Ca faisait quelques temps que je n’avais pas fait d’analyse de vidéo en ligne. Celle que je vous propose de décortiquer aujourd’hui vient d’un site que vous connaissez probablement, maisonbrico.com. Si vous ne connaissez pas ce site, alors vous connaissez probablement Christian Pessey qui officie sur RMC le samedi matin, et qui donne des conseils sur le bricolage en général. J’ai eu l’occasion de l’écouter parfois, et ses apports sont généralement qualitatifs. Je n’ai jamais eu l’occasion de l’entendre parler de travaux en électricité, c’est pourquoi j’ai voulu voir ce qu’il propose sur son site. Et c’est en tombant (aïe) sur cette vidéo d’installation de tableau électrique précâblé que j’ai décidé de faire une analyse:

La vidéo: Branchement d’un tableau électrique précâblé.

Analyse de la vidéo:

Des outils non isolés:

Ma première remarque concerne l’outillage utilisé dans ce tutoriel en électricité: Il s’agit d’outils qui ne sont pas isolés.

outils-non-isole-montage-tableau-electriqueMême si au début, la vidéo aborde l’installation d’un tableau précâblé qui n’est pas raccordé à l’alimentation électrique générale, le fait de travailler avec des outils non isolés peut poser un problème par la suite.

Je m’explique: Une fois le câblage terminé et l’installation prête à fonctionner, il faut procéder à la mise en service. Il se peut qu’à se moment précis, un serrage au niveau d’un disjoncteur ne soit pas correctement effectué. En utilisant les outils qui ont servi jusqu’à présent, c’est l’électrisation assurée.

C’est une des premières règles en électricité: il faut travailler avec des outils spécifiques pour travailler sous tension, avec principalement des tournevis isolés.

Que se soit pour brancher un interrupteur, monter un va et vient ou encore faire le cablage d’un contacteur jour nuit, il faut TOUJOURS travailler avec des outils isolés.

Un branchement avec fil HO7V-U:

Ce n’est pas ici une erreur en soit, puisqu’il est tout à fait possible d’effectuer les raccordements à l’intérieur du tableau électrique avec du fil électrique de type H07V-U. Même si ce dernier est assez difficile à travailler, il est autorisé pour faire les connexions entre interrupteurs différentiels et les borniers du tableau électrique.

Pour ma part, je préfère travailler avec du fil H07V-K, pour les raisons suivantes:

  • Il est plus souple.
  • Il permet d’être manipulé facilement une fois en place pour faire passer des fils dans le tableau électrique.
  • Il est plus facile à insérer dans les borniers en utilisant les embouts de câblage (grâce à une pince spécialisée, la pince à sertir).
  • Il permet une meilleure organisation des fils dans le tableau électrique, ce qui n’est pas le cas dans cette vidéo (Voir à 3 minutes et 33 secondes).

Au final, sur cette vidéo, le câblage électrique n’est pas très harmonieux.

cablage-tableau-electrique-H07V-RSection des fils électriques?

Difficile de dire uniquement en regardant la vidéo si la section est correcte pour le fil qui est utilisé pour relier les borniers d’alimentation phase / neutre ( noir pour la phase et bleu toujours la couleur du fil de neutre).

D’après ce que je vois, il s’agit de fil de section 6mm2, mais rien de sûr. Quoi qu’il en soit, il aurait été intéressant dans la vidéo d’apporter une précision sur la section des fils utilisés, qui doit être en rapport directement avec le calibre de l’interrupteur différentiel.

Cuivre apparent au niveau des branchements électriques:

C’est un problème lié au câblage et au type de fil électrique dont j’ai parlé dans un chapitre précédent. Il y a des connexions au niveau du bornier de répartition du tableau électrique ainsi qu’en amont des interrupteurs différentiels avec du cuivre apparent.

C’est visible de façon assez furtive à 4 minutes et 41 secondes:

cuivre-apparent-connexion-tableau-electriqueUne marque de matériel électrique bas de gamme: Debflex

Tant qu’à faire une vidéo, autant la réaliser avec du matériel de qualité. Ici, c’est du matériel de marque Debflex, disponible en grande surface de bricolage. J’ai pu à de nombreuses reprises travailler sur des tableaux électriques équipés de cette marque et mon avis est assez tranché: la qualité n’est pas au rendez vous.

Pourtant, il existe d’autres marques de matériel électrique plus connues et plus robuste, comme par exemple le materiel Legrand.

