merci d’avance !

  14. Bonjour,

    Blog très intéressant et professionnel. Merci.

    Ma question est la suivante:

    Ma maison est alimentée avec un ancien réseau 220v. (tri 220v)
    Je pense qu’il est absolument impératif d’utiliser des disjoncteurs bipolaires.
    En effet le “neutre” qui finalement n’est qu’une phase n’est pas du tout protégé avec des disjoncteurs classiques phase/neutre.

    Merci de me donner votre avis sur la question.
    Les normes autoriseraient’elles l’usage des disjoncteurs phase/neutre sachant que ces anciens réseaux sont voués à disparaître.

    Bien cordialement

    Denis

  15. Très bien!
    Puisque vous me semblez très compétent je me permets de vous solliciter d’un renseignement.
    Il arrive que l’on place un disjoncteur unipolaire pour protéger des appareils, comme les réfrigérateurs et congélateurs, pour se mettre à l’abri des dégâts que peut provoquer le blocage du moteur d’un tel appareil (dégradation des locaux voire incendie). On pourrait alors profiter de la pose d’un tel disjoncteur pour ajouter une alarme afin que le propriétaire puisse sauver à temps le contenu de l’appareil bloqué. Existent-il des disjoncteurs unipolaires munis d’une sortie pour actionner un dispositif d’alerte (sonnerie, sirène, transmetteur)? Ou existent-il des “contact auxiliaires” que l’on peut accoler aux susdits disjoncteurs pour actionner un dispositif d’alerte?
    Dans l’attente de votre réponse recevez avec mes remerciements anticipés mes salitations distinguées.

  16. Bonjour
    Je me permets de profiter de vos connaissances.
    Pour un contacteur de puissance d’alimentation d’un circuit de chauffage au sol, quel est le mieux(ou obligatoire):
    un contacteur unipolaire ou bipolaire ?.
    quelle est la différence sur la coupure

  17. Bonjour
    Afin de proteger un inverseur de source type hager de 63A sur tableau, il est conseillé d’installer un disjoncteur de 63A, mais il n’est pas précisé si unipolaire ou bipolaire . Quel est votre avis.
    CDT

  18. bonjour

    est-il possible de changer un disjoncteur unipolaire par un disjoncteur bipolaire sans risque ?

    le disjoncteur unipolaire actuel , gère mes éclairages exterieurs :
    – va et vient lumière coté droit maison
    – interrupteur lumière derrière la maison
    – interrupteur coté droit maison
    – interrupteur lumière devant la maison
    – interrupteur + variateur pour spot LED GU10 sous la terrasse.

    mon problème : j’ai des lueurs résiduels dans certains spot LED quand c’est éteint.

    • Bonsoir

      S’il est unipolaire, cela veut dire que vos neutres sont regroupé sur une barette de neutre.
      Le risque est que vous n’arriviez pas à appairer correctement phase et neutre.

      A noter qu’on ne met pas des bipolaire en locaux d’habitation pour de l’éclairage, mais de l’unipolaire+neutre.

  19. Bonjour,
    Aujourd’ hui, voulant débrancher un chauffe eau électrique instantané après avoir basculé le disjoncteur unipolaire+ phase, j’ ai pris une ‘ châtaigne’,
    . Question: le neutre peut- il être alimenté par une autre ligne avec un point allumé ? Ou peut- il s’ agir de courant résiduel d’ un appareil, il y a un lave- linge sur la ligne sur laquelle je travaillais, coupée au disjoncteur je le rappelle.

    Merci d’ avance.

  20. Merci !!!! Enfin qq’un qui sait expliquer clairement les choses

    Félicitations (personne n’avait jamais différencié coupure et protection dans les formations et ou supports de cours que j’avais pu avoir entre les mains jusqu’ici), encore merci

  21. Bonjour;
    Je voudrai savoir peut-on ajouter un disjoncteur unipolaire c32 dans un tableau composé de plusieur disjoncteur bipolaire?
    Si c’est le cas pour le raccord de la phase est simple mais pour le neutre je n ai aucune idee.

    • Bonjour

      Pourquoi mettre un unipolaire ?
      Ce n’est pas conforme à la norme actuelle en habitation.
      Un disjoncteur unipolaire+neutre sera la bonne solution car il permet la coupure du neutre.

