C’est un moment tant redouté dés la fin de la réalisation de l’installation électrique: la visite du CONSUEL: Comment être sûr de la conformité des travaux en électricité? Il existe pour cela un document fournit dans la norme NF C 15-100, la fiche d’auto contrôle de l’installation électrique. C’est un fiche qui permet de vérifier que toutes les prescriptions imposées par la norme électrique sont respectées.

Zoom sur ce document qui pourra vous aider avant la visite du CONSUEL.

Fiche d’auto contrôle de l’installation électrique, le document NF C 15-100:

Cette fiche d’autocontrôle est disponible par 576 et 577 de la norme NF C 15-100 (dispo sur la boutique de l’AFNOR dans son intégralité). Voici la fiche telle qu’elle est donnée dans la norme électrique (dans la dernière version de la norme avec l’amendement A5):

fiche d'auto-controle installation électrique visite consuel NF C 15-100
La première partie de la fiche d autocontrôle est essentiellement portée sur la prise de terre et la protection différentielle 30mA
fiche d'auto contrôle NF C 15-100 installation electrique visite consuel
La seconde partie de la fiche NF C 15-100 permet de vérifier les prescription pour les volumes dans la salle de bain et l’espace ETEL GTL ainsi que le tableau électrique.

La fiche est organisée en plusieurs chapitres liés à des points de contrôle électriques importants de l’installation électrique, en partant de la prise de terre, jusqu’aux appareillages (interrupteurs et prises de courant) en passant par le tableau électrique.

Elle permet de faire une auto vérification avec le passage du consuel.

J’aborderai en détail dans la seconde partie de l’article chacun de ces points.

Une fiche organisée selon la norme NFC15100:

Le document est directement en lien avec les chapitres de la norme et c’est tout à fait normal puisqu’il fait partie du recueil.

Pour ce référer aux prescriptions, il faut utiliser la colonne de gauche du document.

Par exemple, pour la prise de terre (première ligne de la fiche d’autocontrôle), c’est la partie 10.1.2 à laquelle il faut se référer.

Comment compléter la fiche d’auto contrôle?

Compléter la fiche d’auto contrôle n’est pas très compliqué:

Il faut remplir les premiers champs en précisant le nom du client (si vous êtes un pro) ou le votre si vous êtes un particulier et cocher le type de projet concerné par les travaux:

  • Neuf / Rénovation totale / Extension.
  • Maison / Appartement.

Dans un second temps, et c’est la le plus important, il faut cocher les cases à droite de chaque prescription sous les indications R NR SO qui signifient:

  • R pour réalisé: La règle de la norme NFC 15-100 est respectée.
  • NR pour non réalisé: La règle n’est pas respectée et il faut le corriger par la suite.
  • SO pour sans objet: La règle n’est pas applicable dans le cas présent.

Les vérifications de la fiche d’autocontrôle:

Passons maintenant aux différentes inspections à réaliser à la fin des travaux en électricité.

Comme je l’ai expliqué précédemment, la fiche d’auto contrôle NF C 15-100 est organisée en plusieurs chapitres.

Je vais donc reprendre chacun d’entre eux et vous indiquer quels sont les points exacts qu’il faut analyser en m’appuyant parfois sur des articles que j’ai déjà rédigés.

Protection contre les contacts indirects – protections complémentaires contre les contacts directs:

Il s’agit de la partie sécurité de l’installation électrique. Elle est composée de 6 points à analyser:

  1. Prise de terre: C’est un point qui permet de vérifier la présence de la mise à la terre de l’installation électrique: il faut avoir réalisé la prise de terre pour valider ce critère.
  2. Valeur de la résistance de la prise de terre: Je l’ai détaillée dans un article, la valeur de la prise de terre doit être inférieure à 100 Ohm. Pour valider cette étape, il faut mesurer la résistance de la prise de terre (comme je l’explique ici avec un telluromètre).
  3. Conducteurs de terre: Cette vérification de prescription consiste à contrôler la présence de fil de terre pour chaque circuit:
    • Eclairage: section 1,5mm2.
    • Prise électrique: section 2,5mm2.
    • Prise électrique spécialisée 20A: section 2,5mm2.
    • Prise électrique spécialisée 32A: section 6mm2.
  4. Conducteur principal de protection: C’est le fil électrique qui relie le tableau électrique à la prise de terre. Il faut vérifier sa section ainsi que sa continuité.
  5. Liaison équipotentielle principale (LEP): La liaison équipotentielle principale est réalisée en connectant les masses métalliques du logement à la prise de terre: il faut donc vérifier son existence, sa section et surtout la continuité.
  6. Conducteurs de terre de la LEP: Cette vérification consiste à contrôler la présence de tous les conducteurs de protection reliés à la LEP.
  7. Liaison équipotentielle supplémentaire (LES): Dans cette partie, il faut vérifier que la liaison équipotentielle supplémentaire a bien été réalisée (voir ici pour plus de précision).
  8. DDR à l’origine de l’installation: Cette partie de la fiche de contrôle permet de vérifier 4 points à propos du disjoncteur de branchement en tête de l’électricité du logement:
    1. Est il bien présent?
    2. Quel est le courant assigné?
    3. Quel est le type de l’AGCP?
    4. Est ce que la liaison entre le disjoncteur de branchement et le premier interrupteur différentiel du tableau électrique est de classe 2?
  9. DDR 30 mA: Dans ce dernier point de la partie sécurité, ce sont les interrupteurs différentiels qui sont contrôlés:
    1. Est ce que tous les circuits sont protégés par un différentiel 30mA?
    2. Est ce qu’il y a au moins un interrupteur différentiel de type A?
    3. Est ce que le nombre de circuits sous un même interrupteur différentiel est correct?
interrupteur differentiel 30mA NFC 15100 contrôle consuel
L’interrupteur différentiel 30mA occupe une partie importante de la fiche d’auto contrôle NF C 15-100

Circuits terminaux:

Cette partie de la fiche d’auto contrôle de la norme NF C 15-100 concerne tous les circuits en bout de circuits électriques:

  1. Eclairage: Pour ce point, il s’agit de vérifier que le nombre de points maximal ne soit pas dépasser pour un circuit d’éclairage par disjoncteur de 10A ou 16A: 8 au max. Il faut également vérifier que le nombre minimal de circuit d’éclairage soit suffisant. D’après la norme NF C 15-100: “Chaque PIECE PRINCIPALE et de service, chaque dégagement doit comporter au minimum un point d’alimentation d’éclairage.
  2. Raccordement terminal des points d’éclairage: Il faut vérifier dans cette prescription que les éléments de connexion des luminaires soit bien protégés et non accessibles (pas de partie nue sous tension) et que les installations soient conformes aux influences externes (vérification des indices de protection).
  3. Socles de prise de courant: Concernant les prises de courant, il faut vérifier 3 points:
    1. L’installation de prises électriques à obturateur.
    2. Le nombre minimal par pièce.
    3. Le nombre maximal par circuit (12 sur un circuit électrique en 2,5mm2 sous un disjoncteur 20A maximum, 8 sur un circuit électrique en 1,5mm2 sous un disjoncteur de 16A maximum).
  4. Circuits spécialisés: La vérification porte sur le nombre de circuits spécialisés qui doit être en cohérence avec le logement: 4 au minimum avec une prise 32A pour la plaque de cuisson et 3 prises spécialisées pour les appareils de type four, lave linge, sèche linge….
  5. Appareils de chauffage: Ce point de vérification porte sur la correspondance entre le besoin de puissance du chauffage, la section du fil utilisé et le calibre du disjoncteur de protection.
  6. Alimentation des points extérieurs: S’agissant de ce point, il faut simplement vérifier que les circuits électriques extérieurs sont alimentés à l’aide de câble électrique.

Commande:

  1. Socles de prises de courant commandés par interrupteur: Il faut uniquement vérifier que les socles de prise de courant soient bien comptabilisés comme des points lumineux, et qu’un interrupteur ne peut commander que deux prises commandées au maximum, dans la mesure ou ces prises sont dans la même pièce (prescription 10.1.3.8.2 de la norme NF C 15-100).

Appareillage:

Pour la partie vérification des appareillages, il faut contrôler:

  1. Que les appareillages ne soient pas installés avec des systèmes de fixation par griffe.
  2. Que le degré de protection de l’appareillage soit en conformité avec le milieu externe dans lequel il est installé.

Locaux contenant une baignoire ou une douche:

C’est une partie très importante car elle concerne les volumes dans la salle de bain. Il s’agit de zones dans lesquelles l’installation d’éléments électriques est restreinte.

La vérification des prescriptions s’organise autour des 4 volumes:

  1. Volume 0.
  2. Volume 1.
  3. Volume 2.
  4. Volume caché.

Pour chacun d’entre eux, il faut contrôler que les éléments installés répondent bien à la norme NF C 15-100: degré de protection IP, type d’appareillage électrique autorisé ou encore domaine de tension admissible (TBTS dans certains volumes).

Espace Technique électrique du logement:

Cet espace a été rajouté depuis le dernier amendement A5 de la norme NF C 15-100. Appelé ETEL, il englobe l’espace GTL.

Ces vérifications s’articulent autour des distances à respecter au niveau du tableau électrique / de la GTL, par rapport aux canalisations de gaz, d’eau et aux sources de chaleur.

Alimentation électrique du logement:

Voici les contrôles qu’il faut effectuer:

  • Au niveau du tableau électrique, vérifier que la section d’alimentation entre le disjoncteur de branchement et le tableau de répartition soit correcte.
  • Identifier la coupure d’urgence (qui est bien  souvent le disjoncteur de branchement).
  • Contrôler la réserve modulaire dans le tableau électrique (20%).
  • Vérifier la localisation des tableaux divisionnaires: ils ne doivent pas se situer dans les volumes 0 1 2 et volume caché.

Constitution du tableau électrique:

7 points de contrôle de conformité à la norme NF C 15-100:

  1. Dispositif de sectionnement à l’origine de chaque circuit: chaque élément électrique doit pouvoir être coupé.
  2. Sectionnement des circuits de pilotage: Il s’agit ici de protections divisionnaires (disjoncteurs) pour des commandes dans le tableau électrique: il s’agit en premier lieu du contact EDF HP/HC pour le contacteur jour nuit.
  3. Tout circuit protégé contre les surintensité par un disjoncteur: Chaque circuit est protégé par un disjoncteur divisionnaire.
  4. Adéquation entre courant assigné du disjoncteur et section des conducteurs du circuit: La section des fils électriques doit correspondre au calibre des disjoncteurs divisionnaires:
    1. 1,5mm2: 16A maximum.
    2. 2,5mm2: 20A maximum.
    3. 6mm2: 32A maximum.
  5. Protection contre le surintensités atmosphériques: Cela dépend de la région où l’installation électrique est réalisée, il faut vérifier si la présence d’un parafoudre est obligatoire ou pas.
  6. Identification des circuits: Le tableau électrique doit être repéré et étiqueté (voir mes conseils sur le matériel à utiliser pour le repérage du tableau électrique).
  7. Schéma: c’est obligatoire, toute installation électrique doit être accompagnée de son schéma électrique unifilaire.

Canalisations électriques:

Les dernières vérifications de l’installation électrique neuve (ou en rénovation) portent sur les points suivants. (ce ne sont que des interprétations de ma part, car les vérifications ne sont pas référencées avec les chapitres de la norme NF C 15-100).

  • Conducteurs isolés posés sous conduit, plinthe ou goulotte: Tous les fils électriques doivent circuler dans des conduits et sous protection: gaine ICTA, moulure électrique et goulotte.
  • Canalisations Noyées sous conduit: les conduits en montages noyés doivent respecter un degré de protection supérieur à IK07 et être posés sans discontinuité.
  • Plinthes et goulotte équipées des accessoires: Je n’ai pas trouvé de référence à ce point de vérification. Je pense plutôt au fait de respecter la continuité de protection des réseaux électriques et au fait que les moulures ne doivent pas s’ouvrir sans l’aide d’un outil.

gaine électrique ICTA contrôle NF C 15-100

Conclusion sur cette fiche de vérification de la norme NF C 15-100:

Cette fiche est un bon moyen selon moi pour vérifier tous les points en relation avec la norme en électricité.

Il faudra bien entendu aller plus loin que la propre fiche et analyser les points un par un (c’est d’ailleurs pour cela que je vous ai donné des liens afin que vous puissiez vous référer à d’autres articles).

69 Commentaires

  1. Bonjour

    merci pour cette fiche, j’ai justement un contrôle du consuel entre le 4 et le 8 avril donc bien utile pour moi
    petites questions au passage:

    – Faut il mettre sous gaine l’alimentation du disjoncteur erdf vers le tableau de répartition ? (le tableau de répartition se trouve juste en dessous de la platine ERDF le tout dans un bac d’encastrement legrand)

    – Faut il mettre sous gaine le fil de terre (j’ai mis 16m²) de la LEP ?

    – Est ce que la barrette de coupure est autorisé a l’extérieur de la maison ?

    Merci pour votre aide

    • Bonjour,

      Pour répondre à vos questions:

      Si le tout est dans un bac d’encastrement et que les fils ne sont pas accessibles directement, pas besoin

      Le fil de Terre doit être mis sous gaine

      Barrette de coupure à l’intérieur

      Cordialement

      Guillaume

  2. Bonjour
    nous avons acheté une maison qui a ete transformée en copropriéte de deux lots. La barette de terre commune aux deux appartements est située dans le garage d’un des lots. faut il la déplacer a l’extérieur car il n’y a pas de parties communes dans la copropriete.
    merci pour votre réponse
    meilleures salutations

  3. Bonjour,
    Bravo pour ce blog, une véritable mine d’informations!
    Suite au partage d’une maison ancienne, je dois faire poser un 2° compteur, d’où un gros chantier électricité (séparation des 2 logements, passage de triphasé en monophasé pour moi, mise sous gaines des fils dans les combles, etc…) et un contrôle du consuel pour la mise en service du nouveau compteur.
    En rénovation partielle, est il obligatoire de séparer circuits éclairage et circuits PC? Dans l’installation que je dois reprendre ces circuits sont parfois confondus (par exemple interrupteur et prise de courant accolés, et repiquage de la phase et/ou du neutre de l’un sur l’autre) avec impossibilité de les séparer (gaines encastrées très sinueuses ou trop petites pour ajouter des fils)?

    • Bonjour,

      Effectivement, les circuits électriques d’éclairages et les circuits électrique de prise de courant doivent être séparés.

      Cordialement

      Guillaume

      • Bonjour et merci pour cette réponse rapide…qui me pose un problème!
        La seule solution serait donc de supprimer ces prises et réserver les circuits à l’éclairage…
        Cordialement,

        • Bonjour

          Je pense que dans le cadre d’une séparation de comptage, il est possible de se contenter de mettre en sécurité la partie de l’installation que l’on conserve.
          Dans ce contexte, un mélange prises/éclairage reste acceptable.
          Bien préciser les circuits mis en sécurité, sur le formulaire de demande d’attestation de conformité (cf/notice)

  4. Bonjour, et merci de votre blog!

    Est-ce que la norme NF C 15-100 est obligatoire dans un petit appartement ancien pas vraiment rénove’?

    cela fait trop de frais a mettre tout aux normes et il me semble comprendre est obligatoire dans le nouveau et dans les rénovations

    Merci

    • Bonjour

      Votre question est vague, car vous ne donnez pas le contexte.

      Une installation existante en service, est en principe aux normes de l’époque de sa construction.
      La norme n’étant pas rétroactive, vous n’avez aucune obligation de faire quoi que ce soit (et heureusement sinon on passerait son temps à refaire les installation électriques)

      Plusieurs remarques cependant :
      – si vous devez louer ce logement, vous devez louer un logement sécurisé avec un minimum de confort électrique pour vivre. Une mise en sécurité de l’installation électrique et le fait de s’assurer qu’il y a un minimum de circuits pour utiliser correctement l’installation (en particulier pour le gros électroménager) est nécessaire.
      – si l’installation n’est plus en service et que vous devez demander une réactivation de branchement, on peut vous demander une attestation de conformité. Pour celle-ci vous pouvez vous contenter de mettre en sécurité l’existant et d’ajouter (aux normes actuelles) les points complémentaires manquant.
      – si vous vous faites l’acquisition de ce logement dans le contexte d’un prêt à taux zéro, on vous demandera de faire une mise en sécurité de l’installation (en gros corriger les points qui auraient été signalés dans le diagnostic électrique).
      – si vous faites une rénovation totale de l’installation électrique (dépose totale de l’ancienne installation pour tout refaire à neuf), il faut respecter en totalité la dernière version de la norme, comme pour un logement neuf.

      A noter que dans le cas de rénovation partielle, que les parties que vous refaites à neuf, doivent respecter la norme en vigueur.

      Voilà, vous voyez que les éléments de contexte sont importants.

      Si vous devez demander ces travaux à un professionnel, soyer précis sur ce que vous demandez :
      – Mise en conformité (ou mise aux normes), qui consiste à rendre une installation conforme à la norme NF C 15-100 en vigueur, comme exigé dans un logement neuf.
      Sauf à faire une rénovation totale, c’est souvent illusoire de faire une mise aux normes complète dans de l’existant. Mais on peut essayer de s’en rapprocher au maximum
      ou
      – Mise en sécurité qui consiste à respecter 6 exigences minimales de sécurité, en éliminant les risques identifiés sur l’installation par la mise en oeuvre des matériels et des circuits rendus nécessaires.
      Vous pouvez éventuellement aller plus loin et chercher à vous rapprocher de la norme actuellement en vigueur

      J’ajoute que, même si cet appartement est pour votre propre usage et que vous n’êtes pas dans les cas ci-dessus, je vous conseille de faire a minima une sécurité d’une installation électrique.

  5. Bonjour,
    je voulais vous demander lors d’une construction neuve si on avait l’obligation de mettre des départs chauffage dans les chambres car aujourd’hui j’en ai pas mis.
    Les seules chauffage que je vais installer, sont dans le salon par un poêle à granules et un sèche serviette dans la salle de bain.

    Merci de votre reponse.

    • Bonsoir

      Aucune obligation de cette nature dans la NF C15-100.

      Cependant s’il s’agit d’une construction neuve, je vous conseille a minima de passer des gaines en attente.
      Rien ne dit qu’à l’usage, vous n’aurez pas besoin de mettre des radiateurs en appoint, surtout à mi saison lorsque l’usage du poele ne se justifiera pas.

  6. bonjour,
    merci pour toutes ces informations,
    j’ai une question concernant le bac d’encastrement, il est métal, dois-je le relier à la terre?

    merci

  7. bonjour, je viens de terminer mon installation electrique mais je n’ai pas de jus, j’ai juste testé la continuité des circuits. est ce que le consuel fait mettre du courant pour tester l’installation. j’ai un raccordement type 2. merci

  8. Bonjour,
    Un commentaire : je confirme, très bon site, bravo.

    Une question sur la norme :
    selon la nf c 15-100, quelle est la définition de pièce principale? existe-elle?
    Ceci pour déterminer le nombre de prises de communication et tv.

    J’ai un exemple concret : Un logement divisé uniquement en 5 espaces, séparés par des murs et portes, sans autres espaces (pas de couloir, wc, ni sdb) :
    Une cuisine, une chambre, un séjour, un salon et une dernière pièce servant de bureau qui pourrait très bien faire une chambre (env. 9m²).
    Merci pour votre aide, Léopold

    • Bonsoir

      La norme dit (10.1.1) :
      “Un logement ou habitation est constitué :
      – des PIECES PRINCIPALES : séjour (salon, salle à manger), chambre, bureau ;
      – des dégagements et des circulations ;
      – des PIECES DE SERVICE.”

      Dans votre cas, il y a donc 4 pièces principales.

  9. Bonjour .pour une construction neuve de type F2 .dans laquelle il n’y aura pas d’arrivee France télécom donc pas de prise téléphone, l’installation de prise communication de type RJ45 dans les pièces principales sont elles quand même obligatoire,il y aura par contre 2 prises TV alimentées en coaxial , faut il également un tableau spécialisé ?

    • Bonjour

      Oui la NF C15-100 rend obligatoire les prises de communication dans toutes les pièces principales.
      Je suppose que vous ne voulez pas de téléphone fixe ou d’un internet en ADSL ou autre, mais rien ne dit que ce sera le cas pour les occupants ultérieur de l’habitation.

      Il faut également un tableau de communication pour distribuer réseau de communication et TV

      Reste que le consuel, ne vérifie pas ces points et à mon avis personne ne vous dira rien si vous ne mettez pas les équipements nécessaires.

  10. Je conseille si vous abordez votre installation, neuve notamment, d’acheter le petit livre rouge de la norme NFC 15.100 chez Consuel (sur leur site en ligne). Vous aurez l’ensemble de choses à suivre avec explications et schémas, un petit investissement gagnant qui peut vous éviter un second contrôle payant et des pertes de temps. A savoir que l’instalation réalisée par le particulier est d’office contrôlée en neuf, et seconde visite si des points de sécurités importants manques (Protections & réseau terre, vérifier bien aussi la valeur de la prise de terre, car si défaut revisite payante d’office). Slt

    • Bonjour
      Oui effectivement car il évolue dans le temps, et désormais il est plus complet.

      La norme NF C 15-100 est la bible de tout électricien chez Promotelec
      https://www.promotelec-services.com/librairie/produit/336-l-officiel-de-l-electricite-installations-electriques-des-batiments-d-habitation-neufs.html
      -a 47.50 TTC
      – amendement 5 à la NF C 15-100 ; applicable au 27.12.2015
      – arrêté du 3 août 2016 portant réglementation des installations électriques des bâtiments d’habitation abrogeant l’arrêté du 22 octobre 1969 ;
      – arrêté du 3 août 2016 définissant les exigences techniques pour un réseau de communication minimal dans chaque logement ;
      – arrêté et décret du 13 juillet 2016 fixant les caractéristiques des installations de recharge des véhicules électriques ou hybrides dans les bâtiments neufs.
      Il se décompose en cinq chapitres principaux traitant respectivement, pour le chapitre 1, des dispositions applicables à toutes les installations électriques : schémas des liaisons à la terre, désignation normalisée des conducteurs, câbles et conduits, protection des personnes contre les contacts directs et indirects, modes de pose des canalisations électriques selon la norme NF C 15-100, pour le chapitre 2, des installations électriques des parties communes et des services généraux des immeubles collectifs d’habitation (dispositions générales et dispositions particulières pour chaque type de locaux : caves, parkings…), pour le chapitre 3, des règles applicables aux installations électriques et de communication des maisons individuelles et des appartements (solutions domotiques, RT 2012…), pour le chapitre 4, des installations solaires photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution, avec et sans stockage par batteries d’accumulateurs, pour le chapitre 5, des infrastructures de recharge de véhicules électriques (prise T2S en mode charge 3…).
      Un chapitre 6 regroupe les annexes et traite des symboles normalisés, ainsi que de la vérification des installations électriques, aussi bien par l’installateur sous forme d’autocontrôle, que par le Consuel avec le visa des attestations de conformité.
      >>>>> Il se substitue aux deux mémentos “Locaux d’habitation” et “Immeubles collectifs d’habitation”, ainsi qu’au guide “Habitat communicant” et au cahier pratique “Installations solaires photovoltaïques”, ouvrages précédemment diffusés sur notre librairie.<<<<<

  11. Bonjour, je suis en train de faire l’électricité dans une maison neuve et j’aimerais savoir ce qu’il faut passer entre le futur compteur edf et le DB ?
    et j’ai aussi lu que la nouvelle norme rc2012 demande a passer la fibre dans toute la maison est ce obligatoire ?
    Merci

    • Bonjour

      Entre le futur compteur EDF et le DB c’est le problème d’EDF (ou plutôt d’ENEDIS)
      Si vous voulez dire entre le DB et le tableau de répartition principal, tout dépend de la distance

      Quand à la fibre non ce n’est pas obligatoire.
      A moins que vous n’employez pas les bon termes et que vous parliez d’un réseau de communication avec du câble réseau (grade 2 TV ou grad 3 TV)

  12. Bonsoir. Merci pour ce blog très utile! J’ai une question : poney-club accueillant des enfants dans un petit dortoir, j’ai tous les 5 ans une visite de la commission de sécurité.
    Il y a 10 ans, puis il y a 5 ans, j’ai fait réaliser un certificat de conformité des installations électriques par la Socotec. Ca coute presque 500€!
    Dans 15 jours j’ai à nouveau la visite de cette commission de sécurité, est-ce qu’un électricien professionnel ne pourrait pas me faire un certificat de conformité, sans passer à nouveau par la Socotec, puisque aucuns travaux n’ont été fait depuis la dernière fois, ni aucune modification…? Et quel formulaire puis-je lui demander de remplir? je ne trouve sur internet que des formulaires concernant des travaux ou changements, ou nouvelles installations…

  13. Bonjour et encore bravo pour ce blog !! Je donne un coup de main à faire une rénovation complète électrique dans une ancienne grange à bestiaux, transformée en maison d’habitation. Mon soucis est que comment faire une LES dans la SDB quand les tuyaux sont en PER la douche en résine; la porte en bois et la fenêtre en PVC , et qu’il n’y a aucun appareil électrique, sauf un séche serviette en dehors des volumes 0, 1, 2. Que doije relier à la terre ? Merci

    • Bonsoir

      Dans ce cas, vous ne reliez faite pas de LES.
      Il doit y avoir juste un fil de terre sur le circuit d’alimentation du sèche serviette, éventuellement mis en attente si celui-ci est de classe 2.

  14. Bonjour

    je Construis ma maison et j’aurais voulu savoir si il était obligatoire de gainer du câbles ro2v ?
    Et si il était obligatoire de respecter un code couleur different entre les réseaux prises , luminaires,et radiateurs? ( exemple vert jaune pour la terre , bleu neutre et rouge pour phases prises , marron phases luminaires, noir phases radiateurs )
    Sachant que j’ai déjà tout câblé en ro2v jaune vert , bleu , rouge
    ( je demande cela par rapport à la norme c15-100 en vu d’un contrôle du consuel )

    Cordialement
    Miguel

    • Bonjour

      Le câble R2V ne peut pas être noyé dans la maçonnerie. Donc si vous voulez le faire, il faut le gainer.

      Par contre, il peut être posé en apparent ou dans les vides de construction.
      Mais la norme dit également que tout câble doit pouvoir être remplacé.
      Donc si votre R2V circule librement et à peu près en ligne droite dans un vide de construction (par exemple descente à la verticale dans un doublage de cloison depuis des combles perdues pour alimenter des appareillages, pas de problème). Dans le cas contraire il faudra gainer.
      Reste que je ne sais pas si le consuel est très regardant sur ce point là.

      Concernant les couleurs, pas de différences à faire pour les phases entre prises, luminaires, radiateurs.
      Pour rappel :
      – la terre est en vert/jaune
      – le neutre est en bleu
      – les différents types de phases : toutes les autres couleurs, comme vous le souhaitez. Vous pouvez tous mettre en rouge si vous le souhaitez. Je vous conseille néanmoins de différencier les couleurs selon l’usage et d’appliquer la même logique dans toute la maison, c’est plus facile pour s’y retrouver ultérieurement. Mais c’est plus pour vous et les futurs dépanneurs de l’installation, pas pour le consuel.

      Personnellement j’utilise la convention suivante (mais vous faites ce que vous voulez) :
      – phase prises et éclairage : rouge
      – retour lampe : orange
      – navettes va et vient : violet
      – retour poussoir : gris
      – phase radiateur : marron
      – fil pilote radiateur : noir
      – autres usages : blanc
      mais bien entendu avec des fils dans des gaines, car ce n’est pas faisable avec du câble R2V où il b’y a pas assez de couleurs.

      A noter qu’avec du R2V, si vous n’avez pas besoin du conducteur de neutre, il peut être utilisé pour un autre usage, sauf la terre. Dans ce cas il faut faire un repérage avec un moyen approprié (gaine thermorétractable, scotch d’électricien…)
      Cela peut pratique pour alimenter un interrupteur avec un câble 2 conducteurs, donc l’un sert pour la phase et l’autre pour le retour lampe.
      Néanmoins pour tout ce qui est éclairage, je préfère utiliser du câble 5G1,5² qui propose 3 phases, 1 neutre et 1 terre, permettant ainsi de gérer facilement navettes et retours lampes.
      Par contre interdit d’utiliser le vert/jaune pour un autre usage que la terre.

  15. Bonsoir

    j’ai une petite question technique, et je n’ai pas trouvé la réponse : des points d’éclairages sont obligatoires pour les accès extérieures, est il possible de les avoir en solaire et non en électrique?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    • Bonsoir

      Il faut un point d’éclairage au dessus des portes d’entrée et de service (en fait toutes celles par lesquelles on peut rentrer par l’extérieur avec une clé)
      Pas d’autre obligation dans la norme

  16. Peut-on poser des luminaires style “réglette néon étanche” en extérieur, verticalement, avec presse-étoupe et alimentation par le dessus. Si non, merci de me communiquer la référence de la norme.
    Bien cordialement

    • Bonjour

      Je ne sais pas dans quel contexte vous posez cette question ?

      Je ne crois pas que ce soit interdit.

      Mais le bon sens, aurait tendance à dire qu’il est préférable que l’alimentation se fasse par le bas.

    • Je viens de faire une recherche dans la NF C15-100 sur le mot “Etoupe” et aucun article ne précise quoi que ce soit sur le sens d’alimentation.
      Après, il faudra voir sur les guide UTE de mise en oeuvre, mais je ne les ai pas.

  17. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce blog très instructif.
    Ma question – je fais faire des travaux dans un appartement, mise aux normes (encastrement fils électriques, tableau neuf etc.) L’électricien veut m’imposer un VMC alors qu’il existe d’éjà une ventilation dans la salle de bains. Il me dit que c’est imposé par le consuel. Est-ce exact? Idem pour prise tv. Je n’en possède pas, si je voulais le regarder ce serait avec ADSL, alors est-ce vraiment obligatoire? Merci. beaucoup.
    Bernache

    • Bonsoir

      Non la NF C 15-100 (donc le consuel) n’impose pas de VMC.
      D’autant plus qu’une vrai VMC est compliquée à ajouter dans un appartement à la base non prévu pour.

      La dernière version de la norme (2016) a rendu facultative l’installation de prises TV. En revanche il faut câbler les prises réseau avec du câble grade 2 TV ou grade 3 TV afin de pouvoir diffuser la TV hertzienne ou satellite par le réseau.
      De toute façon, le consuel ne regarde jamais l’aspect TV et communication.

  18. Bonjour,

    Je suis un particulier et j’ai transformé un local en appartement. J’ai installé des pieuvres prefa elec avec le raccordement au tableau. Suite au passage du consuel, j’ai eu quelques remarques d’ont une que je ne comprend pas.
    Le tableau Erdf et le tableau de disjoncteurs sont dans un petit hall avant l’appartement. Le consuel me demande d’installer “25 : Absence de dispositif de coupure d’urgence (coupure en dehors du logement) .”
    Cela signifie que je dois ajouter une coupure d’urgence (type boitier rouge) à l’extérieur…?
    Je suis étonné, n’ayant jamais vu ce type de boîtier sur d’autres installations. Evolution de norme…?

    Merci par avance de vos lumières si cela vous parle

  19. Bonjour,
    Je me pose une petite question concernant les points contrôlés par le Consuel… Vérifie-t-il tout ce qui concerne le tableau de communication également, svp? J’ai bien vu qu’il y avait de nouvelles normes, sur le type de cable à utiliser par exemple. Concrètement, mon installation a été faite initialement avec du catégorie 5e, et aujourd’hui, je vois que le catégorie 6 est requise. Peut-on être “recalé” pour ça par exemple? Merci d’avance. 🙂

    • Bonsoir

      2 points :
      – l’installation peut vérifier avec la norme en vigueur à la date du permise de construire, donc éventuellement antérieure à la version d’avant.
      – le consuel ne vérifie jamais l’aspect communication, donc le type de câble que vous avez mis lui importera peu.
      De manière générale, il se contente de vérifier les éléments essentiels de sécurité.

      • Je me rend compte que mon premier alinéa est incompréhensible :

        – l’installation peut être vérifiée avec la norme en vigueur à la date du permis de construire (si on le précise sur la demande), donc avec une norme éventuellement antérieure à la version actuellement en vigueur.

        • Super! Merci beaucoup pour toutes ces précisions. Cela répond parfaitement à ma question. Et je dois dire que cela m’arrange bien de ne pas avoir à changer tous mes cables pour le moment..

  20. Bonsoir
    J ai fixé mon tableau électrique sur un support en OSB que j ai confectionné moi mème ;Toutes les gaines sont a l intérieur de ce caisson qui en quelque sorte remplace l ETEL . du sol au plafond .
    D autre part le cumulus se trouve a proximité de ce caisson ( 50 cm)
    Est ce que le consuel va accepter cette installation ?
    Merci d avance .

    • Bonsoir

      Si l’OSB peut se dévisser, pas de problème pour le consuel. Par contre pas autorisé s’il y a le compteur et le disjoncteur ENEDIS.
      Pour 50cm, il faut voir si les points sous le chauffe-eau sont à moins de 60cm de l’ETEL

    • Bonsoir

      Bien entendu la norme dit 20A maxi pour du 2,5²
      Mettre du 16A est d’usage courant et est suffisant tant qu’on n’a pas besoin de plus de 3500W, ce qui répond à la plupart des cas d’usage.

  21. Bonjour, j’aimerais savoir s’il est possible de demander un consuel en réalisant une installation sur une seule pièce de la maison sachant qu’une extension du réseau électrique sera réalisée plus tard? nous sommes dans le cadre d’une rénovation d’une maison ancienne qui n’est plus reliée depuis longtemps. Nous aimerions éviter de passer par la case branchement provisoire…Merci de votre réponse

    • Bonsoir

      Si c’est une maison d’habitation, non il faut que vous ayez un minimum de pièce pour vivre pour avoir une attestation de conformité dans le cadre d’une rénovation. Par exemple séjour, cuisine, sdb, 1 chambre.

      Par contre vous pouvez vous contenter de mettre en sécurité votre installation (pas de création de nouveaux circuits) et demander une attestation du consuel dans ce contexte.
      Il suffit de cocher la bonne case sur le formulaire de demande.

  22. bonjour
    est-il nécessaire de poser les plaques de propreté autour des prises, interrupteurs … avant la visite du consuel ? je n’ai pas encore fait la peinture et les mettre pour les enlever ensuite ne m’enchante pas. merci

  23. Bonjour,
    Nous refaisons toute l’installation électrique d’une vieille maison isolée qui sera raccordée après passage du Consuel.
    La partie habitable se trouve au 1er étage, et l’ETEL également.
    Au rez de jardin, il y a une cave, un garage, ainsi qu’une pièce d’été, et un jardin.
    J’alimente les différents circuits en passant les gaines qui rejoindront la GTL tantôt sur le sol des combles perdues, dans lesquelles sera déroulée de la laine de verre ou de roche par dessus les gaines, tantôt par une fixation aux plafonds du garage et de la cave, pour remonter dans la GTL
    Toute l’installation passe sous gaine ICTA 3422, en 16mm pour les conducteurs 1.5, et en 20mm pour les conducteurs 2.5 et 6.
    Mes questions sont les suivantes:
    Puis-je laisser ces gaines fixées aux plafonds (rez de jardin, dalles en hourdis), et libre sur le sol des combles (dalles en hourdis), et les croiser pour rejoindre des boites de dérivation, et, ou, rejoindre directement la GTL?
    Puis-je faire passer des gaines derrière les meubles de cuisine?
    Puis-je faire passer des gaines sous évier, derrière lave vaisselle, et derrière frigo pour rejoindre la GTL?
    à quelle distance des conduites d’eau me permet-on de fixer les gaines ICTA?
    Et enfin, puis je remonter des gaines contre un conduit de cheminée en dur, et maçonné?
    Merci infiniment pour votre réponse.
    Cordialement
    Paul

    • Bonsoir

      1/ Vous pouvez laisser les gaines ICTA apparentes, mais je vous conseille de les fixer correctement

      2/ Oui

      3/ Oui

      4/ Environ 3cm

      5/ Si conduit de cheminée utilisée, non.
      Si désaffecté oui.

      • Bonjour,

        Merci beaucoup pour vos réponses, j’ai vu tellement de contradiction sur la toile, que je ne savais plus trop au juste, ce que je pouvais, et ne pouvais pas faire, et vu que je vous lis sur pas mal de sites concernant l’installation électrique, c’était, me semble t’il, le bon moment pour avoir des réponses claires.
        Merci encore.

  24. Bonjour,
    Ce site internet est vraiment pédagogique et technique à la fois, merci !

    Question :
    La maison que nous venons d’acheter dispose d’un nouveau PDL suite à une division de bâtiment : un certificat CONSUEL est alors nécessaire. Nous sommes préoccupés à devoir remettre aux normes l’ensemble de la maison alors que nous ne pensions pas faire de travaux aussi importants dans cette maison qui dispose de moulures intérieures (fin XIXe) que nous souhaitons conserver et d’une installation électrique des années 80 .
    Doit on tout déposer et tout refaire ?
    Ou bien peut-on simplement mettre en sécurité les zones qu’on ne touche pas ?
    Nous avons des informations contradictoires sur ces sujets…

    Merci d’avance pour vos analyses !
    Bien cordialement,
    Héloïse

    • Bonsoir

      On peut obtenir une attestation du consuel dans différents cas de figure et les exigences ne sont pas les mêmes.
      Il suffit de cocher la bonne case dans la demande d’attestation :
      – Installation neuve : création d’une nouvelle installation électrique ; respect en totalité de la NF C15-100 en vigueur.
      – Rénovation totale : dépose complète d’une installation électrique existante et remplacement par une nouvelle installation électrique ; respect en totalité de la NF C15-100 en vigueur.
      – Rénovation partielle : conservation d’une partie d’installation électrique existante avec création de nouveaux circuits électriques (pose d’un dispositif de protection contre les surintensités ou contre les contacts indirects + pose de canalisations) ; respect de la NF C15-100 en vigueur pour les nouveaux circuits et mise en sécurité pour le reste.
      – Mise en sécurité : conservation de l’installation électrique existante sans création de nouveaux circuits électriques.

  25. Bonjour,
    Sur mon habitation en cours de construction, j’ai demandé à ce qu’on installe pas de coffret de communication, ni de prises RJ45. Mon électricien m’a simplement dit qu’il faudra faire un courrier, je ne sais plus à qui, pour justifier qu’il n’ait pas fait cette installation. L’architecte ne m’a pas dit autre chose.
    Or d’après ce que je lis ici, ces équipements sont obligatoires, je ne sais plus trop quoi penser, l’électricien n’est pas un débutant, il devrait savoir ce qu’il fait.
    Merci à ceux qui pourront m’éclairer.
    Pascal.

    • Bonjour

      La norme NF C 15-100 rend effectivement ces équipements obligatoire (chapitre 11)
      Le principe étant que tout logement neuf soit équipé à l’origine en réseau de communication afin de répondre aux besoins de tous les occupants successifs (une habitation c’est fait pour durer).

      Ceci dit, vu que ce n’est pas un point essentiel de sécurité, cela ne fait pas partie des points que le consuel vérifie.
      Donc moyennant une décharge (sans doute au constructeur) il y a peut être de la tolérance la dessus.
      Je vous conseille de toute façon de faire passer a minima des gaine ICTA de 25 vides en attente de l’ETEL vers chaque pièce principal.

  26. bonjour

    l’aspect communication est-il vérifié pour le consuel ?
    Dans le cadre d’une rénovation complète de l’électricité, sommes-nous contraints d’installer un tableau de communication ? Je pensais me contenter d’amener la fibre, le wifi fera le reste.

    Merci de votre réponse

    • Bonjour

      Bien que l’aspect communication soit une obligation de la NF C15-100 soit obligatoire, le consuel ne le vérifie pas même pour du neuf, car ce n’est pas un élément essentiel de sécurité, donc encore moins pour de la rénovation (ou après tout rien ne vous oblige à rénover l’aspect communication)

  27. Bonjour et sincères félicitations pour le travail réalisé sur ce site ! Merci de partager ainsi au plus grand nombre.
    Ma question porte sur ce qui est obligatoire d’avoir avant le passage du CONSUEL, pour être en conformité.
    Nous rénovons un local en ERP.
    Nous souhaitons confier à une entreprise le lot électricité (à reprendre de A à Z), mais pour des raisons économiques (pas seulement d’ailleurs), nous souhaitons nous réserver la possibilité de poser nous même des luminaires, certaines Dalles LED et même des chauffages électriques.
    Dans ce cas, de simples attentes / DCL seront-ils possibles ?
    Cela ne posera t-il pas de problème pour le CONSUEL ?
    Quelles sont vos éventuelles préconisations dans ce cas de figure ?
    Je vous remercie.
    Nicolas

Répondre à stéphane Diluvio Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here