Je vais aborder aujourd’hui une étude de cas pour vous expliquer la méthode à respecter pour rénover l’installation électrique d’un appartement (Cette méthode peut s’appliquer dans le cas d’une maison également). Cet article ne rentre pas dans tous les détails, mais permet d’appréhender toutes les tâches à réaliser dans le cadre d’une rénovation électrique.

Le contexte de la rénovation électrique:

Immeuble des années 70, situé dans la région Toulousaine (là ou j’exerce). L’installation électrique présente est très vétuste, seules les prises de la cuisine et de la salle de bain possèdent la terre.

Le nombre de prises est assez limité et la sécurité de l’installation électrique laissait à désirer – c’est pourquoi je suis intervenu dans le cadre de cette rénovation électrique.

La tableau est composé de fusibles en faïence (dits fusibles tabatière) et il n’y a aucune protection différentielle 30mA!

Fusible faience mise aux normes tableau rénovation électrique

A la vue du tableau électrique, vous vous doutez bien qu’une intervention était nécessaire.

Changement du disjoncteur de branchement:

En observant la photo ci dessus, on peut également remarquer l’obsolescence du disjoncteur de branchement. Celui ci indique 650mA, la norme voulant maintenant un disjoncteur de branchement différentiel 500mA (cette valeur est liée à la résistance de terre à lire dans cet article).

vieux disjoncteur de branchement 650mA

La demande de changement du disjoncteur EDF est à effectuer auprès des service d’ERDF. Attention, la situation peut s’avérer légèrement rocambolesque – dans ce cas ce fut épique – alors prenez bien vos dispositions si vous devez faire une demande de changement de disjoncteur de branchement, ça peut prendre très longtemps.

Type de pose choisie pour le passage des réseaux électriques:

Le client avait un deuxième objectif en plus de la rénovation électrique, l’isolation phonique et thermique de son appartement: Il a donc opté pour un faux plafond.

J’ai proposé une installation encastrée des réseaux, avec passage dans les faux-plafonds et retombées des réseaux de façon encastrée avec des saignées. (murs en brique).

Plans du projet de rénovation électrique:

Plan architectural du projet:

Etude de la rénovation électrique d'un appartement

L’appartement comporte 3 chambres, un salon, une cuisine, une salle de bain et un WC ainsi que deux placards pour une surface avoisinant les 80m2.

Plan architectural électrique:

Après avoir discuté avec mon client et déterminé ses attentes, j’ai édité un plan architectural afin de schématiser les besoins électriques et pouvoir commencer les travaux.

Cette étape est indispensable, elle vous permettra de gagner du temps par la suite dans vos travaux de rénovation électrique.

Le plan ci dessous a été réalisé en suivant la méthode de réalisation des plans électriques que je propose ici. (cette méthode est fourni avec une bibliothèque de symboles électriques).

Rénovation de l'électricité d'un appartement: plan architectural
Le plan architectural est indispensable pour déterminer les besoins en électricité

Organisation et déroulement des travaux:

Mise en sécurité de l’installation et pose du coffret de chantier:

La première étape est la mise en sécurité de l’installation électrique: Elle vise tout simplement à mettre hors service l’installation grâce au disjoncteur de branchement: Ce dernier doit être mis en position OFF –  en appuyant sur le gros bouton (rouge généralement).

Afin d’être sûr de la mise hors service, il faut faire une mesure de tension en sortie des bornes du disjoncteur de branchement: Attention étape cruciale à effectuer en sécurité, avec un multimètre.

Une fois la mise hors service effectuée, il faut brancher le coffret de chantier en sortie du disjoncteur de branchement (qui doit toujours être coupé). C’est ce coffret qui vous permettra d’avoir de l’électricité pendant les travaux de rénovation électrique  et permettra  aux autres corps de métier de travailler.

Dans le cadre du projet de cet article, je travaillais en même temps que le plombier et le plaquiste.

On peut ensuite remettre le disjoncteur de branchement en route et démarrer les travaux proprement dit.

Dépose de l’ancienne installation:

La première étape consiste à enlever toute l’ancienne installation.

Ça commence par le tableau électrique: Attention, ce dernier a dû être déconnecté dans l’étape précédente: Une vérification de tension ne fait jamais de mal, je vous invite à vérifier qu’il n’y ait plus de tension au niveau du tableau électrique avant de le démonter en utilisant un multimètre.

Dans le cadre de cette rénovation électrique, j’assiste notamment le plaquiste en début de chantier, ce dernier devant déposer (casser) certaines anciennes cloisons dans lesquelles circulent des gaines (plus aucun courant dans ces réseaux, la déconnexion de l’ancienne installation électrique ayant été réalisée, je le répète).

Une fois tous les anciens appareillages, le tableau électrique et tous les éléments de l’ancienne installation électrique démontés, il va falloir à réfléchir à l’installation à partir du plan électrique.

Étude de l’installation:

C’est une des étapes importantes, qui se fait notamment avec l’aide du plan architectural mais aussi en discutant avec le plaquiste. En partant de l’exemple de ce chantier, j’ai choisi les endroits où positionner mes boîtes de dérivation.

 

rénovation électrique boite dérivation faux plafonds

Les boites de dérivation sont positionnées dans la buanderie et dans les WC. Pourquoi ce choix?

  • Afin qu’elles ne soient pas visibles dans les pièces de vie
  • Parce que la position est stratégique pour pouvoir distribuer les réseaux des deux côtés de l’appartement

Et pourquoi demander au plaquiste?

Parce qu’il va poser des rails partout au plafond et qu’il faut une hauteur minimale pour pouvoir encastrer les boîtes de dérivation (Au moins 40mm).

Traçage des emplacements des appareillages et des saignées:

Plan architectural à la main, il faut tracer les emplacements des appareillages – interrupteurs et prises de courant et prises de courant faible.

Une fois les appareillages positionnés, il faut tracer les endroits des saignées généralement à l’aplomb des appareillages.

Une petite précision: il arrive parfois que certaines gaines de l’ancienne installation électrique soient récupérables, profitez en pour évitez au maximum les saignées: Ce n’est pas parce que vous faîtes votre rénovation électrique qu’il faut tout casser. Autant de gaine tu réutilisera, moins de plâtre tu feras (dixit maître Yoda).

Réalisation des saignées et des encastrements pour l’appareillage

C’est parti pour la poussière et le bruit!Je vous invite tout d’abord à vous munir des protections indispensables pour la réalisation des saignées:

  • Des lunettes de protection – vitales – je parle par expérience surtout au moment de l’utilisation du marteau piqueur pour ouvrir les saignées
  • Un casque anti-bruit ou des bouchons d’oreilles
  • Un paquet de masque anti-poussière

Voici le matériel que vous pouvez utiliser pour faire vos saignées:

outillage saignée électrique

Ceci est une présentation de l’ancien matériel que j’utilisais dans le cadre de rénovation électrique- le marteau piqueur est toujours le même, j’ai changer la disqueuse pour une rainureuse professionnelle équipée d’un aspirateur.

Je tiens juste à préciser que le Monsieur ci dessous, ce n’est pas moi, je ne suis pas fan des chemises de bucheron. Plus sérieusement ce matériel est redoutable d’efficacité: Certes bruyant – surtout l’aspirateur- mais plus aucune poussière sur le chantier!

Il faut aussi être très prudent avec ce genre de matériel qui développe une puissance énorme.outils pour les chantiers de rénovation électrique

Concernant la Rainureuse et l’aspirateur:

Vous avez deux possibilités:

  1. La première consiste a louer l’ensemble aspirateur + rainureuse chez un loueur comme Kiloutou ou Loxam. Le budget pour la location d’un rainureuse avec aspirateur est d’environ 80 à 100 euros par jour. Il faudra alors bien coordonner le chantier afin de pouvoir réaliser toutes les saignées en un minimum de temps. Le souci, c’est que vous allez vous épuisez sur cette période, et que si vous avez besoin de faire une saignée supplémentaire qui a été oubliée, vous allez redevoir payer. Au final, la location vous coutera au moins 300 euros pour une rénovation normale.
  2. Acheter le matériel. Même si ce dernier peut paraître cher à l’achat, vous aurez toujours la possibilité de la revendre par la suite.

Si vous vous orientez sur la solution numéro 2, voici plusieurs modèles de rainureuse que vous pouvez acheter sur le net:

Modèle premier prix de rainureuse

Vous pouvez aussi surveiller en vous inscrivant ici sur Batiwiz qui est un site de ventes privées. Ils vendent parfois de l’outillage à de très bons prix!

Passage des gaines réseaux électriques:

Une fois les saignées réalisées (et les gravats ramassés!) il faut maintenant passer les réseaux, en collaboration avec le plaquiste.

Et oui le fameux plaquiste sans qui vous ne pouvez travailler (et inversement). Une fois les rails posés, vous allez tirer vos différentes gaines:

  • De l’emplacement du tableau électrique (GTL) jusqu’aux boites de dérivation
  • Des boites de dérivations jusqu’aux différents appareillages et aux points lumineux
  • Du tableau électrique jusqu’aux lignes directes (Prises 20A, prises 32A, chaudière, cumulus…..)

Une fois les réseaux électriques posés, le plaquiste va finir son travail et poser ses plaques de placo (BA13). Il faut donc le suivre pour faire les sorties des points lumineux au plafond, et s’assurer que toutes les gaines tombent bien dans les saignées.

Pour revenir à cette rénovation électrique, je n’étais pas forcément la en même temps que le plaquiste sur le chantier: je lui ai donc indiqué ou sortir les gaines: c’est un travail collaboratif. Ce plaquiste m’a bien rendu service, je lui ai donc rendu la pareil sur le chantier (nettoyage, aide à porter les plaques etc….) L’entraide, c’est très important, et encore plus sur un chantier entre le plaquiste et l’électricien.

Le scellement au plâtre et le rebouchage des saignées:

Il faut maintenant mettre les mains dans le plâtre:

Je commence toujours par sceller mes boites d’appareillages, ce qui me permet de rentrer mes gaines ICTA dans les boites d’encastrement et ainsi de guider la gaine ICTA. J’utilise du plâtre à prise rapide pour sceller les boites d’encastrement. Je travaille par petite gâchée, le plâtre a prise rapide porte bien son nom.

Ensuite une première couche de plâtre sur toutes les saignées, puis une deuxième couche de finition. Il faut toujours laisser un léger creux au niveau de la saignée pour la passe d’enduit finale (réalisée par le peintre).

plâtre pour reboucher les saignées électriques en rénovation
Il existe des mélanges prêts à gâcher pour reboucher les saignées

Le câblage des boites de dérivation:

Maintenant que vous avez tout sceller, vous pouvez câbler vos boites de dérivations. Il faut pour cela respecter les schémas électriques classique de l’habitation: Va et vient, simple allumage, prise de courant, télérupteur, prise de courant commandée…

Cette étape peut se faire avant les autres, l’idée est de bien comprendre qu’elle doit se faire conjointement avec le tableau électrique (les alimentations qui arrivent depuis le tableau électrique doivent être repérées au niveau de la boite de dérivation et du tableau électrique)

Le branchement des appareillages:

Toujours en respectant les schémas électriques, il faut raccorder interrupteurs et prises électriques

La pose et le raccordement du tableau électrique:

Voici la dernière étape de la rénovation électrique de cet appartement: le raccordement du tableau électrique.

Il faut bien faire attention au moment du raccordement avec le disjoncteur de branchement: ce dernier doit être déconnecté avant de branchement l’alimentation qui relie les deux éléments. C’est une question de sécurité.

Mes conseils pour une rénovation électrique réussie:

Dans cet article, j’ai abordé beaucoup de notions, de pose, de raccordements, de branchement, et je ne suis pas allé au bout du bout. Je pourrais en effet faire un livre complet sur la rénovation électrique, c’est pourquoi je n’ai pas tout détaillé. Je vais néanmoins vous donner quelques conseils qui pourront vous servir:

Rénovation électrique et sécurité:

Ce n’est certes pas un conseil, mais plutôt une indication. Quoiqu’il en soit, si vous voulez faire la rénovation électrique de votre installation comme j’ai pu le faire dans le cadre de ce chantier, il va falloir respecter une première règle: La sécurité.

Deux principaux dangers qu’ils faut maîtriser:

  • Bien s’assurer que l’électricité est coupée durant les phases de raccordement  au niveau du disjoncteur de branchement.
  • Utiliser les outils lourds et dangereux avec précaution et sécurité, surtout la rainureuse ou la disqueuse et le perforateur burineur.

 

Travailler de façon méthodique:

J’aime à comparer l’électricité et les LEGOS (j’étais passionné étant jeune, encore un peu aujourd’hui). Ce sont des briques qui s’assemblent pour donner un système complet au final. Il faut tout noter et tout prévoir, et surtout suivre un plan (comme les LEGOS): le plan architectural qui vous permettra de ne rien oublier. C’est vote compagnon de chantier.

 Travailler proprement

C’est lors d’une rénovation électrique complète encastrée que les dégâts et la poussières sont les plus importants. Il faut toujours nettoyer au fur et à mesure pour y voir plus clair et pour ne pas risquer une chute dans les gravats accumulés.

Reboucher les saignées au plâtre:

C’est surement une des tâches les plus ingrate et pénible de la rénovation électrique en général. Certains me diront que c’est amusant, je peux vous garantir qu’à la fin de votre chantier, vous serez content d’avoir essuyé les plâtres!

Concernant le plâtre, il faut pour les débutant travailler par petite quantité afin de se faire la main.

Avant de reboucher les saignées, il faut les dépoussiérer et les humidifier de manière à ce que le plâtre ne tire pas trop vite.

Louer le matériel:

Même si la location du matériel vous coutera une certaine somme, elle vous fera gagner du temps pour votre rénovation électrique.

Je vous donne ce conseil par retour d’expérience: J’ai débuté mes premiers chantiers en électricité avec du matériel de milieu de gamme. Depuis que je suis équipé avec du matériel professionnel, je gagne en efficacité et en rapidité (et aussi en sécurité).

Sortir les point lumineux au plafond:

Au moment de plaquer les plafonds en BA13, la décision de position du point lumineux n’est parfois pas définie. Il faut dans se cas faire un trou temporaire pour faire sortir la gaine, qu’il faudra ensuite déplacer et reboucher le trou à la fin.

6 Commentaires

  1. Bonjour Guillaume,

    Pour commencer, je vous remercie de ce blog. Ayant déjà réalisé une première rénovation complète d’un logement (tout corps d’état), j’attaque mon second, puis bientôt un troisième.

    La partie électrique était mon point faible mais ce blog m’a été d’une très grande utilité et je tenais à vous féliciter !

    Bref, aujourd’hui je me questionne sur les boites de dérivation. Si j’ai très bien compris l’utilité de leur utilisation pour les points lumineux et les circuits prises, je me pose la question de savoir si il peut y avoir un intérêt (économie de gaines ICTA ou facilité technique par exemple) d’y faire passer des circuits spécialisés (sans coupures bien sûr) que l’on distribue ensuite plutôt que de tirer directement chaque circuit depuis le tableau.

    Quel est votre avis sur ce sujet ?
    Merci

    • Bonjour,

      Je vous remercie pour votre fidélité.

      Pour répondre à votre question, pour les prises spécialisé, il n’y a aucun intérêt particulier à les faire passer par une boite de dérivation, come vous le dites d’ailleurs. Le fait de les envoyer directement depuis le tableau électrique est généralement le plus économique au niveau matériel électrique.

      Cordialement

      Guillaume

  2. Salut,
    Bon article, par contre j’ai pas vu de photo du tableau fini.
    Je vais avoir le cas d’un tableau encastré dans le béton, dans un appart ou je vais faire une réno totale.
    Je n’ai jamais eu le cas de figure ou je remplace ce type de tableau par une gtl (la plupart du temps sur ces tableaux je fais des mises en sécurité).
    Je pensais mettre la gtl devant l’ancien tableau après dépose, mais c’est le disjoncteur de branchement qui va me gêner. L’installation n’est plus alimenté (je suppose qu’ils ont enlevé les fusibles d’accompagnement coté colonne montante). Dans ce cas j’avais pensé déposé aussi le disjoncteur de branchement, mettre des isolants caoutchouc sur les fils, et une fois mon installation terminée, dire au client de contacter erdf pour installation du disjoncteur sur une platine dans la GTL.
    Qu’en penses tu ?
    Comment as tu fais dans ton cas ?
    Merci

  3. Bonjour Guillaume,

    Et une fois de plus merci pour vos retours d’expérience. Partager c’est aussi prendre le risque de se faire critiquer ! Continuez !

    En rénovation totale, j’abandonne totalement l’ancien système électrique. Précision, l’ensemble du nouveau réseau sera sous placoplatre (doublage partout).

    Ma question est somme tout très bête : je fais quoi de l’ancien réseau ? J’enlève tous les fils existants ? Je les tire d’un côté et les coupe à ras de l’autre ?
    Si j’enlève totalement, que faire s’ils ne veulent pas venir ?

    Merci pour votre retour.

    • Bonjour,

      En ce qui concerne la dépose, vous pouvez enlever ce qui vous gêne, ou encore retirer tous les câbles pour revendre le cuivre au poids (faible revenu pour un seul logement).

      Tant que toute l’installation ancienne est hors tension, c’est le principal.

      Cordialement

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here