Une installation électrique sans boite de dérivation

5
1501
faire une installation électrique sans boite de dérivation

Quand il s’agit de prévoir la distribution de l’installation électrique, on pense immédiatement à une organisation à base de boite de dérivation, sous forme de pieuvre électrique. C’est normal puisque c’est le mode majoritairement employé dans l’élaboration des installations électriques résidentielles.

Mais peut on faire autrement et faire une installation sans de boite de dérivation?

Effectivement, c’est envisageable mais sous certaines conditions.

Voici la réponse argumentée et quelques pistes matérielles et pratiques.

Pas d’installation électrique sans dérivation:

Dans le terme boite de dérivation il y a deux mots: boite et dérivation.

Si on peut faire sans la première (je vais y venir) on est obligé d’effectuer des dérivations électriques pour réaliser les câblages des schémas électriques.

Il faut donc déplacer ce qui aurait dû se situer dans une boite de dérivation vers un autre logement protégé et accessible.

Car toutes les connexions et les branchements électriques doivent être correctement protégés mécaniquement. Il faut aussi être en capacité de vérifier ces branchements en cas de panne électrique, ou pour une modification ultérieure.

Les alternatives à la boite de dérivation:

La boite de dérivation est un contenant bien étudier pour cabler les schémas électriques facilement.

Il y a de la place (quand elle est bien dimensionnée), elle est accessible facilement et peut s’ouvrir et se fermer rapidement.

Peut on faire une installation électrique sans boite de dérivation?
La boite de dérivation est dédiée aux branchements électriques et possède plusieurs atouts qui la rendent presque incontournable – ici un modèle cloison sèche

Alors sans elle, il faut trouver des parades qui permettent de garder les mêmes avantages.

Voici quelques alternatives qui permettent de faire une installation électrique sans boite de dérivation :

Toutes les arrivées départs au niveau du tableau électrique:

Si on choisi ce mode de distribution de l’installation électrique, il faut faire preuve d’organisation et utiliser du matériel pour permettre d’accueillir beaucoup de réseaux (voir l’article dédié à ces branchement).

Mais comment faire les câblages des schémas électriques ?

Il y a deux solutions :

  1. Les branchements électriques dans la goulotte GTL. C’est une solution dans la mesure ou les connexions restent accessibles.
  2. La seconde solution c’est d’installer des accessoires de connexion sur les rails DIN du coffret électrique.

Pour le cas numéro 2, voici deux types d’accessoires de la marque Wago qui permettent de faire des dérivations dans le tableau électrique :

  • Le bornier TOPJob.
  • La borne rail Din pour connecteurs automatiques.

J’ai réalisé un article complet ici sur ces deux accessoires WAGO.

accessoire de dérivation dans le tableau électrique
Ces deux accessoires de cablage permettent de se passer de boite de dérivation et de faire les branchements dans le tableau électrique

Les pontages pour les prises électriques:

Pour alléger les connexions dans le tableau électrique et ne pas utiliser de boite de dérivation, le pontage de prise électrique est un bon moyen.

Avec cette solution, il n’y a qu’un départ depuis le tableau électrique vers une première prise électrique. Ensuite, les prises suivantes sont connectées dans les boites d’encastrement en parallèle, derrière les appareillages électriques.

Les dérivations et repiquage dans les boites d’encastrement:

D’ailleurs, il n’y a pas que pour les prises électriques que la boite d’encastrement peut être utilisée pour ne pas utiliser de boite de dérivation.

Toutes les boites de manière générale qui servent à accueillir les appareillages électriques peuvent servir de point de connexion.

Derrière un interrupteur, on peut cabler un simple allumage. On peut aussi se servir d’un boitier DCL comme point de connexion et dérivation électrique.

faire un cablage électrique dans un DCL
Un dcl peut accueillir plusieurs gaines et servir de point pour faire les dérivations électriques

Conclusion:

Comme je l’ai expliqué, la boite de dérivation est un incontournable qui peut finalement être remplacée avec des connexions et des branchements réalisés ailleurs dans l’installation électrique.

Mais elle reste une solution à privilégier quand même.

Elle permet de regrouper en un même point tous les câblages électriques.

C’est une bonne façon de faciliter le repérage des différents réseaux, mais aussi pour effectuer des éventuels dépannages électriques .

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de vous être inscrit, vous allez bientôt recevoir votre premier mail. Guillaume

Vous avez aimé cet article ?

Je peux vous donner encore plus d'astuces et de conseils pour réussir vos travaux électriques.

Recevoir 30 astuces d'électricien gratuites

5 Commentaires

  1. Bonjour

    Un des problèmes avec les boites de dérivation c’est leur aspect inesthétique (même si elles sont encastrées, c’est pas top sur la déco ces petits couvercles blancs).

    Donc a privilégier dans : combles, grenier, sous-sol, cave, cellier, buanderie…
    Lorsqu’on est dans des pièces de vie, on peut les mettre : dans des placards, sous un escalier, derrière un meuble déplaçable, derrière un frigo ou un congélateur en pose libre, derrière un tableau ou ou une photo (attention à ne pas percer les gaines avec les vis de fixation)…

    Si aucune de ces solutions n’est possible et qu’elles vont rester visibles, préférer le raz du sol ou le raz du plafond, afin qu’elles ne tombent pas sous les yeux et si possible derrière un porte.

  2. Les repiques en 2.5mm² sont souvent difficiles dans les boîtes peu profondes. Et heureusement, avec les prises sans vis on est sûr d’avoir une bonne connection pour longtemps mais dans le passé c’était des nids à problèmes. Il vaut mieux avoir des boites de distribution quand c’est possible.

  3. Bonjour,
    Petite question : est-il obligatoire de faire les dérivations dans une boite lorsque celles-ci sont dans une espace technique visitable ?
    Exemple : en faux-plafond (visitable par les spots), dans le vide d’un coffrage en BA13 utilisé comme colonne technique, avec un couvercle « déco » pour que ça ne se voit pas, etc…
    Y a-t-il besoin en plus d’avoir une « vraie » boite de dérivation plastique ?
    Merci ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici