J’ai de nombreuses demandes concernant le changement de tableau électrique.

En effet, j’ai fait plusieurs articles spécialisés sur le tableau électrique (dont celui ci, qui est l’article le plus lu sur le blog: faire le tableau électrique) mais bien souvent dans l’esprit d’une installation électrique neuve.

Je dirai que c’est le cas le plus simple, car il suffit de partir de 0, de tirer tous les réseaux électriques et de câbler ensuite le tableau électrique.

Mais comment faire en pour rénover un tableau électrique vétuste? Comment remplacer un vieux tableau électrique?

J’ai eu l’occasion de réaliser le remplacement complet d’un coffret électrique récemment, et je vais partager avec vous les étapes qui permettent de changer de tableau électrique.

Précautions à prendre avant de rénover un tableau électrique:

Avant d’aborder les choses sérieuses et de rentre dans le vif du sujet, voici plusieurs conseils qui vous seront indispensable avant de débuter la rénovation de votre tableau électrique:

Travaillez en sécurité:

Rappel des précautions à prendre avant d’entamer toute intervention en électricité:

Avant d’aller plus loin dans les explications, je tiens à vous rappeler que les travaux d’électricité doivent être effectués hors tension.

Vous devez:

  • Couper l’alimentation électrique générale au niveau du disjoncteur de branchement.
  • Vous assurer de l’absence de tension avant toute intervention.
Pensez avant tout à la sécurité: coupez l’alimentation au niveau du disjoncteur de branchement avant d’effectuer vos travaux

Soyez organisés:

Dans tous les cas, il ne faut pas aller trop vite et brûler les étapes (ou vouloir finir avant d’avoir commencer).

Je vous conseille de bien prendre votre temps et surtout de ne pas tout débrancher à la hâte: le résultat peut être plus problématique qu’au départ.

Soyez équipés:

Voici la liste des outils qu’il vous faudra pour remplacer un tableau électrique. Je vous propose, pour certains produits que j’ai testé, une suggestion de lien d’achat.

multimètre pour travailler sur un tableau électrique
Le multimètre vous sera indispensable pour réaliser la rénovation du tableau électrique

Organisation pour remplacer le tableau électrique:

J’ai organisé l’article pour que vous puissiez bien comprendre toutes les étapes qui permettent de remplacer le tableau électrique.

En lisant l’article étape par étape, vous devriez être en mesure de reproduire les travaux chez vous.

N’hésitez pas à poser des questions en commentaires, qui pourront servir à d’autres lecteurs.

N’oubliez pas que le partage est en partie la clé de la réussite de vos travaux. Enfin, si vous voulez plus d’aide, j’ai rédigé des guides que vous pouvez télécharger ici et lire à tête reposée.

Etape 1 : Analyse de l’existant, Tableau électrique triphasé avec Neutre commun

Je vais procéder à une analyse (la même que celle que je réalise au moment de mon inspection avant de faire les travaux).

Cette étape est aussi l’occasion pour prendre le maximum d’informations sur le tableau électrique.

Vous pouvez regarder l’état des fils électriques existants (pas de fils électriques cisaillés ou avec du cuivre apparent), comptabiliser le nombre de protections électriques pour pouvoir commander le matériel (disjoncteurs et interrupteurs différentiels..)

Voici la photo du tableau électrique existant.

rénovation d'un vieux tableau électrique
Le tableau électrique date des années 70, avec une barrette de neutre communs et une protection par fusible uniquement pour la phase

Et voici l’analyse qui en découle:

Absence de protection différentielle:

Vous l’aurez peut être remarqué, mais ce tableau électrique ne possède pas de protection différentielle 30mA.

En effet, avant les années 1990, les interrupteurs différentiels (30mA) n’étaient pas obligatoires dans le tableau électrique. Ce tableau étant beaucoup plus vieux (installation électrique des années 1970), on peut facilement comprendre qu’il ne contienne pas de protection différentielle 30mA.

C’est une première raison valable de rénover ce tableau électrique.

interrupteur differentiel 30mA tableau electrique
L’interrupteur différentiel 30mA est obligatoire dans le tableau électrique

Protection à fusible sur la phase:

La protection contre les surcharges et les court-circuits est assurée par des fusibles. Ce n’est pas en soit un problème car les fusibles sont autorisés (sauf pour les éléments comme la VMC).

La non conformité vient plutôt du fait que ces fusibles ne protègent que la phase (pas le neutre). Sur la photo ci dessus, on voit bien que seul le fil de phase apparaît sous chaque porte fusible.

Il faut donc installer des disjoncteurs divisionnaires qui coupent le fil électrique de phase ET le fil électrique de neutre.

tableau electrique disjoncteur PHN
La rénovation de ce tableau électrique va consister à changer les anciens fusibles unipolaire par des disjoncteurs divisionnaires qui coupent la phase et le neutre

Alimentation tableau électrique triphasée:

La tableau électrique suivant est alimenté en triphasé.

 Je peux voir cette information grâce à un élément caractéristique. Ce sont les fils électriques de phase qui arrivent sur la première rangée du tableau électrique.

Il y a en tout 6 fils électriques de phase, qui correspondent:

  • Pour trois fils rouges à l’arrivée électrique  depuis le disjoncteur de branchement (ils sont entourés sur la photo de la rangée du tableau électrique ci dessous).
  • Pour trois autres fils au repiquage vers la ligne suivante (on voit d’ailleurs les couleurs des fils électriques des trois phases qui se répètent sur la deuxième rangée, orange, marron et noir).

Une autre façon de vérifier que c’est bien un abonnement électrique triphasé consiste à ouvrir la partie inférieure du disjoncteur de branchement de l’installation (couper le disjoncteur avant de vérifier). Il y aura alors 4 fils électriques, un correspondant neutre en bleu et trois pour les fils électriques des phases.

Alimentation triphasée d'un tableau électrique vétuste
En rouge, l’alimentation électrique du tableau qui provient du disjoncteur de branchement

Neutres communs:

Le neutre (fil de couleur bleu) est raccordé sur une barrette de connexion en haut à gauche et sur une autre barrette en bas sur la photo principale du tableau électrique. On parle de neutres communs.

Le fil de section la plus importante provient du disjoncteur de branchement (Il peut aussi avoir un fil de section équivalente pour une prise électrique spécialisée 32A).

Dans le cas présent, sur la photo de la barrette de neutre, il y a plusieurs fils de sections  6mm2:

  • Un qui correspond à l’alimentation depuis le disjoncteur de branchement.
  • Un pour le fil électrique de la prise 32A.
  • Un dernier qui permet de ponter sur une autre barrette de neutre communs (celle du bas, visible sur la photo générale du tableau électrique).
Neutre commun tableau électrique
Barrette de neutre commun en haut à gauche de l’image, à droite la barrette de terre

Identification de chaque réseau:

Une étape, qui n’est pas obligatoire mais qui peut être utile, consiste à identifier le rôle de chaque circuits électriques et de chaque fusible avant de commencer à débrancher le tableau électrique.

En faisant “sauter les plombs” , en ouvrant les portes fusibles un par un, il suffit de relever quel appareil ne fonctionne plus (pour les lumières c’est très simple, pour les prises, vous pouvez utiliser une vieille radio que vous branchez).

Vous pouvez ensuite noter sur un papier quel appareil est concerné. Vous pourrez alors vous servir de ce papier à l’étape 6.

Mon conseil pour cette étape:

  • Prenez des photographies précises de votre ancien tableau électrique, elle pourront vous servir par la suite.
  • Ne négligez pas cette étape, car une bonne analyse en amont permet de gagner énormément de temps sur la suite des travaux en électricité.

Etape 2: Passage en monophasé?

Vous l’avez bien compris, le coffret électrique en question est alimenté en triphasé.

Pour simplifier la rénovation du tableau électrique et diminuer le cout des travaux, dans le cas ce cas de figure, le client chez qui je suis intervenu à demandé un passage en monophasé.

Bien que l’opération soit payante (environ 150/200 euros) le cout en matériel au niveau du tableau électrique est moins important.

Cette opération était d’autant plus nécessaire que le disjoncteur de branchement existant était usé, mal fixé et que son seuil différentiel était de 650mA (au lieu des 500mA habituels pour un disjoncteur d’abonné EDF).

Il faut noter qu’en attendant que le passage d’un technicien se fasse, on pourra faire fonctionner l’installation sur une seule phase de l’abonnement triphasé (pour effectuer les tests) puisque vous le savez peut être, entre une phase et le neutre en triphasé, il y a 230V.

Note pour les personnes qui souhaitent rester avec une alimentation électrique triphasé:

Si vous souhaitez rester en triphasé, vous pouvez continuer la lecture de cet article qui vous permettra d’obtenir quelques informations pour rénover votre tableau électrique. Vous devrez aussi réaliser l’équilibrage des phases. J’ai à ce titre réalisé un ici guide complet permettant faire cet équilibrage.

Mon conseil pour cette étape:

  • Armez vous de patience si vous demandez un passage en monophasé.
  • Il faut avoir une ligne ouverte à son nom pour pouvoir faire cette demande de remplacement de triphasé à monophasé.

Note: le cout de remplacement d’un disjoncteur de branchement est d’environ 150 euros, tout dépend le type d’intervention souhaité. Vous pouvez retrouver le prix des différentes interventions d’ERDF sur le changement de puissance de l’abonnement et le remplacement du disjoncteur de branchement en suivant ce lien.

Etape 3: déconnexion de l’alimentation électrique

Une fois l’analyse de l’ancien tableau électrique effectuée, il faut maintenant passer à l’action.

Mais avant cela, pensez toujours à la sécurité!

Vérifiez que vous n’avez plus de courant aux bornes du tableau électrique (vous avez également contrôlé la sortie de votre disjoncteur de branchement général).

La première partie du démontage du tableau électrique consiste à retirer les alimentations en amont (au dessus) des disjoncteurs et les peignes électriques.

Une fois cette étape réalisée, on se retrouve avec un premier résultat:

rénovation tableau électrique unipolaire
Déconnexion de l’alimentation électrique du tableau

Etape 4: connexion du coffret de chantier.

En faisant ce genre de travaux, vous aurez surement besoin d’électricité notamment pour:

  • Faire survivre vos denrées périssables dans le frigo ou dans le congélateur si vous habitez déjà le logement.
  • Brancher vos outils à fils et recharger vos batteries d’outillage électroportatif.
  • Vous éclairer (projecteur de chantier).

Toujours en respectant la sécurité, le coffret de chantier se branche directement en sortie du disjoncteur de branchement (qui a été mise à 0 bien avant à l’étape précédente).

Etape 5: Déconnexion des barrettes de terre et de neutre.

Une fois l’alimentation du tableau électrique déconnectée, c’est maintenant au tour des barrettes de neutre et celle de la terre d’être retirées du tableau électrique.

tableau électrique vétuste, rénovation
Déconnexion de la barrette de neutre communs et de la barrette de terre

Mon conseil pour cette étape:

  • Commencez par démêler les fils électriques et bien mettre droits tous les fils.

Etape 6: Suppression des anciens disjoncteurs:

Il s’agit maintenant de supprimer un à un les disjoncteurs (qui ne protégeaient que la phase).

C’est à ce moment que vous pouvez vous servir de l’identification des réseaux électriques que vous avez peut être fait à l’étape 1.

A chaque fois que vous déconnectez un fil sous un disjoncteur, vous pouvez l’identifier avec un morceau de scotch d’électricien pour repérer le circuit électrique qu’il contrôlait (je vous indique comment effectuer les repérages en électricité au niveau du tableau ici).

Par exemple, si le disjoncteur contrôlait l’éclairage du salon , vous notez sur le scotch d’électricien entouré autour du fil de phase “ECL salon”.

Je précise que dans mon cas, je n’ai pas fait cette étape car une bonne partie des réseaux électriques à l’intérieur du logement étaient déjà déconnectés.

On se retrouve uniquement avec l’armature du tableau électrique, et un beau sac de noeuds (ou plutôt de fils électriques)!

tableau électrique unipolaire, remplacmenet
Les disjoncteurs sont ensuite retirés de chaque rangée du tableau électrique

Vous vous trouvez à ce moment précis dans le cas d’une installation électrique neuve, ou la personne en charge de l’installation électrique a tiré tous les réseaux mais n’a rien identifié.

Pas de panique, c’est à ce moment qu’il va falloir bien s’organiser et procéder par ordre.

Tant qu’à faire il faut aussi retirer ce qu’il reste de l’ancien tableau électrique.

suppression tableau électrique
Il ne reste plus aucun élément de l’ancien tableau électrique

Mon conseil pour cette étape:

  • Continuez à organiser les fils de façon à ce que vous puissiez bouger l’ensemble des fils électriques sans trop de difficulté. Vous allez vite comprendre pourquoi à la prochaine étape.

A propos du matériel utilisé pour rénover ce tableau électrique:

Dans la suite de cet exemple, vous allez voir que j’utilise une marque qui n’est pas forcément connue du grand public, Gewiss.

J’ai pour habitude de proposer des marques comme Legrand ou Schneider, plus connues avec surtout de meilleurs accessoires de connexion et une fiabilité à toute épreuve.

Mais question de budget, il faut aussi pouvoir travailler avec des marques alternatives.

Ce que je peux vous dire sur cette marque:

  • La connectivité (méthode d’assemblage sur le tableau) est correcte.
  • La finition des composants est moyenne.

Concernant le retour d’expérience sur ce matériel, j’ai eu depuis la réfaction de ce tableau quelques déconvenues avec la marque Gewiss (connectivité défaillante sur des disjoncteurs avec connexion automatique).

Niveau fonctionnalité et sécurité, pas de problème.

Note: j’ai rédigé des guides pour vous aider à câbler et je les ai groupés en pack. Dans ce pack, j’ai mis en bonus un guide avec des conseils de terrain qui peuvent vous faire économiser plus de 100 euros. Allez voir, c’est par ici que ça se passe.

Etape 7: Fixation du nouveau tableau électrique:

Il faut maintenant fixer le support du nouveau tableau électrique.

L’étape peut paraître simple, mais il faut:

  1. Passer tout les fils à l’intérieur du tableau.
  2. Positionner le tableau contre le mur et le mettre de niveau.
  3. Prendre les repères des nouvelles fixation tout en tenant le tableau de niveau
  4. Retirer le tableau.
  5. Faire les trous aux endroits des repères et mettre des chevilles.
  6. Repasser les fils dans le tableau.
  7. Fixer le tableau au mur.

Voici la photo avec le socle du nouveau tableau électrique installé.

Pose du tableau électrique neut
Le nouveau socle du tableau électrique est installé

Vous remarquerez que j’ai déjà fait passé tous les fils électriques de terre en haut pour ne pas être dérangé dans le cablage au niveau des rangées du tableau électrique.

C’est une bonne occasion pour câbler la barrette de terre et rendre le tableau électrique un peu plus clair.