Conclusion:

La vidéo est un art très difficile pour être parfait, et encore plus dans le domaine du bricolage et de l’électricité qui est un domaine assez pointu. Pour preuve, je ne me suis pas encore lancé dans les tutoriaux vidéos, mais patience, ça viendra.

Au final, même si cette vidéo part sans aucun doute d’un bon principe, elle ne reflète pas vraiment ce qu’il faut faire et donne même quelques indications qui ne sont pas bonnes selon mon point de vue d’électricien.

 

5 Commentaires

  1. Bonjour

    J’ajouterai que, tant qu’à faire, il aurait été pertinent de prendre un tableau avec du matériel peignable (horizontalement et verticalement) qui facilite la mise en oeuvre et donne un résultat plus aéré.
    Quitte à faire une vidéo, autant que cela aide le bricoleur dans les bons choix de matériel

  2. Bonjour,
    Merci pour votre appréciation sur mon émission et votre analyse de notre vidéo.

    Sans vouloir aucunement me dédouaner, je préciserai, pour commencer, qu’elle a été réalisée avec un électricien professionnel… Ce qui ne veut pas dire qu’il soit infaillible.

    Votre critique sur le fait que les outils ne soient pas isolés est recevable, bien que l’on ne risque pas grand chose à pré-câbler un tableau électrique sur établi avec des outils qui ne sont pas isolés. Mais vous avez raison.

    Votre critique concernant la marque des produits, en revanche, n’est pas recevable. Il s’agit de matériels conformes à la norme, comme vous le soulignez vendu en grande surface, certes, mais aussi utilisés par nombre de professionnels. Cela n’en fait pas pour autant des équipements de mauvaise qualité. J’ajouterai qu’il n’est pas anormal d’utiliser ce genre de matériel pour un tutoriel destiné au grand public. Sans doute préférez-vous SCHNEIDER puisque vous en faites la publicité 🙂

    Pour le type de fil, mais c’est une appréciation purement subjective. La critique de Carminas à ce sujet est pertinente, bien que rien n’oblige à prendre des peignes.

    OK pour la section des conducteurs, mais cette information se trouve ailleurs sur le site. Nous l’ajouterons au texte accompagnant la vidéo.

    La critique sur le “cuivre apparent” sur quelque chose comme 1,5 millimètre fera sourire n’importe quel électricien professionnel…

    Sans rancune et merci pour votre contribution et surtout l’intérêt que vous avez porté à notre vidéo.

    Christian PESSEY

    • Bonjour Christian et Merci pour ce retour.

      Concernant la marque du produit, nous pourrions en débattre longtemps, mais effectivement je préfère de loin la marque Schneider Electric, ou encore Legrand ou Hager pour ne citer qu’elle (ABB propose maintenant des produits qui tiennent la route).

      Le NF assure une sécurité quant au produit, mais pas toujours une facilité de mise en oeuvre.

      Concernant les fils, ce n’est pas une “critique” à proprement parlé, mais plutôt une suggestion, puisque je m’attache à fournir à mes lecteurs mes meilleurs conseils.

      Quand au cuivre apparent, en tant qu’électricien professionnel (puisque c’est ce que je suis), je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous: les cosses et autres matériels sont là pour éviter au maximum les pièces accessibles, nues et sous tension même dans les tableaux électriques (j’ai eu plusieurs fois la désagréable surprise d’en faire les frais). Les cages des disjoncteurs en font partie et il faut veiller au maximum à ce qu’il n’y ait pas de cuivre qui dépasse. Je m’y attache chaque fois que je fais un tableau électrique.

      Une fois encore, cette remarque est à destination des lecteurs pour qu’ils puissent effectuer le meilleurs travail qu’il soit.

      Sans rancune aucune de mon côté, puisque je sais que la vidéo est un art difficile, encore plus dans le milieu du bricolage.

      Continuez, vos apports sont bénéfiques.

      Guillaume

      • Amateur plus ou moins éclairé (plusieurs installations complètes pour mes enfants et moi-même, avec visites et commentaires positifs du Consuel), je soutiens l’exigence de qualité de Guillaume! Autant fixer la barre haut même dans les détails quand on se forme. Particulièrement intéressé par l’idée de travailler avec du fil souple et des cosses dans un tableau, mais ça fait pas utiliser mal de connecteurs pour passer du rigide au souple, non?

        • Bonjour,

          Effectivement, il faut 2 cosses par fils électriques, ce qui représente un peu de travail (ainsi qu’une pince à sertir)

          Cordialement

          Guillaume

Laissez un commentaire ici (les commentaires apparaissent après modération)

Please enter your comment!
Please enter your name here