Nombre de spot LED par disjoncteur 10A: 300VA et sélectivité

31
57356
nombre de spot LED sous un disjoncteur

La norme NF C 15-100 impose un total de 8 points d’éclairage au maximum par circuit (circuit électrique câblé en 1,5mm2 et protégé par un disjoncteur 16A maximum).

Mais avec l’apparition de la technologie LED, le nombre de points lumineux limité à 8 paraît dérisoire surtout lorsque cette restriction est appliquée aux spots.

En effet, si on prend l’exemple d’un spot LED de 5W, un circuit qui comprendrait uniquement 8 spots LED cumulerait au maximum 40W.

Un circuit d’éclairage dédié au niveau du tableau électrique ne protègerait que 40W?

Ce que dit réellement la norme au niveau des spots:

Lorsqu’on parle de 8 points lumineux maximum au niveau d’un circuit électrique, on oublie de prendre en compte un facteur supplémentaire, celui de la puissance consommée par chaque point lumineux.

Cette notion est très important surtout lorsqu’on parle de spot.

Il faut revenir à un peu de calcul théorique avant d’aller plus loin afin de déterminer le nombre de spots LED autorisés par disjoncteur divisionnaire.

Consommation maximale sur un circuit lumineux:

Disjoncteur 16A:

Reprenons les formules basique en électricité

P = U x I.

  • P est la puissance.
  • U la tension.
  • I le courant.

Précision sur la formule de puissance: La formule que j’utilise ici ne prend pas en compte le “cos phi“, facteur de puissance. Ce n’est pas en soit une erreur fondamentale, car le but de cet article est de vous faire comprendre l’aspect normatif.

En partant de cette formule et en admettant que le courant maximal consommé par tous les points lumineux du circuit soit de 16A on arrive au résultat suivant:

P = 230 x 16.

P = 3680 w.

La puissance consommée par tous les points lumineux d’un circuit 16A peut aller jusque 3680W – j’arrondi à 3600W.

spot pour la protection des points lumineux
Disjoncteur 16A pour protéger les circuits d’éclairage

Disjoncteur 10A:

Pourquoi parler de disjoncteur 10A alors que le circuit lumineux est protégé par un disjoncteur 16A? Car 16A est un maximum, et on peut câbler un circuit lumineux avec un disjoncteur 10A (j’en parle d’ailleurs dans cet article: 10A ou 16A pour le circuit d’éclairage?).

Si j’applique le même calcul que précédemment, je me retrouve avec la formule suivante:

P = 230 x 10.

P = 2300 w.

La puissance consommée par tous les points lumineux d’un circuit 10A peut aller jusque 2300W.

Résumé sur la consommation d’un circuit lumineux:

Si je résume:

  • Sur un circuit électrique d’éclairage protégé par un disjoncteur 16A avec un câble de section 1,5mm2, je peux alimenter des spots jusqu’à une puissance de 3600W.
  • Sur un circuit électrique d’éclairage protégé par un disjoncteur 10A avec un câble de section 1,5mm2, je peux alimenter des spots jusqu’à une puissance de 2300W.

Consommation des spots LEDs:

Au tout début de l’article j’ai pris un exemple de spot LED consommant 5W.

Si je respecte en partie la norme et que j’applique scrupuleusement la préconisation “8 points lumineux par circuit d’éclairage….” j’arrive à une puissance consommée d’environ 40W ( P = 8 x 5 ).

Même si je choisis un disjoncteur 10A, j’exploite mon circuit lumineux à tout juste 2% de sa capacité. 

La phrase complète de la norme concernant les spots est en réalité un peu plus détaillée:

Dans le cas de spots ou de bandeaux lumineux, on compte un point d’éclairage par tranche de 300vA dans la même pièce” – partie “771.314.2.3 Eclairage“.

Par bandeau lumineux, la norme fait référence au ruban led, qui sert à l’éclairage décoratif.

A quoi correspondent ces 300VA?

Le VA est une unité qui est équivalente au W (watt).

Si je reprend la formule de la puissance P = U x I uniquement avec les unités j’obtient W = V x A soit W = VA.

On peut donc brancher l’équivalent d’une puissance de 300W de spot sur un point d’éclairage d’un circuit lumineux dans une même pièce.

300VA nombre spot led sous disjoncteur
L’association de plusieurs spots LED dans une même pièce compte pour un seul point lumineux dans la mesure ou la puissance consommée ne dépasse pas 300VA

Qu’en est t-il dans la réalité?

Dans la réalité, c’est un peut plus complexe qu’un simple calcul mathématique, car il faut prendre en compte d’autres éléments:

Le confort de l’utilisation de l’installation électrique:

Il faut dans le cas ou un circuit d’éclairage disjoncte, que les personnes dans le logement puissent continuer à vivre et à utiliser les autres pièces.

Il n’est donc pas question, dans la mesure ou on place des spots partout dans les pièces intérieures d’utiliser un seul circuit pour tout l’éclairage.

En effet, si on pousse la logique au bout des choses, on peut très bien protéger sous un seul circuit d’éclairage toute un maison équipée uniquement de spots LED.

Un exemple?

Si je prends une maison classique T4 entièrement équipée avec des spots LED de 5W:

  • Salon: 8 spots LED  (compte pour 1 point lumineux).
  • Cuisine 4 spots LED (compte pour 1 point lumineux).
  • Chambres 1 2 et 3: 12 spots LED – 3 x 4 (compte pour 3 points lumineux).
  • Salle de bain: 3 spots LED (compte pour 1 point lumineux).
  • WC: 1 spot LED (compte pour 1 point lumineux).
  • Couloir: 3 spots LED (compte pour 1 point lumineux).

C’est tiré par les cheveux, mais dans cet exemple, je pourrai très bien protéger la quasi totalité de mes points lumineux sous un seul disjoncteur de calibre 16A!

Mais heureusement, il y a un autre paramètre qui entre en compte, la sélectivité.

sélectivité circuit d'éclairage
La sélectivité au niveau du tableau électrique permet d’équilibrer les circuits électriques

La sélectivité dans le tableau électrique

Cette notion est en relation directe avec le confort d’utilisation dont j’ai parlé ci dessus.

La sélectivité consiste à coordonner les différents éléments du tableau électrique de manière à ce qu’une disjonction ne mettent pas en “péril” le fonctionnement de l’installation électrique entière.

En appliquant cela à notre histoire de circuit lumineux, il ne faut pas mettre tous les points lumineux sur un même circuit d’éclairage pour, qu’en cas de problème sur un point lumineux, tous les éclairages soient inopérants.

Autrement dit, la sélectivité peut se résumer à “il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier”.

Exemple pour le calcul des points lumineux d’un logement:

L’exemple farfelu que j’ai choisi un peu plus au dessus est bien évidemment irréaliste et non conforme:

Tout d’abord d’un point de vue esthétique: On choisi rarement d’installer uniquement des spots dans une maison (je trouve ça triste, mais c’est une question de goût).

Il existe une myriade de luminaires différents qui peuvent participer à embellir le logement. Les effets de lumière des spots sont par ailleurs assez limités puisqu’ils fournissent un éclairage vertical. (une applique peut fournir un autre type de rayonnement par exemple).

Ensuite au niveau de la sélectivité: l’équilibre en protection électrique n’est pas assuré au niveau des pièces.

Je vais donc vous fournir un exemple de ce qu’il est possible de faire en se basant sur un exemple d’appartement (c’est une rénovation électrique que j’ai pu faire; j’ai simplement modifié légèrement le plan afin de rajouter certains points lumineux).

Organisation de l’éclairage dans un appartement:

Voici pour chaque pièce le plan d’éclairage:

  • Le hall d’entrée sera équipé de 3 spots LED orientables (puissance 5 à 7W).
  • Le salon sera équipé de 4 spots LED (puissance 5 à 7W).
  • La cuisine sera équipée de 4 spots LED orientables (puissance 5 à 7W).
  • La buanderie sera équipée d’un point lumineux centrale type réglette néon (puissance 2 x 36W).
  • La chambre 3 sera équipée d’une suspension avec ampoule E27 LED (puissance 10W).
  • Le placard (à côté de la GTL) sera équipé d’une applique avec ampoule LED (puissance 10W).
  • Le dégagement vers la partie nuit sera équipé de 2 spots LED (puissance 5 à 7W).
  • Le WC  sera équipé d’un spot LED extra plat (puissance 5 à 7W).
  • La chambre 2 sera équipée d’une suspension avec ampoule E27 LED (puissance 10W).
  • La chambre 1 sera équipée d’une suspension avec ampoule E27 LED (puissance 10W).
  • La salle de bain sera équipée de 2 spots LED orientables (puissance 5 à 7W) et d’un éclairage au dessus du lavabo type linolite.
éclairage spot norme NFC 15-100 300VA
Exemple de disposition de l’éclairage dans un appartement

Analyse du plan et décompte des points lumineux

  • Hall d’entrée: 1 point lumineux.
  • Salon: 1 point lumineux.
  • Cuisine: 1 point lumineux.
  • Buanderie: 1 point lumineux.
  • Chambre: 1 point lumineux.
  • Placard: 1 point lumineux.
  • Dégagement vers la partie nuit: 1 point lumineux.
  • WC: 1 point lumineux.
  • Chambre 2: 1 point lumineux.
  • Chambre 1: 1 point lumineux.
  • Salle de bain: 1 point lumineux.

Soit un décompte total de 11 points lumineux pour les circuits d’éclairage de l’appartement.

Répartition au niveau des protections électriques pour les circuits lumineux

Selon la norme NF C 15-100, je peux protéger jusque 8 points lumineux sous un disjoncteurs 16A (maximum).

Dans cet exemple, en théorie, je n’aurais besoin que 2 disjoncteurs pour couvrir l’ensemble des circuits d’éclairage.

Je choisis cependant 4 protections, et ceci afin de bien séparer les zones et d’avoir une installation électrique fonctionnelle en cas de problème au niveau d’un point lumineux.

Je décide de créer les protections suivantes pour les circuits d’éclairage:

  1. Un disjoncteur 10A pour les circuits lumineux du salon, de la chambre 3 et de la buanderie.
  2. Un second disjoncteur 10A pour les circuits lumineux du hall d’entrée et de la cuisine.
  3. Un disjoncteur 10A pour les circuits lumineux du placard, des WC et du dégagement côté nuit.
  4. Un disjoncteur 10A pour les circuits lumineux des chambres 1/2 et de la salle de bain.

Que faut il en conclure?

En observant bien l’exemple de l’appartement, on voit bien que malgré la possibilité de positionner d’avantage de spots LED sur un circuit d’éclairage protégé par un disjoncteur 16A, le nombre de point lumineux au final ne dépasse rarement pas 8 (du fait de la sélectivité).

Il faut juste savoir que dans le cas de spot, il y a la possibilité de décompter les points lumineux de façon différente.

Enfin, il ne faut pas oublier que cette règle s’applique également au ruban LED.

 

Electricien professionnel, je vous propose de partager mon métier, mes conseils et mes astuces à travers les différents articles de ce blog en électricité. Bonne lecture!

31 COMMENTS

  1. Bonsoir

    Pour compléter, la norme a intégré un minimum de sélectivité puisqu’elle impose au moins 2 circuits d’éclairage par logement, sauf pour les logements de moins de 35m² (devenus “logements avec une seule pièce principale” avec l’amendement A5).

  2. bonjour
    Il n’y a pas si longtemps (une dizaine d’années)j’ai refait l’installation Electrique de ma maison et on me demandait d’isoler tout ce qui concernait la salle bain ou de douche sur un disjoncteur différentiel dédié. Qu’en est il maintenant? et merci de ces explications .

    • Bonjour,

      Les circuits doivent tout simplement être protégé par une protection différentielle 30mA, pas uniquement dédiée à la salle de bain

      Cordialement

      Guillaume

  3. Bonsoir j ai un magazin que j doit renouveller j veux mettre 20 tupe neon de 36w vous me conseiller de utiliser quoi comme disjoncteur merci

  4. Bonjour,

    Je déterre ce vieux sujet car je suis confrontée à la même problématique.

    J’ai bien compris que pour les bandeaux ou les spots, on pouvait avoir jusqu’à 300 VA soit 8 x 300 = 2400 W par ligne.

    Voici, par exemple, la configuration que l’on envisage pour notre construction :

    Une boite de dérivation ECL qui désservira le salon + le bureau (qui est indépendant du salon) : donc 2 pièces

    Dans cette boite de dérivation nous aurons plusieurs départs d’éclairage :
    1 départ pour le bureau = 5 / 6 spots
    3 départs pour le salon = 15 / 20 spots
    1 départ pour le petit couloir = 2 spots
    1 départ pour l’éclairage extérieur = lampe classique

    Chaque départ est commandé par un interrupteur différents (et certains avec des va-et-viens).

    Ma question est la suivante, il est noté “300 VA à l’intérieur d’une même pièce”. Cela veut-il dire qu’il faut tirer une alimentation avec un disjoncteur indépendant pour chaque pièce ou peut-on conserver la configuration ci-dessus afin, d’alimenter sur un même disjoncteur, plusieurs pièces et nous permettre, sur chaque départ de la boite de dérivation, de mettre plusieurs spots par ligne sur des pièces différentes?

    Je vous remercie pour votre aide.

    Bonne journée.

  5. Bonjour à tous. Voilà des réponses claires. J’ai une question :je refais ma salle de bain, je veux mettre un spot léd au dessus de la douche sachant que mon plafond est à 2.50m est ce qu’il faut un circuit avec transfo de 12v ou je peux mettre en 220v ?
    Merci pour vos réponses
    Denis

    • Bonjour

      D’un point de vue de la norme, au dessus de 2m25 par rapport au fond de la douche, vous etes hors volume.
      Donc vous pouvez mettre du 230V.

      A vous cependant de faire cela avec bon sens, et si vous pensez qu’il y a un risque de toucher ces spots en étant sous la douche de mettre du 12V

  6. Bonjour

    Je souhaite poser des spot au plafond de certaine pièce.

    Questions :

    – Dois- je changer les disjoncteurs divisionnaires de 16 A par des 10 A pour les circuits concernés ?

    Merci

    • Bonsoir

      Tant que vous ne tirez pas plus de 2300W sur votre circuit, non ce n’est pas nécessaire.

      Pour rappel, 16A c’est la valeur maxi du calibre.

  7. Bonjour,

    Selon une des définitions de la norme électrique : “Dans le cas de spots ou de bandeaux lumineux, on compte un point d’éclairage par tranche de 300vA dans la même pièce” – partie “771.314.2.3 Eclairage“.

    Est-ce qu’un tube fluorescent ou néon est considéré comme un bandeau lumineux ?

    Avec mes remerciements.

  8. Bonsoir,

    J’avais prévu 9 spots a led d’une puissance de 6watts soit environ 50 watts anciennement avec une protection de 20 ampères. Apparemment je suis limité à 8 spots pour 16 ampère max

    Merci de votre réponse

  9. Bonjour

    Vos 9 spots comptent pour un point point d’éclairage (50W)
    Il vous reste donc 7 points d’éclairage possibles pour ce circuit.
    Attention 16A maxi pour le disjoncteur.

  10. Bonjour,

    Si je repique un socle DCL avec 4 spots dans une même pièce (montage parallèle).
    Dois je compter 2 points lumineux ?

    Si je branche un circuit de 2 spots dans une pièce puis un autre circuit de 2 spots d’une autre pièce sur le même disjoncteur.
    Dosi je compte 2 points lumineux ?

    Merci de votre aide.

  11. Bonjour,
    Je vais faire une extension de 50m2 et vais devoir réaliser l’electricité.
    je compte mettre un tableau annexe dans cette piece. donc ramener un nouveau cable.

    Il y aura:

    pour l’éclairage :

    – 2 circuits lumineux avec 14 à 15 spots à led type GU10 par circuit dont je voudrais pouvoir faire varier l’intensité lumineuse (dimmable), spots situés en plafond à 2m50.
    – 1 circuit 10 spots pour bandeau toiture plate led exterieur + 4 lampadaires de terrase
    pour les prises:
    – 2 circuits de prises (2×8 soit 16 prises au total)
    – 1 circuit pour les volets électriques (7 volets au total)

    Auriez vous un schéma de cette installation et des équipements à prévoir (type de boutons, transfo?).
    Composition idéale du tableau, section pour alimenter le tableau et les différents éléments.

    Merci de votre aide

  12. Bonjour,
    Je me pose une question mais Jeanne trouvé pas d’article de la norme qui répond clairement à ma reponse.
    est ce que pour l’éclairage extérieur il faut mettre maximum 8 points lumineux sous un disjoncteur ou peut ton faire le calcul dès spot 300 VA = un Point lumineux ? Je n’arrive pas à trouve l’article qui me dis précisément si on pose dès spot encastré, si on peut fait le calcul ou pas des 300 VA.
    Merci beaucoup du que vous aller passer à me répondre
    Cordialement

  13. bonjour, je voudrais mettre 6 spots encastrés au plafond de mon coin séjour,j’ai un point lumineux ou il y avait une applique murale , puis je me raccorder à ces fils pour brancher les fils de mes spots.Merci pour votre réponse.

    • Bonsoir

      Si l’interrupteur qui alimente votre applique murale, convient pour alimenter également vos nouveaux spots, pas de problème.
      Et en supposant que vous ne dépassez pas 8 points d’éclairage par circuit si vous voulez rester dans la norme.

  14. bonjour je souhaite instaler 6 spots encastrés et pour les brancher ,je pensais démarer avec un fil (marron et bleu) puis continuer sur le suivant avec un autre fil qui serai branché à lextrémité du 1er dans le domino et ainsi de suite , es que c’est bon ,en attente d’une réponse ;merci.

    • Bonsoir

      C’est un montage en repiquage.
      C’est presque correct.
      Il vous manque juste le fil vert/jaune pour la terre, obligatoire dans tous les cas de figure (même si vos spots n’ont pas besoin de terre)

  15. Bonsoir, je suit entrain de réaliser une installation d’une villa quelle est naturement équipée par des spots LED, je demande est ce qui c’est possible de réaliser les shunte entre les spores par un câble souple 3×0,75mm2 vu que la consommation et trop faible et sachant que tout les circuits sont séparés et ne dépasse pas 6 sport par cercuit.
    est ce qu’il ya une norme qui peux deffondre ce principe MERCI

    • Bonsoir

      Non, toutes les parties fixe d’une installation domestique en 230V doit être faite au minimum en 1,5², même si la puissance est très faible.

  16. bonsoir,
    Souvent les points de la norme sont présentés avec une justification.
    Il y a quand même une explication de la norme que j’ai du mal à comprendre dans sa justification.
    J’avais 5 lampes avec ampoules LED rondes de 5 w dans mon garage donc 5 points d’éclairage, j’enlève les douilles, je mets des douilles GU10 avec des ampoules LED spot 5 W et là je ne compte plus qu’un point d’éclairage et je peux même en mettre une cinquantaine (250VA) tout en restant dans les normes alors que mes lampes avec ampoules rondes étaient limitées à 8.
    Hors entre les deux systèmes j’ai exactement le même circuit, la même puissance unitaire, seule change la forme de la douille E27 contre GU10 et le type d’ampoule.
    Mes ampoules rondes sont aussi fabriqués avec les mêmes composants que mes ampoules de spots, seule l’orientation des composants LED changent à l’intérieur.
    Cela pose des questions :
    Il existe des ampoules spots LED pour douille à vis. Si je remplace des LED rondes par des LED spots à vis E27, est-ce que mes appliques deviennent des spots et doivent décomptés comme des spots.
    Merci pour les éclaircissements

    • Bonsoir

      La norme est effectivement une côte mal taillée prévue pour répondre aux cas les plus fréquent.

      La limite à 8 a été prévue pour qu’en cas de coupure du circuit d’éclairage un nombre raisonnable de pièces soit privée de lumière, avec l’idée d’avoir en général un ou deux points d’éclairage par pièces (ce n’est pas un problème de puissance).

      Mais ces dernières année on a commencé à voir dans les locaux d’habitation de plus en plus de plafond avec spots ou bandeaux lumineux, la limite à 8 n’était pas bien adaptée, car on aurait été bien souvent obligé de faire un circuit par pièce.

      D’où dans ce cas, l’ajout de la règle du point d’éclairage par tranche de 300VA à l’intérieur d’une même pièce.
      Mais ces vrai qu’avec désormais les spots LED, cette limite à 300VA n’est jamais atteinte dans une pièce.

      Au final sur une installation existante, ce n’est pas bien importante, faites ce que vous voulez du moment que c’est sécurisé par le différentiel 30mA et le disjoncteur 10A ou 16A.

  17. Ce qui m’interrogeait c’est que pour les lumières on a deux systèmes de calcul très différents un basé sur le nombre de d’appareils et l’autre basé sur la puissance totale des appareils. On doit appliquer un système quand les ampoules sont rondes dans des luminaires pour ampoules rondes, et l’autre système quand les ampoules sont des spots installés dans des luminaires pour spots. Alors que les deux types d’ampoules LED sont fabriqués de la même façon, seule diffère l’orientation des composants diode pour faire soit une lumière diffusée à 360° soit projetée en avant pour les spots.
    Pas de problème pour moi j’ai limité à 8 mes points d’éclairage même en comptant les spots un par un.

  18. J’envisage même d’utiliser des disjoncteurs de 1A pour alimenter les quelques ampoules LED qui vont consommer tout au plus 30 ou 40 watts maximum, est-ce que c’est correct vu que c’est 16A maximum
    Rien n’empêche le minimum n’est-ce pas ?
    Merci d’avance

    • Bonjour

      Rien ne l’empêche effectivement.
      Mais en pratique cela n’aucun intérêt, un disj 1A va vous couter le double disj 10A (et sera plus difficile à trouver).
      Le calibre du disjoncteur est important vis à vis de la section du câble (ici 1,5²), peu importe la puissance de l’appareil qu’on y raccorde.

  19. Bonjour,

    Tout d’abord félicitations pour votre site.

    Pour l’éclairage d’un jardin, entre les rangées de spots de balisage, les spots pour éclairer les plantes, … on a vite fait de dépasser les 8 points même avec a règle des 300VA pour les spots. Faut-il prévoir plusieurs circuits ? (ce qui, si on veut tout allumer/éteindre ensemble peut se révéler coton, je pense qu’il faut un relais)
    Merci

  20. Bonjour,
    J’ai une pièce à vivre de 30 m2, que je sépare en 3.
    Je prévois d’y installer 16 spots sur 3 départs: (en rénov. donc un circuit que je rajoute)
    – 6 sur le coin salon
    – 3 sur le coin salle à manger
    – 7 sur le coin lecture salle de jeu
    tous en spot orientable (en coffrage ajouté)
    d’après ce que vous expliquez cela me compterai un seul point lumineux vu que 16×7=112
    par contre j’ai du mal à dessiner mon plan de câblage !

    pourriez vous m’aider s’il vous plaie ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here