      Si vous souhaitez faire une récup d’un vieux matériel, ce n’est pas une bonne idée.
      Un disjoncteur 32A unipolaire+neutre coute moins de 10 €. Autant faire les choses de manière sécurisée.

  22. Bonjour,

    Ma question est sur le fil pilote du chauffage. sur le chéma, il est marqué un disjoncteur unipolaire. Si l’on achète un disjoncteur unipolaire + N. On ne branche que le fil pilote ? car il n’y a pas de fil Neutre qui accompagne le fil pilote.
    Deuxième question est quelle est la taille du fil à raccorder au disjoncteur ? rigide ou mou ?

    Merci par avance pour votre aide

  23. Bonjour,
    Et merci pour votre site.
    Ma question : Dans la (petite) maison que nous venons d’acheter, je vois que dans le tableau l’alimentation (la phase) d’un des circuits (pour 2 radiateurs électriques de 2000 watts chacun) a été séparée en deux branches, chacune équipée d’un disjoncteur unipolaire + neutre de 10A, les deux branches se rejoignant ensuite, en aval les disjoncteurs.
    – Ils n’avaient pas de disjoncteur 20A, et ils ont employé ce curieux moyen ???
    – Si je laisse comme c’est, quel est l’inconvénient ?
    Merci par avance de prendre le temps de m’éclairer.

    • Bonsoir

      C’est dangereux
      Quelqu’un qui ne connais pas bien l’installation pourrait ne couper qu’un seul disjoncteur et croire qu’ainsi le circuit chauffage est sous tension alors qu’il ne l’est pas.
      A regrouper sous un seul disjoncteur 20A (si le circuit est bien en 2,5² tout du long)

      • Merci à vous de m’avoir répondu si rapidement.
        Je comprends la question du danger, et je ferai certainement le changement conseillé.
        (le circuit est bien en 2,5 carré tout du long)
        Mais pouvez-vous m’éclairer : En mettant (en parallèle) 2 disjoncteurs de X ampères, on protège comme si on avait mis un disjoncteur de 2X ampères ?
        Merci d’avance pour ce renseignement.

  24. Bonjour,
    Ravi que j‘ai enfin trouvé un site comme le vôtre, j‘ai deux questions.

    Depuis 10 ans nous habitons dans un sous-sol. Disjoncteur de branchement BACO 500mA – 30A. Entretemps j‘ai construit un chalet et je suis en traine de monter un tableau divisionnaire (distance 10m 16mm2 ) pour le chalet. De là, des files partent pour un deuxième tableau divisionnaire (distance 15m 10mm2) dans le garage.
    Petit à petit nous allons habiter dans le chalet et le premier tableau divisionnaire du chalet sera bientôt le tableau principal, vu le nombre des disjoncteurs par rapport aux autres.
    Le tableau du sous-sol a 2 rangées, le tableau divisionnaire du chalet a 3 rangées et le petit tableau divisionnaire dans le garage 1 rangée. Chaque rangée sera protégée par un disjoncteur différentiel 40A 30mA.
    Je vous demande sincèrement votre avis si je vais faire tout ça comme écrit ci-dessus :

    disjoncteur branchement 500mA/30A > Parafoudre 03954 Legrand 10/12kA, UF2, T2, (16mm2 )(obligatoire chez nous)
    De là, une connexion parallelle de deux disjoncteurs bipolaire, une pour le branchement du tableau du sous-sol et une pour le tableau divisionnaire du chalet et dans ce dernier tableau (chalet) également un disjoncteur bipolaire pour le tableau dans le garage.

    Il y a quelque temps, j‘ai acheté déjà en avance 3 disjoncteurs bipolaires Legrand 407787 Dx3, C32, 10kA. J‘espère je peux les utiliser, sinon j‘achèterai autres en dépendant votre avis.

    Enfin une autre petite question. L‘épaisseur des files de tous mes circuits est 2,5mm. Quelle est la considération de choisir un disjoncteur de 16A ou 20A ? Par exemple, un circuit de 8 prises pour l‘ordinateur, imprimante, lampe de bureau etc. 16A et un atelier bricoleur 20A ? En bref, est-ce qu‘ il y a des obligations pour ce choix ou est-ce que moi même, je peux estimer la consommation d‘un circuit ?

    Merci beaucoup pour votre réponse qui me permet de finir notre installation comme il faut.