Connexion PE fil électriques de terre tableau électrique
Connexion de la barrette de terre du tableau électrique

Mon conseil pour cette étape:

  • Vérifiez le type de matériaux dans lequel vous allez devoir percer, et adaptez votre matériel (vis de fixation et mode de perçage de l’outil).
  • Retirez un ou deux rails DIN (les rails qui supportent les disjoncteurs et les interrupteurs différentiels) afin de pouvoir faire passer plus facilement les fils électriques. Attention à bien conserver les vis qui tiennent les rails DIN et à ne pas déformer la structure du tableau au risque d’avoir des souci lors de la fermeture final du coffret électrique.
  • Faîtes un essai de fermeture du tableau électrique une fois le support fixé au mur.
  • Câblez vos fils de terre sur la barrette de manière à pouvoir ajouter des réseaux plus tard facilement.

Etape 8: Identification et association phase/neutre:

C’est probablement la partie la plus longue délicate (mais aussi la plus intéressant d’un point de vue électrique) ou il faut retrouver les fils de phases associés aux fils de neutre.

Afin que vous compreniez bien les enjeux de cette recherche de couple phase/neutre dans le tableau électrique, je vais revenir à quelques bases toutes simples:

Rappel sur la circulation du courant et les protections électriques du tableau:

Circulation du courant électrique:

Dans un schéma électrique de base, vous trouverez au niveau de l’alimentation électrique, un fil de phase et un fil de neutre.

Le courant circule depuis la phase, passe par un appareil pour l’alimenter en courant électrique, et ressort par le fil de neutre.

Rappel sur les protections d’un circuit électrique

En amont de ce circuit électrique, il y a un disjoncteur qui permet de couper la phase et le neutre.

En tête de ligne d’une rangée il y a un interrupteur différentiel, qui surveille la différence de courant qui entre et qui sort d’un circuit.

Pourquoi faut il associer la phase avec un neutre?

Si vous avez suivi les rappels du dessous, vous comprendrez qu’un fil de phase ne peut pas se brancher en dessous d’un disjoncteur sans son neutre.

Pourquoi? Tout simplement car l’interrupteur différentiel ne le permettra pas.

Si un fil de phase est connecté avec un mauvais neutre en dessous d’un disjoncteur, la différence entre l’entrée du courant (phase) et la sortie du courant (neutre) ne sera nulle, l’interrupteur différentielle coupera la rangée avec le disjoncteur incriminé.

Comment associer un fil de phase avec le bon neutre?

Pour faire cette phase / neutre, il y a deux options:

Repérage visuel derrière tableau électrique:

La première consiste à effectuer un repérage visuel.

A l’arrière de ce tableau électrique se situent les départs vers les circuits électriques.

Ces départs s’effectuent dans les gaines qui sont maintenant accessibles (les fils électrique rentrent dans les gaines).

Dans certaines de ces gaines, seul un réseau est envoyé (deux ou trois fils électriques). Il y aura donc dans la gaine une seule phase et un seul neutre. La paire phase/neutre est donc repérée.

Voici une photo expliquant mes propos, ou vous pouvez voir un départ de circuit électrique (je l’indique avec mon tournevis, juste à droite il y a un départ de circuit électrique dans une gaine orange avec un fil noir pour la phase et un fil bleu pour le neutre, ainsi que le fil de terre).

association phase neutre rénovation tableau électrique
repérage visuel pour associer une phase et un neutre dans un ancien tableau électrique

Test de continuité:

Le test de continuité s’effectue en utilisant un multimètre avec la fonction ohmètre/continuité. J’explique en détail comment faire un test de continuité ici.

Ce test se fait de façon plus facile à deux (ou aussi tout seul avec un appareil pratique et pas cher, le testeur Extech CT20 que je présente ici).

Pour une prise électrique:

  • On insère les deux pointes de mesure de l’appareil dans la prise.
  • Côté tableau électrique, il faut fait toucher la phase et le neutre pour que le multimètre détecte la continuité (il faut faire les essais avec tous les fils)
  • Un signal sonore est émis lorsque la phase et le neutre sont associés (les fils électriques se touchent)

Pour un circuit lumineux, c’est un peu plus compliqué matériellement:

  • Il faut prendre la phase au niveau de l’interrupteur.
  • Connecter cette phase à un fil électrique (avec un domino ou un wago). Ce fil sert de rallonge pour aller jusqu’au point lumineux.
  • Attacher l’autre extrémité de ce fil à une pointe du testeur.
  • Toucher le neutre au niveau de la lampe avec la deuxième pointe du testeur.
  • Côté tableau électrique, il faut faire de la même façon que pour la prise en cherchant quelle phase va avec quel neutre.
  • Un signal sonore est émis au niveau du testeur lorsque la phase et le neutre sont associés (les fils électriques se touchent au niveau du tableau électrique).

Astuces pour le repérage phase/neutre:

Cela peut paraître trivial, mais les sections de fils électriques vont ensemble.

Un fil de neutre en section 2,5m2 ne doit normalement pas être associé à un fil de phase de section 1,5mm2.

  • Si vous cherchez à identifier un circuit lumineux commencez au niveau du tableau électrique par les fils en section 1,5mm2.
  • Pour un circuit de prise commencez au niveau du tableau électrique par les fils en section 2,5mm2.
  • Pour identifier un circuit spécialisé commencez au niveau du tableau électrique par les fils en section 2,5mm2.

Mon conseil pour cette étape:

  • Si vous le pouvez, faîtes vous assister, c’est beaucoup plus simple à deux.

Etape 9: Branchement des circuits identifiés sous disjoncteurs divisionnaires:

Au fur et à mesure que les circuits sont identifiés, il faut les connecter sous un disjoncteur devant lequel on a préalablement positionné un interrupteur différentiel (vous pouvez retrouver plus d’informations sur l’organisation d’une rangée de tableau électrique ici).

rénovation d'un tableau avec des nouveaux disjoncteurs
Une fois une paire phase/neutre repérée, elle est branchée sous un disjoncteur adapté à la section des fils électriques

Si vous aviez réalisé l’identification précédente des circuits de l’installation électrique (à l’étape 1), vous pouvez commencer à noter sur un papier l’ordre des protections du tableau électrique avec le numéro de la rangée.

Dans le cas contraire, comment choisir la section de fil électrique si on ne sait pas quel est le circuit protégé?

J’opte pour la méthode suivante:

  • Pour les fils en 1,5mm2 j’utilise des disjoncteurs 10A.
  • Pour les fils en 2,5mm2 j’utilise des disjoncteurs 16A.

Je procède ensuite à un ajustement pour les disjoncteurs qui protègent des prises spécialisées (disjoncteurs 20A d’après la norme NF C 15-100). Cet ajustement se fait au moment des tests.

Mon conseil pour cette étape:

  • Il faut bien diriger les fils électriques derrière le tableau. Il ne doit pas avoir de croisement entre réseaux pour avoir un résultat final propre.

Etape 10: Cablage du tableau électrique:

Une fois que l’étape précédente a bien été assimilée, il suffit de poursuivre le branchement des différents circuits électriques, de la même façon que pour le cablage d’un tableau électrique neuf.

Sur les photos ci dessous, je câble rangée par rangée, avec en bout de ligne les télérupteurs / contacteur jour nuit (ils ne se connectent pas sur les peignes électriques).

A noter que dans ce cas, je n’avais pas le contact jour nuit provenant du compteur EDF. J’ai donc simulé le fonctionnement avec une horloge modulaire.

cablage du tableau électrique
branchement de tous les circuits électriques un par un dans le tableau électrique
tableau électrique vétuste remplacé
Le cablage du tableau électrique continu, de la même façon que dans une installation électrique neuve

Mon conseil pour cette étape:

  • Laisser des espaces disponibles avec un ou deux disjoncteurs sans connexions (sur la photo ci dessus, il y a deux modules disponibles au niveau de la deuxième rangée tout à droite qui recevront des disjoncteurs de réservation).

Remplacement tableau électrique: Résultat final

Voici le résultat final, avec l’enveloppe du coffret électrique placée:

tableau électrique remplacé
Résultat final, il ne manque plus que les finitions (plastrons et connexion de l’alimentation générale

Il manque encore:

  • Les plastrons / obturateurs pour les modules non utilisés dans le tableau électrique.
  • Le repérage sous chaque disjoncteur divisionnaire.
  • La liaison avec le disjoncteur de branchement (qui sera faite par la suite en apparent sur la gauche du coffret avec de la goulotte et du fil H07VK).

Voici une photo qui permet de réaliser ce qu’était le tableau avant puis après la rénovation:

rénovation tableau électrique
Tableau électrique avant rénovation et après

Mais bien plus qu’un changement visuel, c’est une véritable mise en conformité du tableau électrique qui a été réalisé.

  • Passage d’un tableau triphasé à monophasé.
  • Ajout d’interrupteurs différentiels 30mA.
  • Ajout de disjoncteurs divisionnaires qui permettent d’isoler complètement chaque circuit électrique.

D’autres visuels de tableau électrique à rénover:

Vous avez pu voir cet exemple de tableau électrique.

Il avait plusieurs particularités (notamment celle d’être alimenté en triphasé).

Il faut comprendre que le travail de mise en conformité que j’ai effectué sur ce tableau électrique est valable pour d’autres tableaux électriques.

Voici quelques exemples de visuels de tableaux sur lesquels j’ai pu travailler.

Tableau électrique vétuste mise en conformité
Un Tableau électrique triphasé: exactement le même type de rénovation que l’exemple de cet article
rénovation tableau électrique appartement
Tableau électrique d’une appartement: Ancien fusible ronds vissés à remplacer
rénovation d'une installation électrique d'une maison de ville
Exemple de Tableau électrique d’une maison, avec des fusibles anciens
fusible ancien coffret électrique
Tableau électrique à fusible dans un appartement

A Prévoir / Les pièges à éviter:

Pendant la rénovation du tableau électrique, il se peut que vous ayez affaire à plusieurs problèmes ou points bloquants.

Comment dimensionner le nouveau tableau électrique:

En règle générale, le nouveau tableau électrique aura à peu près la même taille que le précédent.

Si vous regardez l’exemple sur lequel je me suis basé, le tableau final est même moins occupé que l’ancien tableau électrique (c’est notamment à cause des éléments triphasés qui prenaient de la place, le contacteur jour nuit pour le chauffe eau et le programmateur pour les chauffages électriques).

Si vous avez peur de manquer de place, prenez la taille de tableau au dessus (ou un tableau plus large en modules, un tableau électrique 18 modules par exemple).

Vous trouverez toutes les dimensions de tableau électrique ici sur le site Domomat que je vous recommande.

Fil électrique trop court pour être câblé sous un disjoncteur?

Dans ce cas là, vous n’avez pas énormément de choix.

Il faut prolonger ce fil en plaçant un wago afin d’arriver sous le disjoncteur. Ce cas de figure est généralement rare, car il y a toujours un peu de mou derrière le tableau électrique.

Remplacement de fils électriques abimés dans un tableau?

Si à tout hasard un des fils électriques est vraiment endommagé, il faut songer à le remplacer:

Soit en coupant jusqu’a une partie saine et en utilisant un wago pour le prolonger, soit en se servant du fil existant pour aiguiller un nouveau dans la gaine.

Dans tous les cas, je vous conseille de couper l’ancienne partie qui était connectée sous les anciens disjoncteurs (pour le fil de phase) et sur la barrette de neutre commun pour le fil de neutre. Vous aurez des contacts électriques sains au niveau de chaque départ de circuit électrique dans le nouveau tableau électrique.

Circuit non identifié?

Pas de panique si vous n’arrivez pas à identifier un circuit: vous finirez pas trouver ce que ce circuit alimente.

Cependant, il faut bien veiller à ce qu’il vous reste une paire neutre phase (ou un nombre de paires). C’est un circuit électrique complet qui ne doit pas être alimenté.

Il faut protéger les fils électriques non utilisés avec des connecteurs automatiques (type wago).

Dans tous les cas, si vous avez réalisé un mauvais branchement électrique, un des interrupteurs différentiel du nouveau tableau électrique doit déclencher.

connecteur automatique dans le tableau électrique
N’oubliez pas d’installer des wagos sur les fils que vous n’avez pas relié

Câblage derrière le tableau électrique?

Il se peut que certaines circulations de fils électriques soient visibles une fois que vous avez démonté l’ancien tableau électrique.

Je pense notamment au va et vient. Si des raccordement existent avec des dominos électriques, vérifiez la tenue des branchements et remplacer les si besoin par des wagos (connecteurs automatiques).

178 Commentaires

  1. merci,pour toutes ces explications.juste une question je vais remplacé mon ancien tableau,mais certain circuits vont être trop court pour la connexion au nouveau tableau,peut on les rallonger avec des wago sans crainte?en attente de ton avis.cordialement

    • Bonjour,

      C’est une manipulation qui se fait tout en essayant dans la mesure du possible, d’avoir accès aux connexions pour un éventuel dépannage

      Cordialement

      Guillaume

  2. bonsoir,a nouveau besoin de tes conseils.Je vais brancher des radiateurs électrique,chaque circuit individuel est déjà prévu au tableau par un disjoncteur individuel.1)quel type de câble je doit prendre?(je parle de “câblage” pas 3 x 2.5 mm séparés,je ne sais pas si je suis clair,un gros câble noir quoi…).2)je vais passer ce “câblage”dans mon sous-sol,me conseille tu quand même de le faire passer dans des tubes? En attente de ta réponse,cordialement.

  3. Bonjour,
    Merci pour toutes ces explications qui me sont bien utiles étant en phase de renovation de mon tableau fusibles (quasiment celui de votre photo)ci-dessus.
    Je peux voir sur la photo tableau rénové final:
    – Qu’il y a sous certains disjoncteurs + d’un départ phase et neutre

    Est-il normal de mettre plusieurs circuits sur le même disjoncteur?
    S’il me manque des retour neutre. Est-il possible de relier les neutre de 2 disjoncteurs sans perturber le différentiel?

    Merci

    Thierry

    • Bonjour,

      Sous un disjoncteur, vous pouvez disposer de deux départ (utiliser des wagos si plus)

      Vous devez impérativement retrouver les paires phase/neutre au risque de faire déclencher le différentiel

      Cordialement

      Guillaume

  4. bonjour, mon logement date de 1962 et mon disjoncteur aussi, c’est le noir avec bouton poussoir vert et rouge pour le mettre hors tension.
    mon soucis étant que quand je l’ai ouvert pour le refaire complètement, pas de fil bleu pour le neutre, pas de prise de terre non plus, j’ai donc dévisser le disjoncteur EDF pour regarder quel couleur avaient les fils à son arrivée. Résultat: j’en ai un rouge et un Blanc, section 10mm² et un noir arrive du mur tout seul.
    Ma question est est-ce du tri-phasé et sinon comment puis-je repérer la phase du neutre sans appareil?
    merci de votre réponse, cordialement.
    Vincent

    • Bonjour,

      Il est difficile de répondre dans le cas présent. Le mieux reste de contacter ERDF pour connaître le type d’abonnement avant vous si ce dernier à été résilié afin de savoir ce qu’il en est

      Cordialement

  5. Je viens de voir vos explications, c’est précis. Ma question est la suivante je suis en tri et je veux garder le tri; je vois que vous êtes plus pour le mono, pourquoi il me semble que c’est moins cher, est-ce vrai.

    • Bonjour,

      Il est tout à fait possible de conserver le triphasé, mais c’est alors une autre façon de penser le tableau électrique.
      Le surcoût se verra notamment au niveau du matériel électrique

      Cordialement

      Guillaume

  6. Bonjour Guillaume,

    Comme Baillard je souhaite réaliser très prochainement une rénovation de mon tableau qui est en triphasé et que je souhaite garder (j’ai du matériel en tri chez moi : pompe de relevage, tour…). Savez-vous quand vous comptez rédiger votre tuto sur le tri?
    De plus vous avez travaillé avec des produits de la marque GEWISS et j’ai un jeu “sectionneur 4P GW 92089 C25 MT60 accompagné d’un différentiel additionnel GW94423 BD” connaissez-vous ces produits car je n’ai pas trouvé de doc pour en connaitre les caractéristiques et les applications adaptées?

    Merci
    P.S : votre site est vraiment très bien réalisé que ce soit sur la charte graphique son organisation et ses contenu. Bravo!!!
    Erick

    • Bonjour,

      Je vous remercie pour ce commentaire.

      Cet article est en projet pour le moment. J’ai bien conscience de l’utilité de proposé ce même genre du tutoriel pour un tableau triphasé, mais un tel exercice me demande énormément de temps, et je n’ai malheureusement pas pris de visuels aussi détaillés lors des tableaux électriques en triphasé que j’ai réalisés.

      Pour vos références, avez vous essayé de rentrer en contact avec Gewiss sur leur site?

      Cordialement

      Guillaume

  7. Bonsoir Guillaume,

    Tout d’abord merci et bravo pour votre site qui est remarquablement tenu. J’ai plus appris chez vous qu’en consultant des dizaines de forums et autres sites de ce genre.
    Voilà, j’envisage de refaire le tableau électrique de ma maison. L’installation date des années 70 et est d’origine. Elle est en triphasée. Selon EDF, je n’ai pas vraiment d’interet à passer en monophasée. Je dois en plus changer mon cumulus qui vient de rendre l’âme. Est ce que je peux malgré tout brancher un appareil monophasé sur mon installation?
    J’ai également un dispositif situé a côté du tableau qui coupe l’alimentation des radiateurs lorsque le four de la cuisine est en marche. Le courant revient ensuite et se recoupe quelques secondes plus tard . Est ce que je peux retirer ce dispositif lors d’une rénovation. Je pense qu’il s’agit d’un dispositif qui prévient des surconsommation et qui évite que le systeme disjoncte. Si je passe en monophasée, je ne devrais plus en avoir besoin?
    Voilà j’espère que mes explications sont assez claires et je vous remercie par avance pour tous les éléments que vous pourrez m’apporter. Je peux vous fournir des photos de l’installation si cela vous est utile.

    Cordialement

    Sylvain

    • Bonjour,

      Vous pouvez très bien brancher un cumulus monophasé sur un tableau triphasé.
      Le dispositif donc vous parlé est sans doute un délesteur: il permet de couper l’alimentation des radiateurs lorsqu’un autre appareil de forte consommation se met en marche.

      Si vous le supprimez, il faut voir si la puissance consommée n’est pas trop importante en cas de fonctionnement simultané de plusieurs appareils.

      Cordialement

      Guillaume

  8. Bonsoir Guillaume,

    J’ai une nouvelle petite question concernant mon installation triphasée. Lorsque nous avons emmenagé, j’ai fait venir un électricien qui m’a posé un interrupteur différentiel 30mA tétra en sortie du DB, pour l’ensemble du tableau. Est ce que je peux réutiliser det interrupteur sur le nouveau tableau en monophasé?

    Merci et bonne soirée

    Cordialement

    Sylvain

  9. Bonjour,

    Sur la photo du tableau terminé, on distingue des peignes verticaux entre les différentiels.

    Quel calibre avez-vous choisi ? Ou plus généralement, comment choisir le calibre des peignes verticaux ?

    Cordialement,

    • Bonjour,

      Ce sont des peignes verticaux équivalent 10mm2 de mémoire: il faut toujours vérifier la compatibilité entre interrupteurs différentiels et peignes verticaux avant de faire l’achat

      Cordialement

      Guillaume

  10. Superbe site pour expliquer simplement et efficacement. Je confirme on en apprend 10 fois plus qu’en papotant des heures sur des forums qui restent cependant très utiles quand meme.
    Moi également j’envisage de passer du triphasé en monophasé et je suis un novice mais j’ai appris au fur et à mesure sur le net. J’ai acheté pour cela un nouveau tableau monophasé sans savoir à l’avance que mon abonnement était en triphasé 20A – 500ma, 12kw. Je ne suis pas encore vraiment sûr de la réelle utilité du passage du tri en mono mais comme vous le dites si bien l’achat en matériel triphasé est bien plus cher qu’en mono qui est également plus simple à installer évitant de faire un équilibrage. Par contre je sais pas combien ERDF devrait me prendre pour le passage du triphasé en monophasé donc si le cout est trop important et bien autant rester en mono, non ? ERDF devrait il me changer les disjoncteur de branchement ainsi que le compteur qui se trouve dans la rue ? peut on le faire nous meme pour réduire les couts ?
    Le passage en monophasé me permettrait également de passer du 12 kw en 9 kw car actuellement on ne peut plus s’abonner en triphasé inférieur à 12 kw me semble t il. Comment calculer son besoin en kw pour ma maison qui est des années 1980 avec 2 chambres, superficie d’environ 110 M2, convecteurs électriques, ballon d’eau chaude 200 litres de 2400 w actuellement branché en triphasé. le reste est branché en monophasé. J’ai une plaque de cuisson au gaz (du moins 3 feux gaz + 1 feu electrique) mais pensons en plaque de cuisson électrique avec un disjoncteur de 32A si par la suite j’en aurais l’intention. Je viens de refaire ma salle de bain avec 6 leds au plafond et une sèche serviette de 1750 watt. j’ai l’intention par la suite d’installer des leds dans les autres pièces?
    – il serait très utile pour cela pour tout novice que je suis, de disposer d’un schéma électrique commun pour nous aider à réaliser ce type d’installation avec tous les disjoncteurs divisionnaires qu’il faudrait avec leur ampérage correspondant, les sections de fils correspondantes également comme par exemple plaque de cuisson 32A en 6 mm, fils du disjoncteur en ? mm2, le nombre de lumineux maximale par ligne, les lignes spécialisées et dédiées, comment calculer la puissance maximal autorisée sur chaque interrupteur différentiel (1 fois pour le chauffage électrique et ballon d’eau chaude et 1/2 fois pour le reste (éclairage, prises de courant etc), comment savoir s’il faut mettre un interrupteur différentiel de 40A ou plutot de 63A ?, type A ou AC différentiel ?, et) le tout sur un excellent schéma qui serait bien plus parlant qu’un long discours et pas besoin d’y revenir si on a oublié quelque chose.
    Ma question est : comment calculer exactement son besoin en puissance ? 12 kwa ? 9 kwa ?

  11. Bonjour,
    votre site m’aide beaucoup vu j’y connais rien à la base…Je compte aussi rénover mon tableau, enfin en mettre un nouveau pour se défaire de l’ancien au fur et à mesure de mes rénovations. Il y a juste un tableau secondaire que je laisse, situé dans une pièce de la salle de bain).
    Le nouveau tableau sera situé à l’étage, à peu près au centre de la maison, bon choix ?
    Sinon j’avais besoin d’avis sur la config de mon tableau :

    Disjoncteur DB 30/60 45A
    ||
    || (16 mm2)
    ||
    Tableau Général
    |
    1 interrupteur diff 63 A type AC
    -vmc 2A
    -éclairage 16A étage (CH*4 ; couloir CH)
    -prise 20A étage (CH*4)
    -prise 20A étage (couloir CH ; greniers)
    -lave vaisselle 20A
    -frigo 20A
    -portail 10A
    1 interrupteur diff 63 A type AC
    -éclairage 16A (jardin, extension garage et abri de jardin)
    -chaudière gaz 20A
    -prise 20A (jardin, extension garage et abri de jardin)
    -prise 20A (entrée ; salon séjour)
    -prise 20A salon séjour
    -prise 20A sèche linge
    1 interrupteur diff 63 A type AC
    -éclairage 16A (couloir 1 & ; bureau ; wc ; cave 1 ; cellier)
    -éclairage 16A (entrée ; salon séjour ; cave 2 ; cuisine)
    -volet roulant 16A
    -prise 20A (bureau)
    -prise 20A (caves ; cellier ; cuisine)
    1 interrupteur diff 63 A type A
    -32A plaque induction (E prévision pour remplacer le four)
    -20A four électrique
    -lave linge 20A
    -congélateur 20A
    -hotte 16A
    -éclairage 16A étage (cages d’escalier ; greniers)
    ||
    || (16 mm2) depuis DB ou peigne vertical sur tableau général
    ||
    vers interrupteur diff 40 A type A branché sur une rangée Tableau secondaire pour sdb

    J’ai toutefois encore quelques questions par rapport à la nouvelle norme. Une pièce comme un bureau ou le salon/salle à manger, je dois prévoir comme 12 prises donc 1 disjoncteur. Mais vu la longueur des câbles, la disposition du matériel, ce n’est jamais évident.
    Je peux très bien prévoir 3 prises avec à chacune une rallonge multiprise *4 ?!

    Je n’ai pas fait la recherche sur le forum mais au vu de mes branchements pour mon tableau, des enseignes comme Leroy ou brico dep, j’ai du mal à trouver mon bonheur si ce n’est de tout acheter séparément. Connaissez vous un site de vente en ligne fiable ?

    • Bonjour,

      Concernant vos prises, tout dépend de la pièce.

      Les rallonges multiprises ne sont pas considérées comme des prises du point de vue de la NFC 15-100. Il faut des prises encastrées pour décompter les prises.

      Pour la vente en ligne, sans hésiter le site outiz.fr, qui regroupe une importante quantité de matériel avec un SAV et des délais de livraison qui tiennent la route.

      Cordialement

      Guillaume

      • bonjour guillaume super site et les explications au top, pour un site en ligne elecdirect.fr est au top et moins cher de 20% et tu te fais livrer super vite, j’ai commandé vendredi à 16h00 reçu samedi matin. livraison offerte à partir de 250$

        • Bonjour,

          Merci pour cette information. Site inconnu au bataillon, j’essayerai peut être un jour de commander. Livraison gratuite pour un montant assez élevé le trouve (c’est plutôt aux alentours des 100 euros maintenant)

          Cordialement

          Guillaume

      • bonjour Guillaume je vais refaire mon tableau, donc je vais travailler hors tension mais je compte faire une sorte de coffret de chantier, est ce que je peux tirer une phase et le neutre de mon bako d’ou sort trois P et un N et le mettre sur un 40A 30ma + quatre disjoncteur 16A ou je brancherai mes quatre enrouleurs?
        combien max intensité sur une phase d’un abonnement triphasé en voyant sur le bako c’est marqué 20 20 20 et l’abonnement et un 9kw chez EDF.
        je viens d’acheter cette maison et ce triphasé me rends fou…

        merci
        krys

  12. bonjour guillaume , j’ai une petite question , j’ai un cumulus dans une ferme qui fonctionne en monophasé et celui-ci ne fonctionne pas suffisamment pour chauffer l’eau chaude a bonne température donc il veut le passer en triphasé , je lui ai commandé un kit triphasé pour son cumulus , ma question est la suivante , à partir du moment ou je lui installe le kit 400 v je suis obligé de lui faire le raccordement de son cumulus en 400 aussi avec un contacteur jour nuit je pense merci de votre réponse

  13. bonjour ma question es j’ai une installation domestique en triphasé qui part directement de mon disjoncteur 500 ma vers les borniers de mon tableau et de la chaque phase alimente une range de porte fusible ma question es a se que je peut changer les porte fusible avec des disjoncteurs divisionnaires 16A et 20A et mètre trois disjoncteur différentielle 2 de type ac et 1 de type a , un sur chaque range en sachant que j utilise les trois phase pour une installation de 230 v merci

    • Bonjour,

      Difficile de répondre par l’affirmatif dans votre cas de figure. S’agit t-il de protection unipolaire (uniquement la phase protégée) comme dans cet article?

      Cordialement

      Guillaume

  14. Bonjour

    Je rejoins Guillaume.

    Pour que vous fassiez cela, il faudra être certain de pouvoir appairer phase et neutre pour chaque circuit.
    Mais il est possible que vous n’arriviez pas à faire ce repérage, en particulier si vous aviez des circuits à neutre commun (ce qui se faisait sur les anciennes installations tri)
    Dans ce cas, vous n’aurez pas d’autre choix que de mettre un interrupteur différentiel 30mA tetra en amont des circuits que vous n’aurez pas réussi à appairer correctement.

  15. Bonjour,

    Ce site est magnifique pour les nuls comme moi.
    Je suis dans la moise la plus complete suite à l’enlèvement d’un ancien tableau sur une installation de 1975. Après je vais installer du neuf mais je ne sais déjà pas au départ, en cas de triphasé si je dois utiliser toutes les phases (3 fils rouges) et les repartir suivant les rangées de mon nouveau tableau.
    A savoir que la maison avait 3 tableaux, 380 v tri….un pour l’ancienne pharmacie, un intermédiaire dans le hall de ma cave, un autre dans une autre cave e…bref un vrai casse tete pour un nul.
    Je procède donc pas à pas.Là ma fille, propriétaire depuis peu de l’ensemble me permets de faire un appartement en rez de jardin et je dois, ce qui est logique placer un compteur et tableau intermédiaire pour l’ensemble de l’appart. Je me demande seulement si je dois répartir les 3 fils rouge…comme par exemple..un par rangée dans mon nouveau tableau qui en comptera 3? merci de m’éclairer.
    cdt
    Bernard

  16. Bonsoir

    Si je comprend bien vous conservez le triphasé.
    La réponse n’est pas si simple. Chaque installation tri étant un cas particulier, et encore plus si elle est ancienne.
    Il faut commencer par bien analyser l’existant.

    Vous pouvez mettre une phase par rangée, si vous n’avez que des récepteurs en mono.
    Dans l’idéal vous mettrez en tête de chaque rangée, un interrupteur différentiel 30mA mono.
    Mais cela suppose que vous soyez capable d’appairer phase et neutre de chaque rangée, ce qui n’est pas forcément évident sur une veille installation tri où vous pouvez avoir des circuits à neutre commun.
    Si c’est le cas chez vous, il faudra mettre en tête des circuits concernés un interrupteur différentiel 30mA tetra
    Par ailleurs faire 1 rangée par phase est intéressant si vous ayez beaucoup de circuits. S’il s’agit d’un petit tableau (par exemple pour un studio) tout mettre sur une rangée derrière un interrupteur différentiel 30mA tetra est sans doute plus simple

    De plus, si vous avez des récepteurs tri ou tetra, il devront être alimentés par les 3 phases simultanément et être placés en aval d’un interrupteur différentiel 30mA tetra

    Vous voyez avec ces quelques exemples de situation (non exhaustifs) que ce n’est pas si simple.
    Je vous conseille de faire un petit schéma d’ensemble représentant le disjoncteur de branchement, les différents tableaux, la distance et la section des liaisons, les besoins en puissances, la liste des différents circuits mono appairables, mono à neutre commun, tri…

    Seulement alors vous pourrez prendre les bonnes décision d’architecture d’installation.

    Si vous ne vous en sentez pas capable, je vous conseille de passer par un professionnel qui saura vous éclairer (sans jeu de mot)

  17. Bonjour,
    Très bien fait, merci. Je vais m’engager dans ma seconde rénovation électrique. La première était très simple vu que je partais de 0.
    Je vais donc commencer ma seconde rénovation, mais j’ai une question, j’ai le compteur général avec un premier tableau presque vide, qui alimente le sous-sol et le jardin. Un second au sous-sol qui alimente le rdc et un dernier tableau qui alimente le premier étage. Dois-je garder tous ces tableaux ou faut il que je refasse toute l’elec de 0 avec 1 seul tableau ?

    Merci

  18. Bonsoir

    La norme autorise tout à fait les tableaux divisionnaires.
    Bien qu’il soit préférable de tout regrouper à un seul endroit, vous pouvez donc avoir 3 tableaux.
    C’est souvent pratique en rénovation.

    Attention cela ne se prête pas forcément bien à un chauffage électrique gérer en centralisé par fil pilote.

    @+

  19. Bonjour,

    Merci pour cet article (et tous les autres) 😉
    Prévoyez-vous dans un futur proche de faire un article, voire une vidéo, montrant la technique pour avoir un tableau propre ?
    Je m’explique, je dois prochainement câbler un tableau électrique, et je suis assez admiratif devant certains tableaux avec les fils bien rangés / alignés, mais quand je vois la soupe de gaines qui arrive dans la GTL du tableau que je dois faire, j’ai un peu peur du résultat (tableau 4 rangées).
    Je suis persuadé qu’il existe une ou des manière(s) de faire qui permettent un résultat propre, mais je ne trouve rien.

    Merci !

      • Merci.

        Et bien, que dire si ce n’est que je suis impatient de voir cela !
        Juste comme ça, étant donné que je ferai certainement le tableau avant ce fameux article, 1 ou 2 petits conseils rapides à me donner ?

        Et je tiens vraiment à vous dire bravo pour votre blog, cela fait plaisir de voir des gens qui aiment le travail bien fait, qui s’intéressent vraiment à leur métier et se mettent à jour (le nb d’électriciens qui ne connaissent pas les normes ou leur màj, ça fait peur…).
        Bref, bravo 😉

        • Bonjour,

          Si vous aimez la pèche (le sport) le rummikub et le tricot, alors vous faite un mix de tout cela et vous obtenez un tableau parfait!

          Pour être plus sérieux, le premier ennemi, c’est le temps. Si vous voulez allez trop vite, vous allez faire des noeuds et le résultat final ne sera pas satisfaisant.

          Il faut se poser, prendre son temps et réfléchir à la manière de fonctionner, pour faire croiser le minimum de réseaux.

          A bientôt pour cet article

          Guillaume

  20. Bonjour Guillaume,
    On cherche…On cherche…Et on finit par trouver…Bravo et merci pour vos explications limpides. Je vais donc m’atteler avec prudence à la rénovation de ce vieux tableau électrique. J’espère pouvoir réussir car plusieurs fils sortent d’une même gaine et avec l’explication sur la continuité électrique je pense maintenant pouvoir y arriver.
    Encore merci, et à bientôt.

  21. Bonjour Monsieur,
    Pouvez vous me dire si une fois que votre installation a été terminée, vous avez du faire venir un consuel pour vérification de la conformité? Et si oui, combien de temps cela vous a pris pour le faire venir et pour combien? (Sans indiscrétion bien évidemment…) Je vous remercie d’ avance. Bonne journée.

  22. Bonjour Guillaume,

    Je vous remercie pour tous ces articles que vous mettez à notre disposition, je n’avais aucune connaissance sur l’électricité, maintenant j’ai pu comprendre beaucoup de choses à travers vos explications assez simples et j’ai décidé de réaliser moi-même mon câblage et raccorder mon tableau électrique (nouvelle installation).
    J’ai une question si vous permettez, en Tunisie les compteurs d’abonnés fournissent un courant de 10A, si j’applique vos recommandation d’avoir un disjoncteur 10A pour l’éclairage, 16A pour les prises et 20A pour les circuits spécialisés, est-ce que cela aura un sens ? puisque la source n’émet en aucun cas plus que 10A ?!
    Autre question, quel calibre dois-je choisir pour les différentiel ?
    Merci par avance.

    • Bonjour

      Effectivement, si vous êtes limité à 10A, un calibre supérieur n’a pas de sens. Qu’en est il des normes au niveau de votre pays?

      Cordialement

      Guillaume

  23. Bonsoir

    Un disjoncteur assure :
    – une protection contre les surcharges
    – une protection contre les courts-circuits
    – une fonction manuelle de commande pour mettre en ou hors service une partie d’une installation à l’origine de laquelle il est placé.

    Dans votre cas de figure, la première fonction ne servira jamais, si le calibre du disjoncteur est supérieur à 10A
    Mais restent les 2 autres

    Pour le differentiel, il suffit de prendre un calibre supérieur à 10A, sauf particularité propre à votre réglementation.

  24. Bonjour,

    Je vous remercie pour votre réponse si rapide !

    Dans les catalogues des fabricants du matériel électrique, on fait recours à la norme NF 15-100, d’une façon générale en cas d’absence des normes locales, les normes françaises sont à appliquer.

    Concernant les interrupteurs différentiels, qu’est-ce que vous en pensez Guillaume ?

  25. Bonjour
    Très bon article ! merci beaucoup !!!
    Je souhaite refaire mon tableau électrique qui a été bâclé par l’électricien : un immense sac de noeuds derrière le tableau, avec des câbles de courants faibles comme l’interphone ou le téléphone qui courent hors gaine en faisant du slalom entre les disjoncteurs 16A.. Bonjour les parasites !!!…. Je souhaite en profiter pour encastrer le tableau d’une part, et mettre aux normes actuelles avec un coffret de communication d’autre part.
    Sauf qu’avec le compteur EDF sur la platine, il y aura forcément une tension permanente quelque part donc pas question de démonter le tout pour l’encastrer. Et puis de toutes façons interdiction de faire sauter les scellés. Je vais contacter EDF pour la marche à suivre, mais je suppose qu’ils vont vouloir m’imposer un pro, et là ce n’est plus le même budget…
    Auriez-vous des conseils ? Sachant que je vis dans la maison, je chercherai forcément à limiter la ou les durées de coupure du courant.
    Merci d’avance !

    • Bonjour,

      ERDF ne peuvent vous imposer un pro, puisque ce n’est pas de leur responsabilité. Par contre, le travaux de rénovation du futur tableau le seront.

      Concernant le professionnel, je vous invite à faire plusieurs devis. Ce genre d’intervention prend tout au plus deux jours (en général, au bout d’une journée, le plus gros du travail est fait, c’est la cas dans l’exemple de cet article). En attendant, demandez à l’électricien que vous ferez travailler de vous installer un tableau électrique temporaire (de chantier) pour pouvoir tirer quelques rallonges et alimenter les appareils prioritaires (frigo, congélateur).

      Cordialement

      Guillaume

  26. Bonjour
    Pouvez-vous montrer un schéma d’un tableau en triphasé qui comporte un disjoncteur différentiel à chaque phase (comme si chaque phase était en monophasée en somme) mais avec des circuits anciens ayant des neutres en communs (impossible à distinguer car mélangés dans les murs) et des circuits récents avec chacun phase et neutre. Faut-il un disjoncteur de sécurité entre le premier différentiel et les autres, sachant que dans ce type de circuit ou on a les neutres mélangés on a toujours un disjoncteur en amont des disjoncteurs qui ne coupent que la phase. Je ne peux pas malheureusement joindre un schéma.
    Merci cordialement.
    Patrick

  27. bonjour Guillaume excellent blog très instructif
    j’ai une question sur la terre comment la mesure t’on comment on peux savoir si la terre fait son role ou pas
    merci

  28. Salut
    Moi je dois garder le triphasé car je fais installer une clim, mais je dois brancher un tableau electrique dun second appartement ((((( jai achetais un plateau et je fais 2appartements )))))
    Donc , du compteur je vais mettre tout en mono avec du triphasé pour la clim, et sur ce tableau il me faut brancher le second tableau en mono Du 2 appartement avec,,,un sous compteur
    Çordialement
    Jealouis

    • Bonsoir

      Je vous rappelle que vous n’avez pas le droite de revendre d’électricité à un tiers.
      Si vous faites 2 appartements indépendants, en particulier pour de la location, chaque logement doit avoir son propre branchement avec son propre abonnement (sauf location saisonnière)

      En admettant que vous soyez dans le dernier cas, branchez les tableaux en mono n’est pas une bonne idée.
      Il faut amener les 3 phases sur chaque tableau, et pour chacune d’elles, raccorder en mono les équipements qui n’ont pas besoin du tri.

      Au final, on ne sait pas bien quelle est votre question.
      Je vous donne sur ce lien un schéma dont vous pouvez vous inspirer
      http://www.casimages.com/img.php?i=10100304583038326861905.jpg

  29. Bonjour je vous solicite car j’ai une question à laquelle ni mon fournisseur elec ni enedis veut répondre : j’ai acheté une maison en août 2015 avec tableau elec à refaire (fusibles porcelaine avec les neutres d’un côté les phases de l’autre arrivée edf en MONOPHASE j’ai entièrement refait ce tableau grâce au net et je suis réellement satisfait du résultat tout fonctionne très bien. Cependant j’aimerais passer au TRIPHASE car je compte acquérir un tour à metaux. Au sectionneur arrivé edf il t a ecrit dessus 400v j’ai une phase de branché et un neutre 2 fils sont derrière (anciennes phases) si je viens à passer en triphasé qu’est ce que cela implique pour mon tableau neuf ? La maison date des années 75 elle était au triphasé et à été passé au mono avant que je l’achète apparemment il y avait une ancienne gaziniere triphasé je peux vous fournir des photos
    Merci par avance David

    • Bonsoir

      Sans voir l’installation, difficile de répondre

      Mais dans les choses potentielles à faire :
      – changement des fils en sortie du disjoncteur de branchement. Pour un DB 10/30A (18kVA maxi), il faut du 4×10² jusqu’à 66m.
      – dispositif de coupure d’urgence en tetra si le disjoncteur ENEDIS n’est pas dans la maison
      – répartition des circuits monos de manière équilibrée derrière 3 ID mono chacun dédié à une phase
      – interrupteur différentiel tetra et disjoncteur tri ou tetra pour votre tour
      – afin de faciliter l’équilibrage, bascule en tri de tout ce qui peut l’être (chauffe-eau, PAC, plaque, cuisinière…) avec ajout des disjoncteurs tri ou tetra associés
      – si nécessaire augmentation de l’abonnement
      – éventuellement, si vous avez des circuits “délestables” pose d’un délesteur pour éviter d’augmenter l’abonnement
      – si vous avez du chauffage électrique avec programmateur et fils pilotes, répartition sur les 3 phases en aval d’un interrupteur différentiel tetra

      Ma liste n’est sans doute pas exhaustive.

  30. Bonjour merci de votre réponse, pour l’alimentation de mon tableau j’étais déjà parti en 10² Terre+P+N il faudrait donc que je retire 2P supplémentaires et alimenter chacune d’elle à chaque rangée c’est bien ça ? Pour ce qui est de l’équilibrage, je n’ai aucun radiateur électrique j’ai une chaudière mono année 90 environ(je n’ai pas de cumulus), une plaque vitro (tri impossible à tirer), four tradi, four à micro ondes, lave et seche linge, frigo

    voici la photo de mon tableau actuel (éloigné de 5m environ de mon arrivée EDF) avec le détail de chaque module

    https://i37.servimg.com/u/f37/18/52/65/29/img_2111.jpg
    https://i37.servimg.com/u/f37/18/52/65/29/img_2113.jpg
    https://i37.servimg.com/u/f37/18/52/65/29/img_2114.jpg

    L’arrivée EDF

    https://i37.servimg.com/u/f37/18/52/65/29/img_2112.jpg
    https://i37.servimg.com/u/f37/18/52/65/29/img_2110.jpg
    https://i37.servimg.com/u/f37/18/52/65/29/12033010.jpg

    M’est-il possible de mettre un tableau pour le tour ici et de “piquer” le tri dans le boitier (arrivée EDF) pour l’alimenter ? il y a déjà un disjoncteur qui ne sert qu’à alimenter un spot led avec détecteur de mouvement pour l’entrée.

    Merci David.

    • Bonjour

      Oui tirer 2 fils de phase supplémentaire en 10²

      La répartition sera à revoir
      Les gros consommateurs qui j’ai identifié sont sur les circuits 23 24 25, éventuellement le 1.
      Vous ne pouvez pas mettre une phase par rangée, en laissant en l’état.
      La 3ème rangée fera rapidement sauter le DB pour surcharge, sauf à souscrire un abonnement important.
      Attention si vous déplacez plaque ou lave-linge, il doivent être sous un ID type A

      Pour votre tour, si vous ne pouvez pas vous incorporer dans le tableau actuel, vous pourriez effectivement remplacer la boite de dérivation Alim EDF et le tableau pour le spot led (qui n’est pas protégé par un 30mA) par un petit tableau où vous mettriez :
      – un interrupteur différentiel 30mA tetra 40A de préférence peignable
      – un disjoncteur tri ou tetra pour le tour
      – un disjoncteur unipolaire +neutre 10A pour le spot
      – éventuellement un ou deux disjoncteur 16A unipolaire+neutre pour usages futurs
      Le tout relié par un peigne tetrapolaire
      Un disjoncteur 32A tetra au départ de l’autre tableau
      4 borniers pour effectuer la dérivation des 3 phases et du neutre

      Si vous voulez, je vous propose un petit schéma ce soir

  31. Oui je voudrais bien un schéma si possible.

    Pour l’équilibrage des phases j’ai pensé à déplacer l’ID type A à la deuxième rangée avec 23 et 24 et mettre l’ID type AC à la troisième avec 12, 13 et 14?!

    Pour alimenter le tableau du tour quelle section je dois prendre ? Je suppose que du 2.5 carré est pas suffisant ?!

    Je ne comprends pas l’intérêt des borniers c’est pour le tableau deja existant ?

    Est-ce qu’un abonnement edf 9kv suffirait je suis actuellement à 6kv en mono.

    Merci David.

    • Le schéma est un peu plus haut

      Vu que votre plaque vitro est mono, il faudrait connaitre la puissance de celle-ci.
      Cela vous donnera une idée de la puissane minimale qu’il faut sur une phase.
      Mais je doute fort que 9kVA suffise (3500W par phase)

  32. Merci pour le schéma Carminas je comprend mieux l’usage des borniers.

    Ça répond à mes questions.

    EDF m’a fait un devis verbal 155€ (sans avoir vu l’installation) pour passage mono à tri, j’ai du coup un rendez-vous avec Enedis le 02/01/17 pour prendre connaissance des travaux.

    Suivant la faisabilité j’entamerai les travaux, en priorité la modif du tableau de la maison afin d’équilibrer les phases.

    Je reviendrais vers vous dès que j’ai du nouveau j’ai déjà listé tout ce qu’il me faudrait.

    Merci à toi Carminas pour les tuyaux et aussi à Guillaume car sinon ce blog n’existerait pas.

    Désolé pour mes questions en doublon, suis-je le seul à avoir un problème pour poster les commentaires? Soit ils n’apparaissent pas soit il sont visibles beaucoup plus tard.

    David.

    • Re bonjour

      Les messages de ce blog, font l’objet d’une modération.
      Il se passe donc un certain temps entre le moment où ils sont écrit et le moment où ils sont publiés, ce qui peut induire un léger décalage dans les echanges

      Réfléchissez bien à votre problème de besoin en puissance souscrite:
      Faites le recensement des puissances maxi des gros consommateurs, et essayer des les répartir au mieux sur les 3 phases, en essayant de prendre en compte le fait qu’ils puissent être ou non en usage simultané.
      Ne pas oublier ce qui ne fait pas l’objet de circuits spécialisés et qui se branchent sur des prises classiques : certains aspirateurs font 2000W, certaines bouilloires 3000W… mais peut être que vous ne passez jamais l’aspirateur ou que vous ne faites jamais bouillir d’eau pendant que vous cuisinez sur la plaque vitrocéramique.

    • Bonsoir

      La plaque fait 5300W, soit 23A
      Si vous voulez pouvoir allumer les 3 feux en simultané, il faudra a minima un disjoncteur de branchement réglé sur 25A, soit un abonnement 15kVA
      Si vous vous limitez à 2 feux allumés en simultané (en prenant les plus gros), il vous faut 4100W soit environ 18A. Soit a minima un disjoncteur de branchement réglé sur 20A, soit un abonnement 12kVA.

      A noter cependant, qu’une fois la température de régulation atteinte la plaque ne chauffe que par intermittence, et que par ailleurs les disjoncteurs de branchement acceptent une certaine tolérance de dépassement pendant une courte durée.
      Donc un usage ponctuel des 3 feux en simultané reste possible avec un abonnement 12kVA.
      Vous pouvez toujours tenter cette valeur d’abonnement, il sera toujours temps d’augmenter ultérieurement si à l’usage ce n’était pas tenable.
      De toute façon votre tableau doit être dimensionné pour encaisser 30A soit 18kVA

  33. bonjour , je suis ophelie. je viens a vous car j’ai quelques questions. Si quelqu un peu me repondre !!
    Voila dans mon logement j ai un vieux compteur , a roulette , avec mon tableau dessous a fusible . Jusqu’a la la tout va bien.
    Dans mon garage , j ai un autre TRES TRES” vieux compteur” , alors celui ci , il est constitue d’une roulette , avec des chiffres de 1a24 , sur laquelle il y a des pointes!!! Ces pointes la peuvent etre reglée , et changer. Par exemple en ce moment , j ai une pointe sur 15 , 17 , 22 , 00 , 6 , .ALORS A QUOI PEUT SERVIR CETTE ROULETTE??? je me suis posé la question pour un “heure pleine , heure creuse” , mais j’ai deja un sur le 1er compteur.
    merci pour ce retour , qui je pense sera suivi d’autres question lol …………; MERCIIIIIIIIII

  34. Félicitations Guillaume et Carminas pour toutes ces informations, surtout pour la logique des étapes. J’espère avoir un jour un dossier sur les parafoudres (réchauffement climatique oblige!).
    Une petite remarque pour la recherche du neutre à coupler avec la bonne phase… Mais cette remarque est-elle pertinente? N’est-il pas plus judicieux (en prenant les précautions d’usage) après avoir repéré les phases et avant de les débrancher des disjoncteurs, de dévisser chaque fil de neutre, un par un et de les retirer à l’aide d’une pince d’électricien courbée (ou droite) jusqu’à ce que “la vieille radio” ou la lumière se coupe?

    • Bonsoir

      C’est une solution.
      Elle a l’inconvénient de fonctionner sous tension, ce qui peut être dangereux si on ne fait pas attention.

      Je vous donne 2 autres méthodes :
      – Repérer tous les fils de phase pour se souvenir des circuits auxquels ils correspondent
      – Mettre en route le maximum d’appareils et d’éclairages dans l’habitation.
      – Couper le disjoncteur EDF
      – Débrancher tous les neutres et toutes les phases au tableau
      – Tester à l’ohmmètre chaque paire possible phase neutre jusqu’à trouver une résistance non infinie (en fait la résistance de l’appareil qui est branché à l’autre bout).
      – Une fois la paire identifié, la mettre de coté en la regroupant avec un scotch ou un collier.
      – Continuer ainsi pour trouver les paires suivantes
      Vous pouvez vous aider des sections et des regroupement dans les gaines pour “deviner” les paires qui vont ensemble.

      L’autre méthode est de faire un shunt au niveau d’une prise en prenant une fiche dans laquelle vous reliez ensemble les 2 bornes.
      Puis tester la continuité à l’ohmmètre.
      J’aime moins cette méthode, car si vous oubliez d’enlever la fiche à la remise sous tension, vous créez un beau court circuit.

      A noter que si certains neutres ne sont pas repérables, il faudra pour les circuits concernés, laisser la borne de neutre en attente sur les disjoncteurs et raccorder les neutre à un bornier de neutre.
      L’ensemble de ces circuits devra obligatoirement être sous le même interrupteur différentiel 30mA.

  35. Bonjour,
    site très intéressant, clair, précis pour la rénovation d’un coffret électrique.
    Pour mon cas je suis en triphasé car j’ai un PAC 18KW pour mon chauffage.
    Ma question que dois je ajouter pour rester en tri, et le matériel que je dois utiliser
    Merci pour vos informations
    Bien à vous
    PG

  36. Bonjour,
    Quel technique utilisez vous mettre en sécurité les vieux tableaux dont vous avez montré les photos (ceux avec le fusible rond et l’autre avec le coffret gros encastré)
    Car ce qui m’embête avec ceux la, c’est que le disjoncteur de branchement est au même endroit. Et souvent dans ces anciens tableau pas de rail din.
    Du coup vous faites comment ? Vous percez et remettez un tableau à coté vous servant de l’ancien en dérivation ? Merci

    • Bonjour

      Effectivement c’est la bonne solution.
      L’ancien tableau devient boite de dérivation.
      Si c’est un tableau avec rail, on utilise souvent des bornier type Viking sur rail pour faire le prolongement des conducteurs.

    • Bonjour,

      A l’époque de cette réalisation, pas de norme à ce niveau (maintenant 8 disjoncteurs derrière l’interrupteur différentiel).

      Cordialement

  37. Bonjour,

    j’ai en projet de créer 6 appartements dans une maison à 1 étage.
    L’installation de la maison est actuellement en triphasé 30A par phase.
    J’aurais souhaité savoir comment distribuer chaque appartements depuis ce point de distribution, sachant que je compte mettre un tableau avec Interrupteur général et son lot de diff et divisionnaires dans chaque appartement.
    Merci

    • Bonjour

      Il faut réaliser une colonne montante qui nécessite pas mal de calcul
      Cela va bien au delà de ce que vous pouvez trouver sur un blog ou un forum d’entraide.

      Le mieux est de vous rapprocher d’ENEDIS dans un premier temps pour leur faire part de votre projet.

  38. Bonjour,

    Merci pour tout ce blog, c’est vraiment une encyclopédie vivante et agréable à lire.

    J’ai une question toute bête sur le tableau de chantier. Le mien est équipé d’une prise standard, mais par définition, il doit être branché en sortie du DB, donc par des wago. Recommandez-vous
    – d’acheter une rallonge et de la couper, pour garder la prise sans abîmer le tableau,
    – de cabler la sortie du DB sur une unique prise modulaire (que je mettrais sur mon “nouveau” tableau quand celui-ci sera terminé),
    – de couper cette prise qui ne servira que rarement ?
    Désolé pour la naïveté du propos, je me lance dans quelques jours, et je crois pouvoir dire que c’est grâce à vous !
    Merci !

    • Bonjour,
      permettez-moi d’exposer mon point de vue sur les 3 options que vous proposez:
      Option 1: J’éviterais la moitié de rallonge raccordée directement au DB, on aurait une prise sans aucune protection si le tableau de chantier venait à être déconnecté.
      Option 2: Elle me semble la plus “propre” et c’est elle que je choisirais; un mini-tableau comprenant une prise modulaire protégée par un disjoncteur 16 ou 20A (et éventuellement un ID 30mA si vous voulez aussi pouvoir vous raccorder à cette prise directement), fixé provisoirement à côté du DB.
      Option 3: Possible, mais ne pas abîmer le tableau de chantier permettra de le revendre quand il ne servira plus.
      Cordialement.

  39. Bonjour,
    Si, au titre de l’étape 2, j’ai répondu “non”. C’est-à-dire, si j’ai voulu garder le triphasé chez moi et que mon disjoncteur principal est tétrapolaire (3 phases + neutre), comment effectuer les branchements avec les disjoncteurs divisionnaires? Comment placer les fils pour les alimenter de manière à ce que les circuits soient équilibrés?

    Merci d’avance.

    • Bonjour

      Chaque installation tri est un cas particulier, donc c’est difficile de répondre avec des généralités.

      L’étape primordiale c’est le repérage des neutres et leur appairage avec les phases.
      Si vous arrivez pour chaque circuit mono à identifier la paire phase/neutre de manière certaine, il suffira de mettre au moins un interrupteur différentiel mono par phase et de répartir les circuits dessus.
      Il faut analyser les puissances des circuits gros consommateurs et les répartir sur les différentes phases, puis pour les autres circuits (prises, éclairage…) les répartir de manière homogène sur les 3 phases. Si l’installation existante ne pose pas de problème d’équilibrage, vous pouvez reconduire la répartition sur les phase à l’existant.

      Pour les circuits qui possèdent des neutres commun et pour lequel l’appairage n’est pas possible (cas de vieilles installation tri), il faudra regrouper ces circuits en aval d’un ID tetra, éventuellement regrouper avec les circuits triphasés pur (chauffe-eau par exemple)

      Il peut y avoir également des cas particulier à traiter : par exemple chauffage électrique gérer par fil pilote, donc obligatoirement sous un même ID, mais réparti sur les 3 phases, ce qui impose un ID tetra.

      Voir cet exemple dont vous pouvez vous inspirer
      http://www.casimages.com/img.php?i=160815080934383214430592.jpg

  40. Bonjour,

    tout d’abord un grand merci pour votre Blog.

    J’ai décidé de passer mon installation de triphasée en monophasée.
    C’est une maison des années 1980 avec du triphasé (9Kva), neutre commun, qui semble “propre” (pas de branchements anarchiques, fils en bon état, connexions correctes).

    En attendant que ENEDIS vienne passer mon compteur en monophasé, si je fais les adaptations nécessaires sur mon tableau électrique, est-il possible de le brancher sur le neutre et une seule des phases d’arrivée EDF afin d”avoir quand même de l’électricité?

    Si ce n’est pas possible est ce que je peux quand même brancher le neutre et une seule des phases d’arrivée EDF sur un ID monophasé et un disjoncteur 20A qui alimente une prise électrique?

    Par avance merci

    Pascal

    • Bonjour,

      En attendant le passage, vous pouvez faire la modification de votre tableau électrique et n’utiliser qu’une seule phase.

      Par contre, vous ne pourrez pas utiliser de gros consommateurs en électricité qui risque de demander trop de courant.

      Mais votre solution est envisageable

      Cordialement

  41. Super travail de prof vous devriez enseigner en école technique par contre moi je veux rénover mais garder le 380 ça veut dire qu’il faut un didderentiel à chaque phase ??? Merci de votre réponse. Patrick

  42. Bonjour Guillaume,
    Merci pour ce Tuto super bien fait.
    j’ai un souci sur mon circuit électrique qui est justement en tri (abonnement de 18kvA).
    le disjoncteur principal d’EDF saute de manière inopinée, c’est un 10/30A calibré sur 30A.
    Savez vous si cela correspond à l’ampérage maxi pour les 3 phases ou pour une seule phase ?

    Merci pour vos lumières (sans jeux de mots!)
    Cordialement
    Didier

  43. Bonjour Guillaume
    Je me pose une question toute bête avant qu’Enedis me pose en juillet prochain le nouveau compteur Linky.
    Nombreuses sont les questions sur l’équilibrage des phases lorsqu’un usagé en en triphasé.
    Ce nouveau compteur permettra-il d’analyser sa consommation phase par phase et ainsi progressivement d’affiner leur équilibrage?
    Merci encore pour la qualité vos réponses… Le courant passe parfaitement bien entre vous et nous. Il va falloir créer un label NG (Norme Guillaume)!