    • Bonjour,
      1) vous mentionnez une « connexion parallèle » en aval du disjoncteur de branchement (DB) mais ne dites pas comment elle est réalisée. Dans ce contexte, je préfère rappeler qu’il ne doit y avoir qu’un seul conducteur par borne du DB, c’est une obligation normative. Ainsi vous pouvez placer le parafoudre et les 2 disjoncteurs bipolaires dans un tableau qui sera relié par une liaison bipolaire au DB (en supposant que le DB soit bipolaire). Au passage, la référence Leg 03954 que vous indiquez est celle de la cassette de rechange et non du parafoudre lui-même.
      2) Les disjoncteurs bipolaires Leg 407787 peuvent être utilisés. Si un jour vous avez besoin de plus de 32A pour le Tableau Divisionnaire (TD) du chalet il vous suffira simplement d’installer un disjoncteur de calibre supérieur après augmentation de l’abonnement, sans avoir à toucher au reste de l’installation étant donné que vous avez choisi de raccorder TD chalet en 16mm².
      3) Vous écrivez que chaque rangée de vos tableaux divisionnaires est protégée par un Disjoncteur Différentiel 40A 30mA. Je suppose qu’il s’agit d’une erreur de syntaxe. En effet, les Disjoncteurs Différentiels 40A sont hors de prix et n’auraient pas vraiment d’intérêt dans votre configuration. Un Interrupteur Différentiel (ID) 40A 30mA en tête de chaque rangée suffira à protéger votre installation. Attention au type d’ID en fonction des circuits protégés et du nombre maxi de Disjoncteurs Divisionnaires en aval de chaque ID, cf Norme.
      4) D’après la Norme, dans le cadre d’une installation résidentielle, un circuit câblé avec des conducteurs de section 2,5mm² doit être protégé par un disjoncteur d’au plus 20A. Libre à vous de choisir une valeur inférieure en fonction de l’usage.
      En général, on installe un disjoncteur 20A en tête d’un circuit spécialisé, notamment pour les socles de prises de courant uniques destinés au raccordement du gros électroménager.
      Un circuit de prises de courant comportant plusieurs socles sera protégé par un disjoncteur 16A, afin de s’assurer d’une meilleure protection contre les surcharges. Si canalisation 2,5mm², maximum 12 socles. Une exception : Le circuit des 6 socles de prises de courant spécifiques à la cuisine.
      Lorsque vous dites que TOUS vos circuits sont câblés en 2,5mm², incluez-vous les circuits d’éclairage ? Si oui, des disjoncteurs 16A seront très largement suffisants eu égard à la faible consommation des luminaires en particulier ceux à LED. Vous pouvez même vous contenter de disjoncteurs 10A.
      Pour de plus amples informations quant au choix du calibre des disjoncteurs, je vous renvoie vers les articles suivants de ce blog :
      https://www.installation-renovation-electrique.com/circuit-specifique-prises-de-courant-de-la-cuisine/
      https://www.installation-renovation-electrique.com/nombre-prises-electriques-installation-confortable/
      https://www.installation-renovation-electrique.com/le-schema-electrique-des-circuits-specialises-la-prise-20a/
      https://www.installation-renovation-electrique.com/disjoncteur-eclairage-10a-16a/
      En espérant avoir pu vous aider, je vous salue cordialement.

      • Bonjour,
        un petit dessin valant souvent mieux qu’un long texte, j’ai enfin pu créer un schéma illustrant ce que j’avais tenté d’exprimer dans les paragraphes 2 et 3 ci-dessus :
        http://www.casimages.com/i/171217125748530804.jpg.html
        Abréviations utilisées :
        DB = Disjoncteur de Branchement (=AGCP)
        ID = Interrupteur Différentiel
        IS = Interrupteur Sectionneur
        Dans l’idéal, l’installation doit être dimensionnée de telle sorte qu’elle puisse fonctionner normalement quand le DB est réglé sur son calibre maximum, même si l’abonnement actuel est inférieur.
        En admettant que le DB est un 30-45-60A, il est souhaitable que le tableau du chalet soit prévu dorénavant pour fonctionner sous 60A.
        Le choix de placer en tête de rangée un ID de courant nominal 40 ou 63A est dicté par les caractéristiques des circuits en aval (courants nominaux des disjoncteurs divisionnaires, nature des circuits) ou le cas échant par la présence d’un dispositif de protection en amont. D’autre part, la Norme exige l’utilisation d’ID de type A pour les circuits de la plaque de cuisson, du lave-linge et de l’infrastructure de recharge de véhicule électrique. Pour les autres usages, le choix du type AC ou A est à la discrétion de l’installateur. A ce titre, le paragraphe 10.1.4.7.3.2 fait loi.
        Cordialement.

        • Merci beaucoup pour votre aide ! J’apprécie énormément votre peine. Hier soir, avant que j’ai vu votre dessin, j’ai envoyé une réponse par mail à Guillaume avec quelques photos, parce que je n’ai plus retrouvé la bonne page sur votre site.
          Je vais lire encore une fois l’information sur votre site par rapport au IS parce que je n’ai pas encore compris comment l’utiliser, en cas d’urgence, sans produire un arc électrique. Indépendamment de ça je suis content et d’accord avec votre schéma. Je vais tout faire comme sur votre schéma. Un C63 et un IS 63A et incl. le disjoncteur de 32A pour le tableau du sous-sol au lieu de le mettre dans un placard.
          Si vous avez encore des remarques sur mon mail d’hier soir à Guillaume, c’est toujours bienvenu. Je suis curieux et j’apprends toujours. Sinon, je vous souhaite des bonnes fêtes.
          Salutations

    • Re-bonjour,
      une précision supplémentaire concernant l’atelier de bricolage. Tout dépend de votre catégorie de bricoleur : « Bricoleur du dimanche », « Bricoleur régulier » ou « Bricoleur no limit » ?
      Voici mes préconisations :
      Dans le premier, cas un seul circuit 16A sera suffisant.
      Dans le deuxième cas, prévoir un circuit 16A et un circuit spécialisé 20A, 25A ou 32A en prévision du raccordement de gros matériels (machine à bois…)
      Dans le troisième cas, installer au minimum deux circuits 16A et un circuit spécialisé 20A, 25A ou 32A.
      Cordialement.

  25. Bonjour

    Des disjoncteur unipolaires+neutre auraient suffit et vous auraient couter moins cher.
    32A ne me semble pas pertinent en tête d’une installation car cela vous limite à 7kW.
    Certes aujourd’hui vous avez un abonnement 30A, mais si vous souhaitez un jour augmenter vous serez coincés

    Perso j’aurai mis, pour le sous sol (en partant sur les possibilités du matériel Legrand que vous semblez utiliser) :
    – 500mA -> peigne vertical 2 rangées
    . rangée 1 : parafoudre 0 039 54 puis interrupteur différentiel 30mA 40A ou 63A
    . rangée 2 : interrupteur différentiel 30mA 40A ou 63A
    – repiquage peigne vertical –> disjoncteur 63A vers chalet

    Pour le tableau chalet :
    – interrupteur sectionneur 63A –> peigne vertical 3 rangées
    – rangée 1 à 3 : interrupteur différentiel 30mA 40A ou 63A
    – repiquage peigne vertical –> disjoncteur 32A ou 40A vers garage

    Pour le tableau garage :
    – interrupteur différentiel 30mA 40A

    A la place du repiquage peigne vertical, on peut également utiliser des borniers de répartitio.

    Quand aux circuit 2,5², la norme dit 20A maxi.
    On peut donc mettre 16A ou 20A.
    16A laisse un peu plus de marge de sécurité que 20A.
    16A c’est 3600W alors que 20A c’est 4600W, mais l’un comme l’autres suffisent largement pour des usages de prises non spécialisé (sauf peut être pour le petit électroménager de la cuisine où 20A est préférable)

  26. Bonjour, je suis en cours d’installation d’une motorisation de portail, dans la notice, il est indiqué que la ligne doit être protégée par un interrupteur différentiel, un disjoncteur de 10 Ampère, et de prévoir une coupure omnipolaire. Dois-je coupler un disjoncteur bipolaire de 10 Ampères a l’interrupteur différentiel ? Ou y a-t-il une autre solution ?

    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Cordialement

    Laurent

    • Bonsoir

      – soit vous repartez en aval d’un interrupteur différentiel 30mA existant et vous mettez un disjoncteur unipolaire+neutre 10A en tête de votre circuit
      – soit, si vous voulez que le portail soit vraiment isolé du reste, vous mettez directement un disjoncteur différentiel 30mA 10A type AC en tête de votre circuit

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here