    • Bonjour,
      Pour être passé sur triphasé la semaine dernière vers Linky, je peux vous confirmer que le compteur Linky triphasé affiche bien la conso globale et la conso par phase.
      Plus exactement :
      – en temps réel : puissance apparente (en VA) totale
      – en temps réel : puissance apparente (en VA) phase 1
      – en temps réel : puissance apparente (en VA) phase 2
      – en temps réel : puissance apparente (en VA) phase 3
      – sur 24h : puissance max apparente (en VA) totale
      – sur 24h : puissance max apparente (en VA) phase 1
      – sur 24h : puissance max apparente (en VA) phase 2
      – sur 24h : puissance max apparente (en VA) phase 3
      Et il affiche aussi un petit symbole en bas de l’écran (genre caractère japonais !) qui avertit d’un déséquilibre (sur abo 9 kVA avec phases mal équilibrées j’ai ainsi pu consommer + de 3600 VA sur une des phases), et qui peut annoncer une disjonction prochaine au niveau du Linky (à ce que m’a dit le technicien qui a procédé au changement de compteur).
      Mon temps étant limité, je n’ai pas poussé le vice à faire des tests pour voir à quel moment il disjonctait. En tous cas ça n’a pas disjoncté dès que j’ai dépassé la puissance autorisée sur une des phases, contrairement à ce que j’avais lu auparavant sur internet. Je pense que tant qu’on reste en global dans l’abo ça doit passer, peut-être à condition de ne pas trop tirer non plus sur une phase, mais bon ça m’a semblé raisonnable. Je précise aussi que les dépassements étaient de courte durée (dûs aux chauffages électriques qui s’allumaient de temps en temps).
      Et j’ai pu rééquilibrer les phases en basculant vers celle qui était sous-utilisée des éléments comme une phase de chauffe-eau et une phase de plaque électrique par exemple.
      Evidemment le jour où vous faites ce changement la puissance max 24h ne sera plus d’une grande utilité : il faudra attendre le jour suivant pour voir si votre modification a amené à un équilibre meilleur.
      Par contre en puissance instantanée, à condition d’allumer les équipements, vous pouvez vous rendre compte rapidement de l’utilité de votre changement. N’oubliez pas de penser à allumer le chauffe-eau pour faire votre équilibrage ! (Ainsi que le système de chauffage si vous faites la bascule en été !)
      Et pour info (le support téléphonique Enedis s’étant montré incompétent sur le sujet), il y a bien également dépose du boîtier relais de commande 175 Hz pour le contact sec heures creuses / heures pleines, avec mise à la place d’un bornier qui reprend les branchements existants et relie au Linky qui assure désormais le contact sec. Avant son départ le technicien utilise un appareil qu’il branche sur le Linky et qui teste rapidement le passage en heures creuses pour voir si le chauffe-eau se déclenche bien.
      Et il règle aussi le DB sur l’ampérage max qu’il peut fournir (dans mon cas 15 A vers 30 A) ce qui permet ensuite de faire la gestion de l’abonnement à distance via le Linky sans déplacement d’un technicien.
      Cordialement,

  44. bonjours ,il y a quelques problemes sur ce tuto je vous conseil de ne pas le faire vous meme car il manque des informations importantes qui peuvent creer des defaults les explications sont bien fourni c est un bon debut ,mais c est bien plus compliqué que cela de passer d un cablage unipolaire a bipolaire , car le plus gros du boulot en effet est de reperer le bon duo phase neutre et la il manque la precision que le neutre sur l’ unipolaire est un toile d araignée et donc il faut faire attention car il est repiqué aussi dans les appareillages et boite de derivation et parfois meme sur des vieilles installation a des endroits inaccessibles il est preferable quand on est pas sûr de laisser faire un pro ,il faut pas faire n ‘importe quoi avec l’électricité bien souvent ces installation date il est bien plus serieux de tous refaire niveaux sécurité il faut s assuré de ne pas avoir des cables abimés qui sont pas toujours facilement visibles puisques encastrés ou dans les combles etc etant données la date de ce type d installation il faut tous refaire et repartir sur du neuf garantie ,cela redonne egalement de la valeur a votre bien .pour resumer soyez prudent il y beaucoup de chose a respecter et ne faites pas vous meme si vous n’avez pas la formation

  45. Bonjour et merci pour ce très chouette blog. Et bienvenue à l’eTeam.

    Actuellement en triphasé je vais basculer en monophasé d’ici 15 jours. Je n’ai pas prévu d’apairer et remplacer les fusibles et neutre commun que je trouve sur 3 rangs alimentés chacun par 1 phase. L’installation est doté d’un différentiel tétra d’où part chacune des phase et 1 neutre.

    Une fois le câblage enedis mono réalisé, je suppose trouver un nouveau disjoncteur avec 1 phase et 1 neutre en sortie.

    Dois je raccorder cette nouvelle unique phase sur un point unique, et repartir de ce point vers le différentiel existant avec 3 fils ? et laisser les 3 sorties existantes en place continuant ainsi à alimenter les 3 lignes ?

    Concernant le neutre, suffit il de raccorder le nouveau neutre sur l’entree neutre du différentiel existant sans rien toucher à l’aval ?
    En vous remerciant de vos conseils
    Philippe

    • Bonjour,

      Je reformule plus simplement ma question qui ne semble pas trouver preneur 🙂

      Est-il possible de passer de Tri phasé à Mono phasé, en conservant les “protections unipolaires (uniquement la phase protégée)” et le neutre commun en place ?
      et si oui, quel(s) Interrupteur(s) différentiel faudrait-il utiliser ?

      Càd *ne pas* réaliser l’apparairage (pour l’instant) Phase-Neutre (càd repérage et installation des Interrupteurs différentiels et disjoncteurs bipolaires, qui reste la cible).

      (j’ai consulté en détail l’ensemble des scénarios et plans de cet article, le mien s’apparente à celui de Math (5 mai 2016) et Greg (4 août) mais ils sont en fait différents de ma problématique)

      En cette période , tous mes vœux lumineux pour 2018 🙂
      Merci pour votre aide.

      • Bonsoir

        Lorsque vous avez des circuits tri à neutre communs, les courant s’équilibrent dans le neutre et l’intensité dans celui-ci est nulle si le tri est équilibré
        Lorsqu’on passe en mono, on n’utilise plus qu’une seule phase. S’il y a un neutre commun, l’intensité dans le neutre en provenance des 3 anciennes phase s’additionne ce peut conduire à la surcharge du neutre et à son échauffement

        Dans un pareil cas, voici ce qui est préconisé pour sécuriser :
        – si ce sont des circuits de forte puissance (>1000W), il faut les tirer à neuf
        – si ce sont des circuits de faible puissance, il faut mettre en amont un disjoncteur de calibre adapté à la plus petite section existante en aval

        Vous inspirer de l’exemple joint :
        http://www.casimages.com/img.php?i=09070507565638324009902.jpg

  46. bonsoir,
    je suis un artisan multiservices et plutôt bon bricoleur, et je voulais vous remercier de ce “site” très clair, complet, et instructif ! j’en ai appris beaucoup. J’imagine le boulot que ça doit représenter et je ne parle pas de l’après vente ! Bravo !

    J’aurais sûrement l’occasion d’avoir besoin de vos “lumières”.

    Cordialement.

    Yves F.

  47. Je voudrais passer en monophasé et rénover mon ancien tableau à fusible triphasé.
    Si je rénove d’abord le tableau je n’utiliserai qu’une seule phase de mon alimentation triphasée et il y aura surcharge.
    Il faudrait donc d’abord passer en mono ce qui impliquerait de ponter les 3 barrettes de phase dans le tableau existant dans l’attente de son remplacement.
    Est ce correct?
    Merci d’avance pour votre avis

    • Bonsoir

      Sur une installation électrique, le triphasé a un intérêt si une des conditions suivantes est vérifiée :
      – Présence de matériel fonctionnant uniquement en triphasé : machines outil, PAC, pompes…
      – Besoin de forte puissance (pas de possibilité d’avoir plus de 12kVA en mono)
      – Branchement de grande longueur (>100m) entre le coffret ENEDIS en limite de propriété et l’habitation (chute de tension 2 fois moindre en tri qu’en mono et intensité maxi par phase en général plus faible).
      – Impossibilité pour ENEDIS de fournir du mono avec un coût de modification de branchement raisonnable (cas de vieilles installations tri).

      Si vous n’etes pas dans un de ces cas de figure, envisager le passage vers le mono est pertinent, car beaucoup plus souple d’utilisation.

      Il faudra contacter ENEDIS pour faire faire un devis de modification de branchement (qui peut être plus ou moins onéreux suivant l’ampleur des travaux à effectuer et l’ancienneté de l’installation)

      Il faudra également modifier votre installation intérieure et peut être plus que ponter les 3 barrettes de phase.
      En effet ces modifications peuvent être mineures si l’installation est récente et bien conçue ou très importante sur une ancienne installation pas adaptée au mono.
      Il y aura éventuellement à faire :
      – remplacement des câbles entre disjoncteur ENEDIS et votre tableau de répartition,
      – augmentation si nécessaire de la section de certains câbles de liaison dans le tableau (en tri vous aviez sans doute un disjoncteur de branchement 30A maxi, en mono vous pourrez aller jusqu’à 60A ce qui peut conduire à une surchauffe d’un câble en 6² ou 10²),
      – vérification de la non surcharge des différentiels 30mA (en tri vous aviez sans doute un disjoncteur de branchement 30A maxi, en mono vous pourrez aller jusqu’à 60A, ce qui peut surcharger un interrupteur différentiel 40A),
      – suppression de tous les circuits en triphasé s’il y en a et transformation en mono si nécessaire (chauffe-eau par exemple),
      – suppression des éléments triphasés du tableau (différentiels, disjoncteur…),
      – ajout d’interrupteurs différentiel 30mA mono si nécessaire
      – traitement des circuits mono à neutre commun s’il y en a. Si ce sont des circuits de forte puissance, il faut les refaire à neuf.

      Voilà vous voyez que la réponse n’est pas simple et dépend vraiment de votre existant.
      Si vous ne vous y connaissez pas suffisamment, je vous conseille de passer par un professionnel.

  48. Bonjour,

    Quel cable utiliser pour relier un tableau secondaire au principal (distance environ 18m, tableau secondaire pour appartement F3 +garage, atelier, buanderie)?
    Quel valeur pour le différentiel?

    Merci pour vos éventuels conseils.
    Cordialement.

    • Bonsoir

      On peut supposer que vous alimenter ce tableau secondaire est alimenté en triphasé.
      Sans connaitre la puissance maxi dont vous avez besoin, difficile de vous répondre.
      On peut supposer qu’un 5G6² protégé au départ par un disjoncteur 32A qui vous autorisera 22kW devrait suffire et vous permettra de prendre en compte une augmentation éventuelle d’abonnement.

      Pour les différentiels tout dépend de la liste et de la nature des circuits dont vous aurez besoin.

  49. Bonjour Guillaume,
    Félicitations pour vos explications qui sont toujours très claires. C’est un plaisir de vous lire et cela donne envie de faire des travaux électriques !
    Je vais bientôt rénover un tableau électrique (actuellement protection par fusibles sur la phase uniquement). La plupart des fusibles (env. 20 au total) protègent chacun plusieurs circuits (souvent 2 ou 3 et jusqu’à 4 fils de phases branchés au départ du même fusible).
    – Est-ce que je peux reproduire cette situation dans le nouveau tableau ?
    – Est-ce que les nouveaux disjoncteurs divisionnaires me permettront physiquement de brancher plusieurs fils en sortie ? Sinon comment faire ?
    Merci de votre aide.

    • Bonjour,

      Merci pour votre retour concernant le blog.

      Concernant votre problème, dans l’idéal il faut essayer de séparer au maximum les circuits.

      Dans tous les cas, il ne peut y avoir que deux connexions électriques sous un même disjoncteur (deux fils au maximum par sortie de disjoncteur, soit deux phases et deux neutres). Si ce n’est pas possible, il est toujours possible d’utiliser des wagos pour faire des dérivations dans le tableau électrique, en veillant à ce que les connexion soient accessibles.

      Cordialement

      • Merci beaucoup pour ces conseils.
        En fait, il semble que l’installateur il y a 40 ans avait des prix sur le cuivre : la plupart des circuits éclairages n’alimentent qu’un seul point lumineux ! Idem pour 5 circuits PC qui n’alimentent chacun qu’une seule prise classique, et en 2,5mm² s’il vous plaît ! Du coup, je me retrouve avec 40 circuits pour une petite maison de 150m² ! Pas sûr que même un tableau 4 rangées suffise une fois ajoutés les protections différentielles, les télérupteurs, etc.
        Je vais cependant être raisonnable et “logique” dans les regroupements, et comme le note @Carminas, je vais m’amuser pour retrouver les couples phase/neutre mais là encore, ce blog donne de bons conseils 🙂 (https://www.installation-renovation-electrique.com/remplacer-tableau-electrique-triphase-vetuste/)

    • Bonsoir

      Pour répartir vos fils sous plusieurs disjoncteurs, il faut arriver à faire des sous ensemble phase/neutre indépendants.
      Tout dépend donc de comment partent et reviennent les fils au tableau ?

      Si ce n’est pas possible et qu’il faut mettre tous les fils sous le même disjoncteur, avec les précautions de raccordement indiquées par Guillaume
      Ce sera sécurisé, même si la sélectivité n’est pas idéale.

  50. Bonjour. Je vous que le triphasé fait couler beaucoup d’encre et suite à l achat du guide correspondant j ai une question concernant la pondération de puissance et la période d urilisation. Cela concerne le chauffage electrique. Sachant que je suis en chauffage électrique( j’ai aussi un poêle à bois qui chauffe une partie du RDC) et que j habite un département assez frais ( Corrèze power) dois affecter à mes radiateurs la période d’utilisation N ou J+ N ?
    Merci à vous
    Cordialement William

  51. Bonjour,
    Toujours sur mon triphasé, j’ai fini la répartition de l’ensemble des éléments sur les phases mais un problème se pose. Sur l’ensemble j’ai un tableau divisionnaire( qui est à l’étage). Sachant que celui ci est protégé au TGBT par un disjoncteur bipolaire, qu’il a lui même un interrupteur différentiel, dois je le mettre sur la ligne de disjoncteur de la phase avec lesquelles il est réparti en sachant que cette phase en début de ligne possède un inter différentiel ou bien dois je « couper » ma phase en deux lignes, l’une avec les disjoncteurs du Rez de chaussée (avec une protection inter différentiel) et l’autre avec seulement le disj bipolaire de protection du tableau divisionnaire( qui a lui aussi son inter différentiel ?
    Je ne sais pas si j’ai été assez clair.
    Merci cordialement
    william

    • Bonjour,

      Désolé, mais je n’ai pas très bien saisi votre explication. Avez vous penser à envoyer le triphasé vers le tableau divisionnaire pour répartir et équilibrer à ce niveau?

      Cordialement

      • Désolé je vais essayer d’être plus clair. À mon tableau divisionnaire je ne fais monter qu une phase. J ai reparti l ensemble des mes disjoncteurs divisionnaires sur les trois phases en tenant compte de ceux de mon tableau divisionnaire. J ai donc sur mes deux premières phases un interrupteur différentiel en debut avec différents disj div de chaque circuit. Concernant ma 3eme phase , j ai sur celle ci des disjoncteurs divisionnaires et mon tableau divisionnaire qui y est raccordé.
        Ma question concerne la protection du tableau divisionnaire. Dans le guide il est dit qu’il faut un disjoncteur bipoliare. Donc je mets ce disj bipolaire à mon tableau principal sur ma 3eme phase ? Qui elle même possède à son début un inter dif pour protéger les disj div. Si on suit le circuit dutableau div j aurais donc deux inter diff ( celui du tableau principal de ma 3eme phase et celui de mon tableau divisionnaire). Ça fait beaucoup non ?
        PS: si c’est tjs pas clair. Je ferais un schéma.
        Merci cordialement
        William

        • Bonjour,

          Désolé mais ce n’est toujours pas très clair. J’ai peur de ne pas vous apporter une réponse très claire à ce sujet.

          Cordialement

        • Bonsoir

          Je pense que j’ai compris

          Dans votre tableau principal, une des phases doit comporter 2 départs :
          – un vers l’interrupteur différentiel 30mA de la rangée associée à cette phase
          – l’autre vers le disjoncteur bipolaire (en fait unipolaire+neutre) qui alimente le tableau divisionnaire (avec une seule phase)

          Vous aurez donc bien 2 interrupteurs différentiels 30mA en tout dans votre installation associés à cette phase, un dans le tableau principal et un dans le tableau divisionnaire.

          Il faut bien entendu avoir chaque fois un neutre associé à tout cela

  52. Bonsoir j’ai un soucis j’ai un contacteur j/n en triphasé et un en monophasé mon alimentation est en 3 phase plus neutre j’ai mis trois lignes une par phase mais je n’arrive pas a alimenter les deux contacteurs un marche l autre disjonte et vis versa auriez vous un plan ?

  53. Bonjour,
    D’abord chapeau bas pour ce forum de haut niveau, plus utile que tout ce que j’ai pu trouver d’autre ! Je relance ce post parce que j’ai une problématique similaire :
    Je me lance dans la rénovation d’une maison dont le RD servait d’auberge, tout restant à faire à l’étage. En arrivant, je comptais fermement me pencher sur l’elec, ayant quelques notions de base (très peu), étant débrouillard et ayant le temps… Mais voilà, l’installation électrique est en tri-phasé, 9kva il me semble. Je ne sais pas pour quelle machine cela servait, hotte, lave vaisselle de restaurant..? En tout cas mon élan pour prendre mon installation elec personnellement en main subit une première leçon d’humilité, et je suis un peu bloquer. Je ne sais pas si je ferait mieux de passer du tri au mono, sachant que j’en aurait un usage de particulier standard pour cette maison qui fera quand même 240m2 une fois finie, à ceci près que je voudrais dans le futur construire un atelier dans le jardin, à 200m du compteur. Nous y vivrons au max à 5, et nous nous chaufferons avec une chaudière à bois.
    -Ce que je peux lire sur le compteur, c’est :”triphasé 4 fils ; TYPE : 3×220 V ; L5C1 : 10-30A ; 50Hzv ; C=Wh/tr”
    -Sur le disjoncteur : “500mA ; type DBD IV 30 ; Nb de pôle : 4 ; Pôles protégés = 3 ; lr : 10-30 A ; Un 440V 50~ ; AD 45”
    -La tableau est à fusible.
    Voilà, merci à quiconque pourra m’orienter pour commencer mon projet de rénovation, à commencer par savoir si je ferais mieux de passer en mono ou non. Ensuite, l’idée que j’ai est de partir sur du neuf en installant un tableau déporté pour tout ce qui sera nouveau dans la maison (tout l’étage, la cuisine), et de rénover l’installation existante pour rénover toutes les pièces qui sont déjà desservie en elec (SDB, salon, une chambre, cellier).
    Éventuellement j’ai des photos, mais je ne sais pas bien comment les poster ici..?
    Merci d’avance !

  54. Bonsoir

    Je vous fais une copie amendée de ce que j’ai déjà écrit plus haut :

    Sur une installation électrique, le triphasé a un intérêt si une des conditions suivantes est vérifiée :
    – Présence de matériel fonctionnant uniquement en triphasé : machines outil, PAC, pompes, anciennes machines du restaurant que vous voudriez conserver…
    – Besoin de forte puissance (pas de possibilité d’avoir plus de 12kVA en mono), mais peu probable chez vous si vous utilisez une chaudière bois.
    – Branchement de grande longueur (>100m) entre le coffret ENEDIS en limite de propriété et l’habitation (chute de tension 2 fois moindre en tri qu’en mono et intensité maxi par phase en général plus faible).
    – Impossibilité pour ENEDIS de fournir du mono avec un coût de modification de branchement raisonnable (cas de vieilles installations tri).

    Si vous n’etes pas dans un de ces cas de figure, envisager le passage vers le mono est pertinent, car beaucoup plus souple d’utilisation.

    Il faudra contacter ENEDIS pour faire faire un devis de modification de branchement (qui peut être plus ou moins onéreux suivant l’ampleur des travaux à effectuer et l’ancienneté de l’installation)

    Il faudra également modifier votre installation intérieure et peut être plus que ponter les 3 barrettes de phase.
    En effet ces modifications peuvent être mineures si l’installation est récente et bien conçue ou très importante sur une ancienne installation pas adaptée au mono.
    Il y aura éventuellement à faire :
    – remplacement des câbles entre disjoncteur ENEDIS et votre tableau de répartition,
    – augmentation si nécessaire de la section de certains câbles de liaison dans le tableau (en tri vous aviez un disjoncteur de branchement 30A maxi, en mono vous pourrez aller jusqu’à 60A ce qui peut conduire à une surchauffe d’un câble en 6² ou 10²),
    – vérification de la non surcharge des différentiels 30mA (en tri vous aviez un disjoncteur de branchement 30A maxi, en mono vous pourrez aller jusqu’à 60A, ce qui peut surcharger un interrupteur différentiel 40A),
    – suppression de tous les circuits en triphasé s’il y en a et transformation en mono si nécessaire (chauffe-eau par exemple),
    – suppression des éléments triphasés du tableau (différentiels, disjoncteur…),
    – ajout d’interrupteurs différentiel 30mA mono si nécessaire
    – traitement des circuits mono à neutre commun s’il y en a. Si ce sont des circuits de forte puissance, il faut les refaire à neuf.

    Voilà vous voyez que la réponse n’est pas simple et dépend vraiment de votre existant.
    Si vous ne vous y connaissez pas suffisamment, je vous conseille de passer par un professionnel.

  55. bonjour

    dans ma maison a bergerac j’ai une installation vétuste tri phasé

    je ne comprends pas il y a quatre câbles qui sortent du tableau scellé

    un bleu un noir un brun et un jaune/vert qui sert de phase

    j’ai deja un compteur linky qui me signale une puissance 9kva sousrite

    pouvez me dire combien en watt ce que ça représente

    aussi ce câble jaune/vert qui normalement représente la terre

    j’aimerai acquérir votre guide sur la rénovation des installations triphasé

    mais je ne vois pas comment

    en vous remerciant

    ph dejardin

    • Bonjour

      9kVA c’est 15A par phase, soit 3450W par phase, soit 10350W de puissance totale (en supposant que cela soit parfaitement équilibré)

      Le vert/jaune devrait être la terre, mais parfois la norme n’est pas respectée et cette couleur est utilisé pour un autre usage, même si ce n’est pas autorisé.

    • Bonsoir

      Si vos câbles apparents sont bien des câbles (par exemples type R2V) et pas des fils, aucune obligation de mettre une goulotte.
      Mais vous pouvez toujours mettre une goulotte si pour des raisons esthétiques, vous voulez masquer ces câbles.

      Sinon si vous voulez plus de place derrière le tableau pour câbler à l’aise, vous pouvez toujours utiliser une réhausse.

  56. Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour ce site remarquable.
    Je vais vous posé une question qui a déjà peut-être été abordé (je n’ai pas lu tout le forum).
    J’ai un compteur triphasé (vieille installation avec des fusibles).
    Je souhaite conservé le triphasé et me mettre au norme.
    J’ai donc 3 phases (L1,L2,L3) et un neutre.
    Je pensais faire 3 rangs dans le nouveau tableau (rang1 alimenté par L1n rang2 par L2, rang3 par L3).
    Mais comment faire avec le neutre ? Je n’ai qu’un fil. Peut-on le triplé avec un WAGO pour Rang1 rang2 et rang3 ?
    Cela ferait 3 rangs monophasés de 3K chacun. A moi d’équilibrer après.
    Je ne sais pas si j’ai été clair sur mes intentions et si cela tient la route.
    Merci pour votre retour.

    • Bonjour

      Dans votre cas, on parle plutôt de mise en sécurité, que de mise aux normes (souvent impossibles dans ces vieilles installations)

      Pour le neutre, oui c’est cela dans l’idée, sauf que comme il doit avoir une grosse section, on utilise plutôt un bornier, plutôt qu’une borne Wago
      Si vous avez des appareils fonctionnant en tri, il faudra en plus un interrupteur différentiel 30mA tetra pour ces circuits.

      Attention toutefois ce que vous envisagez n’est possible que si vous arrivez à appairer phase et neutre de chaque circuit et si donc vous n’avez pas de circuits à neutre commun (ce qui est fréquent dans les vieilles installations tri). Si c’était le cas, il faudrait mettre les circuits concerné derrière l’interrupteur différentiel tetra.

      Vous pouvez vous inspirer de ceci :
      https://www.casimages.com/img.php?i=180722072746383215816826.jpg

  57. bonjour
    j’ai une petite question étant novice
    je dois remplacer mon vieux tableau en triphasé en un tableau récent en mono
    je précise que mon compteur principal a déja été changé de tri a mono
    seulement il y a toujours 4 fils de petite section(2,5 je pense) qui alimentent mon ancien tableau.
    dois je garder ses 3 fils de phases et les raccorder sur un bornier du nouveau tableau?
    ou en garder un seul?
    la section d alimentation sur un fil est elle suffisante ?
    ou du fait que mon compteur est en monophasé ,(une seul phase est alimentée?)et la ma question n a plus d interêt
    merci pour vos réponses

    • Bonjour

      Une installation en mono véhicule des intensités beaucoup plus importantes qu’en tri.
      Si c’est du 2,5² vous ne pouvez pas garder un seul fil, même pas en mettre 2 en parallèle.
      Risque d’échauffement et d’incendie !
      La bonne solution est de remplacer les 4 fils en place par 2 fils en 16² (pour 27m maxi) entre le disjoncteur de branchement EDF et votre tableau

  58. Bonjour,
    je suis entrain de rénover complètement ma cuisine est dans une maison des années 80 je vous laisse imaginer, le tableau n’est pas adapté pour recevoir tous les circuits spécialisés.
    Vu la configuration de ma maison (tableau à plus de 12M de la cuisine), je pense mettre un tableau divisionnaire dans la cuisine. Mes questions sont les suivantes, quelle section de câble mettre entre les deux tableaux et ou le raccordement ce fait il car je vois deux façon de faire soit directement sur le compteur principal soit sur le disjoncteur principal.
    Merci d’avance de votre réponse.

    • Bonjour

      La bonne solution est de repartir du tableau de répartition principal, ni du compteur (de toute façon ce n’est pas possible techniquement, vous n’y a avez pas accès), ni du disjoncteur de branchement.

      Pour la liaison, tout dépend de la puissance maxi dont vous voulez disposer
      – du 6² est en général trop juste pour une cuisine
      – du 10² vous autorise jusqu’à 11kW
      – du 16² vous permet de bénéficier de la puissance maxi d’un abonnement soit 14kW

      Vous inspirer de l’exemple ce ce lien :
      https://www.casimages.com/img.php?i=171030091651383215346138.jpg

  59. Bonjour, comment procédez vous lorsque le tableau électrique et le disjoncteur de branchement sont fixé au même endroit ? J’ai à faire a un tableau “préfabriqué” de 1975 où le DB et le tableau sont sur la même platine (donc impossible de démonter l’ancien tableau).
    Merci d’avance

  60. Merci pour l’exemple! Je suis dans la même situation (renovation triphasé). Cependant, j’ai lu que un interrupteur diff peut alimenter 8 disjoncteur individuel au max, non?

    • C’est effectivement vrai depuis 2015 pour les logements neufs ou aux rénovations totales.
      Cela ne s’applique pas à une installation existante plus ancienne.

  61. bonjour
    avant de rénover mon installation électrique qui date des “années 50” avec protections fusible en plomb et n’ayant pas de tableau mais uniquement des protections sur chaque fil à l’aplomb des départs en cloison, pouvez vous me préciser l’utilité de conserver le triphasé quand tout est à refaire. N’est ce pas plus facile de passer en mono (avantages et inconvénients.
    Merci pour votre article

    • Bonsoir

      Comme déjà dit plus haut, sur une installation électrique, le triphasé a un intérêt si une des conditions suivantes est vérifiée :
      – Présence de matériel fonctionnant uniquement en triphasé : machines outil, PAC, pompes…
      – Besoin de forte puissance (pas de possibilité d’avoir plus de 12kVA en mono)
      – Branchement de grande longueur (>100m) entre le coffret ENEDIS en limite de propriété et l’habitation (chute de tension 2 fois moindre en tri qu’en mono et intensité maxi par phase en général plus faible).
      – Impossibilité pour ENEDIS de fournir du mono avec un coût de modification de branchement raisonnable (cas de vieilles installations tri).

      Si vous n’etes pas dans un de ces cas de figure, envisager le passage vers le mono est pertinent, car beaucoup plus souple d’utilisation.

      Il faudra contacter ENEDIS pour faire faire un devis de modification de branchement (qui peut être plus ou moins onéreux suivant l’ampleur des travaux à effectuer et l’ancienneté de l’installation)

      Il faudra également modifier votre installation intérieure.
      Ces modifications peuvent être mineures si l’installation est récente et bien conçue ou très importante sur une ancienne installation pas adaptée au mono.
      Mais si vous refaites toute l’installation intérieure en totalité, ce point n’a pas d’importance

  62. bonjour
    je realise en ce moment la renovation du tableau electrique tetrapolaire de ma mere datant des années 70 avec porte fusible unipolaire en ceramique.
    protegé par un DB de 650ma 10/30A.
    je n’ai pas reussi a trouvé toute les paires phase neutre!
    de plus je ne sais pas quel calibre de disjonteur differentiel 30ma je doit utiliser au depart des trois phases
    et comment raccorder les circuits non identifiés
    merci pour votre aide

    • Bonsoir,
      Pour le choix du calibre de l’ID, vous avez le choix entre 2 règles:
      • Soit par rapport à l’amont : le calibre de l’interrupteur différentiel doit être supérieur ou égal au calibre du disjoncteur de branchement. Par exemple, vous avez un disjoncteur EDF de 45A, les interrupteurs différentiels de votre tableau électrique seront supérieurs ou égal à 45A, ils seront donc de 63A.
      • Soit par rapport à l’aval : le calibre de l’inter différentiel sera supérieur ou égal à une fois la somme des calibres des disjoncteurs alimentant le chauffage direct, le chauffe-eau et la prise de recharge de véhicule électrique + 0,5 fois la sommes des disjoncteurs alimentant les autres circuits.
      Exemple : Sur votre rangée du tableau électrique vous avez le départ du chauffe-eau en 20A, le sèche-serviettes protégé par un 10A, 2 circuits prises en 16A et un circuit lumière en 10A. On fera le calcul suivant : (20 + 10) x 1 + (16 + 16 + 10) x 0,5 = 51. Vous devrez donc installer un inter différentiel supérieur ou égal à 51A, soit un 63A.

      De plus, 1 ID ne peut “protéger” que 8 disjoncteurs max.

      Pour ce qui est des paires phases/neutres, pour les prises par ex, vous pouvez prendre une prise mâle, shunter phase neutre (courant coupé), la brancher sur une prise femelle et vous sonnez les câbles avec un multimètre en position ohmmètre avec bip coté tableau électrique. Pour les circuits éclairages, il faut que tous les interrupteurs soient actionnés comme si vous vouliez allumer l’éclairage, et de l’autre côté vous aurez la paire phase/neutre lorsque vous trouverez un résistance

    • Bonsoir

      Le mieux dans ce cas est de mettre en tête de l’installation un unique interrupteur différentiel 30mA tetra 40A type A

      Pour les circuits que vous n’avez pas réussi à identifié :
      – soit vous mettez les neutre associés sur une barrette de neutre et vous ne raccordez que la phase au disjoncteur
      – soit ce sont des groupes de 3 circuits chacun sur une phase et avec le même neutre commun et vous les mettez derrière un disjoncteur tetra

  63. bonsoir
    je comprends pas si je mets un ID unique en tête il y aura forcement plus de huit disjoncteur derrière celui ci!
    je pourrais regrouper les circuits non identifiés derriere un ID mono relié a une des trois phases en raccordant que les phases aux disjoncteur et les neutres sur une barrette? ou pas?

  64. Bonsoir

    La règle des 8 disjoncteur maxi par ID, c’est pour un logement neuf ou une rénovation totale.
    C’est une préconisation de confort, qui ne s’applique pas dans le cadre d’une mise en sécurité ce qui semble être votre cas.

    Si vous mettez plusieurs ID mono, cela suppose que vous soyez en mesurer d’appairer les fils de neutre qui vont avec chaque phase, soit au niveau de chaque circuit (ce qui est l’idéal) ou a défaut avec une barrette de neutre par phase.

    Mais sur les anciennes installation tri qui ont des neutres communs dans l’installation, c’est forcément impossible.

  65. Bonsoir,
    Je suis sur le point de refaire mon tableau électrique qui n’est plus aux normes actuelles.
    Ajout de différentiels et de disjoncteurs bipolaires. L’actuel de 1981 n’est pas équipé de ce type de matériels.
    J’ai pas mal épluché sur internet les prix des matériels principaux à acheter ( coffret, inter différentiels, disjoncteurs, etc.) En comparant les prix des principaux fournisseurs ( LEGRAND, SCHEINDER, HAGER, SIEMENS etc.) c’est SIEMENS qui est sensiblement moins cher. J’aimerai savoir si cette marque est fiable et si le montage est aussi performant que sur les autres marques.
    Merci d’avance pour votre réponse

  66. Bonjour,
    super votre site, je remplace aussi mon tableau triphasé qui fait “peur” par un tableau 4 lignes legrand avec une gtl.
    J’ai donc demandé a enedis de me faire cette intervention mais on m’as dit qu’il fallait faire attention a la section de cable entre le linky( qui est dur mon trottoir a 15m du disjoncteur principale qui se trouve dans mon garage) car je suis tout électrique (11 000 watt de chauffage, cumulus, plaque induction,four…..)
    est ce que je peux passer en monophasé?

  67. bONJOUR,
    Je suis en train de redonner un coup de jeune à mon tableau…
    Question: Faut-il un parafoudre en terra ou un parafoudre sur l’une des phases sur la partie mono
    Question : Le compteur et le BARCO sont dans une grange à 50 M, câble souterrain: je vais mettre un interrupteur sectionnaire à l’arrivée dans la maison, si parafoudre, est ce sa place sur l’interrupteur terra?
    Merci pour votre réponse et merci pour la qualité du blog

    • Bonjour

      1/ Il faut un parafoudre tetra

      2/ Je mettrais l’interrupteur sectionneur tetra en amont de tout, puisque c’est la coupure générale, puis le parafoudre en parallèle des interrupteurs différentiels 30mA.

  68. Bonjours

    Je trouve vos explications géniales. Qui mon renseigner sur une partie de mais question.
    Actuellement on a acheté une maison avec un tableau triphasé avec fusible visé.
    Et nous contons garder le triphasé.
    Ma question et comment recâbler un tableau en triphasé et bien équilibré les phases car nous allons mettre des appareillages qui consomment moins ?

    • Bonsoir

      Votre question est un peu vague.
      Mais si actuellement l’installation est à peu près équilibrée et que vous comptez mettre des appareils qui consomment moins, il suffit de reconduire la répartition des phases à l’identique à l’existant.

      Pour le reste, chaque application tri étant un cas particulier, il est difficile de donner des règles générales hormis :
      – répartir de manière homogène les appareils gros consommateurs sur les différentes phases
      – raccorder en tri tout ce qui peut l’être afin de faciliter l’équilibrage (plaques, chauffe-eau, PAC, pompe…)
      – les écarts de tarif entre les puissances d’abonnement étant désormais très faible (environ 2€/mois soit le prix de 2 baguette de pain), ne pas hésiter à souscrire une puissance plus élevée et éviter de galérer au quotidien en jonglant avec l’image simultanée des appareils.

  69. Bonjour,
    J’ai un tableau triphasé sans neutre, donc 3 x 220 V. des années 1970.
    Comment puis-je installer un tableau avec interrupteur différentiel et disjoncteurs aux normes ? N’est-il pas plus simple de passer en monophasé ?
    Merci du suivi.

    • Bonsoir

      Vous avez forcément un neutre en sortie du disjoncteur EDF

      Sans plus d’information il est difficile de répondre à votre question.

      Faire une installation respectant les normes actuelles est souvent illusoire sur une ancienne installation.
      Mais vous pouvez a minima la mettre en sécurité, par exemple en ajoutant un interrupteur différentiel 30mA tetra type A en tête de l’installation, puis des disjoncteurs mono ou tri de calibre adapté à la section des fils.

    • Bonjour,

      Tout dépend si vous êtes à l’aise avec l’électricité.

      De mémoire, j’ai mis une petite journée le temps de tout faire identification, dépose, installation, mise au propre, dépannages des circuits qui étaient mal câblés en aval… jusqu’à l’identification et le nettoyage du chantier.

      Cordialement

  70. Bonjour ,

    j’ai commencer de refaire l’ installation électrique chez mon frère ( pas d’inter ou de disjoncteur diff ) et un tableau avec 4 départ pour protéger l’intégralité de la maison .
    Hier en déplaçant certaine gaine dans sa cave ou j’installais du tube IRO pour passer certain câble , je me suis retrouver sans courant sur une prise , après recherche je me suis aperçu que plusieurs fils sont branché en vrac sur des domino pas forcement accessible et qui sont mal serré , j’ai donc décidé de tout décâblé le tableau ce matin .
    J’ai coupé le disjoncteur de tête et me suis attaquer au décablage sans repéré les câbles du tableau car je ne conserve aucun câble .
    J’ai ensuite décâblé l’alimentation sous le disjoncteur général pour pouvoir brancher un coffret de chantier , j’ai trouvé deux câbles noir avec un bout de scotch bleu sur celui de droite .
    Vu que sur tout les interrupteurs différentiels et disjoncteurs que j’ai acheté le neutre se trouve a gauche j’ai un doute sur la position du neutre du disjoncteur général ( repéré par le scotch ou pas ?) .
    Le disjoncteur es question est du même type que sur la photo de l’article la légende est ” Tableau électrique d’une appartement: Ancien fusible ronds vissés à remplacer” .

    Je sais que l’on peux vérifier ou se situe la phase pour écarter tout doute avec un multimètre en position tension en mesurant la tension entre phase / terre =>230V et entre neutre /terre 0V , je peux réaliser cette mesure directement en sortie du disjoncteur de tête ?

    • Bonjour

      Oui vous pouvez faire ce test, en sortie du disjoncteur de branchement (en faisant attention de ne pas toucher avec les doigts, les bornes qui sont sous tension).

  71. Bonjour,

    Encore merci pour cet article de très bonne qualité ^^. Cependant j’avais une question. Ma maison qui date des années 70 avait une installation électrique très vétuste. J’ai avec mon frère poser un nouveau compteur, de nouveaux disjoncteurs, différentiels, tout vraiment niquel (prises et interrupteurs également remplacés) que par du matériel LEGRAND.
    J’ai mis à la terre ma salle de bain, ma cuisine, ainsi que tout mon sous-sol. Je voulais te demander si les autres pièces ont l’absence de terre, est-ce dangereux (ou même aux normes) ? En soit je n’utilise presque aucun appareil électrique vêtu d’une fiche terre.
    Ensuite, mes fils électriques sont pour certains de la date de la maison, mais en bon état apparent (certains sont un peu courbés, mais on ne voit nullement le cuivre), pour toi cela représente un danger ?

    Merci encore à toi

    • Bonsoir

      Bien entendu l’idéal est d’avoir la terre partout, mais la norme n’étant pas rétroactive il n’y a pas d’obligation de l’ajouter.
      Mais cela reste pertinent de le faire pour sécuriser les personne. Cependant dans le cadre d’une installation ancienne, ce n’est pas toujours facile techniquement à ajouter
      A défaut il faut effectivement le faire dans la cuisine et la sdb, et pour les prises où vous risquez de brancher des appareils munis de fiche avec terre : fer à repasser, four à raclette, ordi fixe…

  72. Bonjour, j’ai une petite question technique. J’ai une installation vetuste en triphasé. je vais changer le tableau électrique pour refaire au propre. J’ai pris le tableau électrique legrand T5 poiur la dimension de la maison prééquipé, précâblé. J’ai donc un peigne vertical pour les 3 rangés qui relie la phase aux 3 rangées et le neutre également. pour l’alimenter en tri, je dois bien retirer le peigne qui relie les 3 rangées de phase pour connecter ensuite 1 phase par rangée ? avec mes remerciements. au passage : super blog !!!!

    • Bonjour

      Un tel peigne vertical n’est pas compatible avec du triphasé
      Il faut l’enlever et alimenter le neutre sur les 3 interrupteurs différentiels en le distribuant à partir d’un bornier de neutre et en alimenter chaque phase en direct sur chaque interrupteur différentiel.

      • Bonjour et merci pour ce super article très bien détaillé, explications pas à pas, une vraie mine d’or!

        Je suis dans un cas similaire: installation vétuste en triphasée. J’ai commencé à tout refaire (nouveau tableau) et pensais passer à du monophasé. Mais EDF me conseille fortement de garder le triphasé pour pouvoir atteindre la puissance nécessaire à mon installation (18kVA).

        Comme j’ai déjà recâblé une bonne partie de la maison et que j’ai un tableau tout câblé en mono, j’aimerai éviter de racheter des différentiels tétrapolaire et refaire le tableau. Comme Nicolas, Je me demandais s’il était possible de garder du triphasé et d’amener une phase par rangée du tableau (sous couvert que chaque rangée soit équilibrée et en retirant le peigne vertical). Donc apparemment oui 🙂

        Une question cependant: est-ce qu’en câblant de cette façon il y a un risque de rupture de neutre comme il est décrit dans l’article “Triphasé dans une installation électrique: pourquoi, comment, pour qui” ?

        Merci pour vos réponses éclairées!

  73. Bonjour, tout d’abord merci pour vos articles tres détaillés et merci à Carminas, c’est le 3e forum que je viens consulter pour trouver des réponses et je vous voi répondre partout depuis 2013!! un grand merci:)
    je cherche à changer mon tableau secondaire qui est du meme type que celui de l’article (mais en monophasé).
    Il y a cependant qqchose de différent: seul le disoncteur le plus à gauche est relié à la phase (fils gris, détecté par le tournevis testeur) tous les autres sont rouges et ne sont pas détectés par le tournevis testeur.
    Est ce un modèle que vous avez déja renconté?

    Merci par avance pour vos réponses

    • Bonsoir

      Il faudrait une photo pour vous en dire plus.
      Peut être que seul le neutre est raccordé aux autres disjoncteurs.
      Attention le tournevis testeur n’est pas un outil fiable

  74. Bonsoir

    On réalise la plupart du temps les tableaux triphasés domestique de la manière dont vous évoqués avec un différentiel mono par phase.
    On ne met un interrupteur différentiel tetra pour les circuits tri ou tetra s’il y en a
    Vous inspirer de ceci :
    http://www.casimages.com/img.php?i=170917120510383215273075.jpg
    Mais quelle que soit la manière dont vous câblez il y a toujours un risque de rupture de neutre.

    Qu’avez vous comme équipements ? Car 18kVA pour une installation domestique standard c’est rare, même avec du chauffage électrique.
    Si vous avez un compteur Linky, vous pouvez facilement voir sur internet les consommation maxi atteinte par jour et voir ainsi si l’abonnement 18kVA se justifie.

  75. Bonjour.
    Je vous remercie pour votre dossier sur la rénovation d un tableau électrique, je l ai trouvé très complet et très intéressant.
    Je vais refaire le miens dans un appartement il date des années 80, j ai peu de place.
    – Combien de disjoncteur je peu mettre sur la même barrette ?
    – Est ce que je peu mettre 2 peignes pour la phase et le neutre ou est il préférable d en mettre qu un pour les 12 disjoncteurs.
    Vous remerciant par avance.
    Cordialement
    Bruno

    • Bonsoir

      Vous etes dans le cadre d’une mise en sécurité, vous faites au mieux sans avoir forcément besoin de respecter la dernière version de la norme en vigueur

      Combien de disjoncteur je peu mettre sur la même barrette ?
      Dans le cadre d’une mise en sécurité, autant que vous voulez, tant que vous ne surchargez pas l’interrupteur différentiel 30mA (donc il faut que celui-ci soit en 63A)
      Pour une installation neuve, ce serait limité à 8

      – Est ce que je peu mettre 2 peignes pour la phase et le neutre ou est il préférable d en mettre qu un pour les 12 disjoncteurs.
      Il est nettement préférable de mettre un seul peigne pour la phase et un seul peigne pour le neutre.

      Si vous le pouvez, privilégiez un interrupteur différentiel peignable.

      Par contre attention un interrupteur différentiel fait 2 modules, + 12 disjoncteurs = 14 modules. Cela ne tiendra pas sur une seule rangée d’un tableau 13 modules

  76. Bonsoir Carminas

    Je vous remercie pour ces informations, j ai pris bonne notes de vos conseilles.
    Je suis agréablement surpris pour la rapidité de votre réponse et vous félicite
    J ai constaté que je n étais pas le seul à apprécier ce que vous faites pour nous.
    Merci
    Cordialement
    Bruno

Répondre à Cédric Